Accueil Chronique de concert La Coupure + Frustration
Samedi 25 novembre 2017 : 11349 concerts, 24731 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.

Chronique de Concert

La Coupure + Frustration

La Coupure + Frustration en concert

Le Molotov, Marseille 30 mai 2015

Critique écrite le par


Comme à chacune de ses venues, heureusement assez fréquentes à Marseille, le groupe de possepunque Frustration a attiré pas mal de monde ce samedi soir. Certes, moins cette fois que le Molotov blindé de l'an dernier, pour les 30 ans d'Alban-le-punk-Relax... Puisqu'à TINALS, en même temps - le festival de Nimes/Paloma, jouissif, voir chronique(s) par ailleurs - Thee Oh Sees et d'autres groupes pretty cool ont bien du capturer 50 à 100 marseillais(es) aimant le rock pointu, et qui sinon seraient donc venu(e)s voir ou revoir nos parisiens préférés. A relire ma chronique de l'an dernier (je l'aime bien, et 76 autres personnes aussi on dirait...) j'ai d'ailleurs bien envie de m'en resservir : si vous ne savez toujours pas que Frustration est un groupe génial : A) vous êtes naze et B) merci d'aller la (re)lire !


Je vais pas tout ré-expliquer à chaque fois et ce concert n'était pas si différent du précédent... Bon il est vrai qu'il y avait des chansons en plus, puisque le groupe a déjà enregistré la moitié instrumentale d'un prochain album - information livrée par leur très aimable chanteur, en même temps que diverses anecdotes et mésaventures bucco-dentaires heureusement derrière lui à présent - il a un ratelier tout neuf, il est donc beau comme un camion. Enfin je dis ça, mais je trouve beaux tous les gens dont j'aime la voix, alors comme c'est le cas pour lui... Mais je m'égare et l'on va se méprendre : je suis père de famille et j'ai d'ailleurs un plan baby-sitter / retour à minuit pétante ce soir là. Vie de merde.


En première partie, La Coupure, un duo rock indus très noir, à deux voix, une guitare, une batterie et quelques machines. Comme souvent dans ces cas-là, ça pourrait ressembler à du very early Cure, si ce n'était la voix ô combien particulière de Rudy Nitwits, à la manoeuvre ici, et assez éloignée de celle de Robert Smith (celle de l'autre aussi d'ailleurs). Leurs compositions sont vénéneuses et originales, le son est très travaillé, on y cherche la sensation plutôt que la frime et ça marche pas mal ! Donc, c'est aussi intéressant que la première fois qu'on les a vus, à la rue du Rock 2014...


Et donc, pour la troisième et pas la dernière j'espère, putain de vié, Frustation ! Plus rien à leur acheter, cette fois-ci j'ai vraiment tous les vinyles ! Setlist parfaite, elle est en dessous, qui fait rapidement transpirer les murs et le sol, toujours merveilleusement casse-gueule au Molotov surtout quand on commence à y pogoter. 5 à 6 nouvelles chansons sauf erreur, tout à fait faciles à aimer autant que les précédentes. Frustration a un son et une patte hyper reconnaissable, en gros post-Joy Division mais pas que, et de l'inspiration à revendre...


C'est une machine de guerre sur scène, avec panoplie complète. Certaines chansons vous rendent dingue (Uncivilized, Assassination...), d'autres vous foutent la tête à l'envers (Premeditation, Angle Grinder...), certaines vous font danser de gré ou de force (Miss You, Too many questions...) et enfin, cerise sur le gateau, certaines vous, en tout cas m', émeuvent, comme No Trouble ou It's gonna be the Same. Fromage et dessert en somme. Et le tout, hyper carré et bon à tous les postes de travail. Comme le dira un collègue en fin de soirée : on a vraiment de la chance de pouvoir voir un groupe aussi bon dans une si petite salle et de si près. Parce que dans un monde meilleur, ils casseraient la baraque à l'international, mettant le monde à leurs genoux. Heureusement qu'on vit dans un monde de merde...


Bref, baby-sitter, tout ça tout ça, j'ai du partir, bien marri, à minuit à la fin d'It's Gonna be... et je ne peux donc que conjecturer que le rappel final sur Blind a du tout arracher, comme d'habitude. Parlez-moi d'une Frustration, tiens !... M'en fous, je reviendrai la prochaine fois et, si la date tombe mieux, la salle sera à nouveau pleine de petit(e)s veinard(e)s : les gens qui connaissent ce secret trop bien gardé du rock français... Alors à bientôt les gars ?!

Photos par Ksenia, Machine à Coudre 2013 (les miennes sont trop moches).
Peut-être un peu de vidéo bientôt...

