Accueil Chronique de concert 30 seconds to Mars
Jeudi 19 octobre 2017 : 13627 concerts, 24656 chroniques de concert, 5178 critiques d'album.

Chronique de Concert

30 seconds to Mars

30 seconds to Mars en concert

Le Dôme - Marseille 23 novembre 2011

Critique écrite le par

30 Seconds to Mars by Pirlouiiiit 23112011

Alors. Je te préviens d'emblée, toi qui me lis. Si tu fais partie des groupies hystériques qui composaient les 90% de l'assistance ce soir là, passe ton chemin si tu ne veux pas lire de choses désagréables sur le beau gosse faisant office de chanteur. Sache que si tu décides de passer outre cet aimable avertissement, il ne servira à rien de m'insulter, ca ne fera que me conforter dans la "formidable" impression que j'ai eu de ce live, à savoir... un vide abyssal.

30 Seconds to Mars by Pirlouiiiit 23112011

Ceci étant précisé, revenons 24 heures en arrière, au moment où je retrouve Sylvie et sa cousine Mallorie sur l'esplanade du Dôme, étrangement vide... Il ramène personne le père Jared ? Tu parles Charles, après quelques questions, j'apprends que tout le monde est déjà rentré, certaines étant déjà sur place le matin même !

30 Seconds to Mars by Pirlouiiiit 23112011

On se croirait presque à Tokyo Hotel... Impression confirmée tout le long de la soirée, par nombre de donzelles, souvent courtement vêtues, nous faisant allègrement profiter de leurs cordes vocales aiguës proche de la rupture... Inutile de te dire, toi qui a ignoré mon préambule, que mes amies et moi avons sacrément plombé une moyenne d'age tout juste majeure, et encore je suis large...


M'enfin, même si cette attitude pré-pubère me hérisse tout en me faisant sourire, ce n'est pas la fin du monde, et c'est totalement indépendant de la qualité d'un artiste. Pas sa faute s'il ramène 7000 hurleuses déchainées. Quoi que...

the White Lies by Pirlouiiiit23112011

Non, le seul et gros souci, c'est que ce "groupe" m'a consterné du début à la fin par sa "prestation". Et même avant le début du set en fait ! Car une fois la première partie, pas si mauvaise au final, du nom de White lies je crois, terminée, nous avons eu droit pendant le changement de matos... aux clips du headliner à venir !

30 Seconds to Mars by Pirlouiiiit 23112011

Je trouve çà un poil narcisssique hein... Et moi qui n'avait écoute que les deux premiers opus, je découvre l'image qui colle aux morceaux entendus auparavant. Des clips hyper léchés, avec un Leto charismatique, du gros son... bref je me dis que çà doit valoir le coup sur les planches !


Et là, c'est le drame ! Ou comment donner l'exemple typique du combo qui cartonne sur des disques surproduits et dans des clips sur-arrangés... pour pas assurer une cacahouète rachitique en live ! Alors les gens me connaissent, je suis curieux, j'aime découvrir, je suis très rarement négatif, et même si je n'aime pas ce que je vois, je trouve toujours des choses à applaudir, des détails à faire valoir.


Mais alors ce soir là... Sur les centaines de concerts que j'ai pu faire, c'est tout simplement un des trois pires qu'il m'ait été donné de voir, tous styles confondus ! Non je ne suis pas blasé, jamais de la vie. C'est juste que dans TOUS les domaines, 30 seconds to Mars est ridiculement inexistant !


On va commencer par la musique, très chère lectrice qui m'a déjà honni sur trois générations. Autant sur albums j'ai trouvé çà assez basique, mais des titres ressortaient un peu du lot. Autant live, il y a quatre phrases qui émergent entre les innombrables ohohoho pour faire durer deux pauvres lignes de chant, sans oublier les mythiques JUMP JUMP JUMP réitérés des dizaines de fois par Leto ! Putain je me suis cru vingt ans en arrière avec Kris Kros !!


