Accueil Chronique de concert Angus & Julia Stone
Dimanche 20 mai 2018 : 9639 concerts, 24986 chroniques de concert, 5216 critiques d'album.

Chronique de Concert

Angus & Julia Stone

Angus & Julia Stone en concert

Le Silo // Marseille 25 octobre 2017

Critique écrite le par

Trois ans après un "Angus & Julia Stone" qui avait assis leur réputation (chroniqué à l'époque par Ce Line pour Live in Marseille, au Silo également), la fratrie Stone débarquait donc une nouvelle fois à Marseille ce mercredi 25 octobre. Il s'agissait cette fois de défendre sur scène leur 4ème et dernier opus, le mal nommé "Snow" (rapport à la météo, hein, puisqu'on parle bien ici de... neige !). Un album qui se laisse écouter, très fidèle à ce qu'ont déjà produit Angus & Julia, l'empreinte familiale se retrouvant très vite sur des morceaux comme "Château" ou "Cellar Door". Quelques titres accrocheurs, même s'il n'en ressort pas de tubes aussi "évidents" que dans l'album précédent. Il était donc tentant d'aller vérifier comment ces deux-là allaient donner corps et vie à un album plutôt contemplatif. Au-delà de cette petite appréhension (arriverait-on à décoller ?), l'annonce tardive de la date et la "délocalisation" du concert, du Dôme au Silo, laissaient craindre une possible désaffection du public marseillais, sans doute plus enclin à continuer à profiter en terrasse d'un été interminable (la météo toujours, mais on y reviendra...) que de s'enfermer dans une salle pourtant magnifique et à l'acoustique bien évidemment meilleure que du côté de Saint-Just... Ceux qui ont répondu présent y ont en tout cas gagné au change !

Finalement et comme il est d'usage à Marseille la salle tarde à se remplir, au point qu'Isaac Gracie, en première partie, n'a pas bénéficié d'une ambiance détonante, c'est le moins que l'on puisse dire... De nombreuses places en gradins sont encore libres (elles se rempliront par la suite) et le chanteur entame son set dans un silence religieux, presque gênant. Il n'a pourtant pas encore eu l'occasion de bercer le public.


Parce que oui, s'il faut retenir quelque chose de cette prestation c'est qu'elle peine à faire monter l'ambiance. L'auditoire est attentif, peu participatif et Isaac Gracie s'en étonne, essayant sans trop de succès de faire taper dans les mains sur le très beau "Terrified", finissant par s'en amuser mais continuant, imperturbable, à tracer sa voie. Les morceaux s'enchainent et je ne saurai finalement pas dire ce qui différencie le premier du troisième. Il est donc écrit qu'avec 3 accords on peut faire autre chose que du punk rock... Le chanteur est branché sur courant alternatif, provoquant quelques soubresauts dans la foule. La tâche reste toujours rude pour une première partie. Il faut pourtant lui reconnaître une voix talentueuse qu'il pousse avec élégance dans ses derniers retranchements sur "Rêverie" sixième et dernier morceau plus énervé.


Changement de plateau et changement de décor. Le rideau qui coupait la scène à son premier tiers est relevé, laissant apparaître un immense totem au milieu des instruments et à l'avant d'un écran géant sur lequel seront projetés des vidéos du meilleur effet pendant le reste du concert. Le noir se fait et le groupe arrive dans la pénombre. Immédiatement les premières notes à la trompette de Julia résonnent et le public se réveille comme un seul homme. L'ambiance est montée d'un cran et, tout de suite, on comprend que l'énergie est là, que le concert sera bon.


Courte robe noire d'un côté, casquette et T-shirt débraillé de l'autre, la famille Stone ne s'embarrasse pas de l'étiquette. On est australiens, on est à la coule après tout. Et visiblement heureux de jouer ensemble, comme en témoignent les échanges et regards que frère et sœur se jettent régulièrement, et dont l'apothéose sera la présentation que fera Julia d'Angus lors de l'introduction du groupe. Cette énergie positive transpire sur les morceaux qui s'enchaînent, alternant très naturellement la plupart des morceaux du dernier album et classiques du groupe tels que "Big jet plane". Sur "Nothing Else" les voix sont parfaitement à l'unisson et la sauce prend indéniablement. Julia Stone, qui ressemble parfois à June Carter, minaude sur scène, alternant graves et aigus de cette voix si particulière, tandis qu'Angus, un peu plus en retrait sait prendre sa part quand il le faut.


