Accueil Chronique album : The Lords Of Altamont - Midnight To 666, par Pierre Andrieu
Dimanche 24 septembre 2017 : 14089 concerts, 24618 chroniques de concert, 5172 critiques d'album.

Critique d'album

The Lords Of Altamont : "Midnight To 666"

The Lords Of Altamont :

Pop - Rock / HeavyGarage

Critique écrite le 19 mars 2011 par Pierre Andrieu

Rien de nouveau sous le soleil de Los Angeles pour les heavy garage rockers de The Lords Of Altamont, ils vouent toujours un culte sans faille aux plus grands disques d'Iggy And The Stooges, du MC5, des Sonics, de Motörhead et des Cramps... et ça s'entend parfaitement sur Midnight To 666, le surpuissant dernier disque du quatuor emmené par Jake "The Preacher" Cavaliere. Outre ce dernier, qui fait toujours office de leader, chanteur et organiste, Shawn "Sonic" Medina (basse), John "Big Drag" Saletra (guitare) et Harry "Full Tilt" Drumdini (des Cramps, batterie) complètent le line-up 2011, qui propose un menu sans aucune surprise certes, mais toujours aussi relevé, explosif et roboratif. Ouais, c'est bien clair, ici vous ne trouverez pas trace de mélodies finement ciselées, de solos de flûte élégiaques ou de berceuses pour endormir gentiment votre progéniture : c'est du rock garage mâtiné de heavy rock et de psyché sound, c'est pas fait pour les petits rigolos qui apprécient la finesse et puis c'est tout ! Le chant est hurlé sauvagement - avec une voix de prédicateur annonçant l'apocalypse -, la guitare fuzze à donf, la batterie tabasse sévère, l'orgue tournoie comme un vautour sur sa proie et la basse cartonne méchamment. Avec de tels arguments à avancer, les titres sont forcément bien burnés, admirablement basiques et agissent directement sur la partie du cerveau où se situent les " mauvaises pensées " poussant à faire la fête, faire du sexe, faire du bruit, faire chier les cons, faire l'idiot pour faire marrer ses camarades de jeu... En bref, faire du rock et du roll. Si on peut regretter un manque d'inspiration dans certains riffs (ou est-ce un vibrant hommage à Ron Asheton sur Gettin High ?), on ne peut nier l'énorme dose d'énergie procurée - à la fois positive et malsaine - par Midnight To 666 des Lords Of Altamont ! La tournée européenne va encore provoquer de graves séquelles sur les organismes des inconscients qui iront voir la bête en direct...

A lire également, une chronique de concert des Lords Of Altamont en compagnie de Motörhead, en août 2010...

Liens : www.lordsofaltamont.com, www.myspace.com/lordsofaltamont, www.fargorecords.com/, http://lordsofaltamont.blogspot.com/...

Mars 2011 (Fargo Records)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 19 mars 2011 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu

The Lords of Altamont : les chroniques d'albums

The Lords Of Altamont : To Hell With The Lords

The Lords Of Altamont : To Hell With The Lords par Pierre Andrieu
04/10/2006
Un an après la sortie du deuxième album des Lords Of Altamont en France, Fargo a la très heureuse idée de rééditer le premier méfait discographique du groupe de Los Angeles, le bien nommé To hell with the lords. Bien nommé car l'objet se révèle... La suite

The Lords Of Altamont : Lords Have Mercy

The Lords Of Altamont : Lords Have Mercy par Pierre Andrieu
21/10/2005
La nouvelle signature de Fargo Records, The Lords Of Altamont, arrive directement des Etats-Unis, ce qui n'est pas très surprenant venant d'un label ayant également à son catalogue Great Lake Swimmers, Andrew Bird ou encore Neal Casal... C'est le... La suite