Accueil Chronique de concert Be My Weapon/Swell + The Sleeping Years + The Two
Samedi 28 mars 2020 : 10032 concerts, 25960 chroniques de concert, 5290 critiques d'album.

Chronique de Concert

Be My Weapon/Swell + The Sleeping Years + The Two

Be My Weapon/Swell + The Sleeping Years + The Two en concert

La Maroquinerie, Paris 2 novembre 2009

Critique écrite le par




Encore un bon moment à la Maroquinerie à Paris : après Micachu & The Shapes la veille, c'est le plateau Talitres Records avec Be My Weapon/Swell et The Sleeping Years (+ The Two en première partie) qui a permis de passer une captivante soirée entre folk, pop et rock, et ce malgré une assistance assez confidentielle et quelques aléas...




The Two, Duo folk/pop gentillet...

Nous passerons assez vite sur la prestation de The Two en tout début de programme : un duo folk/pop mixte et gentillet de plus, alors qu'il y a déjà les très populaires Cocoon, pourquoi essayer de faire la même chose (en moins bien en plus !) ? Mystère ! Les deux musiciens (un chanteur/guitariste, une chanteuse) savent jouer sur scène, mais leurs voix sonnent trop FM et travaillées, les morceaux ne sont pas passionnants et les textes sont assez insipides ("I'm twenty two and I'm feeling blue... "). On s'ennuie ferme donc...





The Sleeping Years, Beau et passionnant.

Peu de temps après ce sont les Anglais de The Sleeping Years qui investissent discrètement les planches de La Maroquinerie... Le public s'est assis en arc de cercle sur les marches de la salle, laissant un vide béant devant la scène, ce qui ne doit pas être très agréable pour le groupe.



Toujours est-il que la prestation habitée, simple et inspirée de Dale Grundle (ex Catchers) & co fait extrêmement bonne impression : les musiciens sont doués pour créer des ambiances prenantes avec une voix, une guitare sèche, un piano, un violoncelle et une batterie et ils interprètent des morceaux superbement bien écrits. Dans la veine de Nick Drake (ces arpèges et cette voix bouleversants... ), The Notwist (sans le côté électronique) ou The Cure (versant pop songs à la guitare sèche). En toute simplicité, sans chercher à faire les malins ou à amuser la galerie, The Sleeping Years se "contentent" de jouer leurs morceaux avec foi, concentration et talent. C'est beau, passionnant et donne envie de continuer à suivre de près cet excellent groupe.




Be My Weapon/Swell, "Kind of blue..."

On pensait que la date - très peu courue - de Clermont-Fd était une exception et que le public allait être au rendez-vous donné par Be My Weapon/Swell à la Maroquinerie, et bien non, peu de gens se sont déplacés... Dur de changer de nom et de continuer à faire de la musique après une carrière bien remplie. On préfère désormais les groupes hype du moment... C'est assez désespérant. Cela dit, le concert de Be My Weapon - devant un public toujours assis ! - n'était pas non plus exceptionnel au point de dire "les absents ont eu tort".




Si David Freel a toujours la classe vocale et si ses morceaux sont toujours envoutants, il faut avouer qu'il apparait désormais bien fatigué : son jeu de guitare est parfois approximatif - il se trompe d'accord en plein milieu de la chanson et ça ruine un peu tout - et il semble parfois bien loin (comme son guitariste d'ailleurs). Malgré les aléas de la tournée (très longue !) et les petits "défauts" inhérents à tout live (un son souvent à la limite du larsen), en ce soir de pleine lune sur Paris on peut néanmoins planer sur de nombreux morceaux du répertoire de Swell ou de Be My Weapon.



Et le trio a la bonne idée de jouer Sunshine Everyday sans trop le massacrer, ce qui fait énormément plaisir... Au début du morceau, Mr Freel donne une petite indication à l'éclairagiste : "The mood is kind of blue...". Oui c'est exactement ça, la musique de Be My Weapon/Swell nous met un léger vague à l'âme ou nous plonge carrément dans un blues saisissant. En un mot, elle nous fait décoller vers la planète bleue de la douce mélancolie. Et ce d'autant plus que ce concert d'une heure de Be My Weapon se termine un peu en queue de poisson, David Freel se cassant l'ongle avec lequel il joue de la guitare... Décidément, ce n'est pas la grande forme actuellement. Dehors, la (pleine) lune brille sur la rue Boyer et les mélodies insidieuses de Swell sont toujours en tête.



