Accueil Chronique de concert Dead Can Dance + Emel Mathlouthi (Les Nuits de Fourvière 2013)
Samedi 22 février 2020 : 10768 concerts, 25928 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Chronique de Concert

Dead Can Dance + Emel Mathlouthi (Les Nuits de Fourvière 2013)

Dead Can Dance + Emel Mathlouthi (Les Nuits de Fourvière 2013) en concert

Théâtre de Fourvière - Lyon 27 juin 2013

Critique écrite le par



Dead Can Dance à Lyon, cela faisait bien longtemps que le groupe n'était pas revenu dans la Capitale des Gaules. Donc, pas étonnant que tous les aficionados aient répondus présents et se soient précipités à l'amphithéâtre de Fourvière qui affichait complet.

La première partie était assurée par Emel Mathlouthi, une jeune Artiste tunisienne prometteuse qui allie la musique folk, pop, électro à la musique du Magrheb et du Moyen Orient, le tout chanté en arabe.
Emel nous présentera donc une belle palette de ses compositions, très engagées politiquement et aux discours libertaires, pacifiques et poétiques. Dotée d'une voix remarquable, Emel arrivera à charmer l'Amphithéatre qui ne restera pas indifférent à son charme. A la fin de sa prestation, Emel avouera être particulièrement émue ce soir d'assurer la première partie de Dead Can Dance, groupe qui fait partie de ses influences, ce qui ne parait pas étonnant après avoir écouté ses morceaux.

Puis, c'est au tour de Dead Can dance d'entrer en Scène. Les musiciens arrivent en fil indienne et chacun prend place derrière son instrument. Lisa est la dernière à s'installer, telle une Reine, vêtue d'une longue robe fourreau ornée d'un large col finissant en cape.
La "grand messe" peut maintenant commencer... Il faut dire que tout semble très théâtrale, avec des colonnes en ruine posées en arrière plan qui donnent l'étrange impression que l'on va assister à une tragédie grecque ou à une réunion religieuse secrète voire mystique. Une impression amplifiée avec le silence complet qui s'installe dès l'arrivé de Bendan Perry et de Lisa Gerrard.

Et c'est Brendan Perry qui ouvre la cérémonie, tel un prêcheur qui rassemble ses fidèles, avec sa chanson "Children of the Sun"... We are the children of the sun / Our journey's just begun... ne serait ce pas un message pour nous dire que nous faisons tous partis de leur communauté ? Il est temps de revenir à la réalité, mais force de constater que tout est bien orchestré. Les morceaux vont s'enchainer, alternant tantôt la voix de Lisa, tantôt celle de Brendan. DCD jouera une bonne partie des chansons de leur dernier album "Anastasis" mais ne manqueront pas d'interpréter des plus anciennes : "Rakim", Sanvean, Black sun", "Nierika", "The Host Of Seraphim", "The Ubiquitous Mr. Lovegrove", ainsi que deux reprises "Dreams Made Flesh" (This Mortal Coil), "Song To The Siren" (Tim Buckley) sans oublier le fameux titre d'inspiration grecque " Ime Prezakias",

De ce concert on pourra retenir la voix de Brendan qui était d'une clarté et d'une dimension plus que remarquable. Quant à Lisa Gerrard sa voix semblait plus étouffée et n'avait pas toute la splendeur et profondeur habituelles, mais elle restait malgré tout d'un niveau très élevé, sa technique vocale restant irréprochable. Quant au public il semblait hypnotisé, attendant la fin de chaque note avant d'oser applaudir pour ne pas interrompre la Diva ou simplement un moment magique.

En revanche, comme à son habitude, Lisa est restée aussi figée qu'une statue tout au long de la soirée, à l'exception des moments ou elle jouait de son instrument à corde du bout de ses doigts ou de ses minis cymbales. Lisa ne laissera transparaitre aucune émotion, peut être un ou deux sourire pincé par ci par là, instaurant ainsi un certain mystère, mais la rendant aussi quelque peu inaccessible. La Diva serait elle quelque peu trop fière ? Essaie t'elle d'entretenir un mystère autour d'elle ? Est-ce une sorte de timidité ou d'indifférence ? Un manque d'enthousiasme ?

