Accueil Chronique de concert Reggae Sun Ska 2019 J2, Alpha Blondy, Balik, Flavia Coelho, Irie Ites, Linval Thompson, Morcheeba, Patrice, Selecta Antwan, Snk, Tairo, Tiwony, Trinity, U Brown, Yaniss Odua
Lundi 16 septembre 2019 : 14117 concerts, 25674 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.

Chronique de Concert

Reggae Sun Ska 2019 J2, Alpha Blondy, Balik, Flavia Coelho, Irie Ites, Linval Thompson, Morcheeba, Patrice, Selecta Antwan, Snk, Tairo, Tiwony, Trinity, U Brown, Yaniss Odua

Reggae Sun Ska 2019 J2, Alpha Blondy, Balik, Flavia Coelho, Irie Ites, Linval Thompson, Morcheeba, Patrice, Selecta Antwan, Snk, Tairo, Tiwony, Trinity, U Brown, Yaniss Odua en concert

Domaine de Verteuil 3 Aout 2019

Critique écrite le par

Nous voilà reparti pour le deuxième jour du Reggae Sun Ska. Paré à l'embarquement, nous allons voyager aujourd'hui aux vus des têtes d'affiches présentes ; du Brésil à la Côte d'Ivoire en passant par l'Allemagne, et encore d'autres contrées.
Juste avant de passer l'entrée, j'aperçois le stand des Rastas du cœur. Ils sont présents sur énormément d'événements reggae afin de communiquer sur leurs actions. Le mouvement Rastas du cœur est drivé par Chap'Asso, association de la Chapelle au Riboul (53), présidée par Taleb Abdourahman. Les Rastas du cœur organisent des concerts reggae sur le territoire dont l'accès au public équivaut à 5kg de denrées alimentaires reversés aux Restos du cœur, le Secours populaire, la Croix rouge et biens d'autres encore... Découverte, accessibilité à la culture et surtout solidarité sont les grandes lignes de ce mouvement. Renseignez-vous, il y aura probablement un événement près de chez vous. Mais vous pouvez aussi contacter l'asso si vous souhaitez mettre en place cet événement dans votre ville ou sur votre commune.



Contente de retrouver le site du Reggae Sun Ska, je me dirige d'emblée vers la scène One Love, car la chanteuse brésilienne Flavia Coehlo qui assure l'ouverture de cette journée a l'air ponctuelle.

Pour ce concert, la scène est assez épurée, une batterie et un clavier/samples. Flavia fait son entrée en scène guitare à la main, premier et deuxième titre chorégraphié, peu de place à la spontanéité je trouve.

Elle se présente puis enchaîne un titre bien ensoleillé Sunshine. Le public lève les bras, les balance de gauche à droite, tout ça bien supervisé par la pétillante Flavia.


La chaleur accablante et le soleil agressif n'a pas effrayé les festivaliers, bien présents devant la scène One Love pour profiter à fond de cette soirée. En comparaison, il y a bien plus de monde sur le site qu'à la même heure la veille.
Accompagnée par une rythmique de fou et des bonnes basses raisonnantes, la brésilienne n'hésite pas à jouer avec le public. La chanteuse guitariste, nous offre à plusieurs reprises des démonstrations de danse avec un déhanché comparable à une célèbre chanteuse colombienne.
J'apprécie énormément l'assemblage des styles musicaux, un tissage efficace qui permet à Flavia et les deux musiciens de générer une œuvre colorée et vitaminée. Les influences brésiliennes sont entremêlées au reggae, dub, ragga.
J'ai soif, il fait chaud, très chaud, trop chaud. Nous prenons un petit verre au bar avant de se rapprocher de la scène. On ne pouvait pas plus adéquat comme chanson pour trinquer puisque le titre TchinTchin vient clôturer le set enluminé, avec une artiste captivante et irradiante.



Cette femme aime son pays et en est fière, ça se ressent. Elle prône des messages liés à la tolérance, l'amour de tous, la fête tout ce qui va à l'encontre du président du Brésil. Je perçois comme un appel à ouvrir les yeux sur ce qu'il se passe dans le monde, nous devons vivre, aimer, réaliser nos envies ; malgré ma méconnaissance du portugais, j'entrevois ce type de message propagé par cette magnétisante messagère et je ne pense pas me tromper.



