Accueil Chronique de concert 5 ans Massilia's Burning + 4 ans Chavana = Lazybones + Not Pain Quotidien + Ed Mudshi + Menpenti + Irritones + Sweet Children (+ annulation The Keith Richards Overdose)
Dimanche 25 juin 2017 : 10230 concerts, 24481 chroniques de concert, 5162 critiques d'album.

Chronique de Concert

5 ans Massilia's Burning + 4 ans Chavana = Lazybones + Not Pain Quotidien + Ed Mudshi + Menpenti + Irritones + Sweet Children (+ annulation The Keith Richards Overdose)

5 ans Massilia's Burning + 4 ans Chavana = Lazybones + Not Pain Quotidien + Ed Mudshi + Menpenti + Irritones + Sweet Children (+ annulation The Keith Richards Overdose) en concert

La Machine à Coudre, Marseille 5 décembre 2009

Critique écrite le 06 décembre 2009 par Philippe


Grosse soirée que ce samedi-là, pour fêter les 5 ans des activistes Massilia's Burning et les 4 ans des non-moins agités Chavana, concrétisés par le beau challenge d'une addition mathématique de 9 groupes, à passer au forceps dans une seule soirée. La Machine à Coudre est comble et cette fois-ci, ce vieux Vand pourra bien pointer tous ses potes et ceux de LiveinMarseille sur sa liste de présence : la soirée a fait carton plein, convoquant jusqu'à la crême d'Aix-en-Provence, et la salle dégueule littéralement d'un public enjoué et bruyant. Ceci malgré deux cruelles annulations, celle des sales morveux au rockabilly abrasif de Jimi Destroy & the Hotrods (pourtant déjà vus ici et appréciés pour leur côté brouillon et furibard), et celle du énième super-groupe consanguin The Keith Richards Overdose.

Machine a Coudre by Pirlouiiiit 05122009

La maison LiveinMarseille ne reculant devant aucun sacrifice y compris pataphysique, chroniquons donc d'abord ce groupe absent, The Keith Richards Overdose. Londres a Pete Doherty et Amy Winehouse, Marseille a Huggie PinkBird Glitter Richards, Rock-star incontestable, connue pour ses mésaventures, qui le forcent régulièrement à annuler des concerts, quand ce n'est pas des tournées entières. Certes cela fait selon leur humeur bouillir ou marronner ses collègues - le batteur Guillaume ricanant en fin de soirée à l'entrée de la Machine, raconte goguenard comment la Star s'est dégonflée suite à un petit problème de digestion médicamenteuse... Bizarre, on l'avait pourtant croisé relativement fringuant, hier en fin de matinée vers 22 heures au Lollipop Music Store ?

J2P & Claire by Pirlouiiiit 2009

Il faut bien avouer que pour le spectateur, cela a un côté assez amusant, et donne à ses rares apparitions, toujours incisives et pétaradantes, un côté culte. Une autre fois sans doute, on est pas pressé puisque quand ce genre d'individus s'extrait du club mythique des rockeurs-morts-à-27-ans, il entre directement dans celui des légendes immortelles (Mick, Iggy, Lemmy... Keith, and co) et triple ainsi son espérance de vie. En attendant, on restera sur la description faite par Zhou (technique apprise auprès de Rock-n-Folk pour les concerts qu'on a pas vu) : ça sonne comme Huggie & the Glitters, mais en beaucoup plus rock'n'roll et plus dur. Plutôt sexy, dit comme ça, non ?

the Lazybones by Pirlouiiiit 05122009

Passons donc aux vivants. On arrive tandis que les Lazybones sont sur scène, groupe dont on a toujours dit le plus grand bien sur planches comme sur du polycarbonate, et qui devra donc se passer de notre présence devant la scène... Traverser le bar de la Machine serait déjà complexe sans connaître personne, le cuir des uns adhérant parfaitement à la sueur des autres pour bloquer le passage (note pour plus tard, envisager une veste dans une matière glissante quelconque, latex ou nylon, ou bien s'enduire d'huile d'olive).

the Lazybones by Pirlouiiiit 05122009

Mais c'est finalement impossible d'avancer en ayant, en plus, la moitié des gens à saluer. De toutes façons en entendant leur son d'en haut, il suffit de fermer les yeux pour imaginer les trois beaux gosses, déchaînés sur leurs instruments dans leur joyeux punk-n-roll sauvage et archi-maîtrisé. Au fait, grâce à un algorithme mystérieux de Concertandco.com (de quoi faire baver Google), je suis désormais en mesure de prouver qu'à moi seul j'ai chroniqué 4 fois les Lazybones depuis 4 ans. Ce soir, donc, je passe.