Des chansons vides, sans soli, sans vrais couplets, juste des jolis mots accolés les uns aux autres. Mais qu'ils parviennent pourtant à étirer plus que de raison...Entre ces longueurs vaseuses et le blablabla continue de Leto, on aura pas eu un nombre faramineux de morceaux... Ça sentait le remplissage volontaire pour cacher la misère.


Je crois que le must a été atteint quand notre acteur-chanteur s'est retrouvé en plein milieu des gradins pour nous faire deux titres acoustiques. Montre en main, il aura passé sept minutes à nous faire un speech en mauvais français, à inviter une fan à venir à coté de lui, lui faire la bise (je suppose que c'était la bise, à moins que c'était un french kiss comme il en a parlé, je voyais pas de l'endroit de la fosse où je me trouvais), lui faire lire un petit mot débile, avant d'enfin chanter un peu....


Sans oublier le rappel fantabuleux, consistant à se repointer sur l'avancée de scène, blablater encore une fois pour rien dire, montrer plusieurs fans pour qu'ils montent le rejoindre, avant d'enfin entamer l'ultime titre et se barrer quasiment comme un voleur à la dernière note, le Dôme se rallumant dans la foulée !


Pour en finir avec le coté "auditif", je précise que la star Jared aurait pu se faire accompagner d'une bande-son et de samples, c'aurait été pareil tellement ses musiciens étaient fantomatiquement absents ! Je ne crois même pas l'avoir entendu les présenter, encore moins avoir décelé une étincelle de complicité. Je ne connais pas leur niveau réel, mais j'espère qu'il est bien supérieur à ce qu'ils ont montré, parce que franchement, sans vouloir du virtuose (ce n'est pas le but de ce genre musical), un minimum syndical me parait utile, en live.


Rajouter à ça un son horriblement fort (pourquoi au plus l'audience est jeune, au plus les groupes se sentent obligés d'éclater les tympans ?!), avec une voix outrageusement mise en avant, et vous comprendrez l'enfer musical global... Et ce n'est pas la très courte "jam" en rappel, où on a eu un riff ressemblant à du Pantera, et une bribe du "Enter Sandman" de Metallica, qui relevera la chose, ne serait ce que d'un petit orteil.


Mais ce n'est pas tout ! Que nenni ma bonne damoiselle ! Grâce à Jared Leto, nous avons été équipé pour l'été prochain ! Si si ! Entre deux JUMP ta mémé, sont sortis de nulle part, d'abord de gros ballons de plage en plastique que la fosse s'amusait à se lancer et relancer, puis de ma-gni-fi-ques crocodiles verts gonflables (!), les même qu'on achète sur les bords de mer un jour de juillet...


Je suis pas réputé pour être un mec sérieux, pourtant là j'avoue mon air perplexe sur le coup, voir démoralisé... C'est raccord avec l'age du public je suppose... N'oublions pas les plus classiques confettis, et serpentins aussi larges que du papier cul, sur la fin du concert.


Pour finir, parlons de LA star du jour, notre ami acteur. Ah c'est certain, c'est un beau gosse qui ne fait pas ses 40 ans. Dans ses clips il a la classe. Beaucoup moins hier soir dans son habit digne d'un gourou de secte, m'enfin ca reste subjectif, je ne te contredirai pas sur ce point, toi qui a encore le courage de me lire malgré ma mauvaise (mais justifiée) langue chroniqueuse vis à vis de ton idole incandescente...


Jusqu'à preuve du contraire dans le futur, ça reste également un bon acteur, ayant joué dans de très bons films ("Requiem for a dream", "Fight club", "La ligne rouge", "Lord of war"...). Il a aussi du succès avec son groupe, la preuve avec cette foule debout dès la première note, connaissant toutes les (maigres) paroles par coeur, portant littéralement son artiste à bout de voix.