J'avoue que j'ai profité de quelques minutes pendant le concert de Flavia pour aller faire un saut à la conférence de presse de Patrice. Il semble tout intimidé lors de cette présentation. Lorsque la journaliste lui dit qu'il joue dans moins d'une heure, il sourit et lui dit, qu'il n'était pas au courant de l'heure. Peu importe, le chanteur explique qu'il vit l'instant présent et qu'il est juste ravi d'aller sur scène. Il parle tout doucement avec une voix très discrète. Je m'interroge sur le rendu de son show, qu'est-ce que ça va bien donner ?



A l'espace presse-vip, il y eu également un moment très important lors de ce deuxième jour. L'hommage rendu à Jean-Gui le président de l'association Reggae Sun Ska, parti rejoindre les Bob Marley et Peter Tosh bien trop tôt. Son fils Matthieu raconte avec émotions des anecdotes touchantes de son papa, puis chacun de ses proches prennent la parole pour énoncer le meilleur moment, la situation la plus drôle vécue avec Jean-Gui.
Après ce joli et émouvant passage auprès de l'organisation et de bénévoles, je retrouve la grande scène.



Le chanteur allemand arrive seul sur scène en interprétant une prestation guitare-voix de Shine on my way. Seul sur scène, il en impose. Sa famille musicale débarque sur scène à la fin de ce premier titre. Je flashe de suite sur le smile immense du bassiste. Un sacré bonhomme tout le long du concert. Patrice, légèrement ébloui par le soleil aoûtien, enchaîne ses titres avec une puissance indéfectible, et ce, à l'opposé totale de ce que j'ai vu en conférence de presse. Il est habité par ses chansons.



Les musiciens et la choriste le suivent dans ses délires et arrangement de reprises I like to move it et plus tard Bang Bang. Le medley qu'il propose est fantastique, c'est l'avantage d'artistes qui tournent depuis des années, comme Buju Banton hier soir, ils peuvent se permettre d'effectuer ce format car le public les suit. Des titres connus il y en a, d'Every day Good à Soul Storm, les arrangements live sont parfois doux et voluptueux, parfois plus percutants et dansants. Sur la fin, la choriste, sa nièce si j'ai bien compris, s'exécute à un solo impressionnant.



Mais ce n'est toujours pas la fin, Patrice est inépuisable, inarrêtable et déborde sur le timing pour le plus grand plaisir des fans qui sont bien présents et des autres festivaliers qui sont conquis. Le rythme, le flow, l'élocution et les prouesses techniques à la guitare de Patrice, j'ai juste tout adoré. C'est un homme qui vibre pour la musique, la chanson et qui a cette volonté de partager avec le plus de monde possible ses pensées et ses convictions, et il le fait avec brio.



Après le show de Patrice, nous prenons nos jambes à notre cou pour aller faire un saut devant la scène Dub Fondation.
Iries Ites, sound system frenchy incontournable depuis 20ans pose ses platines dans la Dub Foundation. Le label balance des dubplates quasiment à chaque venue d'acteurs de la scène reggae pour immortaliser la vibe et faire un petit cours d'histoire du reggae au passage.



Et leur besace est comme une lampe magique, frottez-vous au dancefloor, titillez-la, et vous ne serez pas déçu... Du bobo, du rocksteady, du dancehall, ragga jungle. Toutes les variantes de la branche reggae sont représentées en prenant le meilleur de la sève !



Et ce soir, Jericho au contrôle propulse 3 pointures du reggae sur la scène soundsystem, volontairement épurée. Les barnums sont l'antre des machines qui vont envoyer les chanteurs en orbite pour cette seconde soirée du Sunska.



U brown, disciple de U Roy, la bonne 60aine, arbore toujours son style deejay avec lunettes, casquette vissée sur le crâne et chemise classe.
Son flow et ses gimmicks bien reconnaissables font sa marque de fabrique et c'est avec plaisir que je savoure de pouvoir en profiter dans l'antre de la Dub foundation, à quelques mètres du micro...



Trinity, du haut de ses 40 ans de carrière, est un pilier du reggae, déjà présent lors de ses fondations. Le frère de Clint Eastwood débarque en vêtements en jeans, chapeau en cuir pour venir faire quelques chevauchées fantastiques sur les ridims.



Il en a encore sous le pied, car il ne se contient pas. C'est avec générosité qu'il donne de la voix et de beaux messages. Sa voix claire invite à la danse, au positif, à l'espoir !



