Accueil Chronique de concert Christophe Willem
Vendredi 28 juillet 2017 : 12048 concerts, 24551 chroniques de concert, 5165 critiques d'album.

Chronique de Concert

Christophe Willem

Christophe Willem en concert

Le Dôme - Marseille 14 mai 2010

Critique écrite le 10 juin 2010 par Av

Je ne connaissais de Christophe Willem que ses prestations dans l'émission de M6 "Nouvelle Star". Celui que Marianne James avait surnommé "La Tortue" se démarquait par son originalité, son charisme atypique et sa voix.
J'étais donc réellement curieuse de découvrir sa prestation live, est ce qu'un artiste issu de la télé-réalité peut vraiment apporter un réel univers à un concert ?
Le Dôme accueille donc le 14 mail 2010 à l'occasion de sa tournée "Coffee Tour".

A mon arrivée, je suis surprise de découvrir le Dôme dans une petite configuration avec une fosse remplie de chaises et un prolongement de gradins aménagés. Je me demande tout de même si le public est bien dans cette optique de concert assis.

La première partie est assurée par Skye, qui effectue un show acoustique seule à la guitare. Sa prestation n'est pas des plus convaincantes, ses chansons enchaînent des paroles répétitives et peu sexy : "faisons l'amour dans la paille", "les mecs les mecs les mecs", "bidon bidon bidon", ce n'est pas des plus plaisant pour l'oreille.



Scéniquement, l'artiste reste statique, plantée sur le devant de la scène, elle regarde droit devant elle et ne bouge, si ce n'est que pour donner un coup de tête destiné à enlever ses cheveux de son visage. Apparemment, elle était guitariste choriste de la 1ère tournée de Christophe Willem.



Sa prestation est très courte (4 ou 5 chansons), puis elle disparaît. Le public ne semble pas très enthousiaste mais n'est pas rebuté non plus, il fini debout et l'acclame honorablement.




Commence alors l'attente pour Christophe Willem et, sans surprise, les fans précédemment assis sur les chaises de la fosse entament rapidement une ruée vers les barrières. Sans pour autant parler d'agressivité, ils ne font pas preuve de douceur et ça se bouscule.

Le show commence (en avance !). Malgré de grandes amélioration, le son du Dôme n'est pas excellent, et l'acoustique de la salle fait des siennes : voix trop souvent couverte par la musique qui résonne très fort, l'artiste est parfois à peine audible selon l'endroit où l'on se trouve dans la salle.



Nous sommes loin de l'époque "tortue" de la Nouvelle Star, où il se démarquait par son look particulier. Christophe arrive sur scène par le sol, pendu par le bras et s'élevant dans les airs. Il interprète son premier titre Berlin ainsi et ne redescendra que vers la fin du morceau.



Puis les chansons s'enchaînent, Kiss the Bride conquit le public, qui crie, chante, saute... c'est l'un des moments les plus dynamique du début du concert. Dommage que les titres suivants soient moins "rapides", car dans l'ensemble, ce n'est pas la même trempe et je déplore de nombreuses lenteurs dans pas mal de morceaux.



Le public, qui, à l'écoute des premiers sons du show, promettait de mettre de l'ambiance, n'y est pas vraiment. On remarque l'effort de certains loin devant qui sautent et tentent de créer des mouvements de foules, mais ça ne suit pas. Dans l'ensemble, les spectateurs ne réagiront que sur demande de Christophe, ils chanteront néanmoins seuls mais avec brio de longs passages de Safe Text.
Deux choristes se font ensuite remarquer sur Tu te fous de nous, titre composé par Jennifer Ayache (Superbus). La prestation sur cette chanson est très longue, Christophe en profitera pour descendre de scène et traversera le public jusqu'à monter dans les gradins pour y continuer sa chanson. Il repartira sur scène accompagné d'une personne du public qu'il fera chanter et danser avec lui.



Après un longue intro, il interprète Bombe Anatomique (très visuelle), Sensitized, Coffee, puis Entre nous et le sol (qui est apparemment une reprise d'un titre de Britney Spears : State of Grace), la chanson fait énormément penser à Frozen de Madonna, peut-être trop de référence ici pour apprécier vraiment ce morceau.

Christophe chante ensuite Jacques a dit enfermé dans une cage de toile, n'apparaissant par moments que sous la forme d'une ombre.