Quoi qu'il en soit, cela nous est bien égal car Lisa Gerrard nous l'aimons comme elle est ça et cela ne change en rien son talent.
De plus, pour l'avoir vue en solo à Paris il ya quelque temps, cela fait partie de son personnage d'instaurer une certaine distance entre elle et son public, une certaine pudeur qui lui donne un certain charme. Il fallait la voir se replacer, après chaque morceau, calculant au millimètre près, avec sa main, la distance entre elle et son micro. C'était tout un cérémonial, presque une manie, un toc, qui la rendait à la fois très touchante et perfectionniste. Un concert émouvant, extraordinaire, inoubliable.

Mais revenons à cette soirée du 27 juin. Le concert s'est terminé par un beau lancé de coussins sur la scène, Brendan s'est même laissé aller à relancer l'un d'entre eux sur la foule. Quant au ciel, bien que quelque peu capricieux à l'entracte en versant quelques gouttes, il s'est finalement montré clément, certainement séduit par la beauté de ce concert.

Les Nuits de Fourvière : les dernières chroniques concerts

Midnight Oil (Nuits de Fourvière 2019) en concert

Midnight Oil (Nuits de Fourvière 2019) par Jacques 2 Chabannes
Théâtre antique de Fourvière, Lyon, le 09/07/2019
(Devoir) De Mémoire... Courte ! Short Memory (Avoir la Mémoire Courte)... Une douce habitude ? "Midnight Oil ? Vous allez voir Midnight Oil ? Ils existent toujours ? Ils ont... La suite

The G / Première Partie de Midnight Oil en concert

The G / Première Partie de Midnight Oil par Jacques 2 Chabannes
Théâtre antique de Fourvière, Lyon, le 09/07/2019
Corsica Glamzione ! (ça ne veut rien dire, je sais, mais ça me plaît !) Comme il est de coutume, le rite des "premières parties", s'il ne fait pas toujours des heureux parmi... La suite

Interpol + Idles (Nuits de Fourvière 2019) en concert

Interpol + Idles (Nuits de Fourvière 2019) par Cathy et Jeff Ville
Théâtre Antique de Fourvière - Lyon, le 01/07/2019
Idles Ils n'ont pas le même look, les visages juvéniles imberbes ont été supplantés par des visages d'hommes murs garnis de barbes bien taillées, les coupes en pétard voir à... La suite

New Order + Mermonte (Nuits de Fourvière 2019) en concert

New Order + Mermonte (Nuits de Fourvière 2019) par Ylxao
Théâtre antique de Fourvière - Lyon, le 28/06/2019
Toute la journée, tentant vainement de travailler sereinement, je lutte intérieurement contre la grande menace qui sourde : l'impatience. Lyon : L'été est là. Les Nuits de... La suite

Dead Can Dance : les dernières chroniques concerts

Dead Can Dance en concert

Dead Can Dance par Kx Santos
Liberté, Rennes, le 02/05/2019
Ce jeudi 2 mars, c'est au Liberté que l'on se donne rendez-vous pour assister au deuxième concert préambule (le premier avait lieu le 30 avril au Lieu Unique, à Nantes) de la... La suite

Brendan Perry (Dead Can Dance) en concert

Brendan Perry (Dead Can Dance) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 19/02/2019
Quel privilège d'assister au concert - à la fois envoûtant et surprenant - de Brendan Perry dans le cadre idéal pour communier avec un artiste du club de La Coopé ! En ce mardi... La suite

Brendan Perry  en concert

Brendan Perry par lol
Petit Bain, Paris, le 06/02/2019
Pour les non-initiés, Brendan Perry est le leader et la voix masculine du groupe iconique du courant Cold Wave, Dead Can Dance. Pour les fans de DCD, la perspective de pouvoir voir... La suite