Not' Pain Quotidien by Pirlouiiiit 05122009

Juste après, et sur la soirée à trois reprises environ, le trio Not'Pain Quotidien (1/3/ Lazybones, 1/3 Ed Mudshi, 1/3 Take Shit Back) inonde l'escalier de mélodies rythmiques et enjouées, semblant suivre une voie bien naturelle du punk-rocker vieillissant vers la java-punk (cf les Têtes Raides)... just kidding. Textes engagés et marrants pour commencer, bal-musette irlandais à la Pogues pour suivre, reprise des Lazybones pour finir, le trio assez percutant (trop pour les cordes de ses guitares d'ailleurs) s'appuye donc sur deux guitares et un violon, et trois chanteurs qui arrivent à ne pas brailler.

Not' Pain Quotidien by Pirlouiiiit 05122009

C'est bien sûr louable vu l'ambiance et les salauds qui les couvrent exprès depuis la scène, mais on ne les entend du coup que dans un rayon de 3 mètres 50. Ayant toujours raté Ed Mudshi, je le découvre donc en tant que violoniste : il aura beau prétendre en fin de soirée que ce qu'il joue n'est pas très technique, merde, c'est quand même du violon quoi ! Les incursions de N.P.Q. s'incrustent en tout cas parfaitement entre deux déferlantes électriques, pour reposer nos pauvres oreilles comme pour remobiliser la partie de l'assistance qui a naturellement tendance à fossiliser au bar.

Menpenti by Pirlouiiiit 05122009

Menpenti, aperçu en atteignant finalement la salle (... mais en direction des toilettes), a sacrément progressé depuis ses débuts potaches. Teigneux et incisif, leur punk-rock parfois en français met une belle ambiance, malgré une voix du chanteur réglée un peu trop en arrière. Chronique à compléter si possible en réaction par un plus sérieux que moi (tout comme celle du premier groupe, raté) : quand je me plante enfin devant la scène, ils sont hélas déjà en train de finir...

Ed Musdhi by Pirlouiiiit 05122009

Place à Ed Mudshi donc, qui arrive à sonner à deux comme d'autres à 4. Un rock noisy et original, très mélodique et destructuré à la fois, appuyé sur un batteur explosif et un guitariste hors pair (très technique, Ed Mudshi est probablement le meilleur de l'assemblée en la matière), qui s'amuse à glisser un clin d'oeil à Metallica et des textes en français dans une prestation de haute volée, digne des meilleurs duo rock. La voix fortement reverbée, me rappelle étrangement quelqu'un, impossible de dire qui, un français de l'époque növö... Le mélange de guitare metal et de post-punk est dissonnant et enthousiasmant à la fois, et détonne franchement parmi les autres groupes. Il déclenche d'ailleurs des hostilités pogo dans un public qui sera au fil de la soirée de plus en plus déchaîné. A revoir dans un concert complet, sans faute.

the Irritones by Pirlouiiiit 05122009

Mais voici les Irritones, en configuration showcase ce soir - le look est nettement moins travaillé que lors de leur ébouriffante première prestation il y a quelques temps. Ca ne les empêche pas de saccager nos conduits auditifs d'un punk-rock saignant, composé de soli de guitare (l'influence Holy Curse), d'une frappe de mule appliquée et régulière et d'une basse hargneuse (l'influence Aggravation), de hurlements jappés en continu (l'influence Hatepinks), le tout sous influence Wire, Hives, Briefs and co. Voilà un super-groupe qui fonctionne bien, nom de dieu, ils s'écoutent et partent systématiquement au quart de tour, il y a du métier derrière !

the Irritones by Pirlouiiiit 05122009

D'autant que l'Olivier Gasoil planqué derrière ses lunettes noires est remonté comme une pendule, braillant et sautillant comme à l'accoutumée, grimpant sur un baffle et se rétamant comme une crotte, frétillant comme une baby-rockeuse, ou encore venant provoquer les pogoteurs au risque de se ramasser un coup de boule perdu. Avec un concert de 22 minutes, il est manifeste qu'ils ont plusieurs nouveaux titres en plus de leur bientôt cultes Mikado, Rejection et Modern Life, comme par exemple Cannibal Kids, Driving Japanese Cars et un autre tout à fait jouissif qui fait We are... quelquechose. Au vu du niveau d'agitation atteint sur scène et dans le public, le format de 20 minutes semble le maximum pour Les Irritons avant de déclencher des convulsions là en haut, et de la baston là en bas... Carré et jouissif de bout en bout, le concert parfait en somme : inconstestablement le meilleur nouveau groupe punqueroque du monde.

