Accueil Chronique album : The Black Angels - Phosphene Dream, par Pierre Andrieu
Lundi 25 septembre 2017 : 14165 concerts, 24619 chroniques de concert, 5172 critiques d'album.

Critique d'album

The Black Angels : "Phosphene Dream"

The Black Angels :

Pop - Rock / Psyché

Critique écrite le 21 septembre 2010 par Pierre Andrieu

Sur son nouvel album, Phosphene Dream, le mystérieux groupe texan The Black Angels au nom inspiré par une chanson du Velvet Underground permet une très belle plongée en apnée dans l'enfer du rock garage psyché pop des années 60 et 70... Quelques écoutes recueillies suffisent à constater la très haute tenue des dix nouveaux titres, tout à fait dans la lignée des précédents efforts du combo basé à Austin (même si des tentative réussies de pop sixties apparaissent désormais). Comme récemment à la Route du Rock 2010, les munitions fraîchement sorties de l'armurerie permettent d'enrichir la set list des concerts avec de nouvelles bombes au Napalm. Grâce à celle-ci et aux plus anciennes - encore actives et pouvant exploser à tout moment ! -, The Black Angels a la particularité d'être un exceptionnel groupe de scène sachant prendre les publics à tous les coups dans ses filets. Quand ces desperados là jouent leurs morceaux en live, c'est le trip assuré ! Et ce n'est pas près de s'arrêter car Phosphene Dream recèle encore de nombreux moments de bravoure... Commençons par le commencement : l'excellent et à double détente Bad Vibrations - astucieusement mal nommé -, est une chevauchée déglinguée et lancinante dans sa première partie avant d'enclencher la vitesse supérieure sur la fin en envoyant tout valdinguer en mode garage jusqu'au boutiste. Juste après, Haunting At 1300 McKinley fait se prolonger le bonheur d'être secoué par un orage avec guitare supersonique, batterie lourde, riffs en acier rouillé et voix de chamane en partance pour la tempête du désert intérieur. On sent ici très clairement l'influence pop psyché (qui a dit celles de 13th Floor Elevators et Roky Erickson ?), comme sur Telephone et Sunday Afternoon plus loin, alors que quelques instants plus tard Yellow Elevator #2 creuse superbement la même veine, mais façon Syd Barrett. L'enchaînement River of Blood, Entrance Song (un tube magiquement nocif pour la santé mentale !) et Phosphene Dream (avec des cris de fou en pleine hallucination comme sur le Live At Pompeii de Pink Floyd !) prolonge admirablement le plaisir, quant à lui... Pas la peine d'en rajouter et de détailler tout le disque Phosphene Dream : il est simplement exceptionnel de bout en bout et réactualise avec autant de ferveur que d'inspiration la pop psychédélique? Un must !

Liens : www.theblackangels.com, www.myspace.com/theblackangels, www.facebook.com/theblackangels.tx, www.youtube.com (la vidéo de Telephone).

21 septembre 2010 (Ryko - Blue Horizon)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 21 septembre 2010 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu

The Black Angels : les chroniques d'albums

The Black Angels : Death Song

The Black Angels : Death Song par Pierre Andrieu
08/04/2017
Quatre ans après le très bon Indigo Meadow (album ayant donné lieu à un fantastique passage au festival Villette Sonique en 2015 !), les Black Angels sont de retour avec un disque nommé Death Song, un nouveau moyen pour déclarer ouvertement leur... La suite

The Black Angels : Indigo Meadow

The Black Angels : Indigo Meadow par Pierre Andrieu
30/03/2013
Toujours à fond dans leur trip " rock psyché qui tue ", les bien nommés Black Angels remettent le couvert avec Indigo Meadow, un album satanique à souhait convoquant, comme il se doit, le meilleur de la musique du diable... En prenant plus que jamais... La suite

The Black Angels : Phosphene Dream

The Black Angels : Phosphene Dream par Boby
07/10/2010
Pour être psyché dans le XXI éme siècle nul besoin d'inventer des sons bizarroïdes, de rajouter des instruments tout droit sortis de chez le dealer de Satan ou encore d'enregistrer des grognements d'ours polaires en string dans un motel miteux de San... La suite

The Black Angels : Directions To See A Ghost

The Black Angels : Directions To See A Ghost par zeu western manooch
13/06/2008
Austin, Texas. Un groupe de jeunes activistes répondant au nom quelque peu lugubre de The Black Angels tente de faire entendre sa voix dans un État où il ne fait pas forcément bon crier trop fort. De retour sur le devant de la scène avec ce 3° opus,... La suite