Accueil Chronique de concert H9rr9r + Kate Mo$$ + Black Knives
Mercredi 21 novembre 2018 : 12143 concerts, 25253 chroniques de concert, 5234 critiques d'album.

Chronique de Concert

H9rr9r + Kate Mo$$ + Black Knives

H9rr9r + Kate Mo$$ + Black Knives en concert

Le Connexion, Toulouse 1er Décembre 2017

Critique écrite le par



Vendredi premier décembre Regarts Asso nous a offert un joli cadeau de Noël avant l'heure en invitant Ho99o9. La soirée était intense et le public survolté. Revenons rapidement sur cette date qui restera mémorable.

Black Knives

La soirée débute à 20 heures avec Black Knives, formation de hardcore local qui a fondé sa renommée sur l'efficacité de ses riffs. On a été étonnés de ce choix musical en guise de warm up car ce groupe n'est pas connu pour l'originalité de ses compos. Face aux ovnis musicaux qui débarquent en suivant, Black Knives n'est pas en terrain conquis. Le décalage surprend légèrement mais ça ne perturbe pas la foule qui peut faire ses échauffements en mode KDS et préparer dignement l'arrivée de deux groupes atypiques Kate Mo$$ et Ho99o9...

Kate Mo$$

Ensuite, les Toulousains laissent place à un show qui interpelle le public. Certains adorent, d'autres détestent mais beaucoup ont du mal à se faire un avis. On ne comprend pas forcément où ce projet veut en venir... Du figurant aux dents métalliques qui crache sur tout ce qui bouge (y compris sur le chanteur Gnarly) à la performeuse fétichiste qui choisi une fille du public pour l'embrasser pendant que son acolyte se frotte de façon suggestive aux amplis, on a eu une palette impressionnante de ce qui se veut être une performance où le sexe, le pouvoir et la violence s'entremêlent. Ça ne fait pas l'unanimité mais musicalement des choses intéressantes se passent. Le batteur oublie la précision pour se concentrer sur l'intention. Il frappe fort et accompagne un chanteur charismatique qui déverse ses lyrics comme d'autres se videraient de leur sang. L'habillage horroresque du set et le mauvais jeu des comédiens semblent donc superflus car seul le côté punk grime core donnent envie de rester jusqu'à la fin. Si l'on doit comparer ce moment très glauque, on pourrait imager ça en se disant que Kate Mo$$ c'est comme un mauvais porno qui se veut différent et où le réalisateur opère le choix d'intégrer un semblant de scénario inutile alors que son public ne souhaite que du cul et ne demande rien d'autre. Ici, c'est un peu pareil, le public vient pour assister à un concert et est obligé de se taper un spectacle sans grand intérêt.



Ho99o9

Le meilleur reste à venir... Quand les deux chanteurs d'Ho99o9 débarquent, le public est unanime. Leur hip hop qui tire vers une sorte d'afropunk doomesque difficilement descriptible met tout le monde d'accord. Un tsunami de slameurs apparaît et donne envie à l'un des deux membres hyperactifs de grimper jusqu'au balcon du premier étage pour admirer tout ce chaos avant de s'y jeter dedans. Le son est fort mais propre. Leur batteur est irréprochable, à l'image du flow des mc's qui ressemble à une série de claques dans ta gueule enfarinée. Les dignes défenseurs de "United States of Horror" leur nouvel album, envoient des morceaux efficaces et originaux. Ça provoque un savant cocktail de transpiration, excitation, sauvagerie, éclaboussures de bières et pastis, ce qui explique aussi la qualité des photos dont la mise au point s'est faite en plein milieu des pogos en flux continu. Bref, ce set se prêterait tout à fait à surprendre un public de metalleux dans des festivals comme le Hellfest, le Moshfest ou encore l'Xtremfest mais c'est Regarts asso qui a l'audace de les programmer. Merci à eux pour cette soirée horriblement excellente...


Le Connexion, Toulouse : les dernières chroniques concerts

Deux Boules Vanille + Pneu en concert

Deux Boules Vanille + Pneu par Vilay
Connexion Live, Toulouse, le 03/04/2015
Vendredi 3 avril Jerkov a encore frappé (presque aussi) fort (que Pneu) niveau programmation. Ils recevaient deux duo dont la réputation n'est plus à faire dans le milieu... La suite