Accueil Chronique album : Ty Segall - Freedom's Goblin, par Pierre Andrieu
Mardi 24 avril 2018 : 10476 concerts, 24959 chroniques de concert, 5211 critiques d'album.

Critique d'album

Ty Segall : "Freedom's Goblin"

Ty Segall :

Pop - Rock / Garage

Critique écrite le 18 janvier 2018 par Pierre Andrieu

Après une avalanche de titres lâchés dans la nature avant la sortie du disque (et sans préciser qu'ils étaient extraits d'un album à venir), Ty Segall effectue son " grand come back " annuel début 2018 avec un copieux double album de 19 titres où il se prend - à juste titre - pour un "lutin de la liberté"... On pourrait croire que cela va s'avérer indigeste, qu'il y a trop de morceaux, et bien pas le moins du monde ! Seuls les allergiques à Mister Ty et au rock garage bouderont leur plaisir, car ce Freedom's Goblin tient méchamment la route sur la longueur. On pourra même l'écouter tout au long de l'année et le classer parmi les meilleurs de la discographie du célèbre blondinet ! Au générique, une belle giclée de titres forts, qu'ils soient à ranger aux rayons rock garage, pop, country folk, disco, rock 'n roll ou folk rock. Donc, pas la peine de pousser, il y en aura pour tout le monde sur les quatre faces bien remplies de ce vinyle ! Après leur fructueuse rencontre en studio pour le précédent album, éponyme, les fans du duo Ty Segall/Steve Albini auront la joie de retrouver les deux amis sur huit titres abrasifs comme il faut, mais pas que... Segall himself a également enregistré pas mal de morceaux (sept pour être précis) dans son propre studio en utilisant des techniques inspirées d'Albini (c'est Ty qui le dit), F. Bermudez et Lawrence " Boo " Mitchell se chargeant quant à eux parfaitement bien du "reste" des plages. Comme le titre de l'album et le nom du groupe qui officie (le Freedom Band : Mikal Cronin, Charles Moothart, Emmett Kelly, Ben Boye) pouvaient le laisser aisément supposer, on a affaire ici à un album démontrant une totale liberté artistique, une sorte de synthèse de tout ce qu'est capable de faire Ty Segall. C'est à dire du rock garage qui claque ("Fanny dog", "Alta", "Shoot You Up", "5 Ft Tall", plus une jouissive et musclée reprise du tube disco "Every 1's a winner" de Hot Chocolate), du heavy rock à la Black Sabbath ("She"), du punk hurlant ("Meaning", avec la femme de monsieur Segall, Denée, au micro), du country folk rock épique façon Neil Young And Crazy Horse ("And Goodnight"), de la pop folk ("My Lady's On Fire", "I'm Free", "Cry Cry Cry" et sa petite guitare à la George Harrison), du garage teinté de free jazz ("The Main Pretender") et même de la disco music salement déviante ("Despoiler Of Cadaver"). Avec comme gros "petit" plus, les cuivres arrangés de main de maître par Mikal Cronin, qui apportent une touche d'originalité et un côté arty bienvenus à cet album en forme de tour de force réussi.



Une interview de Ty Segall à propos de cet album est à lire ici et un entretien avec Steve Albini est à consulter ...



Liens : ty-segall.com, www.facebook.com/tysegall666, twitter.com/tysegall, www.dragcity.com, www.modulor.tv...

26 janvier 2018 (Drag City Records - Modulor)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 18 janvier 2018 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu

Ty Segall And The Freedom Band : les chroniques d'albums

Ty Segall : S/t

Ty Segall : S/t par Pierre Andrieu
24/01/2017
Pas de nouvelles discographiques ou scéniques de l'intenable Ty Segall depuis 5 mois, et voilà c'est la spirale de la dépression, on commence à sérieusement s'inquiéter, voire même à flipper grave chez les fans du monsieur ! Car, à part son dernier... La suite

Ty Segall : Emotional Mugger

Ty Segall : Emotional Mugger par Pierre Andrieu
19/01/2016
Après le deuxième album de Fuzz, positivement décérébrant (sauf pour les irrécupérables sourds), et l'album de reprises de T. Rex (anecdotique mais avec quelques bons titres), Ty Segall poursuit sa route discographique début 2016 avec Emotional... La suite

Ty Segall : Manipulator

Ty Segall : Manipulator par Pierre Andrieu
19/08/2014
Tonitruant retour discographique pour le petit génie du rock garage (mais pas que... ), Ty Segall, qui débarque fin août 2014 avec Manipulator, un ambitieux double album synthétisant à la perfection toutes les facettes de son talent... En 56 minutes... La suite

Ty Segall : Sleeper

Ty Segall : Sleeper par Yogui
07/10/2013
Ty Segall, avant de nous régaler avec son nouveau projet Fuzz - qui fera l'objet de ma prochaine chronique - a sorti en 2013 un album solo très folk... Quelle surprise de le découvrir dans ce registre, mais également, quelle peur d'être déçu ! Et... La suite