Accueil Chronique album : Thee Oh Sees - Drop, par Pierre Andrieu
Lundi 22 mai 2017 : 9660 concerts, 24442 chroniques de concert, 5159 critiques d'album.

Critique d'album

Thee Oh Sees : "Drop"

Thee Oh Sees :

Pop - Rock / GaragePsychéKraut

Critique écrite le 07 mai 2014 par Pierre Andrieu

Drop, le nouvel album de Thee Oh Sees, est encore une fois une preuve éclatante du génie de saint John Dwyer, qui devrait finir par être être canonisé au nom des multiples services rendus au dieu rock 'n roll... C'est aussi une preuve de son humour et/ou de ses humeurs versatiles, puisqu'encore récemment les fans pleuraient à chaudes larmes suite à ses déclarations annonçant une pause d'une longueur indéterminée ! Non seulement il n'y a pas eu de proverbial hiatus, mais encore nous avons aujourd'hui droit à un disque exceptionnel signé Thee Oh Sees ! Et il y aura une tournée en 2014, yeahhhhhhhhhhhhhh ! On peut donc se réjouir et mettre préventivement des bières au frais pour les passer frauduleusement dans les festivals... Car le show du meilleur groupe de " psyché rock kraut garage punk pop " du monde va s'enrichir des bombes présentes sur Drop, un album où John Dwyer et ses nouveaux camarades de jeu (Mikal Cronin, Chris Woodhouse, Greer McGettrick et un dénommé Casafis... ) font feu de tout bois. L'auditeur aura en effet ici l'occasion de se fracasser la tête en s'injectant à grandes rasades des titres, certes marqués par Iggy and The Stooges, Syd Barrett, Pink Floyd, Can et The Beatles, mais toujours furieusement originaux et farouchement estampillés Thee Oh Sees. Sur cette magique galette donc, on trouvera des tubes garage psyché motorik parfaits pour devenir hystérique en une fraction de seconde, comme Encrypted Bounce ou Camera (Queer Sound), des pop songs avec mellotron et tout le toutim, on pense à The Lens et King's Nose, des chevauchées psyché, à l'instar de Savage Victory, et de belles gifles punk 'n garage : Drop. Trêve de bla bla, Drop est vivement conseillé à tout le monde (oui, même aux fans adolescents de Fauve... ), partout, tout le temps !



A consulter, des chronique de concerts de Thee Oh Sees au festival Villette Sonique en 2010 et au Binic Folks Blues Festival en 2013...

Liens : www.theeohsees.com, www.facebook.com/TheeOhSees, twitter.com/TheeOhSees...

Avril 2014 (Castle Face)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 07 mai 2014 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu

Thee Oh Sees : les chroniques d'albums

Thee Oh Sees : Floating Coffin

Thee Oh Sees : Floating Coffin par Pierre Andrieu
07/04/2013
Destructeurs sur scène et ravageurs sur disque, les Californiens super énervés (mais pas que) de Thee Oh Sees continuent à casser la baraque avec un énième album, Floating Coffin, très excitante collection de mini tubes oscillant entre rock garage... La suite

Thee Oh Sees : Carrion Crawler - The Dream

Thee Oh Sees : Carrion Crawler - The Dream par Philippe
04/06/2012
Auteurs d'un nombre incalculable d'albums, les Thee oh Sees continuent pourtant d'être un secret beaucoup trop bien gardé de l'underground californien, peut-être grâce à leur quête continue de la pochette la plus moche possible (alors qu'étant de... La suite

Thee Oh Sees : The Master's Bedroom Is Worth Spending A

Thee Oh Sees : The Master's Bedroom Is Worth Spending A par zeu western manooch
19/06/2008
Thee Oh Sees, groupe culte de San Francisco, soit un combo porté au pinacle par la rock critic indé et pour ainsi dire littéralement inconnu du commun des mortels. Un cas d'école que ce quatuor, qui sous la houlette de son leader, John Dwyer, vieil... La suite