Je manquerai le petit feat entre Trinity et U Brown, et c'est ensuite Linval Thompson qui prend le mic. Style militaire avec bonnet rasta et dreads jusqu'aux hanches, on est nettement plus dans du roots que ses 2 prédécesseurs.



Les messages aussi sont orientés vers le mouvement rasta. Les sélections sont pointues et pertinentes, et mettent en valeur les capacités vocales de Linval.



Il peut se permettre de scander en impro des lyrics à la volée. Le public collé aux enceintes, les yeux fermés sont emportés par le souffle du chanteur.



Je m'apercevrais plus tard avec une grande déception qu'à ce moment-là j'ai loupé le duo Franck et Damien qui se produisait à l'espace vip-presse. Le label girondin SoulBeats Records défend de nombreux styles musicaux et des artistes variés ; Groundation, U-Roy, Naâman, Broussaï, Vanupié. Je me console en me disant que j'ai leur CD dans la pochette offerte par le festival. J'ai vraiment aimé les sonorités blues, l'authenticité des notes de guitare et la pureté de la voix de Franck lors de mes nombreuses écoutes la semaine suivant mon retour du festival. Je vais rester attentive à leurs événements diffusés sur la toile pour éventuellement ne pas les manquer cette fois.


Je fais un retour un peu précipité et abandonne Bertrand qui reste à la scène Dub Foundation, car je ne veux en aucun cas manquer une seule seconde du show donné par le groupe londonien Morcheeba mené depuis 1995 par Skye Edwards, chanteuse, et Ross Godfrey, guitariste. De nombreux albums à leur actif, les pionniers du trip hop britannique sont accompagnés par un batteur, claviériste et bassiste.



Après le premier titre, Skye demande au public si tout le monde has enough too drink and smoke. Vêtue d'une robe digne de la Fashion-week londonienne, elle nous explique qu'elle adore danser mais qu'avec ses chaussures avec ses talons d'environ 15 cm elle allait faire de son mieux. Elle a l'air assez fière de ses chaussures d'ailleurs.



L'esprit classieux british posh est bien présent, ponctué par des notes reggae, rock, ragga. Ils enchaînent leurs titres avec une complicité évidente entre les musiciens et la chanteuse. J'avoue, je suis en kiff total lorsque Skye prend la parole, cet accent so british de la capitale, me ramène des années en arrière lors de mon épopée londonienne de 2 ans. Des frissons sont accompagnés d'une petite nostalgie. J'aimais traîner mes savates dans les quartiers comme Brixton, Camden, New Cross et Deptford quartier de certaines de mes découvertes musicales mais aussi des classiques reggae, ragga et rock.



Le public est nombreux, mais je pense que certains ne se retrouvent pas forcément avec ce groupe malgré les bras en l'air qui se balancent, les acclamations et applaudissements. J'observe également des fans qui sont dans le même état d'esprit que moi, c'est-à-dire en pleine vibrance intense. Morcheeba a joué ses titres les plus connus Friction, Blaze away, Summertime, Rome wasn't built in a day et bien dautres. La fashonista s'est habilement lancé sur une fantastique reprise de David Bowie avec le très célèbreLet's Dance.



Hier j'exprimais ma gratitude envers le Regga Sun Ska pour m'avoir permis de réaliser un de mes rêves, voir Calypso Rose en concert. Je réitère aujourd'hui cette gratitude envers le festival, car personnellement, ce fut un fantastique moment passé avec Morcheeba.



Ticket pour l'Afrique maintenant avec Alpha Blondy !
J'attends de voir. Je me rappelle l'avoir vu il y a presque 20 ans et je n'avais pas été conquise, mais je n'arrivais pas à me rappeler la raison exacte, pourtant je n'avais abusé d'aucune consommation quelconque, je vous jure !



Il arrive sur scène avec Jérusalem. Il y a du monde pour l'accompagner, une belle et grande famille musicale. Les titres sont entraînants, et je suis agréablement surprise par cette voix chaleureuse et entraînante. La foule est là, l'ivoirien est une légende dans le domaine musical. Il est très classieux dans son habit costume bleu foncé et chapeau sur la tête. Alpha Blondy est proche de ses musiciens, se rapproche et échange avec eux pendant ses titres.



