Accueil Chronique album : The Walkmen - Heaven, par Pierre Andrieu
Mardi 12 novembre 2019 : 11978 concerts, 25765 chroniques de concert, 5274 critiques d'album.

Critique d'album

The Walkmen : "Heaven"

The Walkmen :

Pop - Rock

Critique écrite le 13 juin 2012 par Pierre Andrieu

Même s'il nécessite quelques écoutes avant de révéler tout son éclat, il faut se rendre à l'évidence : Heaven, le nouvel album des très doués Walkmen est un petit bijou de pop rock 'n folk ! Produit par Phil Ek, connu entre autres pour son travail sur les albums des Fleet Foxes, ce disque un peu déroutant de prime abord (les compositions ont besoin de temps pour s'épanouir) recèle en effet de multiples perles en forme de chansons qui tuent, quelles soient minimalistes, exubérantes, travaillées, simples, intimistes ou faites pour être chantées en chœur dans une salle de taille conséquente. L'expérience acquise par Hamilton Leithauser, Paul Maroon, Walter Martin, Peter Bauer et Matthew Barrick au fil des disques - c'est leur septième depuis 2000 sous ce nom et avant il y avait Jonathan Fire Eater - leur permet aujourd'hui de doser parfaitement les côtés accrocheurs et aventureux de leur musique, ce qui n'a pas toujours été le cas, l'ombre des excès grandiloquents du grand méchant Bono planait parfois dans le passé. On évite ici un drame auditif à la Cold War Kids, auteur d'un dernier album trop chargé en testostérone et trop proche de U2. Car à l'image du titre inaugural de l'album We Can't be Beat, à la fois délicieusement emphatique vocalement et d'une magique sobriété dans les arrangements, les Walkmen ont appris à surfer intelligemment sur diverses tentations. Cela leur permet un peu plus loin sur cet opus de dévoiler à la face du monde, d'abord interloqué puis conquis sous peu (espérons-le !), une flopée de tubes très radiophoniques mais en aucune manière putassiers : Love Is Luck, Heartbreaker, Song For Leigh, Nightingales, The Love You Love et Heaven... L'auditeur fan du combo américain retrouvera ici la voix évoquant une sorte de croisement entre un Jeff Buckley folk, rock & soul et un Julian Casablancas humble, les arpèges de guitare gorgées d'effets aériens et les mélodies saisissantes qui rendaient si beaux la plupart des précédents albums. Mais la surprise a également droit de cité sur le quasi religieux Southern Heart, bouleversant, et sur Line by Line, qui rappelle magistralement l'ambiance trouble d'Heroin du Velvet Underground. Souhaitons à The Walkmen un destin à la The National, c'est à dire une longue carrière indé couronnée par un succès mondial mérité et n'altérant pas la créativité... Et puisque l'on parle de succès, la présence furtive sur quelques titres de Heaven de Robin Pecknold et Morgan Henderson des très populaires Fleet Foxes fera sans doute découvrir ce très bel opus aux amoureux fous de pop & folk rock.

The Walkmen en concert au Festival La Route du Rock, à Saint-Malo, le 12 août 2012 et au Pitchfork Music Festival à la Grande Halle de la Villette en novembre 2012...





Liens : http://thewalkmen.com, www.facebook.com/TheWalkmen, https://twitter.com/#!/TheWalkmen, www.youtube.com/artist/the_walkmen...

Juin 2012 (Bella Union/Cooperative Music)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 13 juin 2012 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu

The Walkmen : les chroniques d'albums

The Walkmen : You & Me

The Walkmen : You & Me par Pierre Andrieu
09/09/2008
Encore un très beau disque pour The Walkmen, un groupe américain ne bénéficiant pas du succès qu'il mérite, eu égard au travail d'orfèvre effectué sur les petits bijoux pop/folk/rock/psyché qu'il compose infatigablement... Sur les nouveaux titres... La suite

The Walkmen : A Hundred Miles Off

The Walkmen : A Hundred Miles Off par Pierre Andrieu
23/09/2006
Le troisième album des New Yorkais de The Walkmen est un véritable bijou de pop/rock mâtiné de folk et de (post) punk. Dès la première écoute, on tombe sous le charme de morceaux chantés par une sorte du Bob Dylan punk et superbement mis en sons par... La suite