the Sweet Children feat. Vand by Pirlouiiiit 05122009

Une interruption acoustique de N'PQ plus tard, et voici ce qui sera le climax en terme d'ambiance dans le public composé en bonne partie de leurs aficionados : le retour des Sweet Children, groupe soi-disant disparu au siècle dernier que j'ai pourtant déjà raté pour les raisons habituelles aux mythiques 5 ans des Ratakans en 2005. Le répertoire des frères Mancuso est connu par coeur par leurs fans, qui montent régulièrement appuyer les choeurs au micro...

the Sweet Children by Pirlouiiiit 05122009

Dans la même veine et avec des membres des Lazybones, mais le son réglé un cran plus haut, les trois doux enfants (re)jouent donc avec un plaisir non dissimulé un punk pop sautillant et costaud, appuyé par un batteur sec et affuté, au regard assez impressionnant. Ici encore, enthousiasmant, carré et sans temps morts hors problèmes techniques.

the Sweet Children by Pirlouiiiit 05122009

La salle s'est d'ailleurs transformée instantanément en mosh-pit où les verres valsent et des filles trop gentilles sont bousculées sans rendre les coups, certain organisateur du concert se croyant obligé de marcher au plafond (j'ai malheureusement cafté son nom sans penser à mal à la taulière, qui mettra donc probablement une bonne fessée au sacripant), avant que plusieurs autres énergumènes fassent des tours de la colonne centrale, portés par leurs amis. Pendant ce temps sur scène, on s'échange entre frérots et avec une aisance insolente la Gretsch (splendide) contre la batterie, osant ici un titre country-pogo, là un autre punk-balloche, plus loin un truc à la Motörhead... Mich' des Lazybones, chanteur historique des années lycéennes (collégiennes ?) du groupe, vient aussi pousser la chansonnette dans cette grande fête familiale, qui se finit par une reprise tout à donf de Rancid. Au final, encore un concert assez mortel pour ce décidément bien joyeux anniversaire !

the Sweet Children by Pirlouiiiit 05122009

La liste des invités étant épuisée après une ultime apparition du trio débranché, la salle de bal étant convenablement dévastée (on y patauge dans un liquide non identifiable parsemé de verre brisé), on finira comme à l'accoutumée en se battant avec les futs, interrompus au 10ième round pour une sombre histoire d'heure de fermeture dépassée. La Machine reste bien le meilleur endroit où être pour ce genre de soirées où déconnade, grosse ambiance, baston amicale et musique de pointe se marient parfaitement, on y reviendra donc sans se faire prier fêter l'anniversaire du lieu (15 ans déjà !) très bientôt.

Oups, au fait, j'ai failli oublier : Bon anniversaire et longue vie à Massilia's Burning et à Chavana !
Keep on rockin', you dirty brats !

Not' Pain Quotidien by Pirlouiiiit 2009

Beaucoup plus de photos par Pirlouiiiit en cliquant ici

Bonus vidéo :


et une petite des Lazy Bastards : ici
et une petite des Lazybones : ici
et une petite de Menpenti : ici
et une petite de Ed Mudshi : ici
et une petite des Irritones : ici
et une petite des Sweet Children :

> Réponse le 24 décembre 2009, par Pirlouiiiit

Juste un petit mot pour dire que je n'ai vu qu'un petit bout des Lazy Bastards qui ont eu la lourde tache ou l'honneur (au choix) d'ouvrir cette soirée. Trio rock / punk ... chant en français. Pas eu le temps de me faire une opinion dessus ... Quant aux autres : Lazybones toujours aussi énergique ... je dois avouer que depuis que j'ai fait tout le concert de Sarah Blackwood au Pussy Twisters derrière le très dissipé Michou (le chanteur des Lazybones) et que j'ai réalisé à quel point il ne comprenais rien en anglais (pas plus que Zhou soit dit en passant) j'ai un peu plus de mal à les prendre au sérieux sur scène lorsqu'il chante en anglais ... Cela dit ils ont toujours la pêche et la banane donc cela fait plaisir. Not' Pain Quotidien parfait dans ce contexte et dans les escaliers...  La suite | Réagir