Mais j'ai l'impression que plus nous avançons dans le concert, plus son message religieux prend de la place. Il élève la voix, de plus en plus, comme pour vouloir faire passer son message à tout prix, presque en imposant son point de vue. Je suis troublée, je ne sais pas trop quoi penser. J'appréciais clairement ce moment, contente de revenir sur mes ressentis des années précédentes, mais ça commence à ne plus être le cas.



L'homme est engagé dans sa cause et ça c'est indéfectible. Il faut des personnes engagées porteurs de messages pour faire avancer ce monde. Inattendu et surprenant moment, sur la reprise de Led Zeppelin, Whole Lotta Love, je frémis et je suis scotchée par le solo du guitariste à cet instant. Pendant le show, le public reprendra Brigadier Sabari, et d'autres titres de l'ivoirien et ses choristes.



Comme la veille, les interludes sur la grande scène sont assurés par le duo Selecta Antwan (Terminal Sound) et The Rezident.
Il profite de cette audience pour mettre en avant ses potes, déjà bien reconnus sur la scène reggae (Scars, Naâman, Volodia, Jahneration).
Atlili, de Brigante records viendra aussi poser le son aux cotés d'Antwan.


Mais il innove aussi par des dubplates inédites avec de grands toasters outre atlantique, glanées sur les routes, au gré des rencontres.
En fin de soirée, on a droit à un petit set d'SN'K, toujours aussi dynamique et rapide dans le débit. Le duo chauffe à blanc le public avant la suite.



Du reggae français, en voici, en voilà. Ce soir Taïro, le jeune chanteur quadra aux multiples collaborations et rencontres musicales, a sa carte blanche.



Le Family Band envoie des notes lumineuses et ensoleillées. Taïro s'est entouré ce soir de ses amis Balik, Tiwony et Yaniss Odua.



L'artiste démarre le show avec le Family Band. Il a une voix chaude et juste, parfois écorchée, il sait chanter le gars, et c'est beau. Parfois des influences un peu zouk love, me surprennent, mais finalement un peu de sensualité c'est plutôt agréable.



Et une de ses choristes joue le jeu et n'hésite pas à se mettre en scène un peu hot avec le chanteur.



Balik arrive sur scène. Plus influencé rap, je pense qu'il est à un virage dans sa carrière solo, car l'artiste misait plutôt sur le reggae auparavant. Mais il a raison d'explorer des nouvelles pistes musicales, car il tient la route haut la main.



Puis Tiwony avec une entrée à 10 000 volts attrape le mic et s'emballe total, quelle énergie ! Je remarque Taïro est un homme humble et ne s'accapare pas le show. Il laisse ses invités s'approprier l'espace et le public envoi du répondant.



Finalement Yaniss Odua, se lance sur Rouge Jaune Vert repris par les milliers de personnes présentes, tandis que the flagman secoue son drapeau du festival sur scène.



Un final dynamique de Taïro sur la célèbre Bonne Weed, le chanteur a du mal a quitté la foule et la scène.



Les 4 amis reviennent saluer le public et immortalisent le moment avec une photo de groupe sur scène avec le foule qui n'a pas vu le temps passé et qui en redemande.



Quel fantastique voyage ce soir, et je ne veux pas atterrir. Peu importe le pays de départ autour du globe, nous avons tous pu nous rejoindre dans le joli pays du Médoc.



De par les divers échanges, j'ai bien ressenti que les bénévoles du festival et adhérents de l'association sont attachés à leur terre riche et productive, tant dans le domaine agricole et viticole que dans le domaine culturel. Une belle réunion, une belle unité ce soir entre les artistes avec leurs messages rayonnants, gonflés d'humanisme, d'amitié et de partage.



Reggae Sun Ska Festival : les dernières chroniques concerts

Reggae Sun Ska 2019 J3, Dub Inc, Dj Vadim, Don Carlos, Mad Professor, Iseo and the Dodosound, The Skatalites, Selecta Antwan, Ziggy Marley, Snk, Twan Tee, Stranger Cole, Doreen Shaffer, 420 Sound, Ackboo, Ras Mykha, Scientist, Jman, Malone Rootikal, Dougy, Tom Spirals en concert

Reggae Sun Ska 2019 J3, Dub Inc, Dj Vadim, Don Carlos, Mad Professor, Iseo and the Dodosound, The Skatalites, Selecta Antwan, Ziggy Marley, Snk, Twan Tee, Stranger Cole, Doreen Shaffer, 420 Sound, Ackboo, Ras Mykha, Scientist, Jman, Malone Rootikal, Dougy, Tom Spirals par Berclic
Domaine de Verteuil, le 04/08/2019
Troisième et dernier soir au Sun Ska pour cette 22ème édition. En entrant, c'est devenu un incontournable, Sinaï Sound et le dubstep de début de journée façon cours de cardio pour... La suite

