Accueil Chronique de concert Ali Barbare & the Grinds + Keith Richard Overdose + La Flingue
Vendredi 18 août 2017 : 11731 concerts, 24581 chroniques de concert, 5167 critiques d'album.

Chronique de Concert

Ali Barbare & the Grinds + Keith Richard Overdose + La Flingue

Ali Barbare & the Grinds + Keith Richard Overdose + La Flingue en concert

La Salle Gueule, Marseille 25 janvier 2014

Critique écrite le 26 janvier 2014 par Philippe


"De la maxi violence gratuite sur un format de 30 secondes par morceaux, ce n'est pas de la musique pour faire la fête autour d'une piscine, Ali Barbare And The Grinds, c'est la bande son idéale pour se battre et rater sa vie. Bonne ambiance garantie et mauvais gout sont au rendez-vous." Et hop, un petit copié-collé et en voilà une de faite ! Le trio a en effet ouvert très hostilement cette charmante soirée à la Salle Gueule, superbe salle borgne que tout le monde n'a manifestement pas encore découvert. Et ce en jouant vraiment, vraiment très, putain, très fort et pour partie, à moitié à poil. Au final, le rendu est amusant ... et assez atroce à la fois. Dommage, dans les débuts de chanson on distingue souvent des riffs ou mélodies avant que tout ne sature. On apprendra plus tard qu'au moins l'un des barbares peut aussi etre un musicien civilisé, quand il joue chez les (ex-glam) Mystic Motorcycles...


Ensuite, le temps de deux ou trois gamelles dans l'escalier, et voici le retour très en forme des Keith Richards Overdose, vus ici (par moi) pour la première fois avec Sonic Polo à la guitare. Le public est évidemment tout acquis au groupe et en plus, ils jouent moins fort que les précédents. Dieu sait que Hugues et son crew sont foutrement bons, et à tous les postes de travail, même à trois seulement (on l'a vérifié par le passé) et donc, que l'ajout d'un guitariste super stylé ne peut pas leur faire de mal ! Set-list assez classique (pas de nouvel album en vue, les gars ?) toujours interprétée sur le mode : "rock'n'roll joué à fond la caisse avec des réglages de punks". Qui restent pourtant très raisonnables - le temps est loin, et personne ne le regrette, où leur simple balance vous faisait déjà saigner les oreilles ! A signaler, une très belle reprise de I'm Going Home to see my baby de Gene Vincent, vraie mise en danger vocale, dont le chanteur se tire haut la Gretsch.

Après chaipucombien de chroniques, ça devient compliqué de dire encore d'une nouvelle manière que Keith Richards Overdose est le meilleur garage-band du monde, et peut-être le plus beau (ah, quel splendide gang de poseurs !). Et qu'on peut le voir depuis des années pratiquement en bas de chez soi à Marseille, dans toutes les salles sympa et pas chères de la ville (la Machine à Coudre, rip l'Enthropy, la Salle Gueule...). Chauds, humides, sexy et aussi, c'est un plus, parfois rigolos : ils sont tous devenus trop miros pour lire sans difficultés, dans cette salle mal éclairée, leur setlist imprimée trop petit comme toujours... Et leur grand bassiste s'échine à chanter tous les choeurs sans manifestement réaliser qu'il n'a pas de micro... Leur set trop court et joué dans un sous-sol désormais plein à craquer, se termine avec leur quintessentielle reprise de Hippy Hippy Shake, rha mais que c'est bon, la truie...


En une phrase et pour conclure : La Flingue fait le même concert que la dernière fois ici, mais en mieux ! Bon d'accord c'est un peu court... Très en verve, avec un nouveau batteur issu de la grande famille marseillaise (leur chanteur aime à en changer souvent), collectivement en progrès en allemand, le groupe fait merveille pour prolonger joyeusement la soirée, avec une louche de crétinerie en plus. La saturation du micro donne à entendre des paroles de refrain qui seraient à vérifier, comme "Péter dans l'angle mort" et autres "Paye ta schneck", enfin ça c'est avant que le micro principal ne les lâche pour une chanson entière (autre grand moment amusant de la soirée). Bref personne ne comprend de quoi ça parle et ce qu'ils veulent, et tout le monde s'en fout, même si par moments on jurerait vraiment qu'ils essayent de communiquer...

Plus sérieusement on voit qu'en plus de ses tubes historiques (Hass Hass, Ton cuir noir de merde, etc) - après seulement une grosse année d'existence, ils ont d'ailleurs déjà de bons titres qu'ils ne jouent plus !- le groupe continue à écrire de nouvelles chansons percutantes (Tue ta Jeunesse, bien !)... Après vingt ans (?) passés sur scène, Olivier Gasoil y trouve encore des trucs à dire et des conneries à faire (ou le contraire), et c'est tant mieux car, au risque de lui faire plaisir : on ne s'en lasse pas. Die Graue Stadt (reprise de Stephan Eicher ?) et Bunker kids concluent parfaitement le set, et le frontman démontre une nouvelle fois son agilité à manier le gaffer : il est désormais capable de se couvrir la figure de scotch fort en quelques secondes, tout en pensant à se laisser la place de respirer et de brailler. Du grand art.