Dead Can Dance en concert

Dead Can Dance par Ysabel
Arènes - Nîmes, le 29/06/2013
Première soirée de la saison aux Arènes de Nîmes et une originale première partie, assurée par un homme seul (qui va s'avérer n'être autre que le percussionniste de Dead Can Dance... La suite

Emel Mathlouthi : les dernières chroniques concerts

Festival du Chant Marin : Tri Yann, Frères Morvan, Asaf Avidan, Rachid Taha, Emel Mathlouthi, Cabestan, Gocoo, les Souillés de Fond de Cale, Barzaz, Claude Michel, les Biches Cocottes, Bounding Main, Nordet, Peron-Larivain, ...   en concert

Festival du Chant Marin : Tri Yann, Frères Morvan, Asaf Avidan, Rachid Taha, Emel Mathlouthi, Cabestan, Gocoo, les Souillés de Fond de Cale, Barzaz, Claude Michel, les Biches Cocottes, Bounding Main, Nordet, Peron-Larivain, ... par Pirlouiiiit
Port de Paimpol, le 09/08/2013
Il y a 2 ans, de passage en Bretagne, je découvrais avec émerveillement ce festival du chant marin qui détonnait pas mal par rapport à la majorité des festivals de l'été du fait... La suite

Emel Mathlouthi en concert

Emel Mathlouthi par Ysabel
Cité de la Musique - Marseille, le 19/04/2013
Retrouvailles avec La Citée de la Musique, avec ses fauteuils caramel et son parquet de bois. Sans oublier un public bien présent au rendez-vous que nous a donné Emel Mathlouthi... La suite

Emel Mathlouthi + Smadj en concert

Emel Mathlouthi + Smadj par Julyzz
La Cigale - Paris, le 29/01/2013
Emel Mathlouthi, c'est d'abord une voix. Une voix puissante qui ondule du grave aux aigües avec une souplesse jubilatoire; mais c'est avant toute une voix qui raconte la Tunisie;... La suite

Emel Mathlouthi + Djazia Satour (19èmes Rencontres d'Averroès) en concert

Emel Mathlouthi + Djazia Satour (19èmes Rencontres d'Averroès) par Pirlouiiiit
Espace Julien - Marseille, le 24/11/2012
Ce soir je me serais bien laissé tenté par la Balkan Connection au Cabaret qui regroupe Watcha Clan et Click Here ... mais les ayant vu tous deux séparément il n'y a pas si... La suite

Théâtre de Fourvière - Lyon : les dernières chroniques concerts

Interpol + Idles (Nuits de Fourvière 2019) en concert

Interpol + Idles (Nuits de Fourvière 2019) par Cathy et Jeff Ville
Théâtre Antique de Fourvière - Lyon, le 01/07/2019
Idles Ils n'ont pas le même look, les visages juvéniles imberbes ont été supplantés par des visages d'hommes murs garnis de barbes bien taillées, les coupes en pétard voir à... La suite

The Good The Bad & The Queen (Nuits de Fourvière 2019) en concert

The Good The Bad & The Queen (Nuits de Fourvière 2019) par Daddrock
Théâtre antique de Fourvière, Lyon, le 15/07/2018
Le marqueur rock de Fourvière 2019 est sans aucun doute The Good The Bad & The Queen. Loin, très loin devant Interpol proposant quelques jours plutôt un récital à la Pixies. Sans... La suite

The G / Première Partie de Midnight Oil en concert

The G / Première Partie de Midnight Oil par Jacques 2 Chabannes
Théâtre antique de Fourvière, Lyon, le 09/07/2019
Corsica Glamzione ! (ça ne veut rien dire, je sais, mais ça me plaît !) Comme il est de coutume, le rite des "premières parties", s'il ne fait pas toujours des heureux parmi... La suite

New Order + Mermonte (Nuits de Fourvière 2019) en concert

New Order + Mermonte (Nuits de Fourvière 2019) par Ylxao
Théâtre antique de Fourvière - Lyon, le 28/06/2019
Toute la journée, tentant vainement de travailler sereinement, je lutte intérieurement contre la grande menace qui sourde : l'impatience. Lyon : L'été est là. Les Nuits de... La suite