Accueil Chronique de concert B.B Brunes + Baroness + The Dead Weather + The Black Keys + King Midas Sound + Charlotte Gainsbourg + Jay Z + Infectious Grooves
Jeudi 18 octobre 2018 : 14244 concerts, 25199 chroniques de concert, 5229 critiques d'album.

Chronique de Concert

B.B Brunes + Baroness + The Dead Weather + The Black Keys + King Midas Sound + Charlotte Gainsbourg + Jay Z + Infectious Grooves

B.B Brunes + Baroness + The Dead Weather + The Black Keys + King Midas Sound + Charlotte Gainsbourg + Jay Z + Infectious Grooves en concert

Eurockéennes de Belfort 2 juillet 2010

Critique écrite le par

Bienvenu dans un Vortex. Une spirale violette virevolte dans les espaces infinis de l'univers. Je ne sais pas vraiment comment j'ai flotté jusqu'à lui, et ne suis pas plus sur du moment ou je l'ai franchi.
Arty m'a demandé de couvrir le festival, en précisant bien que je devais le faire le plus discrètement possible. C'est à dire d'un oeil d'homme de la rue, d'individu lambda, d'homo sapiens véritable.
"Pas de problème" j'ai répondu.
Arty est un chic type à qui j'adore rendre service malgré son aspect repoussant, sa voix grasse, ses bretelles et ses auréoles de sueur sous les bras. C'est le rédacteur en chef du Void Express, un journal qui n'existe pas. Comme Arty. Mais puisque il faut trouver la motivation nécessaire pour écrire un article fleuve qui ne sera lu que par les quelques courageux qui auront osé jeter leur cannes à pêche de ce coté ci du net, autant s'inventer une raison valable.
Alors boum, ni une, ni deux, j'ai enfourné ma muse dans mon sac, et j'ai pris le premier couloir à roulette pour Belfort.
On a monté vite fait bien fait notre tente, et on s'est rapidement mélé aux indigènes à proximité. Ils m'offrirent leur plus belle poupée gonflable, que je sodomisais rapidement pour ne pas froisser leurs us.
Bon, un Vortex, ça doit ressembler à quoi, un Vortex. J'imagine une grande spirale violette qui vous aspire comme un siphon de baignoire vers une dimension parallèle, je l'ai fait entendre plus haut, parceque c'est plutôt esthétique comme image. Mais si ça se trouve, ce n'est même pas ça. Si ça ce trouve, un vortex ça ne mène meme pas vers une dimension parallèle, juste au PMU le plus proche ou au musée de la palourde de Ploudaou-Kerkenpatapoin, et j'en vois déjà qui vont me dire que ouais, d'abord, c'est les trous noirs qui mènent vers les dimensions parallèles. J'ai une explication rationnelle quant à la raison pour laquelle j'ai invoqué un vortex au début de ce texte : Je ne savais pas comment commencer cette chronique, et un vortex, avouez ça a de la gueule en introduction.
Pendant ce temps, alors que le Vendredi pointait son nez lumineux, je sortais de la tente au bord de la combustion spontanée. Je n'avais pas beaucoup dormi car la nuit avait été consacré à la dégustation d'alcool bizarres, évidemment, et de drogues diverses que je ne citerais pas ici (à cause des problèmes de copyright).
Le soleil était méchant ce jour la, frappant à coups de marteaux sur l'enclume qui me servait de tête.
Pour ceux qui ne sont jamais venu ici, voici une rapide description : vous avez installé votre tente sur un immense terrain de golf laissé à l'abandon . Et à la place des trous de taupes, il y a des milliers de coquilles bariolées qui vous rappelle qu'avant d'être de stupides bouts de tissus, les Quechuas étaient de fiers guerriers Incas (ou aztèques, ou mayas...je sais plus). Et à la place des taupes, il y a des festivaliers.
Festivalier: habitant d'un monde parallèle nommé 'festival'. Si la vie était belle sur ce plan ci de la réalité, tout le monde serait festivalier. Oui. Car le festivalier, est con, anonyme, et heureux de l'être. Son mode de vie est simple. Il aime a dégouliner dans l'herbe sous un astre de plomb en buvant des bières. Parfois, il se déplace, car il à besoin de faire pipi ou d'acheter un mauvais sandwich très cher. Il eructe aléatoirement des mots, qui font rire tout les autres. Extrait choisi:
"APERO !
-SIDA !
-TA GUEULE !
-PSORIASIS !
-MANGEZ DU CACA !"
Etc. Etc.
Au dessus de tout ça, un ciel sert de pature a quelques troupeaux de nuages qui broutent placidement du bleu. Entre, des essaims de notes aléatoires parcourent le camping comme de gros moustiques fous. Les arbres lèvent leurs branches, la prairie respire. J attend l'heure de partir voir les premiers concerts, écrabouillé de chaleur.

