Accueil Chronique de concert David Guetta + Daddy's groove
Samedi 18 novembre 2017 : 11885 concerts, 24718 chroniques de concert, 5185 critiques d'album.

Chronique de Concert

David Guetta + Daddy's groove

David Guetta + Daddy's groove en concert

le Dome de Marseille 23 juin 2013

Critique écrite le par

Daddy's Groove by Pirlouiiiit 23062013

Si on met de coté mes nombreuses peregrinations nocturnes dans quelques unes des excellentes boites techno européennes (le mythique Ministry of Sound à Londres, le genial mais défunt Zillion à Anvers, l'Amnesia, le Colossus, le Macumba, quelques raves organisées, etc...), mon experience live des DJs techno se résume à Jack de Marseille à feu l'Ascenseur, et surtout à Daft Punk au Dome pour la tournée de leur premier fantastique opus en 97 ou 98 ! D'ailleurs, ce dernier reste un de mes meilleurs souvenirs de tous les concerts que j'ai pu faire au Dôme, tant le public etait survolté, le son excellent et les morceaux à jouir !

Dome by Pirlouiiiit 23062013

Alors bon, meme si je ne suis plus dans le trip techno depuis des années, et que le bonhomme est loin de mes styles favoris que sont l'acid-trance-goa-rave je me dis que voir Guetta à domicile, ca peut etre sympa si en live ca sonne plus rentre dedans que ce que j'ai pu entendre de lui via les medias. En fait, je ne connais meme pas un titre en entier, mais vu sa notoriété planetaire, dur d'echapper à ses extraits les plus connus meme sans ecouter la radio. Je passerai sur la polémique des subventions visant à le faire jouer à Borely, pour finalement le rabattre sur le Dome après le tollé soulevé, precisant juste qu'on perd Mika comme premiere partie dans la bataille. Dommage, ca m'aurait éclaté de le revoir.

Daddy's Groove by Pirlouiiiit 23062013

A la place, on se frappe Daddy's Groove, coup de coeur de Guetta himself apparement. Ca commence plutot bien, avec trois premiers morceaux pechus. Et puis ca se gate et se repète, avec notamment plusieurs titres avec une voix féminine qui est posée sur des moments calmes, ce qui m'horripile globalement, et me fait craindre le pire pour Guetta, au vu de certaines boucles chantées que j'avais entendu...

Daddy's Groove by Pirlouiiiit 23062013

Du coup au bout d'une demi heure je retrouve Francois qui m'accompagne une fois de plus ce soir là pour la photo, et on sort prendre l'air pendant un long moment... Si long qu'on se demande si ce sont toujours les Daddy's groove qui jouent ! Après verification, ils occupent toujours la scène, et en regardant la montre on s'aperçoit que ca fait déjà une bonne heure ! Le public commence à s'impatienter, à crier "David David !" et à siffler. Finalement, au bout de plus d'une heure vingt, le duo se barre, non sans avoir envoyé quelques bonnes boucles bien techno sur leurs derniers efforts.

Daddy's Groove by Pirlouiiiit 23062013

Cependant, on aura pas à attendre des plombes pour la suite car quinze minutes plus tard les lumieres s'eteignent en meme temps que l'ecran géant occupant tout le fond de la scène s'allume, pour diffuser tout du long des formes géometriques en mouvement, essentiellement. Et puis le maitre de ceremonie apparait, juché sur la haute estrade centrale. Et là, c'est une terrible bronca qui fait vibrer le Dome.


Incroyable l'influence qu'il a sur son audience. Je l'ai vu comme une idole/icone de toute une génération. Car quand Guetta demande de lever les bras, 8000 personnes chauffées à blanc lèvent les bras, quand Guetta demande de frapper dans les mains, c'est pareil, quand Guetta balance ses bras de gauche à droite, 8000 personnes le font, quand Guetta fait signe de sauter, c'est pareil, quand Guetta rejoint ses mains pour former un coeur, 8000 personnes rejoignent leurs mains, quand Guetta demande de "make some noise", c'est assourdissant, quand Guetta demande à chacun d'allumer son portable dans la salle plongée dans le noir, ca donne des milliers d'etoiles interieures. Et meme quand Guetta ne demande rien, les gens scandent son prénom encore et encore. Et tout ça, il peut le demander 15 fois, les 8000 personnes repondront présent 15 fois, jusqu'à l'ultime beat.

