Accueil Chronique de concert Anything Maria + Quadricolor + Technicolor Hobo
Samedi 29 février 2020 : 10656 concerts, 25934 chroniques de concert, 5286 critiques d'album.

Chronique de Concert

Anything Maria + Quadricolor + Technicolor Hobo

Anything Maria + Quadricolor + Technicolor Hobo en concert

L'Escale - Aubagne 29 janvier 2010

Critique écrite le par

Soirée éclectique à l'Escale d'Aubagne ce vendredi avec pas moins de 3 groupes aux univers très variés. J'avoue déjà honteusement que bien qu'habitant à 5 minutes à pied depuis 5 bonnes années, je n'avais jamais mis les pieds dans cette salle de la MJC. Le mal est donc réparé.
Notons d'abord que la foule n'est pas au rendez vous puisque lorsque le concert d'Anything Maria débute, on doit compter une petite trentaine de personnes. Après avoir jeté une oreille attentive aux morceaux disponibles sur le net et aux critiques largement positives de mes confrères, je découvre donc enfin cette musicienne soliste en chair et en os. Avec son style largement teinté d'électro avec des beats bien sentis, la jeune femme s'accompagne à la guitare, généralement avec des gimmicks plutôt simples. C'est donc le caractère direct des compositions qui est privilégié et je dois avouer que c'est plutôt sympa. Je suis surtout frappé par les qualités vocales de la demoiselle. Avec un simple riff et/ou une rythmique en fond sonore, elle décline une panoplie entière de variations vocales, montant et descendant à l'envie. Véritablement, son instrument de prédilection est sa voix, qu'elle a fort jolie au demeurant. Tantôt susurrée, tantôt énervée, tantôt perchée, la panoplie est large et la justesse toujours de mise. Les artistes qui me viennent à l'esprit à son écoute sont Bjork pour certains accompagnements électros, PJ Harvey pour le côté rock brut ou Bat For Lashes pour le beau travail de voix. Les 35 minutes de sa prestation passent bien vite et la seule chose que l'on peut regretter c'est l'absence d'ambiance, dont notre chanteuse s'agace un peu vers la fin, avant d'entamer un dernier titre beaucoup plus entraînant que les autres. Cela dit, la faible affluence, le début de soirée et le caractère intimiste du set n'y sont sans doute pas étrangers. On se prend même à rêver d'un vrai groupe de musiciens pour l'accompagner sur certains morceaux et leur donner encore plus de relief, tant on navigue parfois entre 2 eaux : le one woman band et le groupe de rock plus classique. Il reste que l'ensemble a du caractère et que ça passe (très) bien.

Les quatre jeunes Niçois de Quadricolor montent ensuite sur scène devant une quarantaine de personnes pour ¾ d'un concert énervé qui me laisse songeur. Ca commence très bien avec une très jolie harmonie vocale à cappella à la Fleet Foxes. Et dès que les musiciens se mettent à leurs instruments, je me pose pas mal de questions. Il y a de l'idée, ça n'est pas simpliste, c'est plutôt pop, mais il y a quelque chose qui m'écorche l'oreille. Les premiers morceaux me sont vraiment désagréables, comme si chacun jouait ou chantait un morceau différent de ses camarades. Est-ce la tonalité de la voix, l'accordage des instruments, je ne saurai le dire. Toujours est il que bien que fan de trucs bien barrés, le caractère hyper dissonant de l'ensemble m'est pénible. J'ai l'impression d'assister à un véritable gâchis, tant chacun semble pourtant doué pour son/ses instrument(s) (le batteur en tête). Par moments, on pense aux Klaxons, aux Kaiser Chiefs ou à Keane, mais il y a tellement de variations et de breaks, qu'on perd trop souvent le fil. Le pire est atteint avec la reprise de Grace de Jeff Buckley. Autant les reprises entendues sur leur myspace sont réussies, autant celle là est vraiment très mauvaise à bien des niveaux et ne colle pas au style du groupe. J'avoue qu'à cet instant du concert, je les ai presque maudits, déjà pour oser reprendre ce titre, mais encore plus pour littéralement le massacrer.
De manière totalement inexplicable, les titres qui ont suivi, les 3 derniers en particulier m'ont vraiment bien plu. Les structures plus directes, les instruments se complétant enfin, les morceaux plus "classiques" teintés de Muse ou de Bloc Party m'ont emballés. Ca correspond à la pop que j'aime prouvant une nouvelle fois qu'on gagne en efficacité en s'efforçant de ne pas en mettre de partout pour faire étal de ses capacités techniques. C'est percutant, très en place, hyper entraînant et pour ne rien gâcher, le retour des harmonies vocales de toute beauté est également réussi. Ce concert était donc très étrange avec 2 parties bien distinctes où j'ai parfois eu l'impression de voir 2 groupes différents.