Ed Mudshi : les dernières chroniques concerts

Abim + Ed Mudshi + We Insist!  en concert

Abim + Ed Mudshi + We Insist! par E + E
Embobineuse, Marseille, le 19/11/2014
Arrivés à l'Embo sur le coup de 21H30, Abim a déjà attaqué son set devant un public assez nombreux pour un mercredi soir. Abim, c'est Dan Arnoux à la guitare, voix devant une... La suite

Rue du Rock #1 (Festival Phocea Rocks) : Blah Blah + Mechanical Breed + Street Wanderer + Sicilian Disasters + 2014 + Memento Mori + Nitwits + Larsen Autist + Crumb + Redlight + Ed Mudshi +  Partisan + Sobers + Panda Mojo + Fencies + Frozen Yellow Spot ... en concert

Rue du Rock #1 (Festival Phocea Rocks) : Blah Blah + Mechanical Breed + Street Wanderer + Sicilian Disasters + 2014 + Memento Mori + Nitwits + Larsen Autist + Crumb + Redlight + Ed Mudshi + Partisan + Sobers + Panda Mojo + Fencies + Frozen Yellow Spot ... par pirlouiiiit
la Rue du Rock - Marseille, le 05/07/2013
De toutes les dates du festival Phocea Rocks celle ci était sans doute la plus culottée (plus que d'avoir fait passer 13 groupes locaux en un soir à l'Espace Julien) sinon en... La suite

Ed Mudshi + Ni! + Anae Mnesz en concert

Ed Mudshi + Ni! + Anae Mnesz par Mystic Punk Pinguin
La Machine à Coudre - Marseille , le 04/03/2011
Une nouvelle soirée programmée par le Bureau détonnant, la jeune asso qui en même pas un an d'existence nous a régalé de pas mal de bons concerts à tendance noise dans les salles... La suite

Ed Mudshi + Blah-Blah en concert

Ed Mudshi + Blah-Blah par Pirlouiiiit
Machine à Coudre - Marseille, le 11/12/2010
Petit tour par la Machine à Coudre entre le concert de Gaïo et de Isaya histoire d'essayer de voir enfin le nouveau projet de Hervé après plusieurs version de On Vend la Caravane... La suite

Lazybones : les dernières chroniques concerts

The Interrupters + Lazy Bones + Winchester en concert

The Interrupters + Lazy Bones + Winchester par Elsa Mazzella
Poste à Galène Marseille, le 08/09/2016
Ce jeudi soir, une chaleur moite assomme encore Marseille mais je compte bien me réveiller avec le plateau 100% punk de ce concert au Poste à Galène. Avec mon quart d'heure... La suite

Mitch Bones (+ Lazybones + Not Pain Quotidien) en concert

Mitch Bones (+ Lazybones + Not Pain Quotidien) par Joshua
Lollipop Music Store, Marseille, le 23/05/2014
Moi j'aime décidément bien les concerts chez Lollipop, ça doit bien faire mon cinquième je pense. Déjà parce que c'est à peu près les seuls que je peux voir régulièrement, vu que... La suite

Festival Phocea Rocks - MaLin, Ashbay, Lazybones, Lo, Dj Sami en concert

Festival Phocea Rocks - MaLin, Ashbay, Lazybones, Lo, Dj Sami par Philippe
Le Lounge / Le Dan Racing, le 19/07/2013
Plus l'été devient très chaud, et plus la flemme a tendance à vous envahir. Et d'ailleurs, les avant-bras collent désagréablement aux bureaux, autant que les bonbons au papier.... La suite

Guerilla Poubelle + Lazybones (concert de soutien au Lollipop Music Store) en concert

Guerilla Poubelle + Lazybones (concert de soutien au Lollipop Music Store) par Pirlouiiiit
Poste à Galène - Marseille, le 24/04/2011
Dimanche soir, veille de lundi de Pâques, après une semaine de diette de live, je me dirige vers le Poste à Galène pour la soirée de soutien au Lollipop Music Store (victime d'un... La suite

Menpenti : les dernières chroniques concerts

Menpenti + The Casualties en concert

Menpenti + The Casualties par Mystic Punk Pinguin
La Machine à Coudre - Marseille, le 26/01/2010
Un concert de punk complet un mardi soir de pluie à Marseille ? Y a pas à dire Chavana sait y faire et se pose encore une fois comme un organisateur sérieux et efficace. Car,... La suite