30 Seconds to Mars by Pirlouiiiit 23112011

Mais sincèrement, au delà de ça, j'ai trouvé l'ensemble pathétique. Rien à sauver de cette prestation, qui pour moi ne ressemble pas à un vrai concert, avec de vraies chansons, avec un vrai groupe, avec une vraie passion. Je ne doute pas que le sieur Jared s'amuse comme un petit fou dans sa bulle, mais ce n'est pas l'idée que se fait la majorité des personnes lambda payant pour un show, de quelque style que ce soit.

30 Seconds to Mars by Pirlouiiiit 23112011

Et si j'avais quand même quelques doutes sur la spontanéité de Leto, je les ai vite vu se dissiper sur le rappel, lorsqu'il a fait monter une bonne vingtaine de fans sur scène. Car une fois sur les planches, ces derniers ont été parqués derrière plusieurs mecs de sécurité, pendant qu'il allait et venait en chantant. A un moment une fan un peu plus entreprenante s'est un peu trop avancée, et elle s'est méchamment faite refouler par un des mecs de la sécu...


Putain mais si tu fais monter ceux qui te permettent d'exister, juste pour faire le mec cool et même pas les calculer, sans parler de les empêcher d'approcher de trop près, ca sert à quoi, ducon ?!! Et je ne parle pas de la dizaine de fans qui ont été mis sur le coté droit de la scène pendant tout le spectacle, pas une fois il est allé leur faire un signe ou jouer avec eux... Désolé mais pour moi ca passe pas l'ingratitude envers les fans.


Honnêtement, c'était un calvaire d'assister au show dans son intégralité, mais au moins on en reparlera encore dans plusieurs années tellement c'était too much.... On pourra dire qu'on y était. Et je n'ai que très légèrement forcé le trait parfois dans ce compte rendu.
En conclusion je citerai Mallorie, dans cette remarque très juste résumant à elle seule la parodie de ce soir: "Finalement Jared Leto reste un acteur en tout".


Setlist (copiée de Setlist.fm):
Escape
A Beautiful Lie
This Is War
100 Suns
Search and Destroy
Vox Populi
Night of the Hunter
L490

Acoustic :
Alibi
Kings and Queens
(Chorus only)
A Modern Myth
The Kill (Bury Me)
From Yesterday
Closer to the Edge

Rappel :
Jam
Kings and Queens

Plus de photos par Pirlouiiiit en cliquant ici

Bonus vidéo :


et une petite de 30 Seconds to Mars ici

> Réponse le 29 novembre 2011, par Sowdust

D'accord en tous points avec toi Gandalf, et encore tu es largement en dessous de la vérité! Mais il n'y a pas de mot pour décrire ce supplice...  Réagir

> Réponse le 29 novembre 2011, par Krolinette

C'est triste à dire mais je suis entièrement d'accord avec toi en tout point...On ne peut évidemment parler de ce concert à personne sans passer pour des aliens si on a eu le malheur de dire que ce show était vraiment très décevant et pourtant j'y allais motivé et convaincu de passer une excellente soirée... Dès la première chanson ils nous ont pourtant mis dans l'ambiance, 3 tentatives de phrases en tout et pour tout sur une "musique" qui m'a vraiment dérangée les oreilles et avec tous ces hystériques on aurait cru être les seuls a trouver ça atroce.... Je me suis ennuyée toute la soirée, j'en ai presque voulu partir et je n'en retient vraiment aucun point positif... Et ce qui me déçoit encore plus c'est cette jeunesse (la vieille genre...), ce public qui a trouvé ça extraordinaire...  La suite | Réagir

> Réponse le 02 décembre 2011, par Philippe

Merci pour cette chronique très plaisante à lire ! par contre cher Gandalf, après quelques titres écoutés, c'est quand même archi-ultra-mauvais, bien pire que Bon Jovi et même que Tokio Hotel - qui eux au moins assurent sur scène (http://tinyurl.com/cg5r992) ! Vous auriez pu vous douter non ? ;-) Et enfin c'est vrai que Jared Leto, acteur médiocre et manifestement chanteur itou, ne fait pas ses 40 ans : il doit avoir une super crème de jour !  Réagir

