Accueil Chronique album : OCS (Thee Oh Sees) - Memory Of A Cut Off Head, par Pierre Andrieu
Jeudi 20 septembre 2018 : 14552 concerts, 25155 chroniques de concert, 5223 critiques d'album.

Critique d'album

OCS (Thee Oh Sees) : "Memory Of A Cut Off Head"

OCS (Thee Oh Sees) :

Pop - Rock

Critique écrite le 20 novembre 2017 par Pierre Andrieu

Après la parution cet été du dernier album des Oh Sees (ORC, excellent - enfin sauf pour les durs de la feuille fans des bien nommés Def Leppard, bien sûr... ), John Dwyer poursuit ses passionnantes pérégrinations musicales en changeant une nouvelle fois de nom, cette fois-ci c'est "OCS" qui a été choisi pour un duo avec la divine Brigid Dawson, et en abordant un style différent, puisque le disque s'éloigne cette fois-ci du garage psyché hystérique pour se frotter très joliment à une suave pop baroque et orchestrée... Inutile de tourner autour du pot, Memory Of A Cut Off Face est un ravissement renouvelé à chaque écoute, tout d'abord parce que les morceaux sont tous d'une classe hallucinante (par exemple, le saisissant premier extrait du disque, The Fool), ensuite parce que la dénommée Brigid possède des cordes vocales ultra émouvantes (un peu à la Nico et qui se marient admirablement avec celles-de John D.), enfin parce que les arrangements ont été travaillés façon orfèvres par Heather Lockie (cordes), Mikal Cronin (cuivres) et Patrick Mullins (scie musicale et nappes électroniques). Apaisant, truffé de mélodies épatantes et ouvrant des perspectives trippantes, le disque d'OCS comporte moult réussites que l'on ne peut toutes citées par manque de place, mais outre le titre mentionné un peu plus haut, signalons à l'attention des oreilles sensibles et averties la présence des très beaux The Chopping Block (qui fait un peu penser au Space Oddity de David Bowie, c'est dire), The Baron Sleeps and Dreams (à la fois folk, synthétique et psyché, avec des cordes à la Robert Kirby chez Nick Drake), The Remote Viewer (sensuelle à souhait, et qui pourrait avoir été composée en 1967) ou encore le morceau titre, Memory of a Cut Off Head (joliment imprégné par les œuvres du fameux groupe d'Arthur Lee, Love). Voilà, on tient là un disque lumineux tout à fait capable de faire apparaître un coin de ciel bleu en plein mois de novembre, voire des étoiles dans la nuit la plus noire...

A consulter, une interview de John Dwyer à propos de "Memory Of A Cut Off Head" ainsi que des chroniques de concerts de Thee Oh Sees à La Route du Rock 2017, au This Is Not A Love Song Festival 2017, au festival Levitation 2016, au Binic Folks Blues Festival 2013 et au festival Villette Sonique 2010...



Liens : www.theeohsees.com, www.facebook.com/TheeOhSees, twitter.com/TheeOhSees, www.facebook.com/differ.ant, www.facebook.com/Castle-Face-Records, www.castlefacerecords.com...



24 novembre 2017 (Castle Face Records - Differ-ant)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 20 novembre 2017 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu

Thee Oh Sees : les chroniques d'albums

Oh Sees : Orc

Oh Sees : Orc par Pierre Andrieu
11/08/2017
L'infernal stakhanoviste californien du rock garage psyché a encore frappé ! John Dwyer publie fin août 2017 le 19ème album de Thee Oh Sees sous le nouveau nom de groupe de Oh Sees (le " Thee " a été enlevé pour une raison qu'il ne nous appartient... La suite

Damaged Bug : Bunker Funk

Damaged Bug : Bunker Funk par Pierre Andrieu
09/07/2017
On sait John Dwyer doté d'un cerveau en perpétuelle ébullition et absolument inarrêtable dès qu'il s'agit d'ajouter une nouvelle ligne à sa discographie... Il le prouve une fois encore avec son side project barré Damaged Bug, qui sort à nouveau du... La suite

Thee Oh Sees : Drop

Thee Oh Sees : Drop par Pierre Andrieu
07/05/2014
Drop, le nouvel album de Thee Oh Sees, est encore une fois une preuve éclatante du génie de saint John Dwyer, qui devrait finir par être être canonisé au nom des multiples services rendus au dieu rock 'n roll... C'est aussi une preuve de son humour... La suite

Thee Oh Sees : Floating Coffin

Thee Oh Sees : Floating Coffin par Pierre Andrieu
07/04/2013
Destructeurs sur scène et ravageurs sur disque, les Californiens super énervés (mais pas que) de Thee Oh Sees continuent à casser la baraque avec un énième album, Floating Coffin, très excitante collection de mini tubes oscillant entre rock garage... La suite