Sans transition, les concerts:

Les B.B Brunes sont laids, leur musique ressemble à un paquet de lessive Omo micro plus à billes, ils sont jeunes et ont droit à toute la coke qu'il veulent. C'est dégueulasse en plus d'être injuste.
A la Loggia, Baronness attaque. Ils ont des têtes de ouf a faire du grindcoredeathbrutalhate, mais en fait non. Ca part dans l'épique avec des chevaliers dedans j'en suis sur, et mon cerveau moisi par la beuh ne peut pas supporter. Je vois d'énormes sexes dans leur mains qu'ils ébranlent avec de grands sourires. Le sperme jaune recouvre immédiatement la fosse et les fidèles commencent a se noyer dans le foutre. J'ai a peine le temps de gonfler une capote pour m'enfuir.
Le radeau s'échoue à proximité de la grande scène. Je m'écroule sur le sable fin, épuisé. Le temps est mort maintenant... Je veux dire, The Dead Weather commence.
Le batteur ressemble vachement à Jack White et Jack White a plutôt la tronche de Dean Fertita... euh... Merde alors, il joue de la batterie en plus ! J'espere qu'il fait du café aussi. Dead Weather, le groupe le plus blafard du monde. Dans les années 2000, Jack White eu une idée folle: fonder le groupe le plus pale. il fit construire un grand château lugubre au fin fond de la Bavière, et y installa un laboratoire clés-en-main, racheté à la Universal. Igor son assistant bossu, allait de nuits en nuits piller les tombes pour en rapporter les morceaux de cadavres les moins roses et les plus moroses. Mais Jack avait beau essayer, impossible de réanimer la plus petite phalange. Il était triste à voir, le ménestrel, jouant en noir et blanc au bord d'une meurtrière, de tristes accords sous un ciel d'éclairs qui semblaient danser cruellement sur ses échecs de chairs. Des larmes de frustrations coulaient doucement de ses yeux cachés par son chapeau à plumes, et ses reniflements amer auraient fait craquer d'empathie une héroïnomane en manque.
Finalement, Jack revendit le château et casta un supergroupe. Du fond de teint et du rouge à lèvres noir au final c'était moins cher et tout aussi efficace.
Alors un concert de Dead Weather ? C'est comme d'avoir réchappé d'un tsunami de liquide séminal et d'avoir fini étendu sur le sol d'une plage en gazon. On se sent calme et soulagé.