Be My Weapon est à voir sur scène sur son actuelle tournée française...



Sites internet : www.myspace.com/thesleepingyears, www.myspace.com/bemyweapon, www.swellsongs.com, www.myspace.com/swelltheoriginalone, www.talitres.com, www.myspace.com/talitres, www.myspace.com/lamaroquinerie.

Photos du concert par Flore-Anne Roth, www.floreanneroth.com.

Be My Weapon (ex Swell) : les dernières chroniques concerts

Be My Weapon/Swell en concert

Be My Weapon/Swell par Pierre Andrieu
Le Rat Pack, Clermont-Ferrand, le 26/10/2009
De retour à Clermont-Ferrand au Rat Pack après un concert controversé il y a un an, David Freel et son groupe Be My Weapon (ex Swell) ont cette fois-ci tenu leur rang, malgré... La suite

Be My Weapon et Santa Cruz en concert

Be My Weapon et Santa Cruz par Decapsuleur
Théâtre Denis - Hyères, le 24/10/2009
J'arrive un peu en retard, et m'asseoie vite afin de ne pas rater un instant de Be My Weapon, superbe groupe américain, mieux connu sous le nom de Swell, dont le son singulier a... La suite

Swell en concert

Swell par Pierre Andrieu
Le Rat Pack, Clermont-Ferrand, le 14/11/2008
Le tournée européenne de l'excellent groupe Swell s'intitule Waiting for a beer somewhere in Europe, allusion au dernier titre du magistral album du retour des californiens,... La suite

The Dead Science + Swell en concert

The Dead Science + Swell par Mystic Punk Pinguin
Poste à Galène - Marseille, le 13/11/2008
Belle date en théorie ce soir au Poste. Swell est du genre à squatter les platines avec son folk tout à la fois ténébreux et en apesanteur. Et j'avais lu chez des collègues que... La suite

The Two : les dernières chroniques concerts

Gotan Project + The Two en concert

Gotan Project + The Two par Ysabel
Pavillon de Grignan - Istres, le 09/07/2011
Seconde soirée passée au Pavillon Grignan pour Les Nuits d'Istres et le concert de Gotan Project. Soirée plus particulière que les précédentes, puisque nous avons décidé d'essayer... La suite

The Two + FM Laeti en concert

The Two + FM Laeti par Eddie
Café de la Danse, Paris, le 09/06/2011
Ils ne sont plus vraiment deux, les Two. Jeudi dernier, ils sont venus à quatre sur la scène du Café de la Danse. A quatre, ils ont joué Two, leur premier album sorti à... La suite

Fredrika Stahl + The Two en concert

Fredrika Stahl + The Two par Ysabel
Les Passagers du Zinc - Avignon, le 04/03/2011
La petite salle des Passagers du Zinc nous accueille ce soir pour nous offrir un peu de douceur dans ce monde de brute ... Deux chanteuses à la voix d'ange vont se succéder sur... La suite

La Maroquinerie, Paris : les dernières chroniques concerts

New Model Army en concert

New Model Army par lol
La Maroquinerie, Paris, le 09/10/2019
Comme tous les ans, Justin Sullivan et son groupe New Model Army viennent rendre visite aux Parisiens. Cette année, c'est à la Maroquinerie que le public fervent d'habitués qui... La suite

Zebrahead en concert

Zebrahead par Lebonair
La Maroquinerie, Paris , le 24/09/2019
Les Américains de Zebrahead étaient de passage à Paris à la Maroquinerie, dans le 20ème, pour leur unique date en France le mardi 24 septembre. En pleine tournée européenne,... La suite

J Mascis en concert

J Mascis par Samuel C
La Maroquinerie - Paris, le 06/07/2019
Il a souvent été décrit comme une personne oisive voire adepte du "jemenfoutisme". Avec son air d'éternel slacker... de 55 balais, sa casquette de base-ball et son t-shirt informe,... La suite

Jon Spencer And The HITmakers en concert

Jon Spencer And The HITmakers par Samuel C
La Maroquinerie - Paris, le 17/05/2019
Retrouver Jon Spencer à la Maroquinerie, en pleine forme, cela ravive forcément des souvenirs. C'est en effet une histoire qui dure depuis près de 25 ans : sur cassette, vinyle et... La suite