Accueil Chronique de concert Cocoon + Tricot Machine
Vendredi 17 janvier 2020 : 11615 concerts, 25884 chroniques de concert, 5283 critiques d'album.

Chronique de Concert

Cocoon + Tricot Machine

Cocoon + Tricot Machine en concert

Docks des Sud - Marseille 15 Février 2011

Critique écrite le par

Pour ouvrir le bal, dont la pièce de résistance sera Cocoon, les Docks des Suds vont me donner l'occasion de découvrir un drôle de petit groupe Canadien du nom de Tricot Machine. Ce sont 3 garçons et 1 fille, tout droit débarqués de Montréal, qui vont nous offrir, l'air de rien, quelques petites chansons aux airs simples mais extrêmement touchantes. La salle est déjà bien remplie et spots violets font une lumière tamisée qui donnent tout à fait le ton de la soirée.

Nos "tricoteurs" sont tout sourire dans la lumière acidulée et leurs mélodies laissent un petit goût sucré. Les instruments choisis aident à donner à leurs ballades un côté ludique : on a du xylophone, des clochettes, du mélodica à vent ... Le tout chanté à deux voix (garçon / fille) pour des sortes de comptines douces-amères.



Ils sont ravis d'être en France et parmi nous "On nous a dit qu'ici il fait toujours chaud .... On a eu la pluie, mais c'est pas grave !". Et moi, j'adore les entendre parler. J'ai toujours trouvé rigolo d'avoir cet accent à couper au couteau au parlé et de le voir quasi totalement disparaitre dans le chanté. Elle a ce look décalé des filles de Montréal et c'est une énorme joie d'être sur scène qui émane d'eux.



Nous auront une chanson pour Peter Pan et Robin des Bois (le tout est de savoir viser !!), avec un peu de nostalgie dans la mélodie. Ils se regardent avec beaucoup de tendresse quand ils chantent et parviennent à capter l'attention de tous avec leurs petits airs de ne pas y toucher. Ils sont heureux, nous disent que "Cocoon a le meilleur public du monde !" et c'est forcément vrai, puisque c'est nous ;) !!!

Les présentations qu'elle nous fait entre les morceaux sont piquantes et rigolotes comme tout. Elle sourit tout le temps, bien droite dans sa robe verte, avec ses collants marrons et ses bottes à frange (façon trappeur .... en fille).
"C'est une vrai chanson d'amour entre une fille et un ours" annonce-t-elle. Et face aux rires du public, elle ajoute "Y'a des amateurs !!" La musique est festive et entrainante et les applaudissement montent de la salle sans se faire prier.



Le début de leur set aura été plus dans l'émotion et la fin, un peu plus ludique.
"Chez nous, c'est un grand territoire, mais y a beaucoup moins de monde dans les salles. Alors on est impressionné !". Ils nous remercient encore et nous en propose une petite dernière. On A Eu 30 Ans Hier semble me donner autant de plaisir à écouter qu'à eux de le jouer. Un bel accueil d'un chaleureux public marseillais pour ces 4 baladins venus du grand nord.

Vient ensuite le moment tant attendu ... L'arrivée de Cocoon. Ça se peaufine jusque dans les moindres détails. Les spots au raz du sol sont cachés dans des paniers à légumes en bois. Sur la petite estrade en arrière scène, décorée d'un filet de pêche, les instruments sont prêts : Violoncelle, violons, guitare et batterie. Sans oublier, bien sûr, le piano qui attend Morgane. Une configuration musicale mixte pour un son riche en contrastes.



Le noir se fait, les cris montent. Une lumière de phare parcours la scène et on entend le bruit d'un bateau qui craque sur la mer. Ils entrent un par un, avec une lanterne à la main. Chacun prend sa place. Morgane derrière le piano et Mark debout juste devant, avec sa guitare. Leurs deux voix cristallines s'élèvent dans les Docks. La présence des instruments à corde ajoute ce qu'il faut de poésie et de douceur à l'ensemble.

Mark nous dit à quel point ils sont heureux d'être ce soir à Marseille pour la troisième fois, parce que chacun de leurs passages (au Poste à Galène, à l'Espace Julien) a été un plaisir.



