Accueil Chronique de concert Christopher Cross
Mardi 25 avril 2017 : 10779 concerts, 24400 chroniques de concert, 5155 critiques d'album.

Chronique de Concert

Christopher Cross

Christopher Cross en concert

Le Silo - Marseille 3 Avril 2012

Critique écrite le 10 avril 2012 par Jorma

"Vous reprendrez bien une petite madeleine ?" demanda Marcel Proust à la concierge du 35 Quai du Lazaret.
"Ben, ça serait pas refus, M'sieur Marcel, mais voyez-vous j'ai la salle du Silo à préparer. Y'a M'sieur Christophe Croix qui doit nous visiter et ça m'embêterait d'être en retard, voyez...c'est qui vient de loin...c'est un Américain".
"Bah, ça fait rien" répondit Marcel Proust dépité par le nombre de madeleine qui lui restait à écouler.
2000.
Environ.
C'était beaucoup quand même.
"P'tête qu'j'en ai trop fait" maugréa-t-il.
"J'les distribuerais au public...vont surement avoir faim pendant le tour de chant de M'sieur Cross..."



Mais déprimé par le temps de cochon et la pluie qui tombait, Marcel Proust décida de laisser ses madeleines à l'entrée du Silo, cette si jolie salle à l'acoustique impeccable ou tout est absolument interdit. Pas boire dans la salle. Pas manger. Pas bouger. Bref, il remit son chandail et se décida à rentrer chez lui ramasser ses caleçons qui prenaient la pluie sur le balcon et qui risqueraient surement pas de sécher avec ce temps à ne pas mettre un flamand rose dehors.
En partant, sans y prêter attention, il croisa un public relativement nombreux qui se pressait vers l'entrée du Silo. Marcel ne le sut probablement jamais, mais ce public se délecta de ses madeleines tout au long de la soirée.



C'est qu'un concert de Christopher Cross ça vous ravive des souvenirs. Ça vous replonge dans votre jeunesse.
Eh oui, à la pelle la nostalgie !
Et ça, sans transition, dès l'entame du set avec All right.
J'ai 6 ans, je suis dans ma chambre avec mon mange disque orange et mes playmobils. Vous voyez le truc ?
Aujourd'hui, j'ai 30 ans de plus et un sourire grand comme ça qui me barre le visage, à entendre ce refrain...
Et je suis pratiquement sûr que ça a fonctionné comme ça avec chaque spectateur.
A chacun ses souvenirs.
Pas possible autrement !



Hey, les mecs, vous vous rendez pas compte !?! je suis au concert de Christopher Cross !!!!
Des bouts de votre vie voguent au grès des notes et des morceaux qui s'enchaînent...
Ce son tellement 80's !
Sa voix, si reconnaissable...
Son look si...euh si...quelconque ?!




Parce que, une fois la magie estompé à la fin du premier morceau, faut quand même se rendre à l'évidence : y ressemble pas à grand-chose, notre dealer de madeleine.
Un p'tit rondouillard dans un jean trop large avec un p'tit chapeau sur la tête.
Bon, ça a jamais été un sex symbol, ce qui confirme d'autant plus la qualité de sa musique et son mérite d'avoir su exister aux yeux des médias.
Et le show n'est pas franchement visuel non plus. Le groupe joue à merveille mais reste assez sagement à sa place. C'est pas débridée, quoi...
C'est sûr. Tout est dans la voix et les doigts de la star de la soirée.



Mais malgré tout, votre vie ne peut s'empêcher de défiler au son de sa pop Californienne calibrée, c'est plus fort qu'elle, nostalgie en toile de fond.
Car bien que Christopher Cross propose ce soir des extraits de son nouvel album, c'est bien les titres de ses premiers opus qui fédèrent le public de ce soir. Le premier album sera d'ailleurs joué quasiment en intégralité.

Alors évidemment, quand retentissent les premières notes de Sailing, boum, ovation !
Une grande bouffé de madeleine pour tout le monde !
Et un nouveau shot avec Never be the same!
Ça remue sur les sièges, ça se lève et ça commence à danser !



Rien à faire, les titres 80's recèlent une part de magie que les petits derniers n'ont pas encore. C'est bel et bien les I really don't know anymore et son solo de guitare terrible (tiens, devrait en caler plus souvent des solos comme ça le pépère dodu) qui font monter la température de plusieurs degrés sur scène comme dans le public, et bien évidemment Ride like the wind qui met définitivement la salle en joie et fait danser jusqu'au costard-cravates, debout, les yeux pleins d'étoiles !



Mais déjà l'heure du rappel sonne avec Say you'll be mine, et déjà l'heure des souvenirs, vous savez, ceux qu'on ramasse à la pelle, pointe son nez.
Une petite heure et trente minutes pile, c'est peu.
Chacun aurait bien repris un bout de la bande son de sa vie mais que voulez vous, il peut quand même pas jouer toute la nuit, M'sieur Croix...
c'est sans fin, cette histoire...

Le Silo - Marseille : les dernières chroniques concerts

Chantal Goya (les aventures fantastiques de marie rose) en concert

Chantal Goya (les aventures fantastiques de marie rose) par Pirlouiiiit
Silo, Marseille, le 04/03/2017
À chaque fois que je dis que je vais voir (oû suis allé voir) Chantal Goya en concert on me regarde toujours en pensant que je plaisante. La première fois que j'y suis allé au... La suite

Art Garfunkel en concert

Art Garfunkel par Sami
Silo, Marseille, le 11/02/2017
Drôle de soirée. Si je connais davantage la carrière solo de son ex comparse Paul Simon, la possibilité de chroniquer un concert d'Art Garfunkel en mode pépère au Silo ne se... La suite

Benjamin Biolay en concert

Benjamin Biolay par Fred B
Le Silo, Marseille, le 02/02/2017
En ce début du mois de février, Benjamin Biolay était donc de retour à Marseille pour la tournée "Palermo Hollywood", du nom de son album aux influences latine (argentines... La suite

The Divine Comedy + Lisa O'Neill en concert

The Divine Comedy + Lisa O'Neill par Gilles Borgogno
Le Silo, Marseille, le 08/11/2016
Divin. Le concert de Divine Comedy fût divin. Mais n'anticipons pas. Impossible de faire l'impasse sur la première partie, l'excellente Lisa O'Neill, irlandaise, songwriter et... La suite