On enchaîne ensuite des titres comme Yaourt et Lavabo, Trash (Christophe est accompagné par Skye qui interprète avec lui plusieurs chansons). Dans le public, quelques mains se lèvent timidement. Un des duos n'est pas sans faire penser à du Disney, c'est peut-être trop gentil.

Le public se réveille sur Quelle Chance, surtout dans la fosse où l'on voit les spectateurs sauter de partout alors que Christophe présente ses musiciens et choristes. Heartbox vient ensuite clôturer la première partie du concert.



Christophe revient pour un rappel où il chante pour l'une des premières fois en live si ce n'est la première Si je tombais pour la plus grande joie du public, qui réagira à coup de nombreux "Merci Christophe ! ".
C'est avec Double Je que le concert s'achève, le public semble ravi d'entendre ce morceau et est arrosé de confettis.



Dans l'ensemble, on restera surpris par le nouveau look de l'artiste, beaucoup plus lisse et plus mainstream qu'à l'époque où il a émergé. Et, bien qu'il réussisse à parfaitement passer d'un style à un autre, vocalement du doux au trash, on regrettera un petit manque de profondeur dans l'univers de ce show.

Christophe Willem : les dernières chroniques concerts

Christophe Willem en concert

Christophe Willem par Ysabel
Silo - Marseille, le 05/12/2012
Alors, si j'ai tout compris, le signe de ralliement du Willem's Fan Club ce soir au Silo, c'est un tee-shirt noir orné d'un W blanc. Et ils sont super motivés en plus, avec de... La suite

Christophe Willem en concert

Christophe Willem par Lavande
Hypodrome de Hyères dans le Var, le 30/07/2010
J'ai 60 ans, et je pensais me retrouver dans un public de très jeunes gens... Surprise : plein de spectateurs de ma génération et des admirateurs du chanteur autour de la... La suite

Christophe Willem par titimimi38
Summum de Grenoble, le 09/04/2008
merci Christophe pour cette soirée ! Il chante divinement bien, est très proche du public, et n'arrêtes pas de parler !!! A voir et a revoir... La suite

Christophe WILLEM par CHRISTINE
La Cigale à Paris, le 21/02/2008
Un garçon exceptionnel, généreux, qui est encore proche de son public (pourvu que ça dure !) donne beaucoup et je pense qu'il reçoit aussi énormément, mais il le mérite ! Il a mis le feu, ce soir là, et les soirs précédents, je retourne le voir le 1er juin dans cette même salle qui est très conviviale. La suite

Skye : les dernières chroniques concerts

Alain Chamfort + Skye + Sportès par Christophe
Olympia - Paris, le 29/03/2006
Un concert à 5 euros, je n'y croyais pas trop au début et pourtant c'était vrai. Je ne suis pas vraiment un fan d'Alain Chamfort qui pourrait fort bien être mon père mais je me suis laissé séduire par son album en public et ses quelques coup d'éclats comme le clip des "beaux yeux de Laure" ou le reflifting rock de quelques uns de ses standards... La suite

Le Dôme - Marseille : les dernières chroniques concerts

Frero Delavega + Bon Air en concert

Frero Delavega + Bon Air par Lumak
Le Dôme - Marseille, le 03/03/2017
J'arrive au Dôme à la fin de la première partie, assurée ce soir par Bon Air, qui est est un duo basque faisant de la musique pop folk. Le publicn et plus précisément les... La suite

Gauvain Sers + Renaud en concert

Gauvain Sers + Renaud par Philippe
Le Dôme, Marseille, le 19/12/2016
Tentative risquée en ce 19 décembre 2016 : retourner voir Renaud... ou ce qu'il en reste. Chacun sait qu'il a traversé des années très difficiles, certaines même au fond du trou -... La suite

Neil Young en concert

Neil Young par Jacques 2 Chabannes
Le Dôme, Marseille, le 16/06/2016
Le Temps Des Cerises... À L'Eau De (LA) Vie ! Question(s) Sous Dôme Tandis que la salle bruisse d'envie et rumeurs concernant à la fois, le show à venir, et la sortie... La suite

Neil Young + Promise Of The Real  en concert

Neil Young + Promise Of The Real par Cabask
Le Dôme - Marseille , le 16/06/2016
Ah, Neil Young ! Que dire, si ce n'est que j'ai véritablement baigné dedans depuis mon plus jeune âge, mon père le vénérant et jouant quantité de ses titres à la guitare ? Les... La suite