Accueil Chronique album : The Willowz - Everyone, par Pierre Andrieu
Dimanche 19 janvier 2020 : 11254 concerts, 25884 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Critique d'album

The Willowz : "Everyone"

The Willowz :

Pop - Rock / Rock'nRoll

Critique écrite le 18 mars 2010 par Pierre Andrieu

Ohhhhh, yeahhhhhhhhhhhhh ! Qu'il nous soit ici permis de hurler notre joie en découvrant le furieux nouvel album du gang de rock 'n roll californien The Willowz, Everyone... Déjà responsables de disques truffés de morceaux blues rock garage (lignée White Stripes/Led Zeppelin) ayant servis de bande son aux films de Michel Gondry et de puissants détonateurs dans les salles de concerts, les quatre Willowz s'apprêtent à faire subir au monde libre une belle fessée déculottée avec leurs dix dernières bombes en date. Si le son est légèrement plus propre, l'énergie, la foi et sens du songwriting qui tue sa mère sont toujours bel et bien présents ; tant et si bien qu'on pense à un croisement entre le côté catchy des tubes des Strokes, la face brute de Jack & Meg, la pop sixties, le blues rock psyché des années 70 et le rock garage explosif... Un irrésistible croisement qui rend illico presto dingo ! Car les Willowz ont en leur sein des musiciens tout bonnement exceptionnels et de surcroit très complémentaires : le son du groupe est boosté par un batteur digne fils spirituel de John Bonham, la bassiste/choriste est en forme olympique pour déclencher le désir, on remarque un adepte de la six cordes vrombissante et des chœurs qui vont bien et, enfin, le chanteur/guitariste/leader bravache est particulièrement remonté et très en voix. Cette réunion au sommet entraine la création de tubes régénérants, rajeunissants et de nature à titiller les zones érogènes de n'importe quel être humain... Ouuuui ! Du mutin et inaugural Break You Back (ouille ouille ouille !) à l'intersidéral et final Everyone, en passant par les tubes montés sur ressorts Destruction Repetition I Know et Twenty Five (cette intro de guitare sonnant Cramps, ce piano à la Stooges, ouch !) ou encore les fausses ballades et vrais titres à rebondissements Jimmy Janes et Way It Seens, c'est à un sidérant et jubilatoire sans faute rock 'n roll auquel on assiste avec - très - grande joie !

A lire également, des chroniques de concerts des Willowz en octobre 2008 et à février 2008...

Liens : www.thewillowz.com, www.myspace.com/thewillowz, www.myspace.com/greenunitedmusic, www.almost-musique.com, www.facebook.com/pages/Willowz, twitter.com/TheWillowz, www.youtube.com.

29 mars 2010 (Almost Musique - Green United - PIAS)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 18 mars 2010 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu

The Willowz : les chroniques d'albums

The Willowz : Chautauqua

The Willowz : Chautauqua par Pierre Andrieu
11/01/2008
Furieux groupe de punk rock 'n blues américain, The Willowz s'apprête à faire paraître en France son nouveau disque intitulé Chautauqua. Une très bonne occasion de découvrir un vrai combo de rock déjà connu par quelques fans pour sa participation à... La suite

The Willowz : Unveil

The Willowz : Unveil par Pierre Andrieu
16/07/2007
Chou chou du réalisateur mélomane Michel Gondry, le groupe de rock garage pop The Willowz vient de faire paraître Unveil, un très bon album regroupant ses deux précédents disques. Présentes sur les BO des excellents films La science des rêves et... La suite