Accueil Chronique de concert Akron/family
Jeudi 16 août 2018 : 11787 concerts, 25129 chroniques de concert, 5221 critiques d'album.

Chronique de Concert

Akron/family

Akron/family en concert

Tonic - New York 10 decembre 2005

Critique écrite le par

Je continue ma série de concerts hippy (après les excellents Herman Dune et les non moins bonnes Cocorosie) avec cette drôle de fratrie venue de Brooklyn. L'occasion de voir que le Tonic n'a finalement pas fermé (quand est il du CBGB au fait ?) et que la fille au guichet a été remplacée par un type aimable !



L'Akron/family fait partie de ces groupes du coin qui montent. Ils appartiennent à cette scène de barbus en chemises à carreaux et pulls en laine tout comme les groupes cités précédemment. Mais une fois de plus en partant d'une base commune, à savoir un héritage folk assumé, l'interprétation fut royalement différente.



Apres que le batteur ait menacé de faire un solo de batterie d'une demi heure si les autres ne montaient pas vite sur scène, les 3 autres se sont frayés un chemin dans un Tonic plein et ont réussi a trouver une place au milieu de leur bazar qui recouvrait la scène. Outre leurs nombreux instruments et des tabourets pour tous il y avait tout un tas d'ustensiles allant des oiseaux en peluche qui sifflent aux décorations de noël en passant par un bouilloire et des tas de petits animaux.



Apres s'etre devetus (le moins poilus des 4 enelvant tout de suite son t shirt pour ne se vetir que d'un si mple bandana rouge) ils otn attaquee en douceur avec Awake un morceau calem dans la plus pure traditon des chansons des Beatles (j'ai surtout pensee a Because) ... a ce moment je me susi dit que ca risquait d'etre trp mou pour moi (decalge horaitre qui ne psse vriament pas) et puis tout d'un coup ils ont litteraleemtn explosee. Je ne m'y attednais vraiment pas ... et pour etre honnete sur le disque eponyme rien ne laissait prevoir une telle deferlante.



Le concert a vraiment basculee ... il se sont mis debout (parfois meme sur leurs sieges), sautant sur place, manquant de tout renverser ... puis ils se sont re calmees et ont re explosees a plusierus reprises. Descente dans le publci a toutr de role ou enssmeble pour une final memorable.



Ils ont beau hurler ou partir dans de longues passages instrumentaux en apparence bordelique) le résultat est néanmoins très cohérent et franchement trippant. Ca m'a forcement rappelé ce vieux concert de Cerberus Shoal et encore plus (pour la folie scénique) le plus récent de Sunburned hand of the man ... des longs morceaux hypnotiques pleins de percussions de clochettes (tout ce qui plairait au Pinguin) mais pas que !




Vers le milieu de leur set ils ont été rejoint par un autre barbu que celui a lunettes a appeler en chantant en posant une sorte de micro directement sur ses cordes vocales. Ils circulaient beaucoup pendant les morceaux (malgré l'encombrement scénique) pour donner un coup de main au batteur notamment.



Niveau influences, beaucoup de Beatles période psychédélique mais aussi du Neil Young évidemment comme dans ce magnifique dernier morceau qu'ils ont fait dans le premier set. Pas mal de gospel aussi qu'ils ont chanté sur scène mais aussi et surtout a capella dans le public. J'ai aussi pensé a Acetone pour la guitare aerienne et langoureuse.



Sur scène ils se régalaient vraiment, s'adressant souvent au public pour le faire chanter, danser, réagir (faisant même des blagues la David Lafore genre "bonsoir Baltimore ! - mais non c'est Delaware !"). Ils ont même fait faire la ola au Tonic pour accompagner Oceanside je pense. Leurs chansons sont vraiment habitées que ce soit dans les moments calmes, de recueillement ou dans les parties les plus rock pendant lesquelles il est difficile de ne pas être impressionné.



Apres une bonne heure de concert ils ont fait une pause ... le billet d'entrée du premier set donnait accès pour le même prix au second set, nous sommes donc aller faire un tour pas très loin dans une café avant de revenir et de voir que l'ambiance était toujours aussi chaude ! Mais vu le monde qui attendait désespéramment pour rentrer nous avons laisser nos places et sommes partis sur un petit nuage (et non sans avoir acheter leur album ainsi que le split qu'ils ont fait avec le groupe Angels of Light.



Site de la Akron/Family : http://www.akronfamily.com/
Site du Tonic : http://www.tonicnyc.com/


Akron/Family : les dernières chroniques concerts

Akron/Family + Bolik en concert

Akron/Family + Bolik par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 15/11/2009
Dimanche 15 novembre, aux alentours de 22h30, difficile de redescendre après les concerts de Bolik et d'Akron/Family à la Coopérative de Mai de Clermont-Ferrand... Après une... La suite

The Rakes + Akron/Family + Bromheads Jacket +  Deerhoof + Galaxie + Acoustic Ladyland + Naast (Printemps de Bourges 2007) en concert

The Rakes + Akron/Family + Bromheads Jacket + Deerhoof + Galaxie + Acoustic Ladyland + Naast (Printemps de Bourges 2007) par Pierre Andrieu
Le 22, Bourges, le 19/04/2007
Après une journée déjà bien remplie, et dès la fin de Joan As police Woman au théâtre Jacques Cœur, nous avons juste le temps de traverser en quatrième vitesse... La suite