Accueil Chronique de concert Camille
Samedi 21 septembre 2019 : 14429 concerts, 25681 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.

Chronique de Concert

Camille

Camille en concert

Paloma, Nimes 11 novembre 2018

Critique écrite le par



Retour à la salle de Paloma pour revoir une artiste que j'ai déjà vue plusieurs fois et qui se renouvelle sans cesse. Il s'agit de Camille. Cette artiste est vraiment atypique car elle change d'univers sans cesse. C'est encore le cas avec son dernier album OUÏ, le cinquième, qui sorti le 2 juin 2017. Le disque a reçu de très bonnes critiques de la part de la presse et s'est vendu à plus de 50 000 exemplaires. Il a été certifié disque d'or. Il est également ressorti sous le titre OUÏÏ.



Pour ce concert, les conditions photos étaient très particulières. On m'a indiqué ne pouvoir photographier que sur les chansons 6, 7 et 8 en me mettant dans le public, pas de face et qu'il fallait que je reste sur le côté. Je n'avais pas le droit d'aller dans le crash barrière. Vu ces conditions, pas facile de faire un rendu potable, donc vous m'excuserez pour le peu de photos que j'ai sorties. Côté concert, le concept a encore changé. Cette fois-ci, elle met le paquet sur les percussions. Sur scène, une bonne grosse percussion, avec une batterie et un synthé et des voix. Rien de plus.



Sur le coup, je me demande bien comment elle va se débrouiller pour des choses originales et là, surprise ! C'est là que je me rends compte de tout le travail de répétition, car les voix sont toutes calées, en rythme, des tierces, des quintes, des quartes de partout. On sent qu'il y a eu un gros travail sur les voix. Ne parlons pas des percus qui sont elles aussi très bien pensées et le tout est d'une finesse chirurgicale.



Camille défendra ce soir son nouvel album en y mettant des versions de la réédition OUÏÏ. C'est très intéressant car ce sont surtout des versions tambour/voix, élément omniprésent comme je le disais plus haut. Elle démarre le live avec justement le premier titre de son album Sous le sable. Les titres ont chacun une identité propre mais sont aussi parfois bien étranges. J'avoue ne pas avoir tout compris lors du live. J'ai pu remarquer que Camille insiste aussi sur les sons que la voix crée, et ne met pas forcément de sens aux mots. Elle privilégie bien la forme au fond considérant que la forme est justement le fond, chose qui prend tout son sens quand on l'entend en live.




Sur le titre Lasso, les sons justement des chœurs met bien en avant les "s" comme dans la fameuse tirade "pour qui sont ces serpents qui sifflent sur nos têtes". Le "s" du lasso est très bien mis en avant. On pourrait énumérer chacun des titres de ce live mais ce serait trop technique. Ce que je peux affirmer tout en restant généraliste, c'est que cette artiste arrive à mettre la technique au service de l'art, de l'émotion. Quand on la voit en live, on le comprend aisément et elle ne fait pas "4 accords qui se courent après" comme dirait certains. D'un point de vue extérieur, on peut dire qu'elle est bien perchée, et quand on la découvre, on voit qu'elle a son univers bien spécifique qu'elle nous montre avec beaucoup de détails ; chose rare aujourd'hui dans le monde artistique. En tout cas, on peut être sûr qu'elle n'est pas formatée comme la plupart des "produits" tout fait !

Le live se déroule dans une bonne ambiance, le public de Paloma tombe totalement sous le charme de l'artiste. Pour ceux qui aiment le vrai, "l'authentique" (les provençaux penseront à Pagnol !), je pense que vous ne serez pas déçus ! Après le concert, mon envie première était de réécouter son album au calme, chez moi, pour décortiquer toutes ses chansons.


Camille : les dernières chroniques concerts

Camille + Témé Tan + Hollydays (L'Edition Festival) en concert

Camille + Témé Tan + Hollydays (L'Edition Festival) par Sami
Theatre Silvain, Marseille, le 08/06/2018
Quatrième année pour l'Edition Festival après de très bons souvenirs l'an passé (Seu Jorge, Kadhja Bonet, Metronomy, Kokoko!) avec une affiche un peu plus francophone, mais encore... La suite

Macklemore & Ryan Lewis, Mark Kelly, Camille (Paleo Festival 2017) en concert

Macklemore & Ryan Lewis, Mark Kelly, Camille (Paleo Festival 2017) par Lionel Degiovanni
Paléo festival, Nyon, le 21/07/2017
Pour ce vendredi au Paleo Festival de Nyon, le temps est désastreux : de la pluie, de la pluie, et cela depuis la veille au soir. La nuit s'est passée très mal, il y a de la boue... La suite

Klaxons + Beirut + Camille + Micachu & The Shapes (Festival We Love Green 2012) en concert

Klaxons + Beirut + Camille + Micachu & The Shapes (Festival We Love Green 2012) par Pierre Andrieu
Parc de Bagatelle, Paris, le 15/09/2012
Samedi 15 septembre, deuxième jour du festival We Love Green 2012 au Parc de Bagatelle dans le 16ème arrondissement de Paris, avec Micachu & The Shapes, Camille, Beirut et... La suite

Paléo Festival 2012 : Gablé + Brigitte + Thiéfaine + Camille + M83 + Franz Ferdinand + Peter Kernel + Manu Chao en concert

Paléo Festival 2012 : Gablé + Brigitte + Thiéfaine + Camille + M83 + Franz Ferdinand + Peter Kernel + Manu Chao par Lionel Degiovanni
Nyon (Suisse), le 17/07/2012
Le Festival Paléo est complet depuis le 12 avril, mais 1500 places sont en vente chaque matin dès 9 heures pour éviter le marché noir. Il y aura toutes la semaine près de 230 000... La suite

Paloma, Nimes : les dernières chroniques concerts

Lizzo (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) en concert

Lizzo (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 31/05/2019
Déjà vue en grande forme aux Trans Musicales de Rennes en 2014, la désormais superstar Lizzo (qui a paraît-il été récemment adoubée par Rihanna, houlala !) a tout démonté... La suite

John Butler Trio + Avalon Fay en concert

John Butler Trio + Avalon Fay par Lionel Degiovanni
Paloma, Nimes, le 02/07/2019
Avalon Fay Auteure, compositrice et interprète, Avalon Fay a plusieurs cordes à son arc. De Marseille à Hollywood, elle puise son inspiration dans divers thèmes tels que la... La suite

Built To Spill (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) en concert

Built To Spill (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 30/05/2019
Juste après avoir pris gravement notre pied avec les très en forme Aldous Harding, Shellac, Ron Gallo et Kurt Vile lors du premier jour de TINALS le jeudi 30 mai, on a un... La suite

Prettiest Eyes (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) en concert

Prettiest Eyes (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 01/06/2019
Samedi 1er juin, minuit, Nîmes, la dernière journée de TINALS 2019 touche à sa fin et l'on commence à être passablement chaud (on vient de s'enquiller cul sec Fontaines... La suite