Ensuite, je rode et roule aux abords des Black Keys, les gens sont enthousiastes et des sons de guitare synthétiques grincent au fond du chapiteau. Je me charge en drogues, et quand le plein est fait, je titube jusque à la petite scène près de l'entrée.
Ah la petite scene près de l'entrée. Qu'est qu'il s'y passe, vous le savez ? Pour l'instant il y a trois clandots qui y jouent timidement. Enfin, c'est ce que je me dis au pied de l'arbre sous lequel je suis vautré. Et puis au bout d'un moment, je me dis merde, ce son m'attire. Alors je viens ramper sous la scène.
C'est mal de traiter les clandots de clandots. D'autant plus que souvent, sous un clandot, se cache un roi antique qui fait du son. King Midas Sound fait donc fi des apparences, car la prestance, c'est bien connu, ne se pare pas de vêtements à la mode. Je me suis toujours demandé ce qu'avait fait le roi Midas après s'être lavé les mains dans le Pactole. Je me disais qu'il avait du continuer à être roi, ou alors les dieux taquins l'avaient punis en le transformant en asticot de mouche à viande. Mais il semble que non. Après avoir pris conscience de ses actes, et de son avidité stérile qui l'avait fait souhaiter tout transformer en or d'un simple toucher, Mimi pris un bateau et parcouru le vaste monde. Il vit des contrées ou les hommes semblait avoir été brulés par le soleil, d'autres ou leurs yeux se bridaient au spectacle des spectaculaires édifices qu'ils avaient construit. Parfois les hommes étaient nus, et mangeaient des racines en souriant, ailleurs ils étaient gros et gras et tiraient la gueule sur des montagnes de vies faciles.
Au bout de son voyage dans le temps, Midas découvrit la Ville. Elle était boursouflée comme un poulpe pourri, et dans les méandres de ses tentacules, ou la vie grouillait dans la grisaille, il pouvait entendre le cri de la bête qui le traquait de ses milliards d'yeux lumineux. C'était un son triste car le poulpe chantait le malheur des micro-organisme qui se tortillaient dans son corps. Les bacilles menaient des existence sans but, errant de ci de la, et quand la mélancolie devenait trop forte pour l'un d'entre eux, il se mettait à faire beaucoup de bruits, comme un appel au suicide. Il tapait un rythme lourd et dansant sur les trois poubelles de la ruelle où il s'était échoué.
Midas était là, a observer la bestiole, et se mis à frotter des notes plaintives sur sa guitare avec un écrin trouvé par terre. Ca sonnait plutôt très bien pas mal. Un autre bacille, femelle celui la, sortit du trou ou il essayait de s'endormir et vint rajouter sa voix ainsi qu'un sampler à Pouet Pouet Tchic Tchic inversé. La, ça le faisait carrément. Alors ils décidèrent de partir en tournée tout les trois. Une des dates était prévue sur la petite scène des eurocks.
Et du coup, je suis en train de me contorsionner comme un camé de chiffon au pied des baffles, essayant des passes du type "afro-zombie" en jetant un regard noir, donc cool, dans le vague.
Après cette prestigieuse presta, ma chère et tendre me tire jusqu'au chapiteau voire Charlotte Gainsbourg, sous le fallacieux pretexte que je suis ultra-mega-fan-integriste du père. Du coup, on se frappe le slow le plus ringard du monde, qu'on exorcise d'un baiser électrique, avec les langues rotatives et tout et tout. On se tire vite fait pendant que C.G se fait un peu siffler quand même.
On remonte ensuite une rivière de phéromones et de pastis et on débarque sur le continent Jay-Z.
Un type qui met du Nirvana avant son show ne peut pas être foncièrement mauvais, ou alors il essaye juste de brasser large pour ramener le plus de trentenaires nostalgiques qui pensent que Kurt Cobain fut le pinacle du Rock'n Roll avant que tout ne se casse la gueule tristement. Ca dépend du point de vue.
James Brown avait tout compris. Pour calmer tout le monde, quand on deja du talent, c'est de rajouter par dessus un putain de groupe-de-la-mort-qui-tourne-avec-un-gros-son-qui-calme. Avec des lights pharaonique.
Jay Z aime bien Jay B, alors il a décidé de faire pareil. Et ça marche ! Que demande le peuple après tout, sinon que tout soit bien fait. Une voie lactée d'hommes et de femmes scintillent de tout leurs cellulaires sous les étoiles, et Jay-Z fait mumuse avec le miroir pour voir si les deux ciels vont se rejoindre. On finit par tous exploser comme de petites naines blanches. Les débris virevoltent de part et d'autres du site.
Pour ma part, ma belle et moi atterrissons sur la plage, a la fin du set d'Infectious Grooves. On ne voit qu'un morceau, mais c'est cool. On rentre dare dare après.


(Peut être bientôt, si je finis pas par me faire jeter avec mes reviews débiles, un report du samedi avec plein de bouts d'australien alpiniste dedans)

Photos à venir : peut-être (si tu fais les 2 autres jours, hin hin...)

Baroness : les dernières chroniques concerts

(mon) Hellfest 2018, 3-3 : Orden Ogan, The Good the Bad & the Zugly, The Lords of Altamont, L7, Tombs, Nebula, Les Sheriff, Arch Enemy, Megadeth, Baroness, Alice in Chains, Iron Maiden, Amenra, Carpenter Brut en concert

(mon) Hellfest 2018, 3-3 : Orden Ogan, The Good the Bad & the Zugly, The Lords of Altamont, L7, Tombs, Nebula, Les Sheriff, Arch Enemy, Megadeth, Baroness, Alice in Chains, Iron Maiden, Amenra, Carpenter Brut par Philippe
Hellfest, Clisson, le 03/07/2018
Troisième jour de festival après une nuit un peu courte, la fatigue commence quand même à se faire sentir (et nos chaussures, aussi...), dans ce "Vietnam pour quadras émasculés"... La suite

