Accueil Chronique de concert Deep Purple + Gotthard
Samedi 29 février 2020 : 10656 concerts, 25934 chroniques de concert, 5286 critiques d'album.

Chronique de Concert

Deep Purple + Gotthard

Deep Purple + Gotthard en concert

Le Dôme - Marseille 5 décembre 2009

Critique écrite le par

3 ans après leur dernier passage au Dôme quasi jour pour jour, les vieux de Deep Purple revenaient enflammer la cité phocéenne. Décidément increvables les papys du hard ! Tourner pendant trois années d'affilée, enquiller au moins 6 ou 7 dates françaises à chaque fois (on en est à 18 en gros depuis 2006 dans l'hexagone, chapeau !), et toujours assurer les classiques, vaille que vaille, moi je dis bravo les gars !

DSC_Deep P


Quand la date fut annoncée il y a de cela presque 6 mois, il était évident que j'en serai à nouveau. Mais quand il y a même pas deux mois, les suisses de Gotthard furent ajoutés comme première partie, inutile de dire que j'étais aux anges ! Car étant monté les voir spécialement sur Paris le dimanche précédent, forcement de les voir à la maison, c'était un bonus en forme de cadeau de Noël !

DSC_ Gotthard


Alors évidemment, ils n'ont pas joué leurs deux heures habituelles. Mais en 50 minutes (ce qui est déjà très bien pour un opener), ils ont réussi à réaliser un condensé très représentatif de tout ce qu'ils savent jouer. Du rock pêché de "I don't mind" qui fait taper du pied, à leur coté heavy aux gros riffs de "Gone too far" et du mythique "Anytime anywhere" en passant par leurs titres plus hard fun comme "Lift you up" ou "Top of the world", sans oublier une courte pause acoustique pour prouver leur savoir faire en matière de ballades, franchement les mecs vous avez assuré et donné une très bonne représentation de la palette hard rock que vous balancez depuis près de 20 ans !

DSC_ Gotthard


Le plus pour DG et moi, par rapport à Paris, c'est que dans le court set acoustique, nous n'avons eu que "Heaven" en commun. Et entendre "One life, one soul", et "In the name" (plus surprenant comme choix, mais magnifique), c'etait total plaisir pour nous !
A propos de cet intermède acoustique, je ne dirai pas comme certains que cela a cassé l'ambiance. Au contraire ils ont voulu montrer qu'ils sont doués en ballades pour toucher plus de public certainement, et puis ca fait partie intégrante de leur musique pour ceux qui connaissent toute leur discographie ;) Et au vu de l'affluence à leur merchandising à l'entracte, ils ont réussi leur coup, les cds et tshirts partant très bien.

DSC_ Gotthard


Et s'ils ont gagné de nouveaux fans, c'est encore et toujours, en plus de leurs compos béton, grâce à un Steve Lee impérial à la voix et à la prestance scénique (le tournage de pied de micro on l'avait pas encore eu tiens ! Faut dire qu'il y avait plus de place sur la scène du Dôme), qui m'a fait penser plus que jamais à Steven Tyler d'Aerosmith, croisé avec un Coverdale dans ses meilleurs années (c'est à dire il y a longtemps :p). Tous les autres musiciens sont en place, c'est carré au possible, sans oublier l'émotion ("Need to believe") et le fun (le génial "The oscar goes to you" !). Et chose rare dans cette salle pour un groupe à grattes saturées, le son était très bon, appuyant de ce fait toute la puissance du combo, notamment lors d'un "Shangri La" appelé à devenir un classique live, ou d'un "Anytime Anywhere" final explosif, qui reste dans les mémoires bien après la fin de la soirée (n'est ce pas Eric et Seb ? :p).

DSC_ Gotthard


Un carton plein pour les Helvètes, qui m'a fait bien plaisir, car ce n'était pas gagné à l'avance, peu de gens dans la foule les connaissant (mais plus que ce à quoi je m'attendais tout de même, dans la fosse).
Enfin voilà, pour plus de détails sur ce combo, voir mon mon cr parisien.

Setlist:

Unspoken Words
Gone Too Far
Top Of The World
Need To Believe
--

Acoustique :
One life one soul
In the name
Heaven

--
Shangri La
I Don't Mind
The Oscar Goes To...
Lift You Up
Anytime Anywhere



DSC_Deep P


Après une courte pause, le noir se fait et une intro retentit. Et hop, les légendes du Grand Pourpre se ramènent d'emblée avec un "Highway star" qui enflamme direct la salle ! Enfin, quand je dis enflammer, faut relativiser hein... Ce n'est pas le délire assourdissant ni un concours de stage diving ! Car la moyenne d'age tourne autour de la cinquantaine, avec tout de même pas mal de plus jeunes (surtout en bas, mais à part sur "Smoke on the water", les gradins ne se lèveront pas, ca reste "pépère". Mais excellent. C'est ce qui compte.

