Accueil Chronique de concert Duck duck Grey Duck ,Yaniss Odua , Gary Clark Jr ,Anthony B , Hell's Kitchen, Ben Harper and the innocent criminal, Faada Freddy, Biga Ranx, Johnny Hallyday , Chinese Man
Mercredi 29 janvier 2020 : 11372 concerts, 25892 chroniques de concert, 5285 critiques d'album.

Chronique de Concert

Duck duck Grey Duck ,Yaniss Odua , Gary Clark Jr ,Anthony B , Hell's Kitchen, Ben Harper and the innocent criminal, Faada Freddy, Biga Ranx, Johnny Hallyday , Chinese Man

Paléo Festival , Nyon 23 Juillet 2015

Critique écrite le par

Pour démarrer ce jeudi, je découvre un jeune groupe suisse sur une petite scène. Il s'agit de. Duck duck Grey Duck . Dans ce projet, on peut retrouver le chanteur de Mama Rosin qui est pour moi le sosie de Jean Dujardin mais avec des cheveux longs et bouclés. Ce qu'ils font est du bon rock, bien gras qui dégouline bien comme il faut. La voix du chanteur sonne très rock aussi. Rien à dire, ces petits sont bien dans le moule !





Eux, se définissent comme du rock psych soul et surfblues. Donc on peut facilement penser à des surfeurs de Californie qui envoient du gros sons. En fait c'est un peu ça, ce n'est pas faux comme dirait l'autre de Kaameloot !





A noter que le groupe a provoqué un gros buzz avec la sortie de leur premier album here come qui a été produit par Yvan bing (celui qui a fait Moriarty, Wu tang clan , Gilberto Gil ). Bref du lourd comme il se doit.







Je pense que cette formation a un très bon potentiel, et j'espère que cela marchera pour eux. Cependant, même si tous les ingrédients du rock y sont, ils n'y a rien qui les différentie d'un autre bon groupe. Cela est peut-être ce qui peut leur porter tort si on peut dire. Quoi de mieux que d'être différent pour être original.





J'espère me tromper et qu'ils marcheront et que nous les verrons en France !
http://www.concertandco.com/artiste/duck-duck-grey-duck/billet-concert-64015.htm




Pour la suite, on y va pour du reggae, du lourd là aussi. On y va avec Yaniss Odua . Nom totalement inconnu pour moi mais qui apparemment est très connu dans le milieu.
Bref, le gars sur scène est une caricature du mec rasta. Ça parle tout comme, ça sonne tout comme et surtout, petite anecdote que je vous raconte : lors du shoot de cet artiste, je constate qu'il y a de la fumée sur mes photos alors que je vois aucun élément de scène produisant cela. Je me tourne alors vers le public, et je constate une immense levée de fumée venue du public et c'était plein de gens au premier rang qui fumaient tous! Et pas que des cigarettes ! D'ailleurs, au bout de 5 minutes, j'avoue que j'avais les effets de l'absorption de substances illicites en France.








Sur scène, l'artiste fait son job dans les règles de l'art. L'attitude est là les aficionados du reggae ont bien apprécié le live. Ce qui est un peu lassant dans ce genre de musique, c'est la guitare qui est assez répétitive, à jouer à contre temps, juste par saccade franches. Mais bon c'est ainsi qu'est le reggae, c'est ainsi qu'il restera. Je découvre donc cet artiste et cela confirme que je ne suis pas un reggaeman. Certes, c'est une musique qui prône l'amour (après avoir bien fumé apparemment), mais à force , ça peut vite être très lassant .





D'ailleurs, l'artiste en question, lors du concert, dira haut de fort que la Gandja est bonne pour le corps et que dans certains cas, elle est prescrite pour soulager le corps de douleurs. Et là, il sort le gros buzz qu'il donne à ceux du premier rang et le buzz en question fit le tour entier. Je pense qu'en France, cela ne passerait pas du tout.