Menpenti + The Sobers + Voodoo Glow Skulls en concert

Menpenti + The Sobers + Voodoo Glow Skulls par Vand
Café Julien, Marseille, le 25/11/2008
La déferlante Chavana (pléonasme ?) se poursuit ce soir avec la venue des californiens Voodoo Glow Skulls dans la très conviviale salle du Café Julien. Bon, l'adjectif "convivial"... La suite

Uncommonmenfrommars + On Off + Second Shot + RAVI + Gravity Slaves + Menpenti + Anonymous Pregnants en concert

Uncommonmenfrommars + On Off + Second Shot + RAVI + Gravity Slaves + Menpenti + Anonymous Pregnants par Chavana
La machine à Coudre - Marseille, le 22/11/2008
Après un deuxième semestre 2008 bien chargé (Blood or Whiskey, The Creepshow, Adam West, Far From Finished, ISP, Peter Pan Speedrock, Tagada Jones, Voodoo Glow Skulls...),... La suite

Menpenti + Ballroom K + Sheeva + Tagada Jones en concert

Menpenti + Ballroom K + Sheeva + Tagada Jones par Odelizz'
Le Trolleybus - Marseille, le 22/11/2008
Pendant que certains allaient joyeusement fêter le Beaujolais nouveau et son goût de jus de raisin alcoolisé aux notes de pamplemousse et de cerise _ça m'a toujours fasciné cette... La suite

Not' Pain quotidien : les dernières chroniques concerts

Catalogue + Not'Pain Quotidien + Conger! Conger! en concert

Catalogue + Not'Pain Quotidien + Conger! Conger! par odliz
La Machine à Coudre, Marseille, le 04/03/2017
Plongée au cœur de la deuxième soirée d'un week-end marathon à l'honneur des Conger ! Conger ! pour la release party de leur splendide white album. Ce samedi soir commence... La suite

Mitch Bones (+ Lazybones + Not Pain Quotidien) en concert

Mitch Bones (+ Lazybones + Not Pain Quotidien) par Joshua
Lollipop Music Store, Marseille, le 23/05/2014
Moi j'aime décidément bien les concerts chez Lollipop, ça doit bien faire mon cinquième je pense. Déjà parce que c'est à peu près les seuls que je peux voir régulièrement, vu que... La suite

Not' Pain Quotidien + Ed Mudshi + Lazybones en concert

Not' Pain Quotidien + Ed Mudshi + Lazybones par Zhou
La Machine à Coudre - Marseille, le 06/03/2009
Eludons rapidos l'introduction : garage à l'ancienne sur le Cours Lieutaud dont il vaut mieux vous épargner les détails (mais avec une voiture garée à la perpendiculaire du... La suite

Not'pain quotidien par stephane sarpaux
O'Brady's - Marseille , le 12/04/2008
Bon groupe folk punk comme en n'en fait plus.. 2 guitares ,chants, choeurs de partisans plus 1 violon parfois éraillée mais qui va tellement bien avec leurs style.. , dans la ligné d'un Louise attaque ou d'un Beru à la sauce Pogues... Ce trio acoustique aux textes engagés, dégage des compos à la fois mélancoliques, et enragées tel un peuple... La suite

Sweet Children : les dernières chroniques concerts

3ème Nuit Décibel : Cindy + Raspigaous + Freres Trappistes + Sweet Children + Oedeme + Hyofful + Foxa Funk + Droles de Drames + ... par Hum !
ESM2 (Marseille), le 30/04/1999
Tout d'abord quelques critiques sur l'organisation même de la soirée (même si ce n'est peut être pas tout à fait la place pour le faire) Le service de sécurité est comme l'année dernière déplorable (mais ce sont les gens de l'ESM2 qui auraient du tenir compte de la remarque l'année dernière), ils ont systématiquement refusé toutes les personnes en... La suite

The Irritones : les dernières chroniques concerts

Interview d'Olivier Gasoil (ex-Bleifrei, Gasolheads, Hatepinks, Irritones), pour la naissance de 'La Flingue' en concert