Et une merveilleuse soirée de plus pour les punque, dans ce bien beau bouge de la rue d'Italie, à créditer au duo Crapoulet/Urtica Pop dont la pertinence des programmations n'a d'égal que la laideur des (derniers) flyers. A noter pour plus tard : quand une Bière de la Plaine (initiative locale à soutenir !) a un goût de vinaigre et une "mer" qui nage au fond, ce n'est pas normal : demandez à ce qu'on vous la change, ça sera meilleur...Bon et puis comme on a pu le constater, plutot que des photos, forcément abjectes ici vu les conditions (pas de lumière, pas d'air, pas de recul), on se contentera pour cette fois des set-lists qui permettent au moins de voir à quel point ces gens prennent soin de leurs affaires...



La Flingue : les dernières chroniques concerts

The Real Kids + La Flingue en concert

The Real Kids + La Flingue par Jorma
Poste à Galène, Marseille, le 04/04/2017
WhaaaaaaaaAAA ! Mon petit Felice, alors, on vient promener ses cheveux blonds à Marseille ? Soirée historique, la venue des Real Kids au Poste et les Real Kids, 40 après leur... La suite

La Flingue en concert

La Flingue par Philippe
Machine à Coudre, Marseille, le 02/12/2016
Grosse soirée que ce vendredi 2 décembre 2016. C'était un de ces vendredis soirs où il y a potentiellement 5 trucs à faire... (et généralement précédé et suivi de 2 autres... La suite

La Flingue + Cheap Riot en concert

La Flingue + Cheap Riot par Pirlouiiiit
Machine à Coudre, Marseille, le 24/10/2015
A peine sorti du concert de Nekfeu où je suis resté le plus longtemps possible, histoire de décider si j'aimais ou pas (pas pu tranché, ça m'a laissé assez indifférent), me voilà... La suite

La Flingue + Frustration en concert

La Flingue + Frustration par Philippe
Le Molotov, Marseille, le 07/02/2014
Merde, c'est moi qui dois m'y coller, vraiment ? Je ne voulais pas faire cette chronique. C'est vrai, s'il y a bien quelqu'un qui ne devrait pas chroniquer ce concert, c'est moi.... La suite

The Keith Richards Overdose : les dernières chroniques concerts

The Flying Padovani's - Keith Richards Overdose en concert

The Flying Padovani's - Keith Richards Overdose par Phil2guy
Marseille-Le Poste à Galène, le 17/02/2017
Pour ceux qui ne le sauraient pas, Henry Padovani est une véritable légende vivante du rock. D'origine corse, il fut le premier guitariste de Police, et une figure de l'explosion... La suite

Keith Richards Overdose (showcase) en concert

Keith Richards Overdose (showcase) par Philippe
Lollipop Music Store, Marseille, le 20/01/2017
Encore un gros début de soirée vendrediesque à peu près inratable au Lollipop Music Store ! Certes pas mal de gens présents ce soir ont séché les 10 ans du café-disquaire le mois... La suite

Reliques + Catalogue + Keith Richards Overdose (Festival Phocea Rocks) en concert

Reliques + Catalogue + Keith Richards Overdose (Festival Phocea Rocks) par Philippe
Le Poste à Galène, Marseille, le 11/06/2015
Parfois il faut savoir s'affirmer pour ce que l'on est, surtout quand on commence à frôler dangereusement la quarantaine. Des gens qui lisent parfois mes chroniques (merci !)... La suite

Mick Wigfall and the Toxics + Keith Richards Overdose en concert

Mick Wigfall and the Toxics + Keith Richards Overdose par pirlouiiiit
le Molotov, Marseille, le 29/06/2014
Quand j'ai vu passer l'annonce de la date Mick Wigfall + Keith Richards Overdose au Molotov je n'ai pas hésité une seconde. Il y avait bien VENDETTATATATATA à l'Embobineuse, mais... La suite

La Salle Gueule, Marseille : les dernières chroniques concerts

Catalogue - Nomissugui en concert

Catalogue - Nomissugui par Phil2guy
La Salle Gueule - Marseille, le 09/02/2017
Direction la Salle Gueule où Catalogue joue ce soir en compagnie des toulousaines de Nomissugui. Catalogue se produit cette fois-ci en " power duo ", en effet, le nouveau... La suite

Nun's Violent Dance/ x25x / Quetzal Snakes en concert

Nun's Violent Dance/ x25x / Quetzal Snakes par Prakash
La salle gueule, Marseille, le 04/11/2016
C'est un exercice nouveau pour moi...écrire une chronique à la "hussarde". Je vais m'expliquer. Il faut que je relate un concert vieux d'un mois, pour lequel j'étais en mode "no... La suite

Keith Richards Overdose + Lipstick Vibrators en concert

Keith Richards Overdose + Lipstick Vibrators par pirlouiiiit
La Salle Gueule, Marseille, le 25/03/2014
Allez on se motive, la Salle Gueule ne fait pas tant de date que cela et j'ai raté le dernier passage des Keith Richards Overdose donc même si je n'ai pas vraiment récupéré de la... La suite

 Blah-Blah + Nitwits + Joujou en concert

Blah-Blah + Nitwits + Joujou par Pirlouiiiit
la Salle Gueule, Marseille, le 11/01/2014
Les chroniques de concert soit je prends le temps de les faire le soir même sinon en tout cas le lendemain, soit je les laisse trainer plus qu'il ne faudrait. En effet comme je... La suite