Accueil Chronique de concert Cheveu + Tyvek (Release Party, concert de lancement de l'album 1000)
Lundi 30 mars 2020 : 9987 concerts, 25960 chroniques de concert, 5290 critiques d'album.

Chronique de Concert

Cheveu + Tyvek (Release Party, concert de lancement de l'album 1000)

Cheveu + Tyvek (Release Party, concert de lancement de l'album  1000) en concert

Nouveau Casino, Paris 12 mars 2011

Critique écrite le par







"Cheveu m'a tuer !"


Soirée de feu - chaleur et ferveur dans la salle, et sur scène, une prestation brulante des musiciens en tête d'affiche - au Nouveau Casino à Paris pour la release party de l'album de Cheveu, 1000, sorti chez Born Bad Records début 2011... Acclamé justement par la presse unanime et suivi par des fans énamourés (et de plus en plus nombreux, ce qui est rassurant au pays de Cali, Ben l'Oncle Soul, Deportivo et Luke !) le groupe d'électro blues garage hip hop français se produit ce soir dans une salle comble, juste après la prestation assez ratée d'amis américains du nom de Tyvek. On passera vite sur ce set gâché par des parties de batteries systématiquement à côté, des problèmes de guitare et de trop fréquents blancs ; ce punk hardcore borderline, débraillé et cradingue mérite une autre écoute sur scène, un jour où le combo de Detroit, Michigan sera en pleine possession de ses moyens...




On s'attendait à en prendre plein la gueule et à voir des étoiles partout à la fin du show... mais à ce point là, non !


Par exemple, un jour où Tyvek tient une forme aussi hallucinante que celle affichée par Cheveu en ce soir de lancement officiel de son flambant neuf disque 1000... Déjà vus à plusieurs reprises (la dernière fois à Mains d'Oeuvres fin janvier 2011), et ayant subi de graves dommages collatéraux suite au génial pilonnage électro punk noise du trio composé par le machiniste fou Olivier Demeaux, le guitariste machine à sortir des riffs blues Etienne Nicolas et le hurleur en chef David Lemoine, on s'attendait à en prendre plein la gueule et à voir des étoiles partout à la fin du show... mais à ce point là, non ! Ce n'était pas prévisible d'assister à un tel bombardement en règle de tubes schizophrènes, malsains, survoltés et décérébrants... On ne peut que constater que Cheveu a réussi à devenir presque pro (les titres s'enchainent à presque merveille, le choix de set list est parfait avec en rappel un magistral titre étiré jusqu'à la folie, le son fracasse les trompes d'Eustache, sans exploser définitivement les oreilles) en restant foutrement incontrôlable, hyper déjanté et extrêmement décalé dans la trop proprette scène rock actuelle... Bravo !





David Lemoine rejoue plusieurs fois au cours du set des scènes hyper violentes de L'incroyable Hulk...


Ce groupe est désormais capable de tout : provoquer un long orgasme auditif de 50 minutes (durée du set certes météorique mais idéale : on ressort exsangue et lessivé), décocher une série de hits aussi improbables que No Birds, Like A Deer In The Headlights, Quattro Stagioni, Charlie Sheen, Show ou Clara Vénus, faire se retourner Vanilla Ice dans sa tombe en reprenant à sa sauce Ice Ice Baby et faire copuler en direct des styles aussi disparates que l'électro, le punk, le garage rock, le blues, le hip hop, la Lo Fi et la noise... Et, miracle, cette séance de rentre dedans accouche d'un monstre qui rend aussi hystérique qu'heureux ! Car, boosté par ses deux acolytes en transe à la six cordes salement triturée, aux samples rugueux (même les violons... ), aux boites à rythmes infernales et aux synthés décalés, David Lemoine rejoue plusieurs fois au cours du set des scènes hyper violentes de L'incroyable Hulk ; il devient tout rouge, se met torse nu (les filles adorent !), tout en étant pris de crises de démence aiguë avec force cris psychiatriques. Le public, lui, est en totale ébullition et crie sa joie, normal... Saoulé d'uppercuts au menton, de directs au foie et autres crochets au menton, on repart bien groggy, alors qu'il est à peine plus de 22 heures quand l'arbitre déclare le match " public - Cheveu " terminé. Certains hurlent pour faire revenir le trio, mais ce n'est pas une si bonne idée que ça : on a évité de peu un véritable massacre. Une chose est sure : tout le monde semble avoir très envie de rejouer des scènes de " Cheveu m'a tuer ! "


A lire également, une interview de Cheveu réalisée en janvier 2011.





