Accueil Chronique de concert Accept + Sticky Boys
Mercredi 22 février 2017 : 13135 concerts, 24266 chroniques de concert, 5142 critiques d'album.

Chronique de Concert

Accept + Sticky Boys

Accept + Sticky Boys en concert

Le Moulin, Marseille 24 juillet 2015

Critique écrite le 27 juillet 2015 par jorma76


Mais comment Tom fait il pour avoir des dents si blanches  ?
Mais quel est donc le secret des cheveux soyeux de JB  ??
Mais quel exfolient utilise Alex pour sa barbe  ??? Et surtout, surtout, surtout, comment diable font les Sticky Boys pour avoir autant d'énergie après dix heures de camion et 45°C sur la scène  ????


Mais putain, c'est le rock n'roll leur potion magique  ! Le bon vieux rock hard punk des familles, c'est lui qui leur permet de garder ce teint de jeunes filles au sortir de l'adolescence, de courir dans tous les sens en headbangant comme des tarés, de dégager autant d'énergie sur les planches et de partager leur plaisir d'être là  ! Car les Garçons Pégueux sont heur-eux d'être là, heureux de nous cracher à la gueule leur petits morceaux de hard rock, simples, certes, mais d'une efficacité prouvée et approuvé par une bonne partie du public  ! Comment ne pas taper du pied (au minimum), bouger la tête (option de base) ou remuer le tafanàri (recommandé) avec plus ou moins de vigueur sur les Fat Boy Charlie, Great Big Dynamite ou Bang that head  ?


Leur connivence et leur plaisir de partager leur passion, moi, je la trouve contagieuse...et je ne suis pas le seul si j'en juge par les réactions du public, leur passage au Hellfest et les nombreux supporter qui commencent à les suivre. Horns up, les Sticky, le monde est à vous  !!


Soirée sourire au Moulin, car après la joie de vivre des Sticky, c'est la banane de Wolf Hoffmann qui va nous mettre du baume au cœur. Mais là, attention, hein, changement de division avec Accept. Professionnalisme total. J'ai vu beaucoup de concerts dans ma vie, mais rares sont les groupes de la catégorie dans laquelle évolue Accept, à savoir des groupes avec une belle carrière mais ne remplissant néanmoins que des salles de tailles moyennes, qui dégagent une telle impression de rigueur, de classe et de...professionnalisme, tout simplement.


Déjà, la scène. Rangées d'ampli chromés estampillés au nom du groupe sur deux étages, kit de batterie surélevé, chromé lui aussi, stylisé, avec un magnifique gong trônant au centre. Rien qu'avec ça  , vous savez d'emblée que le concert va être au millimètre  ! Et dès les premières notes de Stampede Accept annonce la couleur. Le concert va être terrible et mettre le Moulin à terre  ! Oh ce son  !! d'un équilibre parfait, il ne faiblira à aucun moment. Les lumières sont sobres mais parfaites, et le groupes semble en forme malgré la chaleur. Et là, les enfants, croyez moi, le show à déchiré sa maman. Alors que dire, que dire, que dire, que de la dithyrambe   ?


Bon, on peut tout de même dire que le groupe ne ressemble plus vraiment à un groupe. Il y a Wolf Hoffmann qui capte toute l'attention, absolument phénoménal à la guitare, souriant, omniprésent, délivrant des riffs et des solos tous meilleurs les uns que les autres. Non mais écoutez moi ces solos sur Hellfire ou Final Journey  ! La classe, et un plaisir communicatif !
Il y a ensuite Peter Baltes, bassiste historique, lui aussi tout sourire, sur le devant de la scène, cheveux au vent, au coté d'un Mark Tornillo luisant de chaleur, au look de vieux rocker biker, impérial aux chant éraillé.
Et puis, il y a les nouveaux  : Christopher Williams à la batterie et Uwe Lulis à la seconde guitare, en retrait, et autorisé à lâcher un seul petit malheureux solo sur l'ensemble du concert ! Mais sur Loosers and Winners tout de même  !


Alors, à défaut de sentir un groupe de copain, c'est tout de même une machine ultra rodée qui délivre un concert de deux heures sans le moindre temps mort. Tout au plus Tornillo se fendra t-il d'un petit "  Hello  Marseilles" en intro à l'antique Starlight (de l'album Breaker), mais ce sera bien la seule "  pause " de tout le concert  ! La classe, je vous dis ! Pendant qu'une partie du public rejoue David contre Goliath dans un partage d'énergie virile, le groupe enchaîne les titres, offrant la part belle à son dernier bébé, Blind Rage, avec pas moins de cinq titres qui ne souffrent absolument pas de la comparaison avec les titres les plus anciens et les plus mythiques. Coeur à la Accept, soli magnifiques, rythmiques tranchantes, tout y est  !


Mais ce serait mentir que de dire que je ne pourrais me satisfaire seulement des extraits des derniers albums, hein...
Nan...une part de mon histoire musicale s'est écrite avec Accept, dès 1985, alors imaginez mon état d'extase lorsque Baltes fait résonner les notes de London Leatherboys, lorsque Hoffmann envoie le riff de Restless and Wild, mais surtout quand résonnent les premières notes de Princess of the Dawn!!!
Aaaaahhh, Princess of the Dawn, hypnotique à souhait, lancinant, heavy...quel pied ! Dommage que le groupe ait choisi d'en limiter la fin ! Elle aurait pu durer, durer, durer et m'emmener jusqu'à l'extase !


Car c'est ces p..... de morceaux qui m'ont mis en transe. Qui nous ont mis en transe ! Tout ce petit Moulin en transe !Les Fast as a Shark, Metal Heart, Balls to the Wall. Les copains qui remuent comme des damnés. Les sourires hagards. Le front dégoulinant de sueur. Les soli de Hoffmann. Ses sourires.