(mes) Eurockéennes 2010 1/3 : Baroness, The Dead Weather, The Black Keys, Kasabian, Charlotte Gainsbourg, Jay-Z, Infectious Grooves, Hot Chip, The Subs en concert

(mes) Eurockéennes 2010 1/3 : Baroness, The Dead Weather, The Black Keys, Kasabian, Charlotte Gainsbourg, Jay-Z, Infectious Grooves, Hot Chip, The Subs par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 02/07/2010
22 ans déjà que la presqu'Ile du Malsaucy, paisible base nautique, se transforme au début de l'été en un formidable écrin pour amateurs de musique vivantes - de notre petite... La suite

BB Brunes : les dernières chroniques concerts

BB Brunes + Quai d'Orsay en concert

BB Brunes + Quai d'Orsay par Fred Boyer
Espace Julien Marseille, le 03/02/2018
Le début des années 2000 a vu de l'émergence d'une nouvelle scène rock principalement américaine, dont les têtes de pont étaient The Strokes et the White Stripes. Ces groupes... La suite

Festival Aluna 2013 : -M-, Tryo, Cali, Olivia Ruiz, Mika, Christophe Maé, BB Brunes, Lilly Wood And The Prick, Breakbot, Colours in the Street, Olivia Dorato, Gribz, La Ruelle en chantier, Camping de Luxe en concert

Festival Aluna 2013 : -M-, Tryo, Cali, Olivia Ruiz, Mika, Christophe Maé, BB Brunes, Lilly Wood And The Prick, Breakbot, Colours in the Street, Olivia Dorato, Gribz, La Ruelle en chantier, Camping de Luxe par Lionel Degiovanni
Ruoms, le 15/06/2013
Le festival Aluna se veut un savant mélange entre programmation d'artistes locaux et artistes à la hauteur nationale, et même internationale. Cette année est la 6ième édition et... La suite

Rock En Seine Jour 2 : Arctic Monkeys, The Streets, CocoRosie, Etienne de Crécy, BB Brunes, Keren Ann, Blonde Redhead en concert

Rock En Seine Jour 2 : Arctic Monkeys, The Streets, CocoRosie, Etienne de Crécy, BB Brunes, Keren Ann, Blonde Redhead par Fredc
Domaine National de Saint-Cloud, le 27/08/2011
JOUR 2 - SAMEDI 27 AOÛT 2011 METEO : Averses par ci, averses par là, c'était sauve-qui-peut à l'approche de chaque nuage. Assez désagréable et plus froid qu'Austra en... La suite

BB Brunes/Kaponz & Spinoza en concert

BB Brunes/Kaponz & Spinoza par Gandalf
Espace Julien à Marseille, le 30/11/2010
Allez les potes, défoulez vous sur ma trogne, j'entends d'ici les quolibets moqueurs comme quoi je suis allé voir ce groupe de (très) djeunz... Et non je n'essaye pas de battre... La suite

Charlotte Gainsbourg : les dernières chroniques concerts

Charlotte Gainsbourg, Protomartyr, King Tuff, Phoenix, The Lemon Twigs, Superorganism (La Route du Rock 2018) en concert

Charlotte Gainsbourg, Protomartyr, King Tuff, Phoenix, The Lemon Twigs, Superorganism (La Route du Rock 2018) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 19/08/2018
Dernière salve de concerts pour la collection été 2018 de La Route du Rock, le "plus petit des grand festivals" (selon l'édito du programme officiel de cette édition), avec de... La suite

Björk et Charlotte Gainsbourg - Festival We Love Green 2018 en concert

Björk et Charlotte Gainsbourg - Festival We Love Green 2018 par Samuel C
Bois de Vincennes - Paris, le 03/06/2018
Björk est à la fois une artiste, une icône et un univers propre. Son premier album a été publié alors qu'elle avait 12 ans. Rapidement, elle deviendra l'ambassadrice de son... La suite

Charlotte Gainsbourg (Printemps de Bourges 2018) en concert

Charlotte Gainsbourg (Printemps de Bourges 2018) par Pierre Andrieu
Palais d'Auron, Bourges, le 26/04/2018
Très en forme sur cette nouvelle tournée et toujours aussi craquante avec son look d'éternelle adolescente en Jean, Charlotte Gainsbourg a joliment pris la suite de son père,... La suite