Photos du groupe Cheveu prises le 20 janvier 2011 à Mains d'Oeuvres (Saint-Ouen) par Flore-Anne Roth www.floreanneroth.com...


Liens : www.myspace.com/cheveu, http://cheveu.tk, www.myspace.com/bornbadrecords, www.facebook.com/pages/cheveu, www.vimeo.com (la vidéo de Bonne nuit chéri)...

Cheveu : les dernières chroniques concerts

The Black Angels, Slowdive, A Place To Bury Strangers, Bo Ningen, Jen Cloher, Acid Mothers Temple, The KVB, Group Doueh & Cheveu, Elephant Stone, Cosmonauts, Ulrika Spacek, Moon Gogo, CFM, The Murlocs, The Holydrug Couple, Beach Fossils, Petit Fantome (Levitation France 2017) en concert

The Black Angels, Slowdive, A Place To Bury Strangers, Bo Ningen, Jen Cloher, Acid Mothers Temple, The KVB, Group Doueh & Cheveu, Elephant Stone, Cosmonauts, Ulrika Spacek, Moon Gogo, CFM, The Murlocs, The Holydrug Couple, Beach Fossils, Petit Fantome (Levitation France 2017) par Pierre Andrieu
Le Quai, Angers, le 16/09/2017
Encore une super édition pour le festival Levitation France, l'immanquable version française du grand rassemblement d'obédience psychédélique initié à Austin, Texas par les... La suite

(mes) Eurockéennes 2017, 2/2 : Groupe Doueh & Cheveu, Royal Blood, Bachar Mar-Khalifé, Solange, Phoenix, Savages, Arcade Fire en concert

(mes) Eurockéennes 2017, 2/2 : Groupe Doueh & Cheveu, Royal Blood, Bachar Mar-Khalifé, Solange, Phoenix, Savages, Arcade Fire par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 09/07/2017
Le samedi, c'était par ici ! Pour commencer sous des nuages antipathiques, après les anecdotiques Rocky et leur belle chanteuse, on est assez content de pouvoir retourner voir... La suite

Cheveu & Groupe Doueh en concert

Cheveu & Groupe Doueh par Phil2guy
Théâtre le Merlan - Marseille., le 18/05/2017
C'est le début de d'une tournée pour le trio électro garage Cheveu qui donne une série de concert en commun avec Le Groupe Doueh qui vient du Sahara Occidental. Les deux groupes... La suite

Groupe Doueh + Cheveu en concert

Groupe Doueh + Cheveu par Philippe
Le Merlan, Marseille, le 18/05/2017
Suite et fin des 10 ans du glorieux label Born Bad, commencés la semaine dernière avec un concert furieux de J.C. Satàn et Frustration au Cabaret Aléatoire... Plutôt que ses... La suite

Tyvek : les dernières chroniques concerts

Binaire + Tyvek (en attendant B-Side) en concert

Binaire + Tyvek (en attendant B-Side) par The Duke Of Prunes
La machine à coudre, Marseille, le 18/02/2011
Dernière soirée "En attendant B-side" à la Machine à Coudre, avec Binaire et Tyvek. A mon arrivée, le pied de micro bicéphale de binaire est installé devant la scène... Nous... La suite

Nouveau Casino, Paris : les dernières chroniques concerts

Clutch  en concert

Clutch par Lebonair
Nouveau Casino, Paris, le 20/06/2014
Avant son passage au festival Hellfest le lendemain à Clisson, le groupe de stoner rock blues américain Clutch est passé par la capitale en ce vendredi soir dans la salle du... La suite

the Gathering en concert

the Gathering par Lebonair
Nouveau Casino - Paris, le 28/11/2013
The Gathering est passé dans nos contrées en cette fin novembre notamment à Lyon,Strasbourg, Lille et à Paris dans la salle du Nouveau Casino quartier Oberkampf ce jeudi 28... La suite

The Congos en concert

The Congos par lol
le Nouveau Casino - Paris, le 16/07/2013
Le reggae Roots est une musique qui se marie avec l'été. C'est quand même plus sympa de voir les Congos sur scène en juillet que sous la neige en novembre. Idéalement , il... La suite

Girls Against Boys  en concert

Girls Against Boys par Lebonair
Le Nouveau Casino, Paris, le 14/05/2013
Le furieux groupe américain Girls Against Boys, combo culte de la scène punk noise rock des années 90, a effectué une tournée en France en mai afin de fêter le 20ème... La suite