Ça redémarre avec Sushi, de leur nouvel album. La lumière balaye la scène et le piano. Leurs deux voix sont au diapason, puis s'opposent l'une à l'autre. Il tourne autour de l'imposant instrument, pendant qu'elle continu à jouer. Leurs regards se croisent ainsi que leurs chants. Ça a vraiment quelque chose de magique.

C'est toujours lui qui prend la parole en premier, elle n'intervient que pour ponctuer avec humour, ici et là. Il veut savoir si nous aimons leur nouvel album (dans les bacs depuis 4 mois environ). Mais oui on l'aime ... Et plutôt deux fois qu'une !
"Désolé, mais on va quand même faire un morceau du deuxième". Et bien, ce n'est pas vraiment grave, vu qu'on l'aime aussi !! Mother (il parait que cela parle d'animaux marins ...). L'accord est parfait et le son aussi.



"Vous savez faire du bruit Marseille ??"
Selon les morceaux, certains des musiciens s'alternent sur scène. Morgane ne quitte pas son piano. Elle joue pieds nus. Elle semble si fragile derrière le grand instrument noir. Mark, lui, a plutôt la bougeotte. Il s'amuse beaucoup à tourner tout autour d'elle. Les lumières sont toutes bleues. On se croirait dans un aquarium ... Et l'instant d'après, ils se retrouvent sous de grandes lampes de billard qui se balancent d'avant en arrière. Leur univers est vraiment magique.

Ils savent aussi faire monter le plaisir dans le public. On participe à Hummingbird à coups de snap et de "Chichi". Notre prestation semble d'ailleurs combler leurs attentes, puisqu'ils nous gratifient d'un "Vous êtes beaux ..." tendre et simple. Ils envoient aussi quelques vannes sur Tricot Machine, nos hôtes du début de soirée.
Puis on a droit à la super choré d'Olivier (le bassiste) et sa fameuse "prise du chien-loup dans le coucher du soleil". Tout un programme ! Bon, ne soyez pas trop déçus : mais cela consiste, en fait, en un mouvement de bras vers le ciel ;) !!
Ça va aussi vanner sur les photographes qui les ont immortalisés avec leurs magnifiques coiffures d'il y a 4 ans. Ils leur dédicacent donc Dee Doo, avec mention spéciale pour le très grand violoncelliste, qui est encore plus impressionnant avec son tout petit Ukulélé.



Petit à petit, l'intensité monte. C'est un concert en crescendo, qui est construit à la perfection. Un savant mélange de leurs 3 derniers albums. Le public est aux anges et les dévorent littéralement des yeux. Leur simplicité et le naturel de leurs échanges, les lumières magnifiques, les fonds d'images projetés sur l'écran géant derrière, l'ombre des musiciens qui se dessine en ombres chinoises : tout est fait pour rendre ce spectacle féérique. Et lendemain de la St Valentin oblige, beaucoup sont venus en couple pour profiter de ce magnifique spectacle.

Pour la fin du set, on passe à une ambiance plus rock n'roll. Mark annonce la couleur : "Allez, on bouge son boul !!". Alors, ce n'est pas si simple, parce qu'il va falloir chanter Dolphins en VO. "Apprenez l'anglais avec Cocoon !!" nous lance Morgane.
En fait, à chaque morceau son univers et son ambiance. Ils emplissent l'espace temps et l'espace son. Alors, cette fois on part avec de la guitare électrique (ça va chier des bulles !!) et on a droit à un Empire State Of Mind de tous les diables.
Le set se termine dans la joie et les cris. Ils saluent et partent dans le noir.

Pour le premier rappel, ils nous offrent une reprise de Outkast en acoustique. Ils font durer le plaisir. Elle : "plus fort !" Lui "Plus vite !". Ils accélèrent le mouvement, puis ralentissent : c'est un véritable morceau d'anthologie.
Puis Morgane va prendre une guitare pour accompagner Mark sur In My Boat.
"C'est l'histoire d'un pote qui cherche un autre pote et qui le laisse crever au moment où il le retrouve ..." Bref, toute une histoire !
Les lumières et les jeux de scènes sont vraiment magnifiques.