Little d big B - Mickey Moonlight + Charlotte Gainsbourg & Metronomy (Cross Over Festival) en concert

Little d big B - Mickey Moonlight + Charlotte Gainsbourg & Metronomy (Cross Over Festival) par Stephanie k
Théâtre de Verdure - Nice., le 30/05/2012
Début de soirée. Les jeunes gens de Little d Big B sont déjà sur scène alors que le soleil frappe encore doucement sur le théâtre de Verdure. Chacun prend place, tous assis... La suite

Infectious Grooves : les dernières chroniques concerts

(mes) Eurockéennes 2010 1/3 : Baroness, The Dead Weather, The Black Keys, Kasabian, Charlotte Gainsbourg, Jay-Z, Infectious Grooves, Hot Chip, The Subs en concert

(mes) Eurockéennes 2010 1/3 : Baroness, The Dead Weather, The Black Keys, Kasabian, Charlotte Gainsbourg, Jay-Z, Infectious Grooves, Hot Chip, The Subs par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 02/07/2010
22 ans déjà que la presqu'Ile du Malsaucy, paisible base nautique, se transforme au début de l'été en un formidable écrin pour amateurs de musique vivantes - de notre petite... La suite

Hellfest 2010 - Day 1 : Sepultura, Deftones, Fear Factory, Sick Of It All, Mass Hysteria, Finntroll, Arch Enemy, Walls of Jericho, Infectious Grooves, ... en concert

Hellfest 2010 - Day 1 : Sepultura, Deftones, Fear Factory, Sick Of It All, Mass Hysteria, Finntroll, Arch Enemy, Walls of Jericho, Infectious Grooves, ... par Boby
Clisson, le 18/06/2010
Hellfest Day 01 - Nul enfant éventré, aucun loup garou, pas même un petit vampire à la twilight , pas déçu mais presque... Où sont tous ces montres aux pouvoirs ésotériques... La suite

Infectious Groove en concert

Infectious Groove par Gandalf
Le Moulin à Marseille, le 16/04/2008
Ah que je les aime ces soirées ! D'abord des potes de plusieurs horizons (lycée, metalleux, LiveinMarseille crew, dj du Trolley, connaissances diverses...). Vous y ajoutez quelques... La suite

Reperkusound : Sick of it all - Born from pain - Eths - Infectious Grooves - Psykup par ratmort
eurexpo lyon, le 25/04/2008
Psykup, toujours aussi bon au fil des albums , le son tabassait tout comme leur prestation, une évolution constante au fils des ans qui fait bien plaisir. Born from pain, j'ai été très agréablement surpris par leur prestance scénique diabolique. carré, dynamique, énervé, ils en faut pas plus pour convaincre les 2 hardcoreux que nous... La suite

Jay Z : les dernières chroniques concerts

(mes) Eurockéennes 2010 1/3 : Baroness, The Dead Weather, The Black Keys, Kasabian, Charlotte Gainsbourg, Jay-Z, Infectious Grooves, Hot Chip, The Subs en concert

(mes) Eurockéennes 2010 1/3 : Baroness, The Dead Weather, The Black Keys, Kasabian, Charlotte Gainsbourg, Jay-Z, Infectious Grooves, Hot Chip, The Subs par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 02/07/2010
22 ans déjà que la presqu'Ile du Malsaucy, paisible base nautique, se transforme au début de l'été en un formidable écrin pour amateurs de musique vivantes - de notre petite... La suite

King Midas Sound : les dernières chroniques concerts

Thee Oh Sees + Oneida + Fuck Buttons + These Are Powers + Secret Chiefs 3 + King Midas Sound (Festival Villette Sonique 2010) en concert

Thee Oh Sees + Oneida + Fuck Buttons + These Are Powers + Secret Chiefs 3 + King Midas Sound (Festival Villette Sonique 2010) par Pierre Andrieu
Parc de La Villette, Paris, le 06/06/2010
Week-end idyllique au festival La Villette Sonique au Parc de la Villette à Paris avec deux jours (les samedi 5 et dimanche 6 juin 2010) de concerts pointus et gratuits en... La suite

The Black Keys : les dernières chroniques concerts

The Black Keys + The Kills + Harold Martinez (Festival de Nîmes 2014) en concert

The Black Keys + The Kills + Harold Martinez (Festival de Nîmes 2014) par Pierre Andrieu
Arènes de Nimes, le 15/07/2014
Grosse soirée rock 'n roll blues dans le superbe cadre des arènes romaines à l'occasion du festival de Nîmes le 15 juillet 2014 avec par ordre d'apparition, le... La suite

