Accueil Chronique album : Oh Sees - Orc, par Pierre Andrieu
Dimanche 21 avril 2019 : 9568 concerts, 25453 chroniques de concert, 5249 critiques d'album.

Critique d'album

Oh Sees : "Orc"

Oh Sees :

Pop - Rock / GaragePsyché

Critique écrite le 11 août 2017 par Pierre Andrieu

L'infernal stakhanoviste californien du rock garage psyché a encore frappé ! John Dwyer publie fin août 2017 le 19ème album de Thee Oh Sees sous le nouveau nom de groupe de Oh Sees (le " Thee " a été enlevé pour une raison qu'il ne nous appartient pas de juger... ). Au générique, un nouveau line up comportant comme actuellement sur scène - pour un résultat hallucinant de violence et de cohésion - Le lider maximo précédemment cité au chant, à la gratte, aux synthés et à la flûte, Tim Hellman (à la basse), Dan Rincon (à la batterie) et le petit nouveau Paul Quattrone (également à la batterie). Sur le monumental et susceptible de provoquer l'hystérie Orc, la délicieuse Brigid Dawson assure également quelques parties vocales, le violoniste Joe Cueto illumine la fin du très psyché Keys To The Castle et une team de choc formée par Eric Bauer, Ty Segall, Enrique Tena et John Dwyer se charge de la production et de l'enregistrement... Bref, toutes les conditions sont ici réunies pour obtenir une nouvelle galette (arrivant en double vinyle pour les amateurs du format... ) de 51 minutes de très haute qualité ! On y retrouve en effet le meilleur de Dwyer, salement boosté par ses deux batteries et son bassiste de feu afin de s'embarquer dans des chevauchées ultra rock 'n roll, méchamment garage, très psyché ou franchement krautrock. La sauce prend toujours parfaitement, que les titres soient concis ou étirés, que John D. caresse sa guitare en glissando sexy, s'en serve de machine à faire des riffs ou la malmène comme un fou furieux lors de solos distordus que n'auraient pas reniés le grand Jimi Hendrix... Outre les deux tubes révélés en amont de la sortie de l'album, The Static God et Animated Violence , déjà jouissivement joués en live, Orc recèle de multiples trésors qui tuent comme l'intenable Jettisoned, le flamboyant Cadaver Dog, le remuant et planant (oui, c'est possible !) Nite Expo ou encore l'authentique trip psyché kraut noise Paranoise. Pas la peine de continuer à taper frénétiquement de joie sur le clavier de cet ordi, tout le monde aura compris qu'Oh Sees vient encore une fois de sortir une collection de chansons outrageusement mortelles...



Liens : www.theeohsees.com, www.facebook.com/TheeOhSees, www.castlefacerecords.com, www.facebook.com/differ.ant, www.differ-ant.fr...



25 août 2017 (Castle Face Records - Differ-ant)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 11 août 2017 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu

Oh Sees : les chroniques d'albums

OCS (Thee Oh Sees) : Memory Of A Cut Off Head

OCS (Thee Oh Sees) : Memory Of A Cut Off Head par Pierre Andrieu
20/11/2017
Après la parution cet été du dernier album des Oh Sees (ORC, excellent - enfin sauf pour les durs de la feuille fans des bien nommés Def Leppard, bien sûr... ), John Dwyer poursuit ses passionnantes pérégrinations musicales en changeant une nouvelle... La suite

Damaged Bug : Bunker Funk

Damaged Bug : Bunker Funk par Pierre Andrieu
09/07/2017
On sait John Dwyer doté d'un cerveau en perpétuelle ébullition et absolument inarrêtable dès qu'il s'agit d'ajouter une nouvelle ligne à sa discographie... Il le prouve une fois encore avec son side project barré Damaged Bug, qui sort à nouveau du... La suite

Thee Oh Sees : Drop

Thee Oh Sees : Drop par Pierre Andrieu
07/05/2014
Drop, le nouvel album de Thee Oh Sees, est encore une fois une preuve éclatante du génie de saint John Dwyer, qui devrait finir par être être canonisé au nom des multiples services rendus au dieu rock 'n roll... C'est aussi une preuve de son humour... La suite

Thee Oh Sees : Floating Coffin

Thee Oh Sees : Floating Coffin par Pierre Andrieu
07/04/2013
Destructeurs sur scène et ravageurs sur disque, les Californiens super énervés (mais pas que) de Thee Oh Sees continuent à casser la baraque avec un énième album, Floating Coffin, très excitante collection de mini tubes oscillant entre rock garage... La suite