> Réponse le 02 décembre 2011, par Gé

Je ne vais pas faire un roman mais ton commentaire est pitoyable. déjà avant toute chose, je suis un mec adulte de 25 ans, et pas une ado a fond sur Jared Leto, je voyais déjà de loin venir la critique. J'écoute énormément de chose, et je suis moi même musicien, depuis 15 ans... Déjà ton article commence par énormément de critique qui ne concerne pas le groupe lui même.. le public, le volume du son (d'ailleurs The white lies jouaient eux aussi très très fort), les vigiles et tout un tas de truc. je trouve que déjà ça part mal pour une critique, ils sont venu faire un show et de la musique, commence donc par critiquer la musique ça sera mieux. En lisant ton article, j'ai vu un rageux, envieux... Parlons de la musique elle même, je ne comprends aucune de tes critiques. "Morceau mal...  La suite | Réagir


Thirty Seconds To Mars : les dernières chroniques concerts

Thirty Seconds To Mars + Superbus (Les Voix du Gaou 2013) en concert

Thirty Seconds To Mars + Superbus (Les Voix du Gaou 2013) par Yann B
Festival du Gaou, Six-Four, le 18/07/2013
Le festival du Gaou, j'adore ce festival. Chaque année est différente et pourtant si semblable à la précédente. Cette année encore, la programmation était forte, se sont croisés... La suite

30 Seconds To Mars + White Lies en concert

30 Seconds To Mars + White Lies par Konguru
Zénith Sud - Montpellier, le 22/11/2011
Il ne fallait pas arriver en retard pour apprécier le concert de White Lies, première partie de 30 Seconds To Mars sur leur tournée française de novembre. Si les londoniens ont... La suite

30 seconds to Mars + White Lies en concert

30 seconds to Mars + White Lies par ???
Transbordeur, Lyon, le 20/11/2011
Les White Lies ont ouvert ce concert en délivrant de la bonne New wave, propres sur eux... guerre plus de 30 minutes.... de set. Le concert de 30 seconds to Mars démarre... La suite

Rock Werchter 2010 : jour 2 - Coheed and Cambria - 30 seconds to Mars - Jack Johnson - Editors - The Specials - Green Day en concert

Rock Werchter 2010 : jour 2 - Coheed and Cambria - 30 seconds to Mars - Jack Johnson - Editors - The Specials - Green Day par Cabask
Werchter, le 02/07/2010
Nous sommes réveillés de bonne heure en ce vendredi, avant 9H. Non pas que nos voisins soient horriblement bruyants (pas encore du moins...), mais malgré un placement plutôt... La suite

Le Dôme - Marseille : les dernières chroniques concerts

Frero Delavega + Bon Air en concert

Frero Delavega + Bon Air par Lumak
Le Dôme - Marseille, le 03/03/2017
J'arrive au Dôme à la fin de la première partie, assurée ce soir par Bon Air, qui est est un duo basque faisant de la musique pop folk. Le publicn et plus précisément les... La suite

Gauvain Sers + Renaud en concert

Gauvain Sers + Renaud par Philippe
Le Dôme, Marseille, le 19/12/2016
Tentative risquée en ce 19 décembre 2016 : retourner voir Renaud... ou ce qu'il en reste. Chacun sait qu'il a traversé des années très difficiles, certaines même au fond du trou -... La suite

Neil Young en concert

Neil Young par Jacques 2 Chabannes
Le Dôme, Marseille, le 16/06/2016
Le Temps Des Cerises... À L'Eau De (LA) Vie ! Question(s) Sous Dôme Tandis que la salle bruisse d'envie et rumeurs concernant à la fois, le show à venir, et la sortie... La suite

Neil Young + Promise Of The Real  en concert

Neil Young + Promise Of The Real par Cabask
Le Dôme - Marseille , le 16/06/2016
Ah, Neil Young ! Que dire, si ce n'est que j'ai véritablement baigné dedans depuis mon plus jeune âge, mon père le vénérant et jouant quantité de ses titres à la guitare ? Les... La suite