Accueil Chronique de concert Accept + Steelwing
Mardi 18 février 2020 : 10757 concerts, 25924 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Chronique de Concert

Accept + Steelwing

Accept + Steelwing en concert

Hof Ter Lo - Anvers - Belgique 16 janvier 2011

Critique écrite le par



Alors que ce concert arrive en 3ème position de mon début d'année 2011 après les concerts d'HELLOWEEN et le SATAN'S FESTIVAL enchainés en moins d'une semaine, faire un aller-retour de presque 1000kms pour voir Accept en terre Belge était un besoin presque vitale. De retour dans cette région de Belgique où je n'étais pas venue depuis quelques temps maintenant, cette soirée mérite le mot de perfection. Du très beau billet d'entrée comme on n'en fabrique plus assez au plaisir de revoir des vieilles connaissances du coin, de retrouver le goût des Braadworsts en passant par un concert exceptionnel sur tout les plans : un public en fureur de 2000 personnes avec une ambiance à pleurer ET un ACCEPT sur scène comme on ne pouvait pas rêver mieux.



Bien que j'ai eu l'opportunité de voir ACCEPT sur scène avec UDO auparavant, je n'avais nulles inquiètudes quand à la qualité de son remplaçant, et cette soirée me l'a confirmé.



Du jeune fan de 10 ans en tee-shirt au "vieux" hardos de 50 ans en kilt (mes plates excuses pour l'expression !), le public aura été génial du début à la fin, et je ne parle pas du puissant pogo qui à eu lieu pendant le concert et des slams divers et variés. Une Belgique retrouvée telle que je l'ai aimée lors de nombreux concerts dans cette même région.


Une bière à la main, c'est Steelwing que je découvrirai sur scène. Un jeune groupe de cheveulus dynamique, tout droit sortis des années 80 au niveau du look, avec un jeu de scène très caricatural. Du heavy inspiré par moment de Iron maiden en passant par Judas et autres grands classiques. Le groupe, certe, n'invente rien mais le jeu est très propre, les compos relativement riches, le chanteur à une bonne voix et les membres se donnent vraiment à fond sur scène. Un bon moment de plaisir pour ouvrir cette soirée. Le public appréciera et sera déjà bien chauffé à ce moment là.






Un temps d'attente vraiment très court avant Accept, pendant lequel 2 coups de toms ultra forts - obligée de remettre des boules quiès - nous fera comprendre que ce soir Manowar et Motorhead peuvent aller "se rhabiller" niveau puissance du son. En 15 ans de concerts, dont plusieurs fois dans cette même salle j'ai rarement entendu un son aussi fort.

Le groupe déboule sur scène et c'est un vrai rouleau compresseur qui va durer presque 2h avec une set liste dont ne pouvait presque pas rêver mieux. Teutonic Terror et Bucket Full Of Hate en ouverture de ce concert histoire de planter le décors et de défendre le dernier petit né "Blood of the Nations". J'ai devant moi un Wolf Hoffman plus de charismatique et souriant qui n'arrêtera pas une seconde de bouger et couvrir le scène. Un Mark Tornillo qui assure avec excellence le chant et nous fera oublier UDO, même aux plus sceptiques. Le groupe enchaine sans temps mort ni discours les titres. Une complicité sincère transpire sur scène entre les musiciens originaux et autres membres plus récents.



J'en pleure presque de joie quand arrive le titre Restless and Wild enchainé à Son of a Bitch. Un pogo violent sur les 3/4 de la fosse explosera sur Fast as a Shark, le thrash peut aussi aller se rhabiller ce soir. J'ose dire que le public n'était pas loin de l'orgasme collectif, et le groupe prend son pied devant ce public complètement déchainé qui s'avèrera à la limite de la violence à la fin du concert pour récupérer un médiator ou une set list, ce qui provoquera une altercation et une petite bagarre entre quelques personnes. Mais cela n'entachera en rien la soirée et c'est le sourire aux lèvres que le public quittera la salle. Une belle leçon de heavy metal Allemand comme on l'aime.

Accept : les dernières chroniques concerts

SABATON + ACCEPT + TWILIGHT FORCE en concert

SABATON + ACCEPT + TWILIGHT FORCE par Abigail Darktrisha
Bikini, Ramonville, le 18/01/2017
Alors que le plateau germanico-suédois fait débat sur la présence du légendaire groupe de heavy Accept en ouverture du plus récent Sabaton, c'est par le froid polaire qui touche... La suite

Rock Fest Barcelona 2015 (Part 3/3) : LGP + Krokus + Warcry + Loudness + Accept + Judas Priest + Riot V en concert

Rock Fest Barcelona 2015 (Part 3/3) : LGP + Krokus + Warcry + Loudness + Accept + Judas Priest + Riot V par Gandalf
Parc de Can Zam, Barcelona, le 25/07/2015
Pour cause de glandage et excellent resto en ville, nous arrivons vers 18h sur place, ratant les Primal Fear, mais ce n'est pas bien grave au vu de la montée en puissance qui va... La suite

Accept + Sticky Boys en concert

Accept + Sticky Boys par jorma76
Le Moulin, Marseille, le 24/07/2015
Mais comment Tom fait il pour avoir des dents si blanches  ? Mais quel est donc le secret des cheveux soyeux de JB  ?? Mais quel exfolient utilise Alex pour sa barbe  ??? Et... La suite

Hellfest 2013 2ème jour : Krokus, Kampfar, Accept, Belphegor, ZZ Top, Kiss, Immortal  en concert

Hellfest 2013 2ème jour : Krokus, Kampfar, Accept, Belphegor, ZZ Top, Kiss, Immortal par Abigail Darktrisha
Clisson, le 22/06/2013
Krokus, Kampfar, Accept, Belphegor, ZZ Top, Kiss, Immortal... Si contrairement à la veille, cette seconde journée du Hellfest 2013 s'annonce plus légère pour moi en terme de... La suite

Hof Ter Lo - Anvers - Belgique : les dernières chroniques concerts

Children of Bodom par Bouboucho
Hof Ter Loo, Anvers, le 22/09/2008
C'est bien simple : je n'ai pas vu le temps passer lors de ce concert de Children Of Bodom ! C'en est même frustrant. Quand ça s'arrête, j'ai l'impression qu'ils viennent à peine de commencer. Les mélodies se rapprochent du classique, le son est énorme, les riffs démentiels, la rythmique énorme, les solos fracassent tout... Les partitions de... La suite

Volbeat - Stuck mojo - Serum 114 en concert

Volbeat - Stuck mojo - Serum 114 par françois
Hof ter loo - Borgerhout, le 11/10/2008
Après Anathema la veille à Vosselaar, je continue mon périple métallique du week end avec madame qui a bien voulu tenir mon portefeuille pendant que son homme pogotait. deuxième... La suite