Accueil Chronique album : Patti Smith - Just Kids, par Pierre Andrieu
Mardi 19 mars 2019 : 11051 concerts, 25404 chroniques de concert, 5245 critiques d'album.

Critique d'album

Patti Smith : "Just Kids"

Patti Smith :

Pop - Rock

Critique écrite le 04 janvier 2011 par Pierre Andrieu

Indispensable récit de la longue histoire d'amour entre Patti Smith et Robert Mapplethorpe (mort en 1989), Just Kids se dévore à vitesse grand V et éveille le désir de se plonger dans les œuvres respectives ou communes de ces deux grands artistes du 20éme siècle... Si ce n'est pas à proprement parler un livre rock retraçant la carrière d'un groupe, les écrits précis, honnêtes et captivants de Patti Smith sur sa vie avec le provocateur photographe et artiste Robert Mapplethorpe évoquent en filigrane tout un pan de l'histoire du rock new yorkais des années 60/70 : on y croise avec joie et étonnement Janis Joplin, Lenny Kaye, Television, le Velvet Underground, Warhol, Dylan, William Burroughs, Springsteen, Fred Sonic Smith, Hendrix et Jim Morrison dans des lieux mythiques du rock and roll comme le Chelsea Hotel, le CBGB, le Max's Kansas City, la Factory, le Fillmore East et le cimetière du Père Lachaise... En racontant son enfance, le début de sa vie à New York (en 1967), sa rencontre avec son grand amour Robert et la manière dont la mégapole américaine, les moments privilégiés passés avec les fortes personnalités croisées, l'atmosphère de l'époque et les univers des deux amants ont contribué à façonner des œuvres marquantes aujourd'hui encore, l'auteur d'un cultissime disque inaugural intitulé Horses - en 1975 - livre un texte haletant, poétique et très éclairant sur les prémices de sa carrière dans le rock and roll circus. Celle qui se décrit comme à la fois marquée au fer rouge par Rimbaud, Jean Genet, Jim Morrison, Frida Kahlo, Coltrane, Jagger/Richards, Jack Kerouac ou encore John Lennon et vivement encouragée par Mapplethorpe, Sam Shepard ou Allen Ginsberg permet de comprendre comment elle a réussi à faire fusionner dans ses compositions la poésie beat (sa première passion) avec le rock and roll garage. Brillamment écrit, animé d'une inextinguible passion et illustré par de superbes photos, Just Kids est un vibrant hommage à Robert Mapplethorpe, qui avec ses photographies, ses collages surréalistes et son univers tourmenté a contribué à pousser Patti Smith vers le devant de la scène, place qu'elle occupe encore à ce jour. Un livre indispensable ! A signaler : Just Kids sera présenté, au même titre que l'album Horses d'ailleurs, dans le cadre du Domaine privé Patti Smith à la Cité de la musique, à Paris, du 17 au 22 janvier 2011.

Liens : www.pattismith.net, www.myspace.com/pattismith, www.facebook.com/pages/Patti-Smith, www.denoel.fr/Denoel, www.mapplethorpe.org.

Octobre 2010 (Denoël Editions)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 04 janvier 2011 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu

Patti Smith : les chroniques d'albums

Patti Smith : Twelve

Patti Smith : Twelve par Pirlouiiiit
15/10/2007
12 comme 12 morceaux, comme 12 reprises. Sur le papier un disque de reprise par Patti Smith sonne aussi prometteur que celui par Johnny Cash ou Grant Lee Buffalo. Pour réussir un bon disque de reprises, il faut une forte personnalité (comprendre un... La suite