Accueil Chronique album : The Warlocks - Heavy Deavy Skull Lover, par Pierre Andrieu
Dimanche 15 septembre 2019 : 14039 concerts, 25673 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.

Critique d'album

The Warlocks : "Heavy Deavy Skull Lover"

The Warlocks :

Pop - Rock

Critique écrite le 04 décembre 2007 par Pierre Andrieu

Nouvel album impressionnant de psychédélisme drogué pour The Warlocks... Avec le planant et sidérant Heavy Deavy Skull Lover, le démoniaque combo emmené par Bobby Hecksher livre une sombre ode au bruit, le genre de disque idéal pour décoller vers d'autres cieux... Le voyage - bien trippant - dans la vallée de la mort décrite par The Warlocks vaut assurément le détour ! Comme dans un film d'horreur au suspens bien mené, l'auditeur se retrouve souvent assailli - juste aprés une mélodie presque douce - par des terrifiants zombies armés de guitares vrillantes. Adeptes des expérimentations sonores du Velvet Underground, de The Jesus and Mary Chain et de Suicide, proche du Brian Jonestown Massacre (Bobby Hecksher en fut le guitariste... ), les Warlocks aiment à repousser les frontiéres du format pop sixties en y injectant (contre son gré) des torrents de bruit nocif... Le chant desespéré du leader du groupe semble souvent enseveli vivant sous un déluge de distortion crunchy... Puis, n'ayant plus rien à espérer, il se tait pour laisser place à de longues jam sessions qui enthousiasmeront les fans de bruit psyché. Malsain, étrange, captivant, extrême, degénéré et dangereusement addictif, le dernier disque de The Warlocks risque donc bien de faire des sacrés dégats sur le cerveau de ceux qui seront restés trop longtemps exposés à ses dix pistes... A vérifier de toute urgence !

Sites Internet : www.myspace.com/thewarlocks, www.thewarlocks.com, www.differ-ant.fr.

Octobre 2007 (Tee pee records - Differ-ant)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 04 décembre 2007 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu

The Warlocks : les chroniques d'albums

The Warlocks : PHOENIX

The Warlocks : PHOENIX par Pierre Andrieu
12/11/2003
Si les contrôles anti dopage étaient aussi répandus dans le rock ‘n roll que dans le cyclisme, The Warlocks seraient immédiatement mis hors course, c'est une certitude. La musique et les textes de Heroin, White light/White heat, Sister ray et I'm... La suite