La suisse est vraiment un pays surprenant. Ce pays peut être très strict sur certains points comme très permissif sur d'autres, et même parfois ne jamais prendre de position (cf. le café à l'espace presse, ils se reconnaitront). Le charme suisse dans toute sa splendeur. Pour les fans de reggae Yaniss Odua saura vous faire passer un bon moment. A moins que ce soit la fumette ....
http://www.concertandco.com/artiste/yaniss-odua/billet-concert-26742.htm



Pour la suite des hostilités, nous allons sur la grande scène, découvrir Gary Clark Jr . C'est un jeune né à Austin, en 1984. Un guitariste.





Pour résumer, ce mec joue très bien de la guitare, il fait du blues. Mais par contre, c'est répétitif au possible. De solos de guitare à n'en plus finir, pas beaucoup de paroles, ou alors ça parle toujours un peu des mêmes choses : la vie, la mort, de baby, baby et encore baby .... Bref c'est du blues, ça se plaint, ça gémit et on tourne sur 3 accords sans cesse.





Alors je dis oui, pourquoi pas, mais dans ce cas, vu que le genre a été vu et revu, il faut trouver un truc qui fait que ce soit différent, que ça innove. Alors le beau Gary, il est bien sympa mais à force on se lasse. Pourtant j'aime la guitare, mais là, parfois c'est usant. Et puis, scéniquement, il est très statique, collé à son pied de micro. On dirait Ben Harper !! (ça c'est pour vous préparer la suite ...).





Donc ce jeune guitariste talentueux est certes un vrai phénomène dans le milieu du blues mais pour moi, il n'y a rien d'original qui me frappe. Vous pouvez tout de même retrouver ses dates de concert sur notre site :
http://www.concertandco.com/artiste/gary-clark-jr/billet-concert-60551.htm


Après cette grande scène reposante, retour au reggae, où l'on retrouve un master de la Jamaïque ! Il s'agit deAnthony B .Ce qui est marrant avec les mecs qui font du reggae, c'est leur capacité à aller chercher des surnoms improbables.







Le jeune Keith Anthony Blair devient Anthony B. J'espère que ses parents ne se sont pas vexés. Cet artiste pense que la musique peut être un élément rassembleur, qui peut permettre de revendiquer des idées politiques. Idéalement c'est beau. Dans la réalité, c'est tout autre je pense.






Mais commercialement, c'est intelligent de penser à cela. Comme quoi, on peut fumer et être commercial ! (un peu d'ironie ne fait pas de mal) .
Là aussi, on est dans le même délire que Monsieur Odua . Rasta à fond, fumette sous-jacente. Le public permet très vite de voir à qui on a à faire quand on ne connaît pas l'artiste. Comme on dit, on a le public qu'on mérite !




Pas grand-chose à dire de plus sur cette musique que j'avoue peu connaître. Côté mélodie, c'est toujours un peu la même chose, sans parler du rythme. (cf. la gratte à contre temps et les cris de rasta à l'agonie ....).C'est du pur ragga, voilà !
http://www.concertandco.com/artiste/anthony-b/billet-concert-23684.htm


Aller, là on va voir des vrais de chez vrais, des mecs qui crient pour de bon. Les
Hell's Kitchen! Là, on tape dans ceux qui ont faim, qui crient pour de bons.
Les gars sont une formation basique, avec sa gratte, une batterie et une basse.





Le son est crade, ça grésille, ça gueule, et quand ça chante, c'est en place et le mec vit son truc. J'ai même l'impression que le mec souffre pour de vrai (mais style mal comme si on lui faisait manger des piments mexicains !).



On ressent un peu la même sensation que dans les premiers bluesmen tels que Robert Johnson. Bien que je ne souhaite au chanteur d'avoir la même vie que Robert. Le pauvre!