Il est 23H30 lorsque Technicolor Hobo entame son set d'une cinquantaine de minutes devant une assemblée bien clairsemée. Le début surprend par son caractère jazzy/lounge, surtout après la prestation précédente. Rapidement pourtant, je rentre dans l'ambiance posée de leurs compositions. Ca me fait penser à Deus ou à Morphine. Les musiciens sont impressionnants de maîtrise. Le chanteur guitariste anglo-saxon vit ses textes et me ravit par son jeu tout en arpèges. Il distille ici et là de jolis soli plutôt rock et reste simple avec le public, expliquant avec le sourire (malgré le caractère sombre de l'ensemble) le pourquoi du comment des morceaux qui suivent. La clarinette accentue le côté rétro et plaintif de certains passages. La rythmique est assurée de mains de maîtres par le bassiste et le batteur. Véritablement, c'est l'ambiance lourde, pesante, sombre qui domine et c'est terriblement beau. Je me laisse emporter dans cet univers de rêves, tout en lenteur où on prend le temps de vivre les chansons de l'intérieur. J'y retrouve les 2 éléments essentiels que j'aime dans la musique : des qualités musicales indéniables et une ambiance vraiment particulière qui me touche. Ca n'est pas forcément facile d'accès ou grand public, mais ça me plait vraiment beaucoup. Le set se termine avec des morceaux plus énervés et de longs breaks avec une ambiance qui prend aux tripes. Le tout m'emmène loin avec des musiciens qui se régalent visiblement. Une très belle découverte pour moi qui ne regrette absolument pas d'avoir bravé le froid, la fatigue et l'heure tardive de leur prestation ! Je retournerai donc les voir avec plaisir. De même, je ferai plus souvent l'effort de monter à l'Escale, petite salle bien sympathique située à 2 pas de chez moi et qui n'a rien à envier à bon nombre de salles marseillaises ou aixoises.

Anything Maria : les dernières chroniques concerts

Jesus is my GirlFriend + Anything Maria + Fiodor Dream Dog en concert

Jesus is my GirlFriend + Anything Maria + Fiodor Dream Dog par Ysabel
Akwaba - Châteauneuf de Gadagne, le 23/02/2012
Soirée Rock à l'Akwaba (et première même de la saison pour nous ... Ça me manquait !!) avec un programme prometteur : 3 groupes, rien de moins ! On aura (et dans l'ordre s'il vous... La suite

Anything Maria + Meisterfackt en concert

Anything Maria + Meisterfackt par Flag
Seconde Nature - Aix en Provence, le 11/11/2011
Meisterfackt + Anything Maria Une petite soirée à domicile, cela faisait longtemps que je ne me l'étais pas accordé. Concert sur Aix en Provence, donc, ce n'est pas tous les... La suite

Anything Maria, Shit Robot, Juan Mac Lean en concert

Anything Maria, Shit Robot, Juan Mac Lean par Sami
Seconde Nature, Aix puis Cabaret Aléatoire, Marseille, le 11/11/2011
Une fois n'est pas coutume en ce jour ferié où l'oisiveté est de mise, il était possible de passer une bonne soirée en enchaînant ces deux rendez vous electro-rock. A Seconde... La suite

Musique Rebelle - Round 10 en concert

Musique Rebelle - Round 10 par Mcyavell
Cabaret Aléatoire - Marseille, le 18/06/2011
C'est au départ, un certain Pingouin mystique qui devait écrire cette chronique, mais vu son état ce soir-là (et pas à cause de l'alcool pour une fois), je fais preuve de... La suite

Quadricolor : les dernières chroniques concerts

Chk Chk Chk + Quadricolor + Splash Macadam  en concert

Chk Chk Chk + Quadricolor + Splash Macadam par Sami
Cabaret Aléatoire, Marseille, le 13/11/2010
Ils ne sont pas nombreux les groupes internationaux à m'avoir motivé de faire du chemin plus ou moins long (Belfort en 2004, Cannes en 2006) et à susciter chez moi la même... La suite

