Accueil Chronique de concert The Brian Jonestown Massacre, The Soft Moon, JC Satan, Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs, Prettiest Eyes, Holy Wave, Wild Fox, La Luz (Levitation France 2018)
Mercredi 29 janvier 2020 : 11415 concerts, 25893 chroniques de concert, 5285 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Brian Jonestown Massacre, The Soft Moon, JC Satan, Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs, Prettiest Eyes, Holy Wave, Wild Fox, La Luz (Levitation France 2018)

The Brian Jonestown Massacre, The Soft Moon, JC Satan, Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs, Prettiest Eyes, Holy Wave, Wild Fox, La Luz (Levitation France 2018) en concert

Le Quai, Angers 21 septembre 2018

Critique écrite le par



Encore un week-end bien rempli à Angers pour le festival Levitation France, déclinaison française du rassemblement organisé à Austin par les Black Angels et leurs potes... Les fans de psyché et de musique indé au sens large ne s'y trompent pas et font le pèlerinage tous les ans ; cette année, la grand messe en la cathédrale du Quai avait lieu les vendredi 21 et samedi 22 septembre 2018. Compte rendu du premier jour placé sous le haut patronage du maître de cérémonie Anton Newcombe du Brian Jonestown Massacre, en tête d'affiche de l'incontournable raout psyché made in France :


Wild Fox

En apéritif local dans le club du Quai, on s'enfile dès 18 heures 30 les jeunots doués et énervés de Wild Fox, qui ont tout pour monter sévèrement en puissance à l'avenir : des morceaux garage psyché shoegaze qui pètent grave, une juvénile envie de tout casser et des looks de voyous classe. De loin, le chanteur ressemble à un jeune Jim Reid, le vocaliste mal embouché de The Jesus And Mary Chain. Ce signe de goût est contrebalancé par un nom de groupe un peu ridicule, "Renard sauvage" in french, mais après tout "La Chaîne de Jésus et Marie", c'est pas hyper intelligent non plus, hein. L'essentiel, c'est que le son de Wild Fox soit efficace : entre BRMC, les Black Angels et JAMC (le groupe des frères ennemis Reid cité à l'instant), avec une voix abrasive poussée dans ses derniers retranchements et des guitares bruitistes à souhait. Comme sur le final, qui est tout simplement apocalyptique...


La Luz

Un peu difficile de se plonger ensuite dans le set propret et appliqué de La Luz à l'intérieur de l'immense Forum du Quai, dont les grandes vitres laissent passer la lumière dans un espace délicat à remplir à un horaire précoce... Beaucoup de gens décrochent d'entrée de jeu, on essaie de tenir, ce qui se révèle être une bonne idée puisque La Luz a en réserve pas mal de jolies pop songs teintées de psyché surf. A savourer de préférence dans des lieux intimistes...


Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs

Un véritable électrochoc ce concert de Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs (y'en a sept !), juste après dans le club... Ce groupe au nom improbable s'est formé autour d'un chanteur franchement terrifiant (avec un physique et un look offrant un mix malaisant entre le touriste en goguette et le serial killer sur le point de commettre l'irréparable), et ce afin de produire une sorte de stoner punk satanique sur des bases édictées par Lemmy de Motorhead. Oui, c'est clairement du brutal auquel on a affaire ici !



Mais du brutal pas du tout "fake grand guignolesque" comme on peut en croiser dans le "vrai metal", là c'est de l'authentique violence sonique, totalement malsaine et ultra tétanisante. Bref, ne les invitez pas pour créer une sympathique ambiance musicale lors de votre mariage, ne les playlistez pas si vous tenez un bar lounge pour bobos à la con, mais programmez les si vous organisez une soirée de type fin du monde entre adorateurs du MAL. Maintenant que vous êtes prévenus, on se permet de signaler que Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs sera en tournée en France fin octobre, début novembre 2018...


