Accueil Chronique de concert Danko Jones
Samedi 28 mars 2020 : 10032 concerts, 25960 chroniques de concert, 5290 critiques d'album.

Chronique de Concert

Danko Jones

Danko Jones en concert

Le Plan, Ris-Orangis 18 décembre 2011

Critique écrite le par



En ce dimanche d'hiver du 18 décembre 2011, dans la banlieue parisienne à Ris-Orangis au Plan, ce fut la der des ders niveau concert. En effet, ce concert d'un de nos chouchous sur scène Danko Jones est le dernier de l'année nous concernant. Le dernier du groupe également et de leur tournée qui a démarré il y a plus d'un an.



Et oui, le temps passe, c'était il y déjà 13 mois que nous avions assisté à Paris, dans cette merveilleuse et regrettée salle de l'Elysée Montmartre, à un show jouissif et explosif du trio rock canadien. (J'étais loin de penser à l'époque que ça serait notre dernier concert dans cette salle...elle a brûlé en Mars 2011).
Pour finir sur le sujet, à mon grand regret et avec une tristesse au parfum de nostalgie que mon ami cher à mon coeur Stef le photographe du soir va nous quitter définitivement enfin, au moins pour plusieurs années pour aller travailler au pays du métal, l'Allemagne, Munich et la fête de la bière. La boucle est bouclée.




Soirée spéciale donc ici ce soir au Plan dans cette jolie petite salle d'une capacité de 700 places je crois.
Cela faisait un bail que j'y avais pas mis les pieds, 6 ans et les Mass Hysteria.



Le concert est prévu de commencer relativement tôt soit 19h40 mais on est dimanche, ceci explique cela. The Bitters jouent donc déjà quand on arrive sur place, le temps de papoter avec l'ami Roger et consorts, le show se termine mais vous pouvez toujours vous rattraper en lisant le compte-rendu réalisé par Jorma 5 jours plus tôt sur la date de Danko Jones sur Toulon.



On rentre donc dans la salle pendant que les roadies préparent la suite pour la tête d'affiche de la soirée. La salle est correctement pleine, on doit bien être 300/350 personnes et toujours une majorité de mâles, d'amoureux de rock à la sauce AcDc, Motorhead.



Danko Jones, on adore le groupe et ce type car sur scène , ça déchire, ça pulse fort et l'énergie du trio est souvent remarquable. De plus, maintenant avec plusieurs albums à leur actif, ils ont le choix niveau "putain de titres rock ultra efficaces et sévèrement burnés".



La classe, je sais, comme Danko ce soir quand il arrive tout de noir vêtu et chapeau sur la tête. J'ai cru voir sur scène le vétéran Dug chanteur et somptueux bassiste d'un autre trio magique King's X vu cette année à l'Empreinte dans le 77.



D'entrée, ça envoie la purée et le public part donc en vrille de suite avec notamment dans ces rangs un fan habillé en catcheur qui va se lâcher comme un fou mais doté un esprit remarquable, Rock'n Roll Attitude.



Le nouveau batteur assure pas mal même s'il manque un tantinet de charisme et son vieux complice bassiste fait le métier et cherche comme à son habitude le public tout sourire.
Mais c'est sûr, la star c'est Danko et un fait, cet enfoiré chante de mieux en mieux car il chante vraiment le salopard et force donc de moins en moins sa voix, limite, il arrive maintenant à la moduler. Chapeau mon gars, tu nous as fait bien plaisir. Par contre, c'est vrai, Danko, tu parles trop parfois surtout pour un show qui commence à 19h45 pour se finir à 21h05. Une heure 20, c'est suffisant pour ce genre de musique mais 20 minutes de parlotte, c'est un peu trop et ça casse le rythme. Même si j'adore, qu'on adore son humour sur des concerts plus longs, ça passe mieux.
Il agite toujours sa langue comme un fou, le bougre étant grand fan de Kiss, en même temps il est doué à ce jeu-là ce petit con et rend toujours un petit hommage à ses idoles d'antant, Led Zep, Black Sabbath et j'en passe.



Je pense donc mot pour mot les propos qu'a écrit Jorma à l'occasion du gig de Toulon. J'ai vraiment les mêmes sentiments alors, oui, il a encore fait dans la poésie mais on s'est tapé de bonnes barres de rires tout de même. J'aurai juste aimé qu'il enchaine plus de titres, c'est bien le seul défaut tant le reste, sa musique et son attitude sont parfaites.
Pour rappel, j'avais poussé un bon coup de gueule l'année dernière en ne voyant que 600 personnes dans la salle à Paris de surcroît. Une honte car un groupe de ce niveau devrait remplir l'Olympia au minimum. La France et la France, niveau rock, ce n'est pas l'Allemagne, hein Stef ou l'Espagne genre Bilbao quelques jours avant où il y avait 4 à 5 fois plus de monde.
Le concert sera donc vite passé, trop vite mais le plaisir est encore bel et bien là.



Danko, je te donne rendez-vous lors de ta prochaine tournée et un futur album car j'espère te voir encore très longtemps sur scène. Quant a toi Stef je te donne rendez-vous pour d'autres plaisirs, la fête de la bière par exemple, ok ? Nico, je n'ai pas parlé de toi car on s'en fout, toi tu restes. C'est qui les rockeurs ???????



Remerciements à l'ami Roger Wessier, Base production, Replica et la salle Le Plan pour son accueil...

crédits photos Stef Carubelli


Danko Jones : les dernières chroniques concerts

Paleo Festival 2013 : Mass Hysteria + Danko Jones + Asaf Avidan + Artic Monkeys + Jagwa Music + Smashing Pumkins + Beware of Darkness + Jonathan Wilson en concert

Paleo Festival 2013 : Mass Hysteria + Danko Jones + Asaf Avidan + Artic Monkeys + Jagwa Music + Smashing Pumkins + Beware of Darkness + Jonathan Wilson par Guivano
Paléo festival - Nyon (Suisse), le 24/07/2013
Chronique des concerts du 24 Juillet 2013 au Paléo Festival de Nyon : Mass Hysteria Ce groupe français était je pense un peu en décalage avec le Paléo. Même si ce dernier... La suite

Danko Jones en concert

Danko Jones par Lebonair
Le Trabendo - Paris, le 26/10/2012
Ce qui est bien avec Danko Jones, c'est que l'on est assuré à chaque fois de pouvoir vivre un bon moment de rock 'n'roll, voire un sacré bon moment... Ce qui fut le cas ce soir,... La suite

Danko Jones + P.Troll + The Bitters en concert

Danko Jones + P.Troll + The Bitters par Jorma
Omega live - Toulon, le 13/12/2011
L'annonce disait : soirée sous le signe de la poésie et du Rock n'roll à l'OmegaLive en compagnie de Danko Jones et de son orchestre. Et sous le signe des valses de Vienne. Des... La suite

Danko Jones en concert

Danko Jones par Lebonair
Elysée Montmartre - Paris, le 06/11/2010
Plaisir, bonheur... Voilà ce qu'on pouvait voir sur le visage des gens à la sortie du concert de Danko Jones samedi dernier. Une question aussi nous a bien titillé l'esprit ce... La suite

Le Plan, Ris-Orangis : les dernières chroniques concerts

Mass Hysteria en concert

Mass Hysteria par Lofanax
Le Plan, Ris Orangis, le 05/12/2015
Mass Hysteria a entamé sa nouvelle tournée cet automne pour la sortie de leur huitième album, Matière noire. J'ai pu assister à l'écoute de l'album en avant-première chez... La suite

U Roy + Big Youth en concert

U Roy + Big Youth par Chandleur
Le Plan, Ris Orangis, le 25/01/2015
Où il est question de Babylone, de Jah Love,de Natty Dreads et de we all live together. Il est peu dire que nos deux hérauts du soir, prêchent dans le désert, en ces temps... La suite

Maceo Parker en concert

Maceo Parker par Chandleur
Le Plan, Ris Orangis, le 21/11/2014
Adieu Le Plan historique, voici la nouvelle salle, à l'acoustique parfaite, plantée au milieu d'un no man's land Essonnien à faire froid dans le dos. Mais il en faut plus pour... La suite

Tony Joe White en concert

Tony Joe White par Chandleur
Le Plan Ris Orangis, le 05/03/2011
Tel un sorcier Sachem du XXIème siècle, Tony Joe White nous arrive sur scène juste éclairé d'un rai de lumière de lune froide, Stetson vissé et regard protégé par des lunettes... La suite