Reggae Sun Ska 2019 J1, Booboo zzz All Stars, Brigante Party, Buju Banton, Calyspo Rose, Tiken Jah Fakoly, Selecta Antwan, Eliasse, Biffty, Caballero et Jeanjass, Sinai Sound System, Twan Tee en concert

Reggae Sun Ska 2019 J1, Booboo zzz All Stars, Brigante Party, Buju Banton, Calyspo Rose, Tiken Jah Fakoly, Selecta Antwan, Eliasse, Biffty, Caballero et Jeanjass, Sinai Sound System, Twan Tee par Penandpaper
Domaine de Verteuil , le 02/08/2019
C'est après s'être faufilée à travers le parking et passée les contrôles aux entrées que j'arrive sur le festival Reggae Sun Ska 22ème édition. Dès l'arrivée, juste en face de... La suite

Alpha Blondy : les dernières chroniques concerts

Fiesta des Suds : Minuit, BigFlo & Oli, Diego El Cigala, Alpha Blondy, Yuna en concert

Fiesta des Suds : Minuit, BigFlo & Oli, Diego El Cigala, Alpha Blondy, Yuna par Sami
Dock des suds, Marseille, le 15/10/2015
Pas mis les pieds à la Fiesta des suds depuis 2011 et un peu comme pour Marsatac pas d'attente particulière pour celle-ci, c'est parti pour trois soirs de concerts et de "salut... La suite

Alpha Blondy L'interview en concert

Alpha Blondy L'interview par Lebonair
Paris, le 08/05/2011
Le 14 Avril dernier, j'avais eu le plaisir d'assister au concert organisé par Garance au Zénith de Paris avec 3 artistes incontournables du monde du reggae, Gentlemen,... La suite

Alpha Blondy + Alborosie + Gentleman en concert

Alpha Blondy + Alborosie + Gentleman par Lebonair
Zénith - Paris, le 14/04/2011
Le 14 Avril dernier au Zénith de Paris s'est tenu une soirée extraordinaire organisée par Garance Production avec la présence de trois artistes de renom dans le monde du reggae :... La suite

Festival du Bout du Monde : Ibrahim Maalouf + Olivia Ruiz + la Fanfare du Belgistan + Gotan project +  Fool's gold + Novalima + Omar Pene + Mahmoud Ahmed & Alèmayèhu Eshèté & Badume's Band + Tony Allen + Charlie Winston + Donovan Band + La Pegatina  tran express + Hugues Aufray + The Aggrolites + Khaled + Hindi Zahra + Kal + Alpha Blondy en concert

Festival du Bout du Monde : Ibrahim Maalouf + Olivia Ruiz + la Fanfare du Belgistan + Gotan project + Fool's gold + Novalima + Omar Pene + Mahmoud Ahmed & Alèmayèhu Eshèté & Badume's Band + Tony Allen + Charlie Winston + Donovan Band + La Pegatina tran express + Hugues Aufray + The Aggrolites + Khaled + Hindi Zahra + Kal + Alpha Blondy par Lionel Degiovanni
Presqu'ile du crozon, le 07/08/2010
Et me voilà début aout, à partir pour un périple breton !! Donc je pars le matin très tôt, pour mes 12h de route ! Hé oui, la Bretagne, pour nous "gars du sud" c'est à... La suite

Danakil : les dernières chroniques concerts

Groundation, Danakil, Protoje, The Skints  (Baco Reggae Festival) en concert

Groundation, Danakil, Protoje, The Skints (Baco Reggae Festival) par Lebonair
Le Zénith - Paris, le 27/10/2018
Le label indépendant Baco Records a réuni quelques-uns de ses meilleurs artistes le 27 octobre au Zénith de Paris :Danakil, Groundation, Protoje, The Skints, Nattali Rize et... La suite

Danakil + Phases Cachées en concert

Danakil + Phases Cachées par Janfi
Le Moulin - Marseille, le 03/04/2014
Nous sommes plusieurs dizaines de personnes à attendre devant les barrières à l'entrée de la salle de concert Le Moulin pour venir voir et écouter le groupe de Reggae français... La suite