David Guetta by Pirlouiiiit 23062013

Je pense sincèrement que c'est une des meilleures ambiances que j'ai jamais vu dans une salle de concert ! Etant en retrait, j'ai pu embrasser tout ce qui s'y passait, et voir, à plusieurs reprises, tout un putain de Dôme sauter, les deux bras en l'air, c'est plus qu'impressionnant ! Une marée humaine, flux et reflux balayé par nombre de lights affolés. Meme si la moyenne d'age etait jeune, voir très jeune, on pouvait croiser des trentenaires au rythme dans la peau, quelques clubbers, ou des parents dansant avec leur progeniture.


En plus le mec il parait simple, naturel, toujours le sourire aux levres, et la passion chevillée à la platine. Pas de superflu dans son attitude, préférant mettre en avant un gros show.rnParce que regarder un mec mixer, ca peut vite devenir lassant... Alors Guetta, outre l'ecran géant aux images abstraites en perpetuel mouvement, il a investi dans des canons à air, dans des confettis, dans de la pyro, et surtout dans un light show epoustouflant ! Déjà, les 6 rampes articulées entourant son estrade etaient du plus bel effet. Balancant du strobo ou des rais blancs mitraillant la foule le plus souvent. Puis tous les autres lights alternant sans cesse entre le rouge, le bleu et le blanc, creant des mouvements incessants, se fixant subitement, se melangeant à merveille... Vraiment du beau boulot.


Et puis ce son ! Le son qui va bien, celui qui pulse sans te détruire le cerveau, parfait quoi.rnrnMais derrière tout ce tralala et cette fascination ressentie par les gens, qu'en est il de l'essentiel, à savoir sa musique ? Eh bien là encore, une très bonne surprise pour ma part ! Pendant deux heures, je ne me suis que rarement ennuyé.


Par curiosité avant de faire ce compte rendu, je me suis ecouté sur Youtube plusieurs titres joués hier soir, et franchement c'est le jour et la nuit ! A part pour quelques morceaux comme "Just one last time", "Far away" ou "Diamonds", qui ressemblent beaucoup à leurs versions studio, et qui pour moi ne sont que de la dance commerciale popisante (pas désagreable en soi, mais sans interet car très plate et lineaire), ben le reste ca tabasse !


Le plus souvent, il balance la boucle ou la ligne de chant hyper connue, le public hurle les paroles ou manifeste très bruyamment son contentement, parfois il coupe pour faire chanter, et puis là il balance de vrais beats techno ! Et le gars il sait y faire, rien à dire ! Attention, c'est pas non plus de la Hardcore ou de la Hard tech hein ! Bien qu'à certains moments, y a des crescendos limite trance ou des beats qui m'ont rappelé Wink ("Metropolis", pur bonheur !) ou du Bonzai...

David Guetta by Pirlouiiiit 23062013

Mais globalement, et dès qu'on sort des morceaux aux featurings chantés, ca blaste vraiment, et il est impossible de ne pas taper du pied, bouger sa tete et lever les bras en rythme. Il a le truc pour apaiser avant de faire repartir les 8000 personnes par un beat explosif. J'ai d'ailleurs remarqué que c'est lors des passages les plus hard qu'il s'eclatait le plus derrière sa platine. Pas qu'il s'emmerde sur les trucs les plus commerciaux, très loin de là, mais le clubber en lui dansait sur les boucles les plus bourrines.