Pour le second rappel, nous avons droit à un petit clin d'oeil spécial Marseille, avec maillot de l'OM, s'il vous plait ! Tous les musiciens font les choeurs pendant que nous faisons snaps et clappe. L'ambiance dans la salle est fantastique. Un garçon crie "Je t'aime". Mark lui réponds "Moi aussi". Puis les filles se mettent à hurler "A poil !" ce qui fait rire Morgane. "Les garçons disent des trucs gentils, alors que les filles crient à poil .... Toutes des salopes !!" Bref, après ces grands moments de poésie, nous savourons un dernier petit morceau en duo, de toute beauté.

Merci Cocoon pour cette belle soirée en votre compagnie et pour nous avoir ouvert les portes de votre petit paradis.
Ah, et encore Bon Anniversaire à Hélène (la classe de fêter cela sur la scène des Docks .... Même si la musique ne valait vraiment pas du Cocoon !!!!)

Setlist
Sushi
Owls
Mother
On My Way
Baby Seal
Sea Lion II (I Will Be Gone)
Hummingbird
Super Powers
Comets
Dee Doo
Oh My God
Cliffhanger
Dolphins
Empire State Of Mind
Chupee
--------------------------
Hey Ya (Outkast)
Tell Me
In My Boat
--------------------------
Vultures
Cathedral

> Réponse le 05 mars 2011, par estupido

2 albums pour cocoon... et deux EP...  Réagir

> Réponse le 06 mars 2011, par Ysabel

Pourtant, moi j'ai ... "My Friends All Died In A Plane Crash" (12 Pistes) "Back To Panda Mountains" (16 Pistes) "Where The Oceans End" (12 Pistes) + Effectivement "From Panda Mountains" (EP 5 Pistes) Mais bon : peut-être me trompe-je ....  Réagir


Cocoon : les dernières chroniques concerts

Jamiroquai, Sting, Phoenix, Texas, Julien Doré, Kery James, Justice, Vianney, Petit Biscuit, LP, Olivia Ruiz, Lee Fields, Last Train, Cocoon, Royal Republic, Calypso Rose, Birdy, Lulu Gainsbourg... (Festival Musilac 2017)   en concert

Jamiroquai, Sting, Phoenix, Texas, Julien Doré, Kery James, Justice, Vianney, Petit Biscuit, LP, Olivia Ruiz, Lee Fields, Last Train, Cocoon, Royal Republic, Calypso Rose, Birdy, Lulu Gainsbourg... (Festival Musilac 2017) par Lily Rosana
Aix-Les-Bains, le 13/07/2017
"Les 15 ans de Musilac !", "Déjà !" diront les musilakiens de la première heure. "Seulement !" crieront les gourmands. J'ai eu la chance de pouvoir être spectatrice des 4 jours... La suite

Concert pour la sortie du livre de Patrick Foulhoux Une histoire du Rock à Clermont-Ferrand/50 ans de bruits défendus à Bib-City en concert

Concert pour la sortie du livre de Patrick Foulhoux Une histoire du Rock à Clermont-Ferrand/50 ans de bruits défendus à Bib-City par Jacques Moiroud
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 22/11/2013
Coopérative de mémoire Vendredi 22 novembre, on fêtait à la Coopérative de Mai (Clermont-Ferrand)la sortie du livre de Patrick Foulhoux sur le Rock à Clermont*, s'en... La suite

We Used To Have A Band + Syd Matters + Cocoon en concert

We Used To Have A Band + Syd Matters + Cocoon par Jul
Les voix du Gaou - Six Fours, le 17/07/2011
Nous sommes arrivés pourtant très en avance, mais le temps de faire la queue, de se faire fouiller (par solidarité) et de rejoindre la petite scène cachée au fond dans les pins,... La suite

Cocoon + Oh! Tiger Mountain en concert

Cocoon + Oh! Tiger Mountain par Lionel Degiovanni
Salle de Montfavet - Avignon, le 14/04/2011
Alors ce soir, grand départ pour aller voir un groupe que j'avais déjà vu au Cargo de Nuit à Arles : Cocoon. Depuis Arles, ce groupe a bien évolué, s'est fait énormément... La suite