Danakil en concert

Danakil par Lebonair
L'Olympia, Paris, le 21/03/2014
Le groupe de reggae français Danakil a posé ses valises deux soirs de suite à l'Olympia les 21 et 22 mars 2014, 4 ans et demi après leur dernier passage dans cette même salle.... La suite

Natty Jean + Danakil Band + Dias + Korodjo + Conquering Sound en concert

Natty Jean + Danakil Band + Dias + Korodjo + Conquering Sound par Bertrand 13rugissant
Akwaba (Chateauneuf de Gadagne), le 16/03/2013
Soirée organisé par Korodjo c'est la Faites Sans OGM. Tout le weekend, des débats, des ateliers autour de cette problématique on ne peut plus d'actualité. Et pour animer nos petits... La suite

Flavia Coelho : les dernières chroniques concerts

Ruben Paz, ChevereFusion, Tom Fire, Flavia Coelho (Le Son de Notre Canebière #5) en concert

Ruben Paz, ChevereFusion, Tom Fire, Flavia Coelho (Le Son de Notre Canebière #5) par Lumak
Place des Danaïdes, le 28/05/2017
En arrivant aux réformés en fin d'après midi sous un soleil encore bien présent, le concert de Ruben Paz & Chevere Fusion vient de commencer, il y a une ambiance rumba-salsa, le... La suite

Flavia Coelho en concert

Flavia Coelho par Lb Photographie
L'Affranchi // Marseille, le 18/05/2017
Je me souviens de ce concert où m'avait traîné une amie en insistant sur la folie que ça allait être, au printemps 2015. L'arrivée dans un village quasi désert, les personnes de... La suite

Ardèche Aluna Festival 2014 : Stromae, FFF, Babylon Circus, Patrice, Ben l'Oncle Soul, Yodelice, Texas, Bernard Lavilliers, Zaz, Gaëtan Roussel, Détroit, Hollysiz, Flavia Coelho...  en concert

Ardèche Aluna Festival 2014 : Stromae, FFF, Babylon Circus, Patrice, Ben l'Oncle Soul, Yodelice, Texas, Bernard Lavilliers, Zaz, Gaëtan Roussel, Détroit, Hollysiz, Flavia Coelho... par Lionel Degiovanni
Ruoms, le 14/06/2014
Pour sa 7ème édition, l'Ardèche Aluna Festival présente une belle programmation. Cette année encore, le festival arrive à allier convivialité, concerts, actions touristiques et... La suite

Morcheeba : les dernières chroniques concerts

Skye And Ross en concert

Skye And Ross par Le marchand de sable
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 25/10/2016
Commençons par l'effet de surprise... Programmé grande salle, c'est au club de la Coopé que nous sommes conviés à notre arrivée au concert de Skye And Ross. Certes, la salle de... La suite

Morcheeba + Hannah en concert

Morcheeba + Hannah par phil2guy
Marseille - Le Moulin, le 10/11/2013
En ce dimanche soir au vent glacial, je rentre dans un Moulin archi comble pour assister au concert de Morcheeba. Apparu, comme chacun sait, au moment de la vague " Trip-Hop " du... La suite

Morcheeba + Moonpix recorder en concert

Morcheeba + Moonpix recorder par Ysabel
Espace Julien Marseille, le 30/10/2010
Ce soir Cours Julien, concert de Morcheeba. Et pas n'importe lequel. Pour la petite histoire, après le départ de Skye Edwards (la chanteuse), les frères Godfrey ont cherché à... La suite

Patrice : les dernières chroniques concerts

Tiken Jah Fakoly (feat. Patrice et Nneka) en concert

Tiken Jah Fakoly (feat. Patrice et Nneka) par Lebonair
Le Zénith de Paris, le 29/04/2015
Je n'ai pas revu Tiken Jah Fakoly sur scène depuis près de 4 ans et son concert à Paris-Bercy devant 10 000 personnes. Je me souviens de cette fête remarquable qu'il avait... La suite

Ardèche Aluna Festival 2014 : Stromae, FFF, Babylon Circus, Patrice, Ben l'Oncle Soul, Yodelice, Texas, Bernard Lavilliers, Zaz, Gaëtan Roussel, Détroit, Hollysiz, Flavia Coelho...  en concert

