Accueil Chronique de concert Les Nuits Courtes 2019, Miel de montagne, Broussai, Suzane, Catherine Ringer, Entourloop, Popof
Mardi 10 décembre 2019 : 10121 concerts, 25834 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.

Chronique de Concert

Les Nuits Courtes 2019, Miel de montagne, Broussai, Suzane, Catherine Ringer, Entourloop, Popof

Les Nuits Courtes 2019, Miel de montagne, Broussai, Suzane, Catherine Ringer, Entourloop, Popof en concert

Salle René Cassin Fontenay le comte 27 Octobre 2019

Critique écrite le par

En cette 3e édition des NUITS COURTES à Fontenay le Comte, ça s'installe tranquille. Ça BOUM de loin, on sent bien les vibrations. Pas de doute, on est au bon endroit. Il est 18h et des poussières, les roses orangés parent les feuillages et la voix de Catherine guide les pas des chanceuses et chanceux, qui fouleront ce soir le parvis de cet espace qui porte le nom d'un homme, René Cassin.
Allez, on entre en douceur avec, en extérieur, une bonne petite cuillerée de Miel de Montagne (désolée les gars, elle était facile) Ce tout jeune duo batterie guitares voix a déjà des fans devant la scène et c'est chou. Ambiance 80, chillout et chaloupée, des textes simples et bien calés (à les réécouter version studio, ya du Voulzy dans la voix)...
Tiens, un petit panda qui marche en rythme vers la scène, passant parmi les affamé(e,s), devant la Cantina Mexicana. Juste à côté, Hot Duck Duck est à fond, les burgers s'font burgerer et ça sent bon la frite maison. Ya des enfants et des ch'veux blancs, des grandes tablées nappées vichy sur fond de beaux petits palmiers. Au bar, y a encore de la place et comme ils me voient écrire, des festivaliers débarquent auprès de moi. La belle occas, ils me partagent leur vendredi. "Franchement plus jeune" - c'est l'effet Dub- . À 1000 de plus, les chevaux sont lâchés- "bien énervés", c'est la première soirée,- ça, c'est l'effet KOKOMO, HighLightTribe et Vladimir Cauchemar qu'on ne présente plus tant ils sont gravés dans l'histoire musicale déjà.... Pour le reste, ils ne s'en souviennent plus trop ("c'est dommage" et le bilan c'est "pure soirée mais ça serait cool d'avoir des fontaines à eau quand même"...)


HaHa ! Ça tonne dans mon dos...au fond de la grande salle, c'est Suzane qui prend le relais. La demoiselle envoie du lourd dès le premier morceau. Mazette, elle est super bien accompagnée à la régie lumières, quels talents ces techniciens !! Elle chante "l'Insatisfait" et je me dis qu' on en connaît tous. Mais pour le coup je n'en suis pas, le flow est bon, on est bien là.. Maintenant elle parle de ce mec tellement accro à son portable... Elle parle de ce que l'on connait, ouais... Et puis d'elle et de son rêve d'être chanteuse, des opinions des rabats-joie et de ceux qui ont peur... C'est mignon et le son en fond est vraiment bon, bien réglé, pas trop fort et bien équilibré...Maintenant, depuis le bar du fond de la salle, des vingtenaires reprennent "Laisses-tomber les filles" sur un bit électro bien tassé. Belle perf scénique, elle tient les planches Suzane. Vous risquez fort d'en entendre bientôt parler....
Les temps d'une bière, de prendre l'air, Broussaï balancent, adultes, enfants sont d'jà calés sur les barrières... J'erre solitaire et me régale de la mixité... Quel pied de voir se croiser des punks, des roots et des retraités. Les gens se regardent beaucoup mais que c'est bon cette paix qui règne ici et même si tous ne se rencontrent pas, la tolérance prend tout sa place... L'Afrique aussi est représentée et par là, on cause anglais.... 20 min ont passé et Bim ! Boum Lights, c'est reparti !
Dès les premières notes, Broussaï prennent feu et embrasent le public chaud comme la braise, Ils sont fidèles à eux même, proprement calés sur leur Impératif conseil de la POSITIVE attitude. C'est moins ma came aujourd'hui mais je comprend que beaucoup dansent dessus et ça fait un peu de bien cette piqûre de rappel... Ca bounce ça saute dans tous les sens. Au bar aussi bien sûr! et pour la pause, c'est "Tomber la chemise"! Dans ce milieu de festival, en plein coeur, entre le bar et les 2 scènes, c'est la grande chorégraphie. Les cinquantenaires, bien ancrés, souvent bras croisés, observent, causent et bougent les genoux... Je me dirige tranquillou dans la grande salle où tout l'espace encore vide vibre déjà d'impatiences...