"Play hard", "Sexy chick", "Right now", "Memories", "Titanium", "Turn me on", "One love"... sont autant de hits qui s'enchainent sans réel temps morts, ne laissant que rarement tomber la pression. Pour le plus grand bonheur des fans, au septième ciel !rnrnAprès, c'est comme dans tous les styles musicaux. Il est devenu tellement gros et populaire dans le monde entier, qu'il ne peut qu'etre décrié par les puristes de son style d'origine. Et meme si perso je n'ecouterai toujours pas ses efforts studios, je lui tire mon chapeau d'etre arrivé à ce niveau, ainsi que de m'avoir mis une jolie claque en live ! Simplicité, sourire et talent.

Enorme soirée. Que je n'hesiterai pas à renouveler s'il repasse dans le coin.

Plus de photos par Pirlouiiiit par ici


David Guetta : les dernières chroniques concerts

Paléo Festival : mmmh! + Maxim Vengerov & Les Solistes de l'Académie Menuhin + Anna Aaron + Les Tistics + 77 Bombay Street + Ladylike Lily + Roger Hodgson + David Guetta en concert

Paléo Festival : mmmh! + Maxim Vengerov & Les Solistes de l'Académie Menuhin + Anna Aaron + Les Tistics + 77 Bombay Street + Ladylike Lily + Roger Hodgson + David Guetta par Galoubet
Nyon (Suisse), le 22/07/2012
mmmh! sur la scène au Club Tent : Jadis et dans les temps anciens, il y avait un groupe de filles nommé Skirt qui faisait du grunge. Mais le grunge, maintenant ça ne... La suite

-M-, David Guetta par Paco 61
Papillons de nuit . Saint laurent de ?, le 08/06/2014
La fête de la bière locale avec son lot de mecs et de filles bourrés qui vomissent ou urinent à tous les endroits possibles, même face au public ! Ça sent mauvais partout et attention où vous mettez les pieds. J'ai commis l'erreur d'emmener mes enfants pour satisfaire leur envie de voir David Guetta. Je regrette amèrement cette sortie car le triste... La suite

Solidays 2013 / Jour 3 : David Guetta, Asaf Avidan, Maceo Parker, Naive New Beaters, Alice Russell en concert

Solidays 2013 / Jour 3 : David Guetta, Asaf Avidan, Maceo Parker, Naive New Beaters, Alice Russell par Fredc
Hippodrome de Longchamp, Paris, le 30/06/2013
SOLIDAYS / JOUR 3 Météo : Beau et très chaud. On a vu : Beaucoup de chair humaine offerte aux rayons du soleil... Maceo Parker 15h30 - Scène Paris : Maceo Parker... La suite

le Dome de Marseille : les dernières chroniques concerts

Frero Delavega + Bon Air en concert

Frero Delavega + Bon Air par Lumak
Le Dôme - Marseille, le 03/03/2017
J'arrive au Dôme à la fin de la première partie, assurée ce soir par Bon Air, qui est est un duo basque faisant de la musique pop folk. Le publicn et plus précisément les... La suite

Gauvain Sers + Renaud en concert

Gauvain Sers + Renaud par Philippe
Le Dôme, Marseille, le 19/12/2016
Tentative risquée en ce 19 décembre 2016 : retourner voir Renaud... ou ce qu'il en reste. Chacun sait qu'il a traversé des années très difficiles, certaines même au fond du trou -... La suite

Neil Young en concert

Neil Young par Jacques 2 Chabannes
Le Dôme, Marseille, le 16/06/2016
Le Temps Des Cerises... À L'Eau De (LA) Vie ! Question(s) Sous Dôme Tandis que la salle bruisse d'envie et rumeurs concernant à la fois, le show à venir, et la sortie... La suite

Neil Young + Promise Of The Real  en concert

Neil Young + Promise Of The Real par Cabask
Le Dôme - Marseille , le 16/06/2016
Ah, Neil Young ! Que dire, si ce n'est que j'ai véritablement baigné dedans depuis mon plus jeune âge, mon père le vénérant et jouant quantité de ses titres à la guitare ? Les... La suite