Ardèche Aluna Festival 2014 : Stromae, FFF, Babylon Circus, Patrice, Ben l'Oncle Soul, Yodelice, Texas, Bernard Lavilliers, Zaz, Gaëtan Roussel, Détroit, Hollysiz, Flavia Coelho... par Lionel Degiovanni
Ruoms, le 14/06/2014
Pour sa 7ème édition, l'Ardèche Aluna Festival présente une belle programmation. Cette année encore, le festival arrive à allier convivialité, concerts, actions touristiques et... La suite

Patrice + Noraa en concert

Patrice + Noraa par Janfi
Le Silo - Marseille, le 21/02/2014
Alors là, ça déménage !!! Vendredi 21 février 2014, "Patrice Bart-Williams" plus connu sous son nom de scène de Patrice était en concert au Silo et je dois dire que j'en ai pris... La suite

Patrice + Noraa en concert

Patrice + Noraa par Lebonair
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 14/02/2014
C'est toujours un immense plaisir de venir en Auvergne, à Clermont-Ferrand, dans la région qui m'a vu naitre et grandir, d'autant plus quand je peux me rendre à la... La suite

Taïro : les dernières chroniques concerts

Gentleman + Patrice + Tairo + POS Crew + Ghostrider + MFC + Beebish  en concert

Gentleman + Patrice + Tairo + POS Crew + Ghostrider + MFC + Beebish par Audrey H
Couleurs Urbaines (La Seyne sur mer), le 03/06/2011
La soirée ne s'annonçait pas très bien à la Seyne sur Mer, pour la troisième édition du festival Couleurs Urbaines. La météo peut clémente (pluies, orages,...), et l'expérience de... La suite

U-Brown : les dernières chroniques concerts

Susheela Raman + U-Brown + Hip Jazz Trio + DJ Click + Gari Greu (Fête du Panier) en concert

Susheela Raman + U-Brown + Hip Jazz Trio + DJ Click + Gari Greu (Fête du Panier) par pirlouiiiit
Place des Pistoles, Roll'Studio, place du Refuge (Panier), M, le 16/06/2012
Cette année encore nous avons de la chance, la fête du Panier ne tombe pas en même temps que la fête de la musique. Donc après le Festival du Soleil (qui pourrait aussi s'appeler... La suite

Yaniss Odua : les dernières chroniques concerts

Yaniss Odua + Metisson + Conquering Sound  en concert

Yaniss Odua + Metisson + Conquering Sound par Bertrand 13rugissant
Les Passagers du Zinc, le 02/03/2013
Nouveau rendez-vous aux Passagers du Zinc. Soirée reggae dans cette salle cosy qui promet un concert vivant et animé. Le public sera logiquement sollicité par les artistes.... La suite

Duck duck Grey Duck ,Yaniss Odua , Gary Clark Jr ,Anthony B , Hell's Kitchen, Ben Harper and the innocent criminal, Faada Freddy, Biga Ranx, Johnny Hallyday , Chinese Man par Lionel Degiovanni
Paléo Festival , Nyon, le 23/07/2015
Pour démarrer ce jeudi, je découvre un jeune groupe suisse sur une petite scène. Il s'agit de. Duck duck Grey Duck . Dans ce projet, on peut retrouver le chanteur de Mama Rosin qui est pour moi le sosie de Jean Dujardin mais avec des cheveux longs et bouclés. Ce qu'ils font est du bon rock, bien gras qui dégouline bien comme il faut. La voix du... La suite

Dance Hall Preview : Straîka + Yanis Oudoua + Matinda + Little espion + Mister Curtis par Mister GATINHO
Café Julien, Marseille, le 12/12/2003
C'est la première fois que j'ai l'occasion de voir autant de bons artistes dancehall reunis sur une scène, bien que la salle soit petite et bien remplis (café julien et non espace julien), l'événement était de taille. Le concert à débuté un peu plus tard vers 23h30, le temps que Straïka D chauffe un peu le public, ensuite sont arrivés les... La suite

Dance Hall Preview : Straîka + Yanis Oudoua + Matinda + Little espion + Mister Curtis par Nuno
Café Julien, Marseille, le 12/12/2003
On dit souvent que les changement viennent des US avant arriver içi et bien voilà que la foudre jamaïcaine reprend ses droit. Partis du feu sacré rastafarien, le Ragga répand son flow sur le monde de plus en plus branché, à tel point qu'on oublie parfois qu'il s'agit d'un combat politique pour la reconnaissance d'une histoire et de peuples et pas... La suite