Ce soir, le summum pour beaucoup, c'est Catherine. Oui, Catherine Ringer. 30 min encore avant le premier coup de baguette. On a le temps d'apprécier le gros travail des techniciens qui câblent, montent, branchent et balancent. On arrive au compte-goutte. Moi, je suis bien calée là, juste au centre ; et j'écoute... Comme je ne suis pas aussi indiscrète que ça, je n'attrape au vol que des bribes de conversations: "...c't'important les gens..." "...moi, après j'dors mieux..." J'entends maintenant le vrombissement des voix, des rires. C'est beau comme les générations s'entrelacent. A ma gauche une inconditionnelle au pull rouge pomme d'amour partage sa joie, son impatience... Elle sait très bien siffler.... Ca commence à monter par le fond et d'une seule et même voix nous appelons maintenant Catherine. Les secondes sont longues... Mais délicieuses... Les musiciens sont en place, les tac tac tac des baguettes déclenchent la machine bien rodée. Les mesures s'enchaînent. Une. deux. Trois... Et ça n'en finit pas de monter, à t'en foutre des frissons...
La voilà clownesque. Elle est magique, scénique, déjantée, comme on l'aime... On pourrait en écrire des pages entières pour décrire cette atiste hors du commun (par Samiici)... Mais quoi de mieux que le silence intérieur pour l'écouter vraiment... Tiens, elle a oublié le premier couplet de la chanson Marcia Baila... Et on s'en moque éperdument finalement. On ne retient que la performance et la puissance de l'écoute du groupe parce que le Chaud must Go ON! Elle est belle, elle est là. Grandiose.
Je prends du recul pour la sensation d'ensemble...Toujours ces fichus écrans de portable qui prennent la place dans le champ rah...La salle n'est pas remplie à bloc, en même temps elle est immense. Je suppose avec plaisir qu'elle sera pleine un jour puisque ça sent bon la quatrième édition. La jeunesse grouille, chante et danse sur les arrières des trent'quarant'cinquantenaires en ébullition...


Dehors ça sent bon L'Entourloop... Quoi de mieux à faire sur les sons purs des anciens que de gigoter comme des gangstas sérieux? Ya pas à dire, le bon gros son comme ça, ça conserve! Et soutenus par les textes US de Troy Berkley & N'Zeng, Fermes tes yeux et t'es dans l'Bronx... Jeunes et moins jeunes sont à fond et ça fait plaisir à voir!!
Pour Popof y'a que du bon pour celles et ceux qui aiment le son électro rave acidulé bien calée et pour être honnête, j'ai profité (avant aussi :p). J'ai passé son set à danser, j'ai pensé à rien d'autre... Pour savoir ce que ça fait, rien de mieux que de le suivre... Pour décembre, c'est l'occas' de s'offrir (pour Noël ou sans autre raison) un tour à Miami et en Janvier, au Costa Rica. C'est pas super écolo je l'admets... Une prochaine date en France? Ou le Panorama Festival le 11 Avril 2020 et pour les plus pressé(e,s) Popof sera au FAUST à Paris le 21 décembre ce cette année !! En tout cas, une bien belle chance de l'avoir eu à Fontenay le Comte!!



Les Nuits Courtes : les dernières chroniques concerts

Les Nuits Courtes : Inuit, Von Pariahs, Lysistrata, At Ho(m)me, Arnaud et Kevin en concert

Les Nuits Courtes : Inuit, Von Pariahs, Lysistrata, At Ho(m)me, Arnaud et Kevin par Maathilde
Salle René Cassin Fontenay le comte, le 28/10/2019
Reprise dominicale après une courte nuit, habillée d'un after électro massive sur le parking de l'Espace René Cassin.Les Nuits Courtes portent bien leur nom... Il est 14h sur le... La suite

Broussaï : les dernières chroniques concerts

Dub Inc + Broussaï en concert

Dub Inc + Broussaï par Lebonair
Le Zénith de Paris, le 20/12/2013
Ce soir, ce fut le dernier concert de l'année 2013 pour ma part avec au programme les Stéphanois de Dub Inc au Zénith de Paris. J'ai un tas de bons souvenirs avec eux par le... La suite

Broussaï en concert

Broussaï par Ysabel
Poste à Galène - Marseille, le 25/01/2013
A notre arrivée, le Poste A Galène est plutôt bien rempli et l'ambiance Reggae déjà donnée par un DJ, mais surtout par le public qui a décidé de commencer tout de suite la fête en... La suite