(mes) Eurockéennes 2014, 2/2 : Uncle Acid & the DeadBeats, DakhaBrakha, Biffy Clyro, Volbeat, Goat, A Tribe Called Red, Robert Plant & the Sensational Space Shifters, Ghost, The Black Keys en concert

(mes) Eurockéennes 2014, 2/2 : Uncle Acid & the DeadBeats, DakhaBrakha, Biffy Clyro, Volbeat, Goat, A Tribe Called Red, Robert Plant & the Sensational Space Shifters, Ghost, The Black Keys par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 06/07/2014
Le samedi, c'est par là ! Mauvaise nouvelle pour commencer : on a pas assez trainé au barbecue du dimanche pour rater comme prévu les abominables chevelus d'Uncle acid & The... La suite

Rock en Seine 2012 - Jour 2 : The Black Keys, Noel Gallagher, Agoria, Eagles Of Death Metal, The Temper Trap, Speech Debelle en concert

Rock en Seine 2012 - Jour 2 : The Black Keys, Noel Gallagher, Agoria, Eagles Of Death Metal, The Temper Trap, Speech Debelle par Fredc
Domaine National de Saint-Cloud, Saint-Cloud, le 25/08/2012
SAMEDI 25 AOÛT 2012 Temps : Plutôt beau, rares averses en soirée, très froid la nuit. On a vu : Speech Debelle, Of Monsters And Men, Ed Sheeran, The Temper Trap, Eagles... La suite

(mon) Rock en Seine 2012, 2/2 : Maximo Park, Caravan Palace, dEUS, Bass Drum of Death, The Bewitched Hands, Eagles of Death Metal, The Black Keys, Mark Lanegan  en concert

(mon) Rock en Seine 2012, 2/2 : Maximo Park, Caravan Palace, dEUS, Bass Drum of Death, The Bewitched Hands, Eagles of Death Metal, The Black Keys, Mark Lanegan par Philippe
Parc de Saint-Cloud, Saint-CLoud, le 25/08/2012
Le premier jour, c'était par ici ! Deuxième et pour nous, dernier jour de ce Rock en Seine 2012 : le dimanche n'a pas retenu notre attention au point qu'on pose une RTT pour... La suite

Eurockéennes de Belfort : les dernières chroniques concerts

Alice in Chains - Dead Cross - Seasick Steve (Les Eurockéennes de Belfort 2018) en concert

Alice in Chains - Dead Cross - Seasick Steve (Les Eurockéennes de Belfort 2018) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 08/07/2018
Les Eurockéennes de Belfort, le 8 juillet 2018 En ce dimanche ensoleillé et dernier jour des Eurockéennes, on est allé chercher le calme dans le coeur de Belfort. La ville... La suite

Queens of the Stone Age - At the Drive-in - BCUC - Chronixx - Juliette Armanet (Les Eurockéennes de Belfort 2018) en concert

Queens of the Stone Age - At the Drive-in - BCUC - Chronixx - Juliette Armanet (Les Eurockéennes de Belfort 2018) par Lebonair
Presqu'île du Malsaucy - Belfort, le 07/07/2018
Les Eurockéennes de Belfort, le 7 juillet 2018 BCUC - Chapiteau Greenroom - 17h30 18h30 Pour notre premier concert de la journée, on a choisi le... La suite

Prophets Of Rage - Nine Inch Nails - FFF  (Les Eurockéennes de Belfort 2018) en concert

Prophets Of Rage - Nine Inch Nails - FFF (Les Eurockéennes de Belfort 2018) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 06/07/2018
La 30ème édition des Eurockéennes de Belfort s'est clôturée nous concernant le dimanche peu avant minuit par la magnifique et chaleureuse prestation du vieux bluesman... La suite

Prophets Of Rage, Nine Inch Nails, Beth Ditto... (Les Eurockéennes de Belfort 2018) en concert

Prophets Of Rage, Nine Inch Nails, Beth Ditto... (Les Eurockéennes de Belfort 2018) par Samuel C
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 06/07/2018
Les Eurockéennes célébraient leur 30ème édition du 5 au 8 juillet derniers. Un événement incontournable en France où s'est produite la très grande majorité des artistes en... La suite