DSC_Deep P


Par contre sur scène, ce qui compte aussi, c'est que le chanteur reste en vie jusqu'à la fin du show ! Et honnêtement, en voyant débarquer un Gillian très amaigri, avec un sacré coup de vieux par rapport à 2006, et plus que tout une voix amoindrie, j'ai eu peur qu'il crève dès le premier refrain de "Highway star" !! Quel fossé entre son entrée chemise blanche ouverte, encore classe, d'il y a trois ans, et celle d'hier soir genre "petit vieux" hésitant en jean tshirt blanc simple...

Sur les morceaux plus récents, il s'en sortait mieux, mais sur les classiques, y a des moments où il souffrait vraiment, visage tout rouge, et manquements dans la voix pour les parties les plus hautes. Sur "Space Truckin'" ou sur "Perfect strangers" j'ai cru qu'il agonisait parfois !

DSC_Deep P


Bon, le tableau parait bien noir, car l'écart avec avant est énorme, mais en réalité il assure encore le père Gillian à son age. Il gigote, il danse, il saute... il a toujours le fun et l'envie. Tout comme le vieux Glover, le vieux Paice (énorme de groove et de précision derrière ses fûts !), les moins vieux Airey aux claviers et plus que tout monsieur Steve Morse à la gratte. J'en ai vu des guitaristes en live... un paquet même... mais alors, un guitariste avec une telle CLASSE, pratiquement jamais ! Que Blackmore reste dans son trip médiéval, et surtout laissez Morse et son toucher dégoulinant de feeling au sein de Purple ! En plus, il a toujours, mais alors toujours, un sourire jusqu'aux oreilles. Il parait tellement facile, que ca en est dégoutant pour les apprentis gratteux :p. Sérieux ce mec c'est un joyau, et je ne me lasse pas de le regarder sur scène. Son solo était assez original, plein d'effets, mais j'ai préféré celui de la dernière fois, plus rock.

DSC_Deep P


Cependant, et c'est vraiment rare pour moi, je n'ai pas été ennuyé par les soli de chaque musicien. Car ce ne sont pas des solis de démonstration (genre les shredders...), mais toujours groovy, mélodiques, intéressants. Même pour le solo de claviers et les (courts) soli de basse/batterie.

Après presque deux heures de spectacle, on sort de la salle avec une méga banane, en ayant l'impression de se réveiller d'un retour dans le temps.
Car s'epoumoner sur un "Strange kind of woman", banguer sur un "Fireball", avoir un orgasme sur "Perfect strangers" (une de mes favorites de chez favorites que je ne pensais pas avoir car enlevée de la playlist depuis quelques semaines !), entendre live les mythiques "Smoke on the water" et "Black night"... c'est pas du revival bandifiant ca ?!
En plus les morceaux plus récents comme "The battle rages on" ou "Rapture of the deep" sont vraiment bonnards et s'intègrent bien au set. Que demander de plus ? Juste un boeuf avec les Gotthard sur "Hush" (que ces derniers reprennent vraiment excellemment) en rappel, c'aurait été le top !

DSC_Deep P


Mais on va pas finasser, ce live a encore ravi le public, qui était venu en très grand nombre de surcroit. Rendez vous dans trois ans les gars ? ;)


Setlist (un petit doute après "Perfect strangers", et un gros doute pour "Speed king", qui, s'ils l'ont faite, était avant "Strange kind of woman" ! Des spécialistes rectifieront surement ;) ):

Intro/Highway Star
Things I Never Said
Wrong Man
Strange Kind Of Woman
Wasted Sunsets
Rapture Of The Deep
Fireball
Contact Lost/Steve Morse solo
Sometimes I Feel Like Screaming
The Well-Dressed Guitar
Perfect Strangers
Wring That Neck
No One Came
Don Airey solo
The Battle Rages On
Smoke on the water