Il faut ici rendre hommage au quatre autres musiciens sur scène qui assurent aussi, passant tantôt au banjo, tantôt à la guitare slide, quand ce n'est pas au moog, voire à la trompette pour Angus, même si, dixit sa sœur, "il ne sait pas en jouer".rnrnUn vrai bon moment donc, marqué par deux surprises réservées au public marseillais : la récitation (oui c'est bien le terme, étant donné quelques éclats de rire sur scène comme dans la salle et une diction particulière... un peu collégienne quoi) de "Enivrez-vous", en français s'il vous plaît, poème qui a donc inspiré "Baudelaire". Et puis il y aura ce dernier morceau du rappel, un chant de marin inspiré par leur présence à Marseille et très peu joué en concert. "Soldier", titre du premier album "A book like this" datant d'il y a exactement 10 ans termine un set de près d'une heure et demie sans temps mort, pour la plus grande joie d'un public qui finit debout.


Une dernière chose, puisque j'avais promis de parler encore de météo. Sur "Snow", dernier morceau avant le rappel, un rideau de neige s'abat sur le groupe. L'effet est facile, mais visuellement, avec la qualité des lights de la salle, l'illusion est bluffante !

Neige en octobre, Noël en décembre ? Vivement la suite...

Angus And Julia Stone : les dernières chroniques concerts

Angus And Julia Stone en concert

Angus And Julia Stone par Lebonair
Le Casino de Paris , le 09/12/2014
Le duo australien Angus And Julia Stone a déposé ses valises deux soirs consécutifs au de Paris ce mardi 9 décembre ainsi que le lendemain, le 10. Deux soirées qui affichaient... La suite

Angus and Julia Stone + The Staves en concert

Angus and Julia Stone + The Staves par Ce Line
Le Silo - Marseille, le 01/12/2014
Un frère et une sœur réunis (à nouveau) pour un nouvel album et une soirée au Silo ... voilà ce que nous a proposé Angus and Julia Stone en ce premier décembre. D'origine... La suite

Angus & Julia Stone + Steve Smyth  en concert

Angus & Julia Stone + Steve Smyth par Pirlouiiiit
Dock des Suds - Marseille, le 04/05/2011
A l'origine je n'étais là que pour faire des photos ... et ayant d'autres "obligations" je ne suis resté que 6-7 morceaux de Angus & Julia Stone, mais le chroniqueur ayant eu un... La suite

Katerine + Raphael Saadiq + Nasser + Angus & Julia Stone + Aloe Blacc (Printemps de Bourges 2011) en concert

Katerine + Raphael Saadiq + Nasser + Angus & Julia Stone + Aloe Blacc (Printemps de Bourges 2011) par Pierre Andrieu
Le Phénix et le 22 d'Auron, Bourges, le 22/04/2011
Printemps de Bourges 2011, troisième levée le vendredi 22 avril après les concerts de Moriarty, Baptiste Trotignon feat. Christophe Miossec, Chocolate Genius Inc, Catherine... La suite

Le Silo // Marseille : les dernières chroniques concerts

Bernard Lavilliers en concert

Bernard Lavilliers par Gilles Borgogno
Silo, Marseille, le 05/04/2018
Nanard... Je l'ai toujours appelé comme cela. Il ne s'en formalisera pas j'espère, si d'aventure il me lisait (il y a peu de chance) d'autant que son concert était tout sauf un... La suite

Marcus Miller en concert

Marcus Miller par Ana-hata
le Silo, Marseille, le 07/04/2018
Un samedi soir au Silo... La salle se remplit peu à peu, les lumières sont encore allumées. Surgit sur scène de manière très tranquille, l'artiste Tiwayo accompagné de sa... La suite

Ochestre de Saint Petersbourg (Le Lac Des Cygnes) en concert

Ochestre de Saint Petersbourg (Le Lac Des Cygnes) par Fredb Art
Le Silo à Marseille, le 06 Février 2018
Aujourd'hui, Mardi 06 février, je vais voir "Le Lac des Cygnes" au Silo, accompagné en plus, par l'orchestre de Saint-Pétersbourg. Ce ballet, on ne le presente plus, c'est l'un... La suite

Steven Wilson en concert

Steven Wilson par jorma
Le Silo, Marseille, le 04/02/2018
crédit : William Kopecky Truth / Family / Fake / Enemy / Information / Religion / Desinformation / Love / Death... des mots sur des images des mots qui se décalent et des... La suite