Accueil Chronique de concert Beatbox Boom Bap Around The World
Mardi 22 mai 2018 : 9678 concerts, 24989 chroniques de concert, 5216 critiques d'album.

Chronique de Concert

Beatbox Boom Bap Around The World

Le Variété Marseille 20 septembre 2016

Critique écrite le 21 septembre 2016 par Marcing13

J'ai l'habitude de critiquer des concerts mais aujourd'hui j'ai envie de critiquer un évènement différent : un film documentaire. rnMais pas un film documentaire banal, un film documentaire rattaché à un style musical méconnu du grand public. Vous comprenez je l'espère pourquoi à mon sens critique a donc sa place sur le siternPourtant, dans ce genre musical précis, les artistes français font figure de tête d'affiche, voir même d'épouvantail. Ce style de musique, c'est le human beatbox : une discipline ou l'artiste, seul ou en équipe, interprète divers instruments et rythmiques avec la voix uniquement jusqu'à former un morceau musical complet. Son seul outil : un micro à la main. rnLe documentaire en question s'appelle Beatbox Boom Bap Around The World de Pascal Tessaud. rnCe film est une synthèse de ce monde musical aussi méconnu que surprenant. rnDe ses origines au sein du mouvement hip-hop à Harlem, à travers les interviews de Rahzel ou Doug E Fresh, jusqu'à la vague de beatboxer 2.0 et ses figures actuelles tel que Alem ou BMG, le quatuor d'Under Kontrol, Napom ou encore la française Flashbox, nous nous introduisons progressivement dans cet univers bon enfant jusqu'au... battle du championnat du monde.rnEt là, à l'image du film 8 Miles, nous découvrons un terrain impitoyable, la scène des derniers championnats du monde de Berlin 2015. Un terrain sans concession où tous les coups sont permis : intimidations vocales, confrontation des regards,... Mais où au final tout le monde se respecte, se conseille, voir s'admire.rnJe vous recommande vivement, même si comme moi vous n'êtes pas forcément expert en ce genre musical, car les artistes sont authentiques et le sujet d'avère vite fait captivant. Le documentaire, d'une heure, mélange du coup les émotions : de la curiosité au rire, pouvant parfois être aussi violent que touchant dans le même moment.rnDu beau monde issus essentiellement du monde hip-hop dans l'assistance : Imothep d'IAM, Kméléon de la Méthode,... et en guise de bonus la présence de Blade MC et Tressym (la marseillaise est vice-championne de France !) pour une improvisation live de 10 mn et répondre aux questions du public.rnUn public présent dans un cinéma, le Variété, en souffrance et ajoutez une dose d'émotion en plus. rnUne belle idée signée Marsatac, puisque la projection s'inscrit dans le cadre des rendez-vous du festival. Une belle soirée...rn