Holy Wave

Après s'être fait malmener comme il faut par les dérangés susnommés, il est un tantinet ardu de rentrer dans le début de set d'Holy Wave, tout cela paraissant un peu léger et sans saveur après le monumental bordel vécu quelques secondes plus tôt. Mais au bout de quelques plages, le groupe texan d'apparence discrète muscle son jeu, arrivant à créer à la force du poignet une ribambelle de psyché pop songs (parfois mâtinées de krautrock) qui se révèlent trippantes. Ça donne l'envie et la sensation de se droguer gentiment, sans excès certes, mais quand même assez sérieusement pour avoir l'impression de fréquenter les paradis artificiels...


Prettiest Eyes

Méchante baffe administrée quelques mètres et minutes plus loin par l'admirable trio mexicain établi à Los Angeles (si l'on a bien compris) Prettiest Eyes, dont le nom très choupi ne laisse pas du tout deviner les infernales spirales krautrock/synth punk à la Suicide que composent Pachy García, Marcos Rodríguez et Paco Casanov. Descriptif des forces en présence : au milieu, trône un intenable et charmant batteur/chanteur, sur la gauche un mec fait l'amour avec les innocentes touches de son orgue/claviers et à droite un bassiste à chapeau tortille du cul en sortant des lignes de basses monstrueusement groovy.



Pour résumer l'affaire de manière expéditive : c'est chaud, humide et propice au rapprochement des corps dans un genre de grand n'importe quoi suintant le sexe intensif débridé (oui, oui, oui, on en rajoute un peu)... Voilà, pas la peine d'en tartiner des caisses à longueur de pages : Prettiest Eyes sur scène, c'est une tuerie totale, comme sur disque d'ailleurs (écoutez Pools, publié il y a peu chez Castle Face Records). Donc, Muchas gracias amigos (on débute en espagnol, pardon) !


The Soft Moon

On se fait une joie de revoir le show anxiogène et dépressif de The Soft Moon qui se profile à l'horizon dans la cathédrale du Quai, superbe certes, mais qu'on aurait préféré moins éclairée et mieux sonorisée pour l'occasion. En faisant abstraction des lights et en se rapprochant pour avoir un meilleur son, on constate avec un mélange de joie et de déception (on plaisante) que le leader du groupe, Luis Vasquez, va beaucoup mieux et semble s'éclater sur scène. Celui qui disait penser au suicide (on n'avait pas trop de mal à le croire en découvrant l'intensité morbide et jusqu'au-boutiste de ses œuvres), s'est transformé en showman à l'aise et presque souriant.



Cela dit, la puissance de ses titres de Cold Wave fait toujours mouche, le show 2018 de The Soft Moon présentant une série de titres proprement hallucinants de violence émotionnelle. Le tout servi sous un démentiel déluge de basse, de guitare et de batterie/boites à rythmes. Comme avec le dernier album en date du groupe, "Criminal" (publié via Sacred Bones Records), on se laisse emporter par une belle série de vagues froides. Des déferlantes glacées que n'aurait pas reniées Robert Smith en 1982, quand il pensait sérieusement à rejoindre Ian Curtis le plus vite possible. Bonne nouvelle, les très en forme The Soft Moon semblent prêts à nous accompagner dans nos idées noires pour un certain temps.


The Brian Jonestown Massacre

A peine remis du set magistral (mais trop bref, une heure) de BJM à La Route du Rock mi août, on est positivement ravi d'en reprendre une bonne tranche à Levitation un peu plus d'un mois plus tard, cette fois pour un trip d'une heure trente chrono. Ce qui commence à être une durée adéquate pour un groupe de rock psyché aimant laisser ses morceaux s'épanouir librement. Après avoir arboré un savoureux t-shirt "Gracias drogas" à Saint-Malo, c'est dans un accoutrement d'un blanc immaculé siglé "Eat shit" qu'Anton Newcombe se présente sur scène avec un groupe encore un peu modifié par rapport à la dernière fois où on l'a vu en live (exit la choriste/clavieriste). A part ça, on reste sur une impression ultra positive, le cru scénique 2018 de BJM étant comme les productions discographiques ("Something Else" etc.), de haute volée.



A part deux ou trois palabres et autres calages entre les morceaux (c'est à chaque fois comme ça), le vaisseau vogue à très haute altitude, enchaînant les titres truffés de riffs qui tuent, de solos décérébrants et de montées hallucinogènes. Les non fans peuvent gloser sur le non accordage supposé de la guitare, sur la voix fatiguée de Newcombe (qui est pourtant d'une fragilité monstrueusement touchante), sur le rôle de percussionniste de Joel Gion ou sur je ne sais quoi, il n'en demeure pas moins que The Brian Jonestown Massacre mérite parfaitement son statut de tête d'affiche lors de ce show quasi irréprochable. A ceux qui tordent le nez parce qu'ils n'ont pas aimé, on conseille vivement (et sans ironie aucune... ) Muse ou Les Insus ? au Stade de France, Angèle ou Katy Perry à Bercy, ou encore un groupe de reprise de Genesis dans une salle des fêtes (nooooon, pas çaaaa !).


JC Satan

Plutôt que les horreurs pour grabataires ou ados dont les noms ont été débités à la chaîne à l'instant, pour se finir en beauté, nous, on a la chance de pouvoir compter sur une prestation énorme de JC Satan, les dangereux malades clôturant la soirée dans le club avec un set dont ils ont le secret. C'est à dire méchamment violent, tout en étant incroyablement maîtrisé. On pourrait parler d'attaque en règle des tympans, mais avec de vrais morceaux dedans, ce qui n'est pas donné à tout le monde. Pour ceux qui mettraient en doute nos propos, écoutez le dernier album du combo bordelais, Centaur Desire, tout est là !



En fin de tournée, après avoir écumé toutes les salles de France, de Navarre et d'Europe, le couple Arthur + Paula Satan et le gang d'adorateurs du dieu Bruit qui les accompagne ne trouvent rien de plus intelligent que de pilonner leur public avec leur explosif répertoire. Difficile de résister à cet inextricable assaut sonique stoner punk pop : les bienheureux spectateurs, totalement hystériques à cette heure tardive, hurlent à la mort (de joie, hein !) en profitant des rares moments de répit que leur laissent les blasphématoires "Jésus Christ Satan". Clap de fin. On finit encore une fois sur les rotules, à deux doigts de la sortie de route...



Photos : Titouan Massé www.facebook.com/titouanmassephoto, twitter.com/titouanbzh, www.instagram.com/tmphotograph, titouanmasse.tumblr.com, www.flickr.com/photos/titouanbzh.



Liens : levitation-france.com, www.facebook.com/levitationfrance, twitter.com/levitationfr, instagram.com/levitationfrance


Levitation France : les dernières chroniques concerts

Interview du groupe L'Epée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) lors de son passage à Levitation France en concert

Interview du groupe L'Epée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) lors de son passage à Levitation France par Pierre Andrieu
Le Quai, Angers, le 26/12/2019
Samedi 21 septembre, 16 heures, L'Épée, supergroupe composé d'Emmanuelle Seigner, The Limiñanas et Anton Newcombe, s'apprête à donner le soir même son premier concert officiel... La suite

L'Épée : Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe (Levitation France 2019) en concert

L'Épée : Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe (Levitation France 2019) par Pierre Andrieu
Le Quai, Angers, le 21/09/2019
Très bon concert inaugural de L'Épée - supergroupe composé d'Emmanuelle Seigner, The Limiñanas et Anton Newcombe - lors de son passage en tête d'affiche du festival... La suite

Fat White Family, Mattiel, Frustration, The Warlocks, Black Midi, New Candys, Iceage (Levitation France 2019) en concert

Fat White Family, Mattiel, Frustration, The Warlocks, Black Midi, New Candys, Iceage (Levitation France 2019) par Pierre Andrieu
Le Quai, Angers, le 20/09/2019
Lors de sa septième édition, qui avait lieu au Quai d'Angers les 20 et 21 septembre 2019, le festival Levitation France n'a pas failli à sa très bonne réputation, qui est plus... La suite

Interview avec Anton Newcombe (The Brian Jonestown Massacre) dans le cadre du festival Levitation France en concert

Interview avec Anton Newcombe (The Brian Jonestown Massacre) dans le cadre du festival Levitation France par Pierre Andrieu
Le Quai, Angers, le 12/01/2019
Juste avant le début du festival Levitation France où The Brian Jonestown Massacre est programmé en tête d'affiche le soir-même, Anton Newcombe nous (on est accompagné par... La suite

Holy Wave : les dernières chroniques concerts

Holy Wave + Jim Younger's Spirit en concert

Holy Wave + Jim Younger's Spirit par Sami
Molotov, Marseille, le 05/04/2016
Ça n'arrive pas souvent mais à chaque fois c'est un peu frustrant, deux concerts m'intéressaient le même soir, les cultes Pere Ubu au PAG et et les prometteurs Holy Wave au... La suite

Levitation France 2014 : Allah-Las, The Soft Moon, Moon Duo, Joel Gion, Loop, The GOASTT, Woods, Kadavar, POW !, The Asteroid #4, Christian Bland, Spindrift, Aqua Nebula Oscillator, JC Satan, Orval Carlos Sibelius, Holy Wave, White Hills, Eagles Gift, Quilt  en concert

Levitation France 2014 : Allah-Las, The Soft Moon, Moon Duo, Joel Gion, Loop, The GOASTT, Woods, Kadavar, POW !, The Asteroid #4, Christian Bland, Spindrift, Aqua Nebula Oscillator, JC Satan, Orval Carlos Sibelius, Holy Wave, White Hills, Eagles Gift, Quilt par Pierre Andrieu
Le Chabada, Angers, le 20/09/2014
Gros week-end de concerts psyché à l'occasion du festival Levitation France, les 19 et 20 septembre à Angers, dans l'enceinte du Chabada. Pour cette version européenne (et... La suite

Holy Wave + Quetzal Snakes en concert

Holy Wave + Quetzal Snakes par Prakash
La Machine à Coudre - Marseille, le 26/02/2014
Mercredi soir, c'est concert à La Machine à Coudre que je fréquente depuis peu, ce n'est que mon deuxième concert... Tout le monde a des défauts. Au menu de ce soir, on aura droit... La suite

J.C. Satàn : les dernières chroniques concerts

Frustration + JC Satan (10 ans de Picture Organic Clothing) en concert

Frustration + JC Satan (10 ans de Picture Organic Clothing) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 08/12/2018
Non, contrairement aux apparences, et même s'il y a Frustration et JC Satan en haut de l'affiche du soir à La Coopé, ce n'est pas un concert pour fêter les 10 ans du label Born... La suite

Interview avec Arthur de J.C. Satan à propos de l'album Centaur Desire (sorti le 2 mars 2018 chez Born Bad Records) en concert

Interview avec Arthur de J.C. Satan à propos de l'album Centaur Desire (sorti le 2 mars 2018 chez Born Bad Records) par Pierre Andrieu
Bordeaux, le 17/05/2018
Juste avant qu'il ne se lance dans un Tour de France en utilisant moult produits dopants (parmi lesquels nous citerons le Jack Daniel's) afin de promouvoir sur les routes en... La suite

J.C Satàn (Release Party de l'album Centaur Desire) en concert

J.C Satàn (Release Party de l'album Centaur Desire) par Lebonair
La Maroquinerie - Paris, le 11/04/2018
On était très heureux de se rendre à La Maroquinerie en ce mercredi 11 avril afin de fêter la sortie du 5ème album d'un groupe qu'on aime énormément, J.C Satàn. Sorti le 3 mars... La suite

J.C. Satàn + Frustration (10 ans Born Bad Records) en concert

J.C. Satàn + Frustration (10 ans Born Bad Records) par Philippe
Le Cabaret Aléatoire, Marseile, le 13/05/2017
Anniversaire immanquable des 10 ans de Born Bad Records, écurie (entre autres) des deux meilleurs groupes de rock de France en activité, et tous deux sur scène aujourd'hui ! On... La suite

Prettiest Eyes : les dernières chroniques concerts

Sleaford Mods, Civic, Shifting Sands, Prettiest Eyes, Dewaere, Listener, St. Morris Sinners, Moody Beaches, Cathédrale, Draught Dodgers (Binic Folks Blues Festival 2019) en concert

Sleaford Mods, Civic, Shifting Sands, Prettiest Eyes, Dewaere, Listener, St. Morris Sinners, Moody Beaches, Cathédrale, Draught Dodgers (Binic Folks Blues Festival 2019) par Pierre Andrieu
Ville de Binic, le 28/07/2019
Après deux jours absolument parfaits (chroniques ici), le Binic Folks Blues Festival 2019 prend fin le dimanche 28 juillet avec une dernière salve de concerts tout à fait... La suite

Beechwood, Death Valley Girls, Prettiest Eyes, Mod Con, Listener, Moody Beaches, Saba Lou, Draught Dodgers, Guadal Tejaz, The Kill Devil Hills, Knuckle Head (Binic Folks Blues Festival 2019) en concert

Beechwood, Death Valley Girls, Prettiest Eyes, Mod Con, Listener, Moody Beaches, Saba Lou, Draught Dodgers, Guadal Tejaz, The Kill Devil Hills, Knuckle Head (Binic Folks Blues Festival 2019) par Pierre Andrieu
Ville de Binic, le 27/07/2019
Après une première journée de fort bon aloi (c'est un euphémisme, c'était gé - nial comme entrée en matière !) au Binic Folks Blues Festival 2019, on poursuit nos... La suite

Prettiest Eyes (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) en concert

Prettiest Eyes (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 01/06/2019
Samedi 1er juin, minuit, Nîmes, la dernière journée de TINALS 2019 touche à sa fin et l'on commence à être passablement chaud (on vient de s'enquiller cul sec Fontaines... La suite

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2019, 3-3 : Rocky Controlo, Shonen Knife, Wednesday Campanella, Mormor, Fontaines D.C., Mick Strauss, Warm Drag, Rendez-vous, Shame, Prettiest Eyes, Johnny Mafia  en concert

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2019, 3-3 : Rocky Controlo, Shonen Knife, Wednesday Campanella, Mormor, Fontaines D.C., Mick Strauss, Warm Drag, Rendez-vous, Shame, Prettiest Eyes, Johnny Mafia par Philippe
Paloma, Nîmes, le 01/06/2019
C'est déjà le troisième jour du This Is Not a Love Song Festival #7, et ni la météo (superbe - tempête de ciel bleu pour tous les Tinaliers), ni l'ambiance (délicieuse - festival... La suite

The Brian Jonestown Massacre : les dernières chroniques concerts

Interview du groupe L'Epée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) lors de son passage à Levitation France en concert

Interview du groupe L'Epée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) lors de son passage à Levitation France par Pierre Andrieu
Le Quai, Angers, le 26/12/2019
Samedi 21 septembre, 16 heures, L'Épée, supergroupe composé d'Emmanuelle Seigner, The Limiñanas et Anton Newcombe, s'apprête à donner le soir même son premier concert officiel... La suite

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) en concert

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) par Samuel C
La Cigale - Paris, le 14/12/2019
Croisé près de La Cigale, Anton Newcombe confie avant le concert de L'Épée qu'il n'arborera pas son célèbre t-shirt "Eat shit". Il l'a en effet porté la veille à l'occasion... La suite

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) en concert

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) par lol
La Cigale, Paris, le 14/12/2019
L'Épée, super groupe regroupant les Liminanas, la chanteuse et actrice Emmanuelle Seigner et Anton Newcombe, la tête pensante de The Brian Johnstown Massacre, défendait sur la... La suite

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) - Diabolique Tour en concert

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) - Diabolique Tour par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 30/11/2019
Bien envoyé, le premier concert français du "Diabolique Tour" de L'Épée ! C'est dans une grande salle de La Coopé remplie correctement (à vue de nez, 500 personnes)... La suite

The Soft Moon : les dernières chroniques concerts

Thee Oh Sees - The Soft Moon - Deap Vally - Fidlar - Carpenter Brut (Pointu Festival 2018) en concert

Thee Oh Sees - The Soft Moon - Deap Vally - Fidlar - Carpenter Brut (Pointu Festival 2018) par Phil2guy
Presqu'île du Gaou- Six-Fours-les-plages, le 07/07/2018
Le Pointu Festival est en train de devenir un de ces festivals d'été réellement incontournables qui contraste avec les grosses machines habituelles aux programmations... La suite