Mark Daumail : les dernières chroniques concerts

We Used To Have A Band + Syd Matters + Cocoon en concert

We Used To Have A Band + Syd Matters + Cocoon par Jul
Les voix du Gaou - Six Fours, le 17/07/2011
Nous sommes arrivés pourtant très en avance, mais le temps de faire la queue, de se faire fouiller (par solidarité) et de rejoindre la petite scène cachée au fond dans les pins,... La suite

Cocoon + Oh! Tiger Mountain en concert

Cocoon + Oh! Tiger Mountain par Lionel Degiovanni
Salle de Montfavet - Avignon, le 14/04/2011
Alors ce soir, grand départ pour aller voir un groupe que j'avais déjà vu au Cargo de Nuit à Arles : Cocoon. Depuis Arles, ce groupe a bien évolué, s'est fait énormément... La suite

Cocoon + Chris Garneau en concert

Cocoon + Chris Garneau par coline
Casino de Paris, Paris, le 13/12/2010
Chris Garneau Chris Garneau arrive, seul au piano devant le rideau rouge qui nous masque le plateau de Cocoon. Le jeune new-yorkais est là sur l'invitation expresse... La suite

Fête de l'Humanite DAY01 : Cocoon, Keziah Jones, Manu Chao et Radio Bemba en concert

Fête de l'Humanite DAY01 : Cocoon, Keziah Jones, Manu Chao et Radio Bemba par Boby
Parc du Bourget - La Courneuve , le 11/09/2009
S'il y a bien un rendez vous qui peut être qualifié de rendez-vous du peuple, il n'y a aucun doute qu'il s'agisse de la Fête de l'Humanité. Pour sa 74 éme édition la Fête... La suite

Tricot Machine : les dernières chroniques concerts

Cocoon + Tricot Machine en concert

Cocoon + Tricot Machine par Julyzz
La Cigale - Paris, le 20/05/2009
1ère partie avec Tricot Machine, duo canadien comme la chanteuse n'a pas besoin de le préciser ! Catherine Leduc et Matthieu Beaumont entrent en scène avec toute leur... La suite

Docks des Sud - Marseille : les dernières chroniques concerts

Alt-J + Holy Two en concert

Alt-J + Holy Two par Sami
Dock des suds, Marseille, le 15/05/2018
Du rock au Dock des suds ? Ça se compte en années en ce qui me concerne, Rodrigo y Gabriela en 2014, hormis quelques souvenirs de festival Marsatac (un peu), fiesta des suds et... La suite

Fiesta des Suds : Amadou et Mariam + Labess + Big Flo et Oli + Mat Bastard + Puerto Candelaria  en concert

Fiesta des Suds : Amadou et Mariam + Labess + Big Flo et Oli + Mat Bastard + Puerto Candelaria par Lsl
Dock des suds Marseille , le 19/10/2017
La Fiesta est là depuis plus de deux décennies pour nous rappeler de continuer à aimer, rêver, danser et faire la fête ensemble et cette année tous les artistes conviés nous l'ont... La suite

Global Local #5 (La Chica, K.O.G and the Zongo Brigade, BCUC) en concert

Global Local #5 (La Chica, K.O.G and the Zongo Brigade, BCUC) par Lumak
Docks des Suds, Marseille, le 07/10/2017
J'arrive sur le dernier morceau de la franco-vénézuélienne La Chica, c'est dommage car j'avais envie de l'écouter, heureusement après quelques hésitations elle fait un rappel en... La suite

Uéi + Maarja Nuut & Hendrick Kaljujärv + Pachibaba + Walkabout Sound System (Babel Med 2017) en concert

Uéi + Maarja Nuut & Hendrick Kaljujärv + Pachibaba + Walkabout Sound System (Babel Med 2017) par Pirlouiiiit
Dock des Suds, Marseille, le 17/03/2017
En complément de la chronique de cette deuxième soirée du Babel Med par Sami qui a déjà parlé de Rachid Taha, Dj Djel Mars Band, A Filetta, Vocal Sampling, One Foot et... La suite