Accueil Chronique de concert Bombay Bicycle Club - Starlight Girls - Terakaft - Madness (Sziget Festival 2014)
Jeudi 27 février 2020 : 10814 concerts, 25933 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Chronique de Concert

Bombay Bicycle Club - Starlight Girls - Terakaft - Madness (Sziget Festival 2014)

Bombay Bicycle Club - Starlight Girls - Terakaft - Madness (Sziget Festival 2014) en concert

Budapest en Hongrie 16 août 2014

Critique écrite le 28 août 2014 par Peribrux



Sixième jour du Sziget Festival... Le samedi 16 août 2014, Main Stage. L'après-midi a débuté avec le groupe londonien BOMBAY BICYCLE CLUB, composé de JACK STEADMAN, JEAMIE MACCOLL, SUREN DE SARAM et ED NASH. Nous remarquons l'évolution de ce groupe avec un répertoire reprenant les influences indie rock de leurs premiers albums et les expérimentations électro des suivants. Après six jours de concerts et après avoir écouté l'énième groupe indie, reprenant des épices musicales identiques, la tâche s'est avérée périlleuse pour BOMBAY BICYCLE CLUB, le nom d'un restaurant sur King's Road à Londres. Les festivaliers étaient visiblement en attente des concerts suivants MADNESS et THE PRODIGY.



Auteurs-compositeurs prolifiques, les musiciens ont pu puiser dans leur catalogue de chansons afin de s'adapter à un public intergénérationnel. Ce n'était pas le show déjanté que nous attendions, simplement une préparation de la longue journée du samedi se terminant dans la matinée du dimanche.



La basse et la batterie me semblaient lourdes dans les morceaux rapides (up tempo). La choriste, devenue cinquième membre, à temps complet, du groupe sur scène a sauvé maintes fois la situation en secondant des voix masculines manquant de relief. Le chapiteau AB38 indie d'une capacité de 12.000 personnes et plus proche du public aurait été une meilleure option à cette heure de la journée et je m'y suis de suite dirigé pour écouter les STARLIGHT GIRLS.



Changement de décor. Sous un éclairage vif rouge ou bleu, le groupe STARLIGHT GIRLS, originaire de Brooklyn (New York), composé de cinq membres, respirait la joie de vivre. Au-devant de la scène, la claviériste KATRINA JONES et ANDREA LO chanteuse-claviériste, flûtiste qui annonçait un concert haut en couleurs. Question de présentation scénique, elles ressemblaient étrangement aux B-52's, groupe américain des années 80 issu de la vague new wave.
STARLIGHT GIRLS nous a offert des compositions inspirées des 5 décennies précédentes (surf, new wave) et cela sans aucune prétention quelconque.



Le jeu de flûte de ANDREA LO ajoutait encore des notes de légèreté créant une ambiance super cool durant le concert. Le groupe STARLIGHT GIRLS se définit comme étant un groupe de "DARK ORCHESTRAL POP". Nous avons pu savourer un orchestre pop jouant en fonction des chansons accompagnant la chanteuse. Sans artifices ou paillettes, simplement de la bonne musique.




Passage devant le petit pavillon honorant le Hongrois RUBIK ERNO, inventeur du CUBE MAGIQUE. Ayant passé des tests de QI (quotient intellectuel) dans une autre langue que ma langue maternelle et ayant obtenu des résultats en dessous de la moyenne belge de 107,85, (la moyenne standard QI étant fixant à 100), je me suis souvenu que les résultats de IE (intelligence émotionnelle) m'étaient favorables. Sans plus m'attarder, mes pensées et gestes, conditionnés par l'environnement festivalier se sont tournés instinctivement vers le prochain concert de MADNESS.



18 heures 30, retour sous le soleil qui commençait à se coucher. Le trio touareg TERAKAFT ne se sera pas plaint des températures estivales avoisinantes les 30 °C durant la période du festival Sziget. La poussière produite par la transhumance "humaine" ressemblait étrangement à des nuages de sable d'une mini-tempête du désert. Leur environnement naturel était partiellement reconstitué. Le trio a occupé la scène, mélangeant deux guitares qui jouaient des gammes occidentales qui sont différentes des gammes arabes ou orientales, une basse et un rythme lourd de percussions. Leur musique ressemblait au rock touareg de TINAWIREN, mais dans un style plus compact ,sec, sans fioritures, ni compromis, construite sur des progressions d'accords répétitives de blues, enracinés dans les héritages séculaires. Le public venu à la découverte de TERAKAFT était novice. Aucune personne ne dansait... Les Touaregs font partie de l'ethnie berbère qui couvre la majeure partie de l'Afrique du Nord.



Il y en avait pour tous les goûts ce samedi ! En 2006, les dinosaures de MADNESS, originaires de Camden à Londres, étaient en tête d'affiche au festival des Vieilles Charrues en France. Huit ans après, ils ont quitté leur univers insulaire pour jouer un concert devant un public de nostalgiques, dont la moyenne d'âge était le début de la quarantaine, et de plus jeunes connaissant quelques tubes dansants. Lors mes passages nocturnes dans des clubs avec plusieurs salles (taverne, karaoké, piste de danse), j'ai vu les Hongrois s'éclater sur des musiques des années 80-90 de ce type...



Les Hongrois sont bombardés par la promotion des majors du disque, offrant leurs back catalogues, ce qui assure un gros rendement à un moindre prix. Durant cette fin de semaine, ils étaient venus nombreux partager cette ambiance européenne. Pour information, 30% des festivaliers sont Hongrois et participent à un ou deux jours du festival. MADNESS, c'est du ska avec des incursions dans la pop (The Beatles, The Kinks). Ce soir, MADNESS avec les excentricités du chanteur et des refrains fédérateurs, nous a offert un concert très festif !

Soirée du samedi, en puisant dans les réserves, de nouveau reparti pour faire la fête jusqu'au petit matin !

Sziget Festival : les dernières chroniques concerts

Jake Bugg - Girls in Hawai - Imagine Dragons - Placebo (Sziget Festival 2014) en concert

Jake Bugg - Girls in Hawai - Imagine Dragons - Placebo (Sziget Festival 2014) par Peribrux
Sziget Festival, Budapest, Hongrie, le 13/08/2014
SZIGET - troisième jour La sieste a duré plus de trois heures et je suis arrivé un peu plus tard au festival. J'avais pris la précaution de passer un spray de crème... La suite

Baby in vain - P-SKA - Queens of Stone Age - Deadmau5 (Sziget Festival 2014) en concert

Baby in vain - P-SKA - Queens of Stone Age - Deadmau5 (Sziget Festival 2014) par Peribrux
Sziget festival à Budapest, Hongrie, le 12/08/2014
SZIGET FESTIVAL - deuxième jour J'ai vite compris la raison pour laquelle le trio danois BABY IN VAIN, composé de trois files ayant une moyenne d'âge de vingt ans,... La suite

1/2 orchestra - Metheory - The 1975 -Tankcsapda - Blink 182 (Sziget Festival 2014) en concert

1/2 orchestra - Metheory - The 1975 -Tankcsapda - Blink 182 (Sziget Festival 2014) par Peribrux
Szigetfestival - Budapest en Hongrie, le 11/08/2014
Du 11 au 18 août 2014, s'est déroulé le festival Sziget sur une île située dans le cœur de la capitale hongroise, Budapest. Cet eldorado d'amateurs de musique a réuni... La suite

Babyshambles + N&SK + Besh O Drom + Lee Scratch Perry + iDMG + the Killers - Sziget Festival (jour 5) en concert

Babyshambles + N&SK + Besh O Drom + Lee Scratch Perry + iDMG + the Killers - Sziget Festival (jour 5) par Pirlouiiiit
Óbuda Island, Budapest, Hongrie, le 17/08/2008
Aller plus qu'un jour ! Comme hier, à l'ombre il caille ... Ayant trop trainé aux fameux bains de Budapest en fin de matinée, je saute du train lorsqu'il arrive à l'arrêt... La suite

Madness : les dernières chroniques concerts

Madness en concert

Madness par lol
Salle Pleyel, Paris, le 11/11/2017
C'est la première fois que j'allais à la salle Pleyel pour un concert de rock, ou plutôt de ska... C'est une très belle salle, bien refaite, avec une très bonne acoustique mais... La suite

Madness + Les Wampas  en concert

Madness + Les Wampas par lol
Zenith Paris, le 14/05/2010
Angleterre, début des années 80, l'Angleterre est encore une ile sans tunnel. Une ile plongée dans la pire crise économique de son histoire. La dés-industrialisation fait rage .Les... La suite

(mon) Rock en Seine 2009, 1/3 : Keane, Gush, Yeah Yeah Yeahs, Passion Pit, Madness, Vampire Weekend, Bloc Party, Oasis (annulation de), Vitalic en concert

(mon) Rock en Seine 2009, 1/3 : Keane, Gush, Yeah Yeah Yeahs, Passion Pit, Madness, Vampire Weekend, Bloc Party, Oasis (annulation de), Vitalic par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 28/08/2009
Retour à Saint-Cloud, pour la 5ème fois déjà alors qu'on aurait pas forcément parié sur l'espérance de vie d'un tel événement, pour une dernière communion en plein air, sur la... La suite

Budapest en Hongrie : les dernières chroniques concerts

Jake Bugg - Girls in Hawai - Imagine Dragons - Placebo (Sziget Festival 2014) en concert

Jake Bugg - Girls in Hawai - Imagine Dragons - Placebo (Sziget Festival 2014) par Peribrux
Sziget Festival, Budapest, Hongrie, le 13/08/2014
SZIGET - troisième jour La sieste a duré plus de trois heures et je suis arrivé un peu plus tard au festival. J'avais pris la précaution de passer un spray de crème... La suite

Baby in vain - P-SKA - Queens of Stone Age - Deadmau5 (Sziget Festival 2014) en concert

Baby in vain - P-SKA - Queens of Stone Age - Deadmau5 (Sziget Festival 2014) par Peribrux
Sziget festival à Budapest, Hongrie, le 12/08/2014
SZIGET FESTIVAL - deuxième jour J'ai vite compris la raison pour laquelle le trio danois BABY IN VAIN, composé de trois files ayant une moyenne d'âge de vingt ans,... La suite

1/2 orchestra - Metheory - The 1975 -Tankcsapda - Blink 182 (Sziget Festival 2014) en concert

1/2 orchestra - Metheory - The 1975 -Tankcsapda - Blink 182 (Sziget Festival 2014) par Peribrux
Szigetfestival - Budapest en Hongrie, le 11/08/2014
Du 11 au 18 août 2014, s'est déroulé le festival Sziget sur une île située dans le cœur de la capitale hongroise, Budapest. Cet eldorado d'amateurs de musique a réuni... La suite

Babyshambles + N&SK + Besh O Drom + Lee Scratch Perry + iDMG + the Killers - Sziget Festival (jour 5) en concert

Babyshambles + N&SK + Besh O Drom + Lee Scratch Perry + iDMG + the Killers - Sziget Festival (jour 5) par Pirlouiiiit
Óbuda Island, Budapest, Hongrie, le 17/08/2008
Aller plus qu'un jour ! Comme hier, à l'ombre il caille ... Ayant trop trainé aux fameux bains de Budapest en fin de matinée, je saute du train lorsqu'il arrive à l'arrêt... La suite