Space Trucki'
Hush
Black Night


DSC_Deep P

> Réponse le 14 décembre 2009, par Cabask

Désolé de casser un peu l'ambiance, mais tu as toi même émis les réserves concernant le concert. Il ne m'est dès lors pas possible de mettre 4 étoiles à cette prestation. Je ne parlerai pas de la 1ère partie que je trouve d'une lourdeur et que je qualifierais de caricature sur pattes. Le chanteur (qui en plus a une excellente voix) en fait des caisses et le guitariste (excellent lui aussi pourtant) n'a pas fait un solo propre (je parle de son son). Bref, vraiment mais vraiment pas ma tasse de thé. Il y a 20 ans c'était marrant, dans l'air du temps, mais là c'était assez ridicule. On se serait cru devant Spinal Tap Mais ça plait, donc je respecte. Et pour Deep Purple, les limites vocales de Gillan sont quand même flagrantes. Je n'ai pas eu la chance de le voir auparavant et suis...  La suite | Réagir

> Réponse le 16 décembre 2009, par manu

[Le Dôme - Marseille - 5 décembre 2009] La troisième chanson qu'a jouée Deep Purple était Blood sucker ;) sinon le concert était vraiment énorme, mais le son de la grosse caisse était trop fort, dommage (toujours pour Deep Purple). Jai bien apprécié Gotthard meme si je connaissai que 2 chansons. Tout simplement inoubliable, merci pour ces belles photos :)  Réagir

> Réponse le 30 juillet 2011, par JPM

[Théâtre Antique de Vienne - 27 juillet 2011] Cela faisait plusieurs concerts que je désespérais de revoir le pourpre briller de tous ses feux. Ce fut fait avec ce concert de Deep Purple le 27 juillet 2011 à Vienne. Toujours impeccable pour Ian Paice, Roger Glover et Steve Morse. Une prestation correcte pour Don Airey qui souffre de l'ombre laissée par Jon Lord. Et enfin un Ian Gillan qui a retrouvé une bonne partie de ses qualités vocales ce qui lui a permis de chanter quelques morceaux de "in rock". Une formation efficace dans un cadre exceptionnel - le Théâtre Antique de Vienne - avec du matériel de qualité ; une alchimie qui ne pouvait que fournir un concert remarquable !   Réagir


Deep Purple : les dernières chroniques concerts

The Iron Troopers + Into the Deep + Zepset en concert

The Iron Troopers + Into the Deep + Zepset par Jérôme Justine
Salle Dumoulin, Riom, le 08/12/2018
En ce samedi 8 décembre 2018, c'est vers la belle ville d'Auvergne nommée Riom le Beau, et plus exactement vers une Puce à l'Oreille délocalisée dans la Salle Dumoulin que je me... La suite

Ian Paice (Deep Purple) with Purpendicular + Bohemian Supermarket en concert

Ian Paice (Deep Purple) with Purpendicular + Bohemian Supermarket par Jérôme Justine
la Puce à l'Oreille, Riom, le 26/01/2018
Pour la première fois de ma vie je vais écrire une chronique de concert de la main gauche. Je ne sais pas si cela changera grand-chose à sa qualité, mais pour moi cela ajoute une... La suite

HELLFEST 2017 - JOUR 1 : DEEP PURPLE, MONSTER MAGNET, OBITUARY, MINISTRY, POWERWOLF, DEVIN TOWNSEND PROJECT, QUEENSRYCHE, AVATAR, EVERGREY, ANIMAL AS LEADERS, BOOZE & GLORY, MYRATH et SIDILARSEN en concert

HELLFEST 2017 - JOUR 1 : DEEP PURPLE, MONSTER MAGNET, OBITUARY, MINISTRY, POWERWOLF, DEVIN TOWNSEND PROJECT, QUEENSRYCHE, AVATAR, EVERGREY, ANIMAL AS LEADERS, BOOZE & GLORY, MYRATH et SIDILARSEN par Holy Vier
Clisson, le 16/06/2017
HELLFEST JOUR 1 Arrivée à 11 heures, et le temps de passer les contrôles, on découvre un site très sensiblement agrandi devant les mainstages, et trois écrans géants qui... La suite

Deep Purple/RavenEye en concert

Deep Purple/RavenEye par Gandalf
Le Dôme à Marseille, le 02/11/2015
Mon fils, après quelques titres de DP :"Mais c'est normal que le chanteur il disparaisse souvent ?!" Moi même :"Oui oui, c'est pour lui reposer la voix, il est plus tout... La suite

Gotthard : les dernières chroniques concerts

Gotthard en concert

Gotthard par Gandalf
Le Moulin à Marseille, le 17/10/2014
Après la déception ressentie lors du live de 2012 à Paris, on s'était dit qu'on n'irait plus jamais voir Gotthard, groupe tellement cher à notre coeur pourtant, à DG et moi... La suite

Gotