Accueil Chronique de concert BRNS
Samedi 18 janvier 2020 : 11450 concerts, 25884 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

BRNS

BRNS en concert

Molotov Marseille 26/10/13

Critique écrite le par

Molotov by Pirlouiiiit 26102013


J'avais raté les jeunes belges de BRNS, prononcer brains, au Paléo Festival, donc l'occasion m'était donnée de me rattraper et de les voir au Molotov, lieu qui permet la proximité avec les groupes ce que j'apprécie énormément.
Leur mini album Wounded m'avait laissé une très bonne impression, avec des influences de The rapture ou encore WU LYF, donc je voulais juger sur scène ces gaillards plébiscités par la critique.
Originalité du groupe, le batteur est le chanteur, Tim Philippe, et il s'en sort plutôt bien...d'ailleurs on a une impression de maitrise totale de l'ensemble du groupe au niveau instrumental et technique. Au final, musicalement parlant, c'est impeccable du début à la fin et cette rythmique déstructurée n'est pas sans me déplaire.
Le groupe entame son concert avec un titre inédit qui sonne très religieux et mystique puis se déconstruit très vite et devient dark...très belle cassure qui me plait! Ces harmonies et ces percussions sonneraient bien dans le chœur d'une église. Pour continuer dans cette lignée, nous avons droit à Here dead He lies, un morceau qui confirme le bien que je pensais du groupe. Nous avons ensuite droit à un autre inédit qui nous délivre des sons très aériens puis vient Thru the Graveyard qui nous permet d'apprécier la voix torturée du chanteur. Sur le prochain morceau, encore un inédit my head (il me semble), les quatre membres du groupe vont attraper chacun leur mélodicas, original comme combinaison. Après ce joli morceau, nous avons le droit à The story of bible un des morceaux énervé de leur album Wounded qui est très sombre ce qui contraste avec l'image débonnaire qui se dégage du groupe.
Le groupe nous exhibe encore sa prouesse technique sur le morceau Deathbeat et son introduction à base de distorsions à la My Bloody Valentine. Nous avons encore droit à un inédit qui est un peu trop long je trouve et casse un peu le rythme. Mais le rythme on va vite le retrouver avec leur tubesque Mexico qui s'annonce sous les ovations du public, ce n'est pas mon morceau préféré mais il faut bien avouer qu'il est d'une efficacité redoutable.
Le groupe va conclure sur ce titre jusqu'au rappel qui ne se fait pas attendre trop longtemps puis le concert se termine définitivement sur Our lights, autre gros titre du groupe et qui se clôture dans une violence totale et une intensité bestiale...dommage que les autres morceaux n'aient pas été gratifiés de la sorte.
Pour conclure, on attends peut être que le groupe prenne du volume...ceci dit je parierai bien mes derniers roupies sur ce jeune groupe qui pourrait bien être l'outsider gagnant de cette catégorie. De plus, lorsqu'on voit la tournée gargentuesque en cours, on se dit qu'ils iront chercher la victoire.

Photos de la façade par Pirlouiiiit arrivé du concert de Trixie Whitley quand tout était fini ... :-(

BRNS : les dernières chroniques concerts

Idles, Bertrand Belin, Amyl & The Sniffers, Ho99o9, Requin Chagrin, Le Villejuif Underground, Namdose, Slift, Muddy-Gurdy, Rendez-Vous, Structures, We Hate You Please Die, Lysistrata, Mourn, The Psychotic Monks (Printemps de Bourges 2019) en concert

Idles, Bertrand Belin, Amyl & The Sniffers, Ho99o9, Requin Chagrin, Le Villejuif Underground, Namdose, Slift, Muddy-Gurdy, Rendez-Vous, Structures, We Hate You Please Die, Lysistrata, Mourn, The Psychotic Monks (Printemps de Bourges 2019) par Pierre Andrieu
Bourges, le 20/04/2019
43ème édition sous un soleil estival pour le Printemps de Bourges, qui a une nouvelle fois permis de prendre une grande rasade de concerts marquants. Et en bonne compagnie s'il... La suite

Archive + BRNS en concert

Archive + BRNS par Cathy Ville
Amphithéâtre Cité Internationale - Lyon, le 24/10/2015
Pour certains, les fans de la première heure, Archive est mort le jour où le chanteur Craig Walker a été contraint de quitter le groupe. De toute évidence, le groupe, ou plutôt... La suite

Les 3 Eléphants : WoodKid + Brns + Concrete Knives  en concert

Les 3 Eléphants : WoodKid + Brns + Concrete Knives par Nathaliea
Laval, le 25/05/2013
Petit mais il a tout d'un grand festival, les 3 éléphants proposait cette année une affiche alléchante. Le public était au rendez-vous malgré la météo plus qu'incertaine. Les 3... La suite

Animal Collective, Savages, Connan Mockasin, Egyptian Hip Hop, Death Grips, JC Satan, Melody's Echo Chamber... (Festival This Is Not A Love Song) en concert

Animal Collective, Savages, Connan Mockasin, Egyptian Hip Hop, Death Grips, JC Satan, Melody's Echo Chamber... (Festival This Is Not A Love Song) par Sami
Paloma - Nimes, le 22/05/2013
Un grand festival à dominante rock indé dans le sud, on y croyait plus trop avec les années, blasés et résignés à espérer des miettes lors du Primavera de Barcelone. Et puis la... La suite

Molotov Marseille : les dernières chroniques concerts

Sirius Void + Sovox en concert

Sirius Void + Sovox par pirlouiiiit
Molotov, Marseille, le 03/01/2020
Et dire que j'ai failli ne pas aller au Molotov ce soir ... A la base c'est quand j'avais vu que le Pinguin risquait fort d'y aller pour voir les turcs de Umut Adan que je... La suite

The Blank Tapes - les Tchoquers en concert

The Blank Tapes - les Tchoquers par Pascaloo
Le Molotov - Marseille, le 08/12/2019
Alors pour bien finir le weekend et commencer une nouvelle semaine avec des étoiles plein la tête, quoi de mieux qu'un bon concert un dimanche soir au Molotov ? Et ça tombe bien,... La suite

Moscow Death Brigade en concert

Moscow Death Brigade par Pirlouiiiit
Molotov, Marseille, le 04/12/2019
Bien crevé d'un week-end rude (dans le sens bien rempli) avec les concerts pour la sortie du bouquin Histoire du Rock à Marseille 1960-2019) au Makeda le vendredi avec De la... La suite

The Stems; Doc Vinegar en concert

The Stems; Doc Vinegar par Gilles Borgogno.
Le Molotov, Marseille, le 27/11/2019
THE STEMS ARE BACK. Nous avions quitté les Stems il y a un an, avec, l'expression est "cul-cul", mais bon, hein, elle a du sens, "des paillettes dans les yeux". Les larmes aux... La suite