The Soft Moon, The Liminanas, Amber Arcades, Jojo Beam, One Sentence Supervisor (Festival Minuit Avant La Nuit 2018) en concert

The Soft Moon, The Liminanas, Amber Arcades, Jojo Beam, One Sentence Supervisor (Festival Minuit Avant La Nuit 2018) par Dissy
Parc Saint-Pierre - Amiens, le 22/06/2018
"Minuit avant la nuit", un bien joli nom pour ce tout nouveau festival qu'on qualifierait de "pointu mais pas que", à Amiens. Quand on a découvert quelques semaines auparavant... La suite

The Soft Moon + Jessica93 en concert

The Soft Moon + Jessica93 par Ylxao
L'Épicerie Moderne (Feyzin), le 16/03/2018
Ce vendredi soir à l'Epicerie Moderne il y avait un rendez-vous à ne pas manquer : une soirée post-punk teintée de shoegaze avec The soft Moon et... La suite

Thee Oh Sees, Sun Kil Moon, Thurston Moore, Mikal Cronin, Interpol, Giant Sand, Foxygen, Swans, Sleaford Mods, Unknown Mortal Orchestra, The Soft Moon, Viet Cong, Bad Breeding, Weedeater, Torche (This Is Not A Love Song Festival 2015) en concert

Thee Oh Sees, Sun Kil Moon, Thurston Moore, Mikal Cronin, Interpol, Giant Sand, Foxygen, Swans, Sleaford Mods, Unknown Mortal Orchestra, The Soft Moon, Viet Cong, Bad Breeding, Weedeater, Torche (This Is Not A Love Song Festival 2015) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 31/05/2015
Après une édition 2014 de rêve, il fallait absolument revenir au This Is Not A Love Song Festival, dont la troisième édition se tenait fin mai à Paloma, à Nîmes, pour... La suite

Le Quai, Angers : les dernières chroniques concerts

Interview du groupe L'Epée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) lors de son passage à Levitation France en concert

Interview du groupe L'Epée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) lors de son passage à Levitation France par Pierre Andrieu
Le Quai, Angers, le 26/12/2019
Samedi 21 septembre, 16 heures, L'Épée, supergroupe composé d'Emmanuelle Seigner, The Limiñanas et Anton Newcombe, s'apprête à donner le soir même son premier concert officiel... La suite

L'Épée : Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe (Levitation France 2019) en concert

L'Épée : Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe (Levitation France 2019) par Pierre Andrieu
Le Quai, Angers, le 21/09/2019
Très bon concert inaugural de L'Épée - supergroupe composé d'Emmanuelle Seigner, The Limiñanas et Anton Newcombe - lors de son passage en tête d'affiche du festival... La suite

Fat White Family, Mattiel, Frustration, The Warlocks, Black Midi, New Candys, Iceage (Levitation France 2019) en concert

Fat White Family, Mattiel, Frustration, The Warlocks, Black Midi, New Candys, Iceage (Levitation France 2019) par Pierre Andrieu
Le Quai, Angers, le 20/09/2019
Lors de sa septième édition, qui avait lieu au Quai d'Angers les 20 et 21 septembre 2019, le festival Levitation France n'a pas failli à sa très bonne réputation, qui est plus... La suite

Spiritualized, MIEN, Flamingods, Rendez-Vous, Sextile, Juniore, Spelterini, Oktober Lieber, Go!Zilla, Bryan's Magic Tears, Flavien Berger (Levitation France 2018) en concert

Spiritualized, MIEN, Flamingods, Rendez-Vous, Sextile, Juniore, Spelterini, Oktober Lieber, Go!Zilla, Bryan's Magic Tears, Flavien Berger (Levitation France 2018) par Pierre Andrieu
Le Quai, Angers, le 22/09/2018
Après un vendredi bien chargé en concerts marquants (BJM & Co) lors de l'édition 2018 du festival Levitation France, rebelote le samedi avec un copieux programme psyché - mais... La suite