Le set est bien foutu et j'ai l'impression que l'on fait un voyage dans l'enfer, visitant les différentes chambres de l'appartement de Lucifer.
J'avoue que cela fait du bien. Ça change des super stars qui font semblant de couiner sur de la pop gentillette. Bref, à découvrir !!

Nous revoilà répartis sur la grande scène, un peu sous la pluie pour revoir Ben Harper and the innocent criminal que j'avais déjà vu à Paléo il y a quelques années. Pour résumer, j'ai l'impression de ne pas avoir vieillit. Rien n'a changé. Mais rien de rien. Toujours les mêmes chansons, pas de changement au niveau des arrangements. C'est dur. Et surtout dommage. Mais bon, pourquoi changer quand ça fonctionne, après tout !?






Voilà, il faut en fait être atteint d'Alzheimer pour apprécier cet artiste .quand on n'a pas de souvenir, on ne peut qu'être surpris. Donc banco! Et vu que les gens ont peu de mémoire, donc tout va bien.
Ce qu'il fait, soyons clair, est très bien, c'est en place, mais bon, entendre pratiquement le même concert, ça saoule. Je plains le type qui a vu les six passages de Ben Harper à Paléo !!
Paléo a dit : c'est un artiste qui ne perd pas son identité. Oui je confirme, mais il faudrait un peu évoluer.
http://www.concertandco.com/artiste/ben-harper/billet-concert-15365.htm



Ensuite place à Faada Freddy. Là on met la voix en avant, enfin surtout les voix ; et quelles voix !! Cet artiste fait ce qu'on pourrait appeler du soul gospel groove africain, c'est un savant mélange. Tout démarre avec son petit groupe de rap sénégalais Daara J. dans les années 90. L'année dernière, une véritable métamorphose s'opère chez cet incroyable vocaliste, qui crée un projet individuel inédit et surprenant. Il sort son premier album solo Gospel Journey dans lequel il interprète différents titres, en n'utilisant nul autre instrument que des voix et des percussions corporelles.




Il se plonge là dans un univers totalement éclectique ,imprégné de gospel, de soul, de r'n'b et de ragamuffin. Chantant principalement en anglais et en wolof( langue du sénégal pour les incultes ) , sa voix pleine de sincérité et de traditions nous emmène dans un voyage spirituel et musical de haut vol.






Sur scène, tout sonne vraiment bien, rien de violent, tout dans la douleur. Cela est très appréciable surtout que la fatigue commence à se faire sentir ; imaginez : écouter de la musique non-stop , dormir très peu, rencontrer pleins de gens très sympathiques. Bref, du boulot !!
Si vous aimez les voix, les chants, allez le voir, vous ne serez pas déçus !!
facebook.com/FaadaFreddyMusic


Là, changement d'ambiance radicale. On va dans l'univers du reggae french touch avec
Biga Ranx.

Vu l'heure tardive du concert, ça promet. Comment décrire cet ovni : en un mot : précoce !!
Influencé par les deejays de reggae dance hall ou les rappeurs américains, c'est âgé d'à peine 13 ans que le jeune artiste entame sa carrière musicale. Après un voyage en Jamaïque, où il fréquente les studios et enregistre son premier album, il fonde son propre soundsystem en 2004.





Et là encore, il n'a que 16 ans. Pas étonnant donc qu'à peine majeur, il partage l'affiche avec ses idoles,Sizzla, Gentleman, Horace Andy, Afura, ou General Levy. Le singjay de génie - contraction de singer etdeejay - vient tout juste de signer son dernier album Nightbird où l'on découvre toute l'originalité de Biga*Ranx : une dub profonde et une voix alambiquée à l'ancienne, résolument mise au goût du jour par le jeune prodige du reggae.






