Accueil Chronique de concert AC/DçU
Dimanche 22 octobre 2017 : 12903 concerts, 24657 chroniques de concert, 5181 critiques d'album.

Chronique de Concert

AC/DçU

AC/DçU en concert

Zénith d'Auvergne, Cournon 8 avril 2017

Critique écrite le par



La fortune sourit aux audacieux dit l'adage populaire, mais quand même quel pari fou, inconscient !! D'accord Ac/dçu avait déjà fait des stades (Chaptuzat 2016) avec des premières parties prestigieuses (!!!), mais les gars, le Zénith, faut être sérieux, c'est pour les grands, non ? Des groupes de reprises des Australiens d'AC/DC, c'est un peu comme les reprises de Téléphone un jour de fête de la musique, y'en a à tous les coins de rue, mais des groupes comme Ac/dçu, c'est beaucoup plus rare, il y en a beaucoup moins. Je vous explique le concept, pour ceux qui n'auraient pas eu la chance de naître dans notre belle contrée auvergno-bourbonnaise : 5 poilus, qui se déguisent en Angus (qui devient Anju), en Cliff (mal rasé), en Malcolm (pas encore dément), en Brian (avec la casquette), parfois en Axl (Bouhouhou !!!) et en Phil Rudd et qui jouent plutôt pas mal du AC/DC...



Jusque-là rien que du très classique, un tribute band quoi, la différence c'est qu'ici tout est pris au second, voire troisième degré... C'est la Grosse Bertha déguisée en kangourou ces gars-là, le croisement improbable entre les Charlots et Lemmy. Alors voilà l'histoire : tout d'abord un pari fou, quasi inconscient pour un groupe plutôt habitué à tourner dans des bars ou au maximum dans des salles de 300/400 places : et si on se faisait un Zénith ?!?! Trop d'alcool, de drogues, de cancoillotte, personne de saura jamais. L'histoire aurait pu s'arrêter là, mais un producteur (si si, un vrai ) a cru en cette idée et petit à petit les choses se sont mises en place, et les places se sont vendues , de plus en plus... Et, ce samedi 8 avril, 2204 personnes (très exactement) sont là !



Après une première partie musicalo/humoristico/déconnante assurée par David Bosteli, ami du groupe et résident du Point-Virgule à Paris, le noir se fait dans la salle... pour accueillir l'hélicoptère (en carton) qui nous amène les stars de la soirée ! "Ho putain !!!" est la première réaction de Malcolm devant la salle bien remplie et bien éclairée... On respire un coup et c'est parti pour deux heures de pur bonheur. Ça commence avec "Live Wire", et là, la claque, le son.... un des meilleurs entendus au Zénith depuis longtemps, et des belles lumières, si des vrais où on voit la tête des musiciens ... Un vrai plaisir auditif et visuel (même avec la tête des musiciens !). Le groupe enchaine sur "Back in Black", "Shoot to Thrill" (avec de magnifiques pendentifs en Led, hommage à Iron Man), "Dirty Deeds" et une course poursuite entre un mouton et un loup très Chantal Goyen. Viennent ensuite "Walk all over you", "TNT", (ouille) et explication pour les malvoyants et ou les mal comprenant du mode d'emploi des cornes du diable hard-rocko-métalleuses.



Ensuite "Thunderstruck" voit Anju courir sur les pseudo murs de Marshall. Il est temps, en cette période de volonté de sortie de l'Euro de distribuer la monnaie de l'avenir, le Franc AC/Dçu, qui, en plus, tombe du ciel sur le titre "Moneytalks". N'ayant point les moyens de louer un cornemusier, c'est avec des kazoos que la partie écossaise de "It's a long way to the top" est magistralement interprétée . S'ensuit une bataille de boules géantes, gonflable et difficiles à exploser (!!) sur un "Ball breacker" qui se terminera sur l'arrivée de la plus improbable Rosie gonflable jamais vu sur terre... Elle en terminera toute dégonflée la pôvre ! Rien n'est impossible ce soir, même la cloche de "Hell Bells" est là, même si son décrochage vaudra un accident digne d'un Tex Avery à ce bon vieux Cliff....



C'est ensuite sous les huées du public et sur un lit médicalisé qu'arrive le boitillant et très ressemblant Axl Rose pour interpréter "You shook me all night long". Sans répit se met en place une grand messe rock, avec autel, vin de messe, aube blanche, croix de bois et distribution de capotes (??), pour jouer l'hymne du Rock n roll : "Let there be rock"... s'ensuit le long (très long, trop long) solo d'Anju, pendant lequel ses comparses dressent une table sur un coin de scène et se font un petit pique nique bien mérité. Pour le rappel, un appel à un musicien dans le public débouche sur l'offre d'une guitare à un jeune guitariste et à la montée sur scène de quelques filles choisies dans le public pour danser sur "Girls got Rythm"...