Setlist :
No Premises
Midlife Crisis
Premeditation
Excess
Uncivilized
Miss You
No Trouble
Assassination
Empires of Shame
Juste wanna Hide
It's gonna be the Same (parti à ce moment-là)
Angle Grinder
2 Many Questions
Mother Earth
Even with the pills
Duties -> + Blind

Frustration : les dernières chroniques concerts

(mon) Rock en Seine 2017 : DBFC, Lysistrata, Timber Timbre, The Kills, Frustration, Sleaford Mods, Deluxe, Ty Segall, Mac Demarco en concert

(mon) Rock en Seine 2017 : DBFC, Lysistrata, Timber Timbre, The Kills, Frustration, Sleaford Mods, Deluxe, Ty Segall, Mac Demarco par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 28/08/2017
Hélas, trois fois hélas, l'été se termine déjà, puisque son marqueur de fin, le toujours aimable festival Rock en Seine (15 ans déjà ! on a pas vu le temps passer depuis les... La suite

Shame + Frustration + The Noise Figures (Festival Europavox 2017) en concert

Shame + Frustration + The Noise Figures (Festival Europavox 2017) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 01/07/2017
Excellente soirée dans le club de La Coopé à Clermont-Fd dans le cadre du festival Europavox, avec par ordre de passage le sympathique grunge 'n roll des Grecs de The Noise... La suite

J.C. Satàn + Frustration (10 ans Born Bad Records) en concert

J.C. Satàn + Frustration (10 ans Born Bad Records) par Philippe
Le Cabaret Aléatoire, Marseile, le 13/05/2017
Anniversaire immanquable des 10 ans de Born Bad Records, écurie (entre autres) des deux meilleurs groupes de rock de France en activité, et tous deux sur scène aujourd'hui ! On... La suite

Frustration + Cheveu + Cannibale + Orval Carlos Sibelius (Printemps de Bourges 2017 / 10 ans du label Born Bad Records) en concert

Frustration + Cheveu + Cannibale + Orval Carlos Sibelius (Printemps de Bourges 2017 / 10 ans du label Born Bad Records) par Pierre Andrieu
Le Nadir, Bourges, le 20/04/2017
Grosse soirée au Nadir dans le cadre du Printemps de Bourges (en coproduction avec l'asso Emmetrop) pour célébrer les 10 ans du label Born Bad Records, avec par ordre... La suite

La Coupure : les dernières chroniques concerts

Conger! Conger! + La Coupure (Dependance Party) en concert

Conger! Conger! + La Coupure (Dependance Party) par Fabien
Machine à Coudre, Marseille, le 15/11/2014
Pour l'instant pas de mots concernant ce concert, mais de très belles images et vidéos qui nous font regretter de ne pas avoir pu être là ... Vidéos by Penny Green Shard : La... La suite

Rue du Rock #2 (Festival Phocea Rocks) : Mr Thousand & Ramirez + No Country + La Serenade + La Coupure + Lee Zeirjick + Binaire + Hush Hush + Malin + Mutacion Nacion + Devilish Piranhas + Super Payots 3000 + Onkalo + Big Fat Papa'z + Jim Younger's Spirit + the Laurie Strode's Brothers  en concert

Rue du Rock #2 (Festival Phocea Rocks) : Mr Thousand & Ramirez + No Country + La Serenade + La Coupure + Lee Zeirjick + Binaire + Hush Hush + Malin + Mutacion Nacion + Devilish Piranhas + Super Payots 3000 + Onkalo + Big Fat Papa'z + Jim Younger's Spirit + the Laurie Strode's Brothers par pirlouiiiit
rue Consolat, Marseille, le 20/09/2014
En ce samedi 20 septembre 2014, avait lieu rue Consolat la deuxième édition de la Rue du Rock à savoir 15 groupes qui se succèdent entre 16h et 20h sur 5 lieux assez proches les... La suite

(ma) Rue du Rock #2 - Festival Phocea Rocks 2014 : Thousand & Ramirez, Devilish Piranhas, La Coupure, No Country, Malin, La Sérénade, Lee Zeirjick, Mutacion Nacion, Binaire en concert

(ma) Rue du Rock #2 - Festival Phocea Rocks 2014 : Thousand & Ramirez, Devilish Piranhas, La Coupure, No Country, Malin, La Sérénade, Lee Zeirjick, Mutacion Nacion, Binaire par Philippe
Rue Consolat, Marseille, le 20/09/2014
L'archétype de la chronique merdique à rédiger - mais dans quoi je me suis encore fourré moi ?! Idéalement un chroniqueur sérieux et efficace lancé dans un festival, se doit de :... La suite

Le Molotov, Marseille : les dernières chroniques concerts

the Godfathers en concert

the Godfathers par g
Molotov, Marseille, le 01/11/2017
A BIG BAD BEAUTIFUL NOISE. Peter Coyne et les siens ont été fidèles à leur légende. Cette NOUVELLE formation des Godfathers, la dernière en date, est exceptionnelle... La suite

La Flingue + Lords of Altamont en concert

La Flingue + Lords of Altamont par Philippe
Le Molotov, Marseille, le 17/10/2017
Arrivé en goguette après 21 h 30 en se croyant très malin, votre serviteur rate royalement une bonne moitié du show de La Flingue, appelée en renfort pour ouvrir ce soir. Ca... La suite

Teusaquillo Boys feat. Mama Ohandja en concert

Teusaquillo Boys feat. Mama Ohandja par Pirlouiiiit
Molotov, Marseille, le 15/07/2017
Ce soir si je suis là plutôt qu'au concert de dernière minute de Narrow Terrence aux carrières de Rognes c'est que, outre le fait que je n'ai pas de voiture et 3 enfants, je ne... La suite

Mr Thousand & Ramirez + Catalogue + Hoochie Koochie Baby (BaDaM festival) en concert

Mr Thousand & Ramirez + Catalogue + Hoochie Koochie Baby (BaDaM festival) par Pirlouiiiit
Molotov, Marseille, le 12/05/2017
Autant la dernière fois j'étais allé 2 soirs d'affilé au JAM (pour voir Christophe Isselée le vendredi puis Paul Collins le samedi), autant cette semaine c'est au Molotov que je... La suite