Sur scène, il envoie du lourd, il faut avouer et le public de Paléo est aux anges ! Tout le monde lève les mains, groove avec lui. L'ambiance est là. Petit bémol cependant, c'est le côté un peu répétitif du style. Surement car je n'ai pas trop l'habitude ce genre de musique. Mais bon, rien à dire, tout est là, c'est du bon !!



http://www.concertandco.com/artiste/biga-ranx/billet-concert-54609.htm



Aller " ah que coucou " comme dirait nos chers guignols de l'info de canal + (pas sûr qu'ils soient encore en vie quand cette chronique sera éditée ) .
Voilà le franco/suisse/belge , monsieur Johnny Hallyday en personne . Et chose sympathique, il ne s'est pas trompé quand il a salué la foule. Il a juste dit " salut à tous ". Il ne faudrait pas répéter la bourde avec Genève !! Mais vu les énormes prompteurs qu'il a devant lui (pour info, nous photographes, nous avons été relégués à la console, au bout du public pour faire les photos. Donc, disons qu'à moins d'avoir un zoom digne des photographes qui font les photos des footballeurs pour un coût d'environ le prix de ma voiture, il ne fallait pas miser gros sur le shooting de Johnny ce soir-là.). Sacré Johnny. Heureusement que derrière lui, il a du beau monde pour tenir la boutique. Il faut bien reconnaître que ça joue dur derrière. Bon y a toujours 4 accords en boucle, mais ça joue quand même.




Le seul truc qui est impressionnant, c'est sa voix et son charisme. Là je comprends pourquoi Johnny a une si longue carrière. Peu de gens peuvent faire ça comme lui. Quand il est là, tout change. Ses chansons font toutes parties du patrimoine culturel français. On a un peu le panthéon devant nous, sauf que là, il chante et il bouge. Ce mec est presque intemporel, même si le temps le marque un peu quand même. J'ai vu Johnny une fois dans ma vie, c'est bon, on peut mourir tranquille. Et je ne parle même pas des fans !! Alors là, attention les yeux ! Combien de personnes avec la même coiffure, les mêmes tatouages, les mêmes vestes en cuir ou en jean´s. Sans parler de ceux qui refont le même accent (qu'il n'a pas d'ailleurs). Sur ce plan là, je pense qu'il y en a quelques-uns qui ont des troubles de la personnalité. C'est grave, surtout pour les plus âgés qui ont trainé ça toute leur vie. Je ne mentionne même pas les plus jeunes qui eux aussi sont pris par ce trouble.







Ce qui peut les sauver, c'est la mort de Johnny. Ils pourront peut-être se sortir de ce fanatisme débile .Ils collectionneront peut être tous les objets à son effigie. Il paraît qu'il existe même du papier toilettes avec sa tête dessus. Pas sûr que ça plaise au staff de Johnny tout ça !!
http://www.concertandco.com/artiste/johnny-hallyday/billet-concert-12600.htm



Pour le dernier concert de la journée, on change de registre et on lève les bras. On retrouve les Chinese Man !
Affection pour eux qui sont du sud, hé oui, j'avoue. Là, pas de photos pour moi. Je n'ai pas eu l'autorisation ; dommage car je pense que cela aurait été de la bombe !!
Pas besoin de dire beaucoup de choses sur eux ; ils défoncent tout !! Là, voilà l'exemple type de groupe qui évolue, qui bosse.Ca groove comme il se doit, il y a de l'intensité, de l'humain.
Le tout est un très bon mélange entre le rap, mais également dans le funk, le dub, le reggae ou le jazz. C'est le mémorable morceau I've Got That Tune qui les a fait connaître en 2004. Rendant aussi bien hommage à Led Zeppelin qu'aux Fugees, les quatre acolytes marseillais à l'univers sonore bigarré sont de véritables architectes de la composition. Sous la houlette du label totalement indépendant Chinese Man Records qui a fêté ses dix ans il y a tout juste un an, ils remplissent à merveille leur mission de répandre l'esprit zen au-delà des frontières.
Allez les voir !!
http://www.concertandco.com/artiste/chinese-man/billet-concert-38264.htm