Interview d'Olivier Gasoil (ex-Bleifrei, Gasolheads, Hatepinks, Irritones), pour la naissance de 'La Flingue' par Philippe
Mon ordinateur, Marseille, 07/01/2013, le 07/01/2013
... La fin du monde n'a pas eu lieu et donc, l'immarcescible Olivier Gasoil joue encore dans un nouveau groupe, La Flingue. Question par clavier interposé à cet accro des écrans,... La suite

the Irritones + les Jolis + the Calvities (soirée de soutien à Relax-O-Matic) en concert

the Irritones + les Jolis + the Calvities (soirée de soutien à Relax-O-Matic) par Pirlouiiiit
Machine à Coudre - Marseille, le 10/12/2011
Après un samedi commencé au Roll'Studio et continué au Poste à Galène me voici donc à la Machine à Coudre (après être passé au Paradox où la soirée Meltin'Art n'a pas encore... La suite

the Irritones en concert

the Irritones par Pirlouiiiit
Lollipop Music Store - Marseille, le 09/12/2011
Ce (vendredi) soir encore nous voici au Lollipop pour le showcase des Irritones tout juste rentrés d'une tournée en Allemagne et avec un nouveau disque Pénis Romantique qu'ils... La suite

The Rapidboys + Irritones en concert

The Rapidboys + Irritones par Philippe
enthröpy, Marseille, le 18/11/2011
Chouette soirée à l'Enthröpy (titrée "encore du punk rock pour un monde de merde" ou quelque chose du genre), bien remplie ce vendredi soir. Première partie, les The RapidBoys,... La suite

The Keith Richards Overdose : les dernières chroniques concerts

The Flying Padovani's - Keith Richards Overdose en concert

The Flying Padovani's - Keith Richards Overdose par Phil2guy
Marseille-Le Poste à Galène, le 17/02/2017
Pour ceux qui ne le sauraient pas, Henry Padovani est une véritable légende vivante du rock. D'origine corse, il fut le premier guitariste de Police, et une figure de l'explosion... La suite

Keith Richards Overdose (showcase) en concert

Keith Richards Overdose (showcase) par Philippe
Lollipop Music Store, Marseille, le 20/01/2017
Encore un gros début de soirée vendrediesque à peu près inratable au Lollipop Music Store ! Certes pas mal de gens présents ce soir ont séché les 10 ans du café-disquaire le mois... La suite

Reliques + Catalogue + Keith Richards Overdose (Festival Phocea Rocks) en concert

Reliques + Catalogue + Keith Richards Overdose (Festival Phocea Rocks) par Philippe
Le Poste à Galène, Marseille, le 11/06/2015
Parfois il faut savoir s'affirmer pour ce que l'on est, surtout quand on commence à frôler dangereusement la quarantaine. Des gens qui lisent parfois mes chroniques (merci !)... La suite

Mick Wigfall and the Toxics + Keith Richards Overdose en concert

Mick Wigfall and the Toxics + Keith Richards Overdose par pirlouiiiit
le Molotov, Marseille, le 29/06/2014
Quand j'ai vu passer l'annonce de la date Mick Wigfall + Keith Richards Overdose au Molotov je n'ai pas hésité une seconde. Il y avait bien VENDETTATATATATA à l'Embobineuse, mais... La suite

La Machine à Coudre, Marseille : les dernières chroniques concerts

Revolver Klub-Silver Gallery-Ashinoa en concert

Revolver Klub-Silver Gallery-Ashinoa par Phil2guy
Marseille - La Machine à Coudre, le 03/06/2017
C'est un plateau très éclectique ce soir à la Machine à Coudre organisé par l'association Pieds de Biche (qui est aussi un label), avec les marseillais de Revolver Klub et Silver... La suite

Stella Pire + Farouche Zoe & Electric Boys en concert

Stella Pire + Farouche Zoe & Electric Boys par Pirlouiiiit
Machine à Coudre, Marseille, le 19/05/2017
Habitué à ce que les concerts à la Machine à Coudre commencent plutôt tard, j'ai pris mon temps à la sortie du très sympathique concert de Sages comme des sauvages à La Meson, du... La suite

Massy Inc. en concert

Massy Inc. par Lacrymoboy
La Machine à Coudre, le 05/04/2017
C'est bien la première fois que je fais une chronique sur un groupe dans lequel j'ai joué. Et en écoutant aujourd'hui le très bel album en vinyl offert de sa main, je me suis fait... La suite

Massy Inc + Avril + Nicolas Cante (release party de 3349) en concert

Massy Inc + Avril + Nicolas Cante (release party de 3349) par pirlouiiiit
Machine à Coudre, Marseille, le 05/04/2017
A la base j'avais prévu de ne pas venir ce soir ; en effet après le concert de Jim Younger's Spirit et Lorelle Meets the Obsolete lundi au Molotov et celui de La Flingue et the... La suite