Your Happy End + Plus Guest + Filiamotsa + Quadricolor + The Popopopopops + Araban (Printemps de Bourges 2010) en concert

Your Happy End + Plus Guest + Filiamotsa + Quadricolor + The Popopopopops + Araban (Printemps de Bourges 2010) par Pierre Andrieu
Le 22, Bourges, le 16/04/2010
Belle fournée 2010 pour les découvertes rock du Printemps de Bourges le vendredi 16 avril, avec 6 groupes français sans doute promis à un bel avenir, même s'ils... La suite

Quadricolor + Ezra Bang & Hot Machine en concert

Quadricolor + Ezra Bang & Hot Machine par Blandine
Cabaret Aléatoire - Marseille, le 13/02/2010
Les quatre membres de Quadricolor entrent en scène vers 22 h devant une salle loin d'être remplie, dommage. Ils débutent le concert a capella, en rond tous les quatre dans la... La suite

Interview des <i>Quadricolor</i> (Sélection du Printemps de Bourges PACA) en concert

Interview des Quadricolor (Sélection du Printemps de Bourges PACA) par Blandine
Marseille, le 13/02/2010
Une musique qui flirte doucement vers une pop psychédélique plus électronique, située quelque part entre Vampire Week-End, Metronomy et Grizzly bear, Quadricolor est un jeune... La suite

Technicolor Hobo : les dernières chroniques concerts

Catalogue + Technicolor Hobo + Lo en concert

Catalogue + Technicolor Hobo + Lo par Mystic Punk Pinguin
La Machine à Coudre - Marseille, le 08/12/2012
Après un set décevant de l'égérie de David Lynch au Poste à Galène, me voici de retour à la Machine à Coudre où je n'étais pas venu depuis, ouf au moins une semaine. Mais je... La suite

Technicolor Hobo en concert

Technicolor Hobo par Mcyavell
Lollipop Music Store - Marseille, le 10/06/2010
C'est une heure avant France-Mexique. J'arrive en retard au Lollipop Music Store. Le showcase a cette fois-ci commencé à l'heure indiquée. Je ne viens pas découvrir un groupe. Je... La suite

(ma) Fête de la musique : Harmonic Generator + Misa + 3 francs 6 sous + Sygmathe + Technicolor Hobo + Dissonant Nation en concert

(ma) Fête de la musique : Harmonic Generator + Misa + 3 francs 6 sous + Sygmathe + Technicolor Hobo + Dissonant Nation par Maryflo
Salon & Aubagne (13), le 21/06/2009
Sans vous raconter toutes mes pérégrinations de ce jour, voici quelques uns des groupes écoutés (en fait je devrais dire ceux pris en photos parce que j'en ai écouté d'autres) à... La suite

Absynthe Minded + Technicolor Hobo en concert

Absynthe Minded + Technicolor Hobo par Mcyavell
Poste à Galène - Marseille, le 26/03/2009
Emmenés par un Patrick Atkinson dont la voix me rappelle immédiatement celle de Neil Hannon, de Divine Comedy, Technicolor Hobo nous propose une solide entrée en matière. Il s'agit... La suite

L'Escale - Aubagne : les dernières chroniques concerts

Nafas + Temenik Electric en concert

Nafas + Temenik Electric par Marcing13
L'Escale - Aubagne, le 21/02/2014
Le plateau de la soirée proposé par la MJC d'Aubagne annonçait une soirée très variée en terme d'influences musicales, avec toutefois un dénominateur commun : la musique nord... La suite

L + AimbAss en concert

L + AimbAss par Flag
l'Escale - Aubagne, le 17/12/2011
AimbAss + L Amis lecteurs, écartez les enfants de cet écran.La première partie de cette chronique n'est pas à mettre entre tous les yeux. L'arrivée à l'Escale d'Aubagne se fait... La suite

Soma + Skip the Use en concert

Soma + Skip the Use par Mkhelif
L'Escale - Aubagne, le 08/04/2011
Ce soir deux groupes que je suis depuis un petit moment : Soma en première partie de Skip the Use à l'Escale d'Aubagne. Arrivé sur place je récupère ma place et demande les... La suite

Belphegor'z + LaFayette + the Last en concert

Belphegor'z + LaFayette + the Last par the Vaccuopilot
L'Escale - MJC Aubagne / Aubagne, le 29/01/2011
Si l'on pénètre dans une salle obscure depuis l'extérieur où il pleuviotte sur un début de nuit frileux et désertique et que l'audience y est clairsemée, on se presse... La suite