Accueil Chronique de concert 5 ans Massilia's Burning + 4 ans Chavana = Lazybones + Not Pain Quotidien + Ed Mudshi + Menpenti + Irritones + Sweet Children (+ annulation The Keith Richards Overdose)
Jeudi 19 septembre 2019 : 14491 concerts, 25680 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.

Chronique de Concert

5 ans Massilia's Burning + 4 ans Chavana = Lazybones + Not Pain Quotidien + Ed Mudshi + Menpenti + Irritones + Sweet Children (+ annulation The Keith Richards Overdose)

La Machine à Coudre, Marseille 5 décembre 2009

Critique écrite le 24 décembre 2009 par Pirlouiiiit

Juste un petit mot pour dire que je n'ai vu qu'un petit bout des Lazy Bastards qui ont eu la lourde tache ou l'honneur (au choix) d'ouvrir cette soirée. Trio rock / punk ... chant en français. Pas eu le temps de me faire une opinion dessus ... Quant aux autres :

Lazybones toujours aussi énergique ... je dois avouer que depuis que j'ai fait tout le concert de Sarah Blackwood au Pussy Twisters derrière le très dissipé Michou (le chanteur des Lazybones) et que j'ai réalisé à quel point il ne comprenais rien en anglais (pas plus que Zhou soit dit en passant) j'ai un peu plus de mal à les prendre au sérieux sur scène lorsqu'il chante en anglais ... Cela dit ils ont toujours la pêche et la banane donc cela fait plaisir.

Not' Pain Quotidien parfait dans ce contexte et dans les escaliers (un peu comme Pena quelques années plus tôt). En acoustique, déchainés, très Frères Misères. Certainement pas ce qu'on aurait pu imaginer de la fusion de trois groupes comme Ed Mudshi, Take Shit Back et Lazybones. Vraiment une très bonne idée pendant les changements de plateau. Bravo au membre des Lazbyones qui a donc enchainé direct.

Puis ce fut au tour de Menpenti groupe d'activiste (Mr Chavana himslef à la guitare) que j'avais réussi à rater systématiquement et dont je ne connaissais finalement que la première démo. Punk rock à la Sheriffs avec des textes que j'ai devinés en français mais que je n'arrivais pas du tout à comprendre sur scène. Vu le bazar qui régnait dans le public j'ai renoncé.

Puis ce fut le tour de Ed Mudshi ... que j'ai déjà vu pas mal de fois. Je suis toujours aussi fasciné par ce duo guitare batterie, sur scène comme sur disque. LE plus étonnant c'est que l'on arrive à comprendre parfaitement les paroles (en français la aussi) de Ben. Connaissant bien et ne voulant pas complètement rater the Irritones je suis parti au Lounge a ce moment la.

Lorsque je suis revenu je n'ai eu que très peu de The Irritones, le nouveau groupe Olivier (ex Hatepinks ex Gasolheads ex Bleifrei), Polo (toujours Holy Curse et des deux Aggravation dont j'ai peur de mélanger les prénoms. JE vous renvois donc à la chronique ci-dessus.
Pour finir la reformation des Sweet Children. J'avoue que j'étais assez curieux de revoir ce groupe dont je n'avais pas un souvenir hyper précis (pour moi c'était l'ancien nom des Lazybones presque) alors que je les ai quand même vus 4 fois (depuis 10 ans) : 1999, 2001, 2002, 2005 ! A re regarder les photos de l'epoque je comprends mieux. Ils ont selon les époques étaient 3 ou 4, le membre variable étant Michou l'actuel chanteur des Lazybones (il reviendra pour quelques morceaux d'ailleurs). Dans les Sweet Children on retrouve l'actuel batteur de ces même Lazybones (mais cette fois au chant et a la guitare) et son frère a la batterie ... quand ils n'échangent pas leurs rôles. Le bassiste qui n'a plus ses locks reste à la basse. Et bien franchement je ne suis pas mecontent d'être resté jusqu'au bout. Les ayant connus comme petits jeunes je continue à les voir comme tel alors que franchement ce n'est plus le cas. Je pense ne pas avoir été le seul a regretter que ce groupe n'existe plus. J'ai aussi retrouvé la folie des concerts de l'époque ... ouh la ca sent le vieux schnock ... je m'explique : je ne m'étais pas rendu compte que ca avait disparu mais "a l'époque" a chacun de ces concerts il y avait toujours plein de gens du public (souvent membre des autres groupes) qui montaient sur scène pour faire les chœurs a plein créant une sacre pagaille mais sans que les morceaux en pâtisse. Et bien ce soir ca a recommencé avec Vand notamment mais aussi plein de membres des autres groupes jouant ce soir ou pas ce soir d'ailleurs. Un régal ... super ambiance, a l'image de l'esprit de cette soirée.

Ca finira par encore un peu de Not'Pain Quotidien qui se trandormeera en Lazybones unplugged ...

La Machine à Coudre, Marseille : les dernières chroniques concerts

Sing or Die ! Karaoke (special Halloween), à La Machine à Coudre en concert

Sing or Die ! Karaoke (special Halloween), à La Machine à Coudre par Philippe
La Machine à Coudre, Marseille, le 11/11/2018
Petite chronique-prétexte en forme d'hommage et de soutien, à la Machine à Coudre et à ce qu'elle représente pour tout le public "underground" de Marseille. A l'heure où j'écris,... La suite

Jeffrey Lewis & Los Bolts en concert

Jeffrey Lewis & Los Bolts par Philippe
La Machine à Coudre, Marseille, le 17/09/2018
On devrait toujours faire confiance à ce magnifique outil qu'est le site Concertandco ! Grâce à son agenda bien à jour (et à quelques critiques déjà élogieuses trouvées sur le... La suite

Parade - Welcome to the Parade en concert

Parade - Welcome to the Parade par Catherine B.
La Machine à Coudre Marseille, le 14/09/2018
... Parade. La musique prend tout son sens. Le truc authentique. Je suis simplement conquise pour la deuxième fois. Le meilleur reste à venir et comme me glissait un Pro à... La suite

Stella Pire + Jawohl Mi Amor en concert

Stella Pire + Jawohl Mi Amor par pirlouiiiit
Machine à Coudre, Marseille, le 24/03/2018
Après superbe concert de Bögö au théâtre du Têtard, pas assez de temps pour aller manger un bout, mais largement assez de temps pour repasser à la maison pour raccompagner notre... La suite