Ben Harper : les dernières chroniques concerts

Perry Farrells Kind Heaven Orchestra, The Strokes, Ben Harper, Cosmopaark, Jain, IAM, Roméo Elvis, Orelsan, Nekfeu, Twenty One Pilots, Migos... (Lollapalooza Paris 2019) en concert

Perry Farrells Kind Heaven Orchestra, The Strokes, Ben Harper, Cosmopaark, Jain, IAM, Roméo Elvis, Orelsan, Nekfeu, Twenty One Pilots, Migos... (Lollapalooza Paris 2019) par Samuel C
Hippodrome de Longchamp - Paris, le 21/07/2019
Les couronnes de fleurs sont parfaitement ajustées sur les têtes et le maquillage délicatement posé sur des visages heureux, les sourires sont éclatants et les t-shirts très... La suite

 -M-, Pascal Obispo, Ben Harper And The Innocent Criminals, Dionysos, Thérapie Taxi, Le Chemin des Chèvres, Hoshi (Ardèche Aluna Festival 2019) en concert

-M-, Pascal Obispo, Ben Harper And The Innocent Criminals, Dionysos, Thérapie Taxi, Le Chemin des Chèvres, Hoshi (Ardèche Aluna Festival 2019) par Lionel Degiovanni
Ruoms, le 29/06/2019
Cette année, l'Aluna Festival se tenait les 27, 28 et 29 juin, je n'ai pu être présent que les deux derniers jours... Donc, vendredi 28 Juin, après être parti du boulot,... La suite

Ben Harper and The Innocent Criminals + Selah Sue + Denaï Moore (Festival de Nîmes 2015) en concert

Ben Harper and The Innocent Criminals + Selah Sue + Denaï Moore (Festival de Nîmes 2015) par Jacques 2 Chabannes
Arènes de Nîmes, le 04/07/2015
Les Yeux Dans Les Cieux... Interrogation du soir, concernant la prochaine venue sur scène du sieur Harper suite au beau concert donné la veille au soir à Belfort et retransmis... La suite

Ben Harper en solo en concert

Ben Harper en solo par Lebonair
Les Folies Bergère Paris, le 18/05/2014
En ce dimanche soir, je me retrouve à nouveau aux Folies Bergère, 3 jours après l'évènement Wax Tailor and the Phonovisions Symphonic Orchestra. Je suis donc très heureux... La suite

Biga Ranx : les dernières chroniques concerts

S-Crew + Dub Inc + Biga* Ranx + Lorenzo + Kemmler (Festival MMX) en concert

S-Crew + Dub Inc + Biga* Ranx + Lorenzo + Kemmler (Festival MMX) par Sami
Esplanade J4 , le 15/09/2017
Première édition du festival MMX (pour Marseille Music Experience) proposé par les équipes de Weart bien connus chez les amateurs d'electro et Acontraluz dont on avait de bons... La suite

Biga Ranx en concert

Biga Ranx par A.Ville
Ninkasi Kao - Lyon, le 22/11/2013
Le 22 novembre 2013 a donc eu lieu le concert de Biga*Ranx, au Ninkasi Kao de Lyon. Biga Ranx n'en est pas à sa première, car, malgré son jeune âge, le chanteur de 25 ans... La suite

Biga*Ranx + Noble Society en concert

Biga*Ranx + Noble Society par Laetitia
Ubu, Rennes, le 21/03/2012
Grosses attentes autour ce concert de Biga*Ranx et... petite déception. Rien à voir avec son talent, son energie que l'on peut difficilement remettre en cause. C'est plutôt... La suite

Interview Biga Ranx en concert

Interview Biga Ranx par Audrey H
Akwaba (Chateauneuf de Gadagne), le 28/01/2012
C'est à la fin d'un show explosif dans un Akwaba archi comble que nous retrouvons Biga Ranx & son band pour en savoir un peu plus sur ce groupe... Ju (reggae.fr) : Où s'est... La suite