Et comme en vrai, le show se termine sur "For those about to Rock" et une débauche d'effets pire ô technique !!!. Que dire de plus : il faut croire en ses rêves, même et surtout les plus fous, parce que quand il y a une telle générosité, une telle simplicité et bien ça marche. Même si tout était fait de bric et de broc, la magie était là et j'ai vraiment le sentiment que toutes les personnes présentes ce soir là ont passé un merveilleux moment et ne sont pas prêtes d'oublier ce grand moment de Déception. Allez, prochaine étape, une tournée des zéniths !



Photos : Jérôme Justine (retouches Yann Cabello)

> Réponse le 12 avril 2017, par david

Superbe show australauvergnat, rien de décevant les kangourous d auvergne au top de leur art musical !   Réagir

> Réponse le 12 avril 2017, par Marie Pierre. THOMAS

[Clermont Ferrand - 12/04/2017] Une soirée mémorable. Il fallait absolument être présent ce samedi 8 Avril 2017 au Zénith d'Auvergne avec nos amis d'Ac/dçu, des mecs adorables et super doués ! toujours près à faire les idiots mais avec un super professionnalisme... Que du bonheur les gars d'avoir passé la soirée avec vous tous ! Le lendemain du concert, je suis allée me balader avec mon chéri dans la Pampa... Il avait gardé son t-shirt d'Ac/dcu. Et la, une mec arrive dans le chemin et nous dit "Sympa le concert hier soir ? J'ai pas pu venir... " Et nous lui avons répondu "Top top top ! Il fallait remettre le repas chez ta grand mère à une autre fois..." 😁Tout ça pour dire que nous voulons revoir nos potes dans d'autres Zéniths... Bisous les garçons !  Réagir

> Réponse le 12 avril 2017, par William

Dommage que le concert ait été le même jour que le concert de Blaze Bayley, ex chanteur d'Iron Maiden, mon choix s'est porté sur le Blaze Bayley... Ac/Dçu, à mon avis c était trop cher la place pour un groupe de reprise d'AC/DC ! J espère qu'on aura de vrais artistes à ce prix là, comme ZZ Top etc...  Réagir

> Réponse le 12 avril 2017, par Fred

Venu de l'Ain (Bon, ok, du côté de Lyon) sur invitation de mon neveu, je ne savais pas à quoi m' attendre. Résultat, une super soirée, mélange de son qui pète grave, de dérision et de bonne humeur. Content d'avoir été un des privilégiés ayant vécu ce moment particulier !   Réagir


Ac/dçu : les dernières chroniques concerts

AC/DÇU + Fall Winter Fall + DJ by Radio Nova (Electric Palace, Festival International du Court Métrage de Clermont-Ferrand 2012) en concert

AC/DÇU + Fall Winter Fall + DJ by Radio Nova (Electric Palace, Festival International du Court Métrage de Clermont-Ferrand 2012) par Duckhunt
Electric Palace, Clermont-Ferrand, le 30/01/2012
Cette quatrième soirée à l'Electric Palace signait le retour à Clermont-Ferrand de l'Eléphant Effervescent, emission culte de la non moins culte Radio Nova. Mélanie Bauer et... La suite

Zénith d'Auvergne, Cournon : les dernières chroniques concerts

Renaud + Gauvain Sers (Phénix Tour 2017) en concert

Renaud + Gauvain Sers (Phénix Tour 2017) par Jérôme Justine
Zénith d'Auvergne, Cournon, le 09/03/2017
Pour son second passage à Cournon lors de sa longue, très longue, peut-être trop longue tournée, Renaud, alias le Phénix, s'offre un nouveau Zénith d'Auvergne. 7000 personnes se... La suite

Melody Gardot (reportage photo) en concert

Melody Gardot (reportage photo) par Yann Cabello
Zénith d'Auvergne, Clermont-Ferrand, le 24/03/2016
La très classe chanteuse américaine de jazz Melody Gardot était en concert le 24 mars 2016 au Zénith d'Auvergne, à Clermont-Ferrand (Cournon), dans le cadre de sa grande tournée... La suite

Scorpions par Rama
Zénith - Clermont Ferrand, le 20/10/2010
En avril dernier, Scorpions entamait un périple long de deux ans et demi à travers le monde. Une ultime piqûre intitulée "Sting The Tail And Blackout" qui cartonne, faisant salle comble pour chacune des sept dates Françaises. Ce 20/10/10, les Allemands se sont donc logiquement produit dans un Zénith Clermontois plein à craquer. C'est sur le... La suite

Trust par Rama
Zénith - Clermont Ferrand, le 08/10/2008
La dernière fois que j'ai vu Trust, c'était en Janvier 1997 à la maison du peuple de Clermont-Ferrand. A l'époque, le groupe faisait son come-back avec "Europe et Haines" et se produisait dans une salle comble. Onze ans plus tard, Trust est de retour dans la capitale Auvergnate et investit son Zénith rempli de 2000 spectateurs. Premier constat :... La suite