Sa joie de jouer, pour notre joie à nous d'écouter, en live, notre ADN musical !

Mais quel pied................

METAAAAAL HEART !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Chronique dédicacée à Steph, qui ce soir, avait retrouvé ses 15 ans !

> Réponse le 13 juin 2016, par Courtier

Sont top !  Réagir


Accept : les dernières chroniques concerts

SABATON + ACCEPT + TWILIGHT FORCE en concert

SABATON + ACCEPT + TWILIGHT FORCE par Abigail Darktrisha
Bikini, Ramonville, le 18/01/2017
Alors que le plateau germanico-suédois fait débat sur la présence du légendaire groupe de heavy Accept en ouverture du plus récent Sabaton, c'est par le froid polaire qui touche... La suite

Rock Fest Barcelona 2015 (Part 3/3) : LGP + Krokus + Warcry + Loudness + Accept + Judas Priest + Riot V en concert

Rock Fest Barcelona 2015 (Part 3/3) : LGP + Krokus + Warcry + Loudness + Accept + Judas Priest + Riot V par Gandalf
Parc de Can Zam, Barcelona, le 25/07/2015
Pour cause de glandage et excellent resto en ville, nous arrivons vers 18h sur place, ratant les Primal Fear, mais ce n'est pas bien grave au vu de la montée en puissance qui va... La suite

Hellfest 2013 2ème jour : Krokus, Kampfar, Accept, Belphegor, ZZ Top, Kiss, Immortal  en concert

Hellfest 2013 2ème jour : Krokus, Kampfar, Accept, Belphegor, ZZ Top, Kiss, Immortal par Abigail Darktrisha
Clisson, le 22/06/2013
Krokus, Kampfar, Accept, Belphegor, ZZ Top, Kiss, Immortal... Si contrairement à la veille, cette seconde journée du Hellfest 2013 s'annonce plus légère pour moi en terme de... La suite

Bang Your Head Festival (1er jour) :  Portrait - Stormwarrior - Crimson Glory - Death Angel - Quiet Riot - Immortal - Accept en concert

Bang Your Head Festival (1er jour) : Portrait - Stormwarrior - Crimson Glory - Death Angel - Quiet Riot - Immortal - Accept par Abigail Darktrisha
Balingen Allemagne, le 15/07/2011
Il arrive parfois que deux festivals tombent à la même date, c'est le cas cette année avec le Sonisphere de Madrid en Espagne et le Bang Your Head de Balingen en... La suite

Sticky Boys : les dernières chroniques concerts

Hellfest 2015 (1/3) : Judas Priest, Alice Cooper, Billy Idol, Sticky Boys, No Return, Armored Saint, Vallenfyre...  en concert

Hellfest 2015 (1/3) : Judas Priest, Alice Cooper, Billy Idol, Sticky Boys, No Return, Armored Saint, Vallenfyre... par Gandalf
Clisson, le 19/06/2015
Et de 10 ! Dix ans déjà que le Hellfest existe, et quel chemin parcouru depuis les débuts... Jusqu'à devenir le plus gros festival Metal francais et un des plus gros... La suite

Sticky Boys + Heavy Duty + Flayed + Private Hell en concert

Sticky Boys + Heavy Duty + Flayed + Private Hell par Gandalf
Le Korigan à Luynes, le 23/11/2014
Un an après leur présence au Marcel Festival, premier du nom, c'est dans la petite salle du Korigan que les amis des Sticky Boys reviennent dans le sud. Pour une date très... La suite

Sticky Boys (Marcel Festival) en concert

Sticky Boys (Marcel Festival) par Gandalf
Docks des Suds - Marseille, le 11/10/2013
Alors déjà, le Marcel Festival, première édition, ça s'est monté en un mois en gros. Fruit d'une initiative commune à quelques patrons de bars marseillais (The Duke, l'Horloge...)... La suite

Sticky Boys + Les Gaulois en concert

Sticky Boys + Les Gaulois par Abigail Darktrisha
Ampli, Billère, le 25/01/2013
"Hey Sylvie !!" cette pub décalée de la SNCF ne te rappelle rien ? Alors tu as vraiment loupé un train et il est temps de te mettre sur la bonne voie. Pour ça il fallait être... La suite

Le Moulin, Marseille : les dernières chroniques concerts

Temperance Movement + January Sons en concert

Temperance Movement + January Sons par Fred B
Club Moulin, Marseille, le 03/02/2017
Petite configuration ce soir au Moulin qui reçoit les anglais de Temperance Movement. Seul le hall est ouvert, mais du coup la salle est bien pleine de vieux rockers. Il faut dire... La suite

Jain + Naya en concert

Jain + Naya par Lumak
Le Moulin - Marseille, le 24/11/2016
A seulement 24 ans, Jain est déjà bien connue depuis la sortie de son premier album il y a un an. Son single " Come " super frais reste dans la tête dès la première écoute et le... La suite

Tryo en concert

Tryo par Laurelavergne
Le Moulin, Marseille, le 25/11/2016
C'est avec impatience, et non sans une pointe de nostalgie, qu'on l'attendait, Tryo, ce groupe devenu mythique est de retour pour une nouvelle tournée pleine de surprise. Guizmo,... La suite

Capleton en concert

Capleton par Zulone
Marseille - Club Le Moulin, le 16/11/2016
C'est tout de blanc vêtu orné des célèbres couleurs vertes jaunes et rouges que Capleton fait son entrée sur la scène Club du Moulin. Les premières vibes reggae se font entendre,... La suite