Chinese Man : les dernières chroniques concerts

Chinese Man, Imhotep, Temenik Electric, Pink No Color en concert

Chinese Man, Imhotep, Temenik Electric, Pink No Color par Vand
Espace Julien, Marseille, le 17/12/2017
Ohlala, mais depuis combien de temps j'ai pas fait ça moi, de rédiger un live report ? C'était même pas prévu d'ailleurs ! C'est une fois arrivé dans l'Espace Julien que ça a fait... La suite

Marsatac : Raekwon, Ghostface Killah, Flatbush Zombie, Jazzy Bass, Dj Djel, Odezenne, Perfect Hand Crew, Killason  en concert

Marsatac : Raekwon, Ghostface Killah, Flatbush Zombie, Jazzy Bass, Dj Djel, Odezenne, Perfect Hand Crew, Killason par Marcing13
Marseille Friche Belle de mai, le 23/09/2016
On est fin septembre, les vacances sont bel et bien finies, on est de nouveau la tête dans la guidon. Mais ce week end on va pouvoir décompresser, se défouler, bref... La suite

Chinese Man, Deluxe, Pigeon John, Selah Sue (Fiesta des Suds 2014) en concert

Chinese Man, Deluxe, Pigeon John, Selah Sue (Fiesta des Suds 2014) par Marcing13
Marseille, le 17/10/2014
Après une 1ère soirée très réussie, cette deuxième soirée s'annonçait également intéressante avec une programmation très alléchante. Et malgré de très grosses difficultés de... La suite

Fiesta des Suds 2014 : Selah Sue + Pigeon John + Deluxe + Chinese Man ... en concert

Fiesta des Suds 2014 : Selah Sue + Pigeon John + Deluxe + Chinese Man ... par Serovi
Docks des suds - Marseille, le 17/10/2014
Voir chronique du J1 ici et du J3 là Une bonne nuit de sommeil, une journée de boulot et c'est reparti pour la grosse soirée du festival, où près de 20 000 personnes seront là... La suite

Gary Clark Jr : les dernières chroniques concerts

(mon) Rock en Seine 2014, 1/2 : Cage The Elephant, Tiger Bell, Wild Beasts, Jake Bugg, Blondie, The Hives, Die Antwoord, Arctic Monkeys, Etienne de Crecy présente Super Discount 3 en concert

(mon) Rock en Seine 2014, 1/2 : Cage The Elephant, Tiger Bell, Wild Beasts, Jake Bugg, Blondie, The Hives, Die Antwoord, Arctic Monkeys, Etienne de Crecy présente Super Discount 3 par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 22/08/2014
Huitième venue au Festival Rock en Seine sur 12 éditions... pas si mal pour un indigène d'une région lointaine ? Faut dire que pour l'amateur de musique - bien équipé contre les... La suite

Hell's Kitchen : les dernières chroniques concerts

Hell's Kitchen en concert

Hell's Kitchen par Philippe
Le Poste à Galène, Marseille, le 04/02/2016
Joli concert de blues, helvète sur le papier (ce qui n'est pas déterminant sur le son), asséné sans forcer sur la durée, mais sans mollir non plus sur le mojo, par le flegmatique... La suite

Hell's Kitchen (Festival les Nuits de l'Alligator 2015) en concert

Hell's Kitchen (Festival les Nuits de l'Alligator 2015) par Lebonair
La Maroquinerie, Paris , le 02/03/2015
De retour à la Maroquinerie trois jours après le furieux concert donné par Heavy Trash et un excellent Jon Spencer, je reviens en ce lundi soir pour assister uniquement à la... La suite

Streets Of Laredo + Jolie Holland + Hell's Kitchen (Les Nuits de l'Alligator 2015) en concert