Groundation + Broussaï en concert

Groundation + Broussaï par lebonair
Olympia - Paris, le 31/05/2011
Disons le d'entrée, les Californiens de Groundation font partie des meilleurs groupes de la scène actuelle tous styles confondus. Les musiciens de cette formation sont tous... La suite

Broussai par losth k-ro
Le Creusot, le 25/03/2009
Malgré le peu de monde qu'il y avait, ils ont ensorcelé la salle ! super soirée vivement octobre ! bigup à vous les gars et merci pour les vibes ! La suite

Les Rita Mitsouko : les dernières chroniques concerts

Catherine Ringer chante Les Rita Mitsouko + Sovox + Fred Nevché (Fiesta des Suds 2019) en concert

Catherine Ringer chante Les Rita Mitsouko + Sovox + Fred Nevché (Fiesta des Suds 2019) par Sami
J4, Marseille, le 10/10/2019
C'est parti pour la 28ème édition de la Fiesta des Suds, encore une fois au J4 pour trois soirées évidemment toujours très courues. L'endroit est plus visuellement beau que les... La suite

Catherine Ringer chante les Rita Mitsouko en concert

Catherine Ringer chante les Rita Mitsouko par lol
Philharmonie de Paris , le 28/09/2019
Il y a 40 ans, au début des années 80, le monde musical et l'expression artistique hexagonale allaient connaitre une déflagration comparable à un Big Bang. L'arrivée de la gauche... La suite

Popof : les dernières chroniques concerts

Festival Démon dOr 2013 : Popof, Congo Natty, Lee Scratch Perry & Omar Perry, Dub Invaders...  en concert

Festival Démon dOr 2013 : Popof, Congo Natty, Lee Scratch Perry & Omar Perry, Dub Invaders... par Alex et Clément
Poleymieux-au-Mont-d'Or (69), le 30/06/2013
Cette année, le Festival Démon d'Or présentait sa 9ème édition. Une édition placée sous le signe de la nouveauté puisque celle-ci se déroulait sur trois jours au lieu de deux... La suite

Suzane : les dernières chroniques concerts

Thérapie Taxi, Suzane, Sein (festival Avec le Temps) en concert

Thérapie Taxi, Suzane, Sein (festival Avec le Temps) par Lumak
Le Silo, Marseille, le 12/03/2019
Le festival Avec le temps 2019 s'ouvrait mardi dernier au Silo, avec 3 concerts au programme,: Sein, Suzane et Thérapie Taxi. La soirée était vraiment agréable, avec un festival... La suite

Salle René Cassin Fontenay le comte : les dernières chroniques concerts

Les Nuits Courtes : Inuit, Von Pariahs, Lysistrata, At Ho(m)me, Arnaud et Kevin en concert

Les Nuits Courtes : Inuit, Von Pariahs, Lysistrata, At Ho(m)me, Arnaud et Kevin par Maathilde
Salle René Cassin Fontenay le comte, le 28/10/2019
Reprise dominicale après une courte nuit, habillée d'un after électro massive sur le parking de l'Espace René Cassin.Les Nuits Courtes portent bien leur nom... Il est 14h sur le... La suite

Interview d'Inuït lors de leur passage aux Nuits Courtes en concert

Interview d'Inuït lors de leur passage aux Nuits Courtes par Maathilde
Salle René Cassin Fontenay le comte, le 28/10/2019
L'Histoire du groupe? de la naissance...? Fondé Hecleptique en 2013 par Simon à la batterie, Alexis au synthétiseur, Pablo au trombone, clavier et à la percussion et Pierre au... La suite

Interview de Von Pariahs lors de son passage aux Nuits Courtes en concert

Interview de Von Pariahs lors de son passage aux Nuits Courtes par Maathilde
Salle René Cassin Fontenay le comte, le 28/10/2019
Ces 6 amis, eux aussi de longue date (plus de 15 ans) sont presque tous sur leurs terres d'origines. En mode "Rock Post Punk New Wave", ils sont "les outsiders, les parias" du... La suite

Soom T, Lorenzo, lAnimalerie, Columbine, ManuDigital, Panda Dub, Les Nuits Courtes en concert

Soom T, Lorenzo, lAnimalerie, Columbine, ManuDigital, Panda Dub, Les Nuits Courtes par Berclic
Espace René Cassin Fontenay le comte, le 20/10/2018
Deuxième édition des Nuits Courtes et je ne peux y participer que le Dimanche. J'ai donc zappé les 2 premières soirées avec Orelsan (vu il y a un bail à l'Affranchi à son époque... La suite