Streets Of Laredo + Jolie Holland + Hell's Kitchen (Les Nuits de l'Alligator 2015) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 28/02/2015
Après la revigorante claque administrée par Jon Spencer, Matt Verta-Ray et Heavy Trash la veille lors de la première soirée des Nuits de l'Alligator à la Coopé, le... La suite

(mes) Eurockéennes de Belfort 2007 1/3 : Gogol Bordello, Juliette & the Licks, Hells Kitchen, Archie Bronson Outfit, Wu-Tang Clan, Andy Newcomers, Amy Winehouse, Simian mobile Disco, Rita Mitsouko, Young Gods vs Dälek, Marylin Manson, Justice... (2007) en concert

(mes) Eurockéennes de Belfort 2007 1/3 : Gogol Bordello, Juliette & the Licks, Hells Kitchen, Archie Bronson Outfit, Wu-Tang Clan, Andy Newcomers, Amy Winehouse, Simian mobile Disco, Rita Mitsouko, Young Gods vs Dälek, Marylin Manson, Justice... (2007) par Philippe
Presqu'Ile du Malsaucy, Evette-Salbert, le 29/06/2007
Peut-on dire "mes" et s'approprier un peu des mythiques Eurockéennes, sous prétexte qu'on y va pour la 14 ième fois ? Bof, tant qu'un type qui y serait allé 15 fois ou plus ne... La suite

Johnny Hallyday : les dernières chroniques concerts

Johnny Hallyday en concert

Johnny Hallyday par Philippe
Le Dôme, Marseille, le 05/02/2016
La première fois que je suis allé voir Johnny Hallyday en concert, également au Dôme et en 2007, j'avais au moins une super excuse : c'était la première fois ! Excuse qui... La suite

Johnny Hallyday en concert

Johnny Hallyday par Gandalf
Le Dôme à Marseille, le 05/02/2016
C'est grâce à une invitation de dernière minute (merci Philippe et François) que j'ai pu revoir le grand Johnny Hallyday, 18 ans après la seule fois où j'avais pu constater sa... La suite

Johnny Hallyday + Yodelice en concert

Johnny Hallyday + Yodelice par Xavier Averlant
Satde Pierre Mauroy, Lille, le 10/10/2015
Non, non c'est pas une blague, on est bien allé voir Johnny Hallyday en live au Stade Pierre Mauroy de Lille et deux soirs de suite en plus ! J'avais toujours été intrigué,... La suite

Johnny Hallyday en concert

Johnny Hallyday par Mcyavell
Le Dôme - Marseille, le 24/10/2009
Une question me taraude depuis des années : ai-je le droit de n'avoir jamais vu Johnny Hallyday ? D'un côté le mythe et la réputation de bête de scène. De l'autre, le fait que ça... La suite

Yaniss Odua : les dernières chroniques concerts

Yaniss Odua + Metisson + Conquering Sound  en concert

Yaniss Odua + Metisson + Conquering Sound par Bertrand 13rugissant
Les Passagers du Zinc, le 02/03/2013
Nouveau rendez-vous aux Passagers du Zinc. Soirée reggae dans cette salle cosy qui promet un concert vivant et animé. Le public sera logiquement sollicité par les artistes.... La suite

Reggae Sun Ska 2019 J2, Alpha Blondy, Balik, Flavia Coelho, Irie Ites, Linval Thompson, Morcheeba, Patrice, Selecta Antwan, Snk, Tairo, Tiwony, Trinity, U Brown, Yaniss Odua en concert

Reggae Sun Ska 2019 J2, Alpha Blondy, Balik, Flavia Coelho, Irie Ites, Linval Thompson, Morcheeba, Patrice, Selecta Antwan, Snk, Tairo, Tiwony, Trinity, U Brown, Yaniss Odua par Penandpaper
Domaine de Verteuil, le 03/08/2019
Nous voilà reparti pour le deuxième jour du Reggae Sun Ska. Paré à l'embarquement, nous allons voyager aujourd'hui aux vus des têtes d'affiches présentes ; du Brésil à la Côte... La suite

Dance Hall Preview : Straîka + Yanis Oudoua + Matinda + Little espion + Mister Curtis par Mister GATINHO
Café Julien, Marseille, le 12/12/2003
C'est la première fois que j'ai l'occasion de voir autant de bons artistes dancehall reunis sur une scène, bien que la salle soit petite et bien remplis (café julien et non espace julien), l'événement était de taille. Le concert à débuté un peu plus tard vers 23h30, le temps que Straïka D chauffe un peu le public, ensuite sont arrivés les... La suite

Dance Hall Preview : Straîka + Yanis Oudoua + Matinda + Little espion + Mister Curtis par Nuno
Café Julien, Marseille, le 12/12/2003
On dit souvent que les changement viennent des US avant arriver içi et bien voilà que la foudre jamaïcaine reprend ses droit. Partis du feu sacré rastafarien, le Ragga répand son flow sur le monde de plus en plus branché, à tel point qu'on oublie parfois qu'il s'agit d'un combat politique pour la reconnaissance d'une histoire et de peuples et pas... La suite

Paléo Festival , Nyon : les dernières chroniques concerts

Dadju, Jane Birkin, Lou Doillon, Youssoupha, Patrick Bruel, Phanee de Pool, Orchestre de chambre de Lausanne, Jazzy Bazz, The Gardener and the Tree (Paléo Festival 2019)  en concert

Dadju, Jane Birkin, Lou Doillon, Youssoupha, Patrick Bruel, Phanee de Pool, Orchestre de chambre de Lausanne, Jazzy Bazz, The Gardener and the Tree (Paléo Festival 2019) par Lionel Degiovanni
Nyon, Suisse , le 28/07/2019
Phanee de Pool Le dimanche au Paléo Festival, je démarre avec un très bon concert au Club Tent. Il s'agit de Phanee de Pool. Cette jeune artiste déborde d'énergie, elle... La suite

Thylacine, Stephan Eicher & Traktorkestar, Curtis Harding, Le Winston Band, King And Kindy Zoo, Le Fric,Jacob Banks,Black Sea Dahu (Paléo Festival 2019) en concert

Thylacine, Stephan Eicher & Traktorkestar, Curtis Harding, Le Winston Band, King And Kindy Zoo, Le Fric,Jacob Banks,Black Sea Dahu (Paléo Festival 2019) par Lionel Degiovanni
Nyon, Suisse, le 27/07/2019
Black Sea Dahu Pour démarrer ce samedi au Paléo Festival de Nyon, je découvre un groupe suisse de folk urbain orchestral, il s'agit de Black Sea Dahu. Au cœur de Black... La suite

Soprano, Angèle, Columbine, Damso, Loud, Bears of legend (Paléo Festival 2019) en concert

Soprano, Angèle, Columbine, Damso, Loud, Bears of legend (Paléo Festival 2019) par Lionel Degiovanni
Nyon, Suisse, le 26/07/2019
Bears of Legend Pour démarrer ce vendredi au Paléo Festival, je découvre Bears of Legend. Ce groupe fait une sorte d'épopée pop folk lumineuse. Des percus par-ci, un banjo... La suite

The Cure, Lomepal, Dead Obies, Charlotte Cardin, Emilie Zoe, Rolling Blackouts Coastal Fever, Johnny Mafia (Paléo Festival de Nyon 2019) en concert

The Cure, Lomepal, Dead Obies, Charlotte Cardin, Emilie Zoe, Rolling Blackouts Coastal Fever, Johnny Mafia (Paléo Festival de Nyon 2019) par Lionel Degiovanni
Nyon, Suisse, le 25/07/2019
Dead Obies Pour démarrer cette troisième journée, toujours placée sous le signe de la canicule, je découvre Dead Obies. Lors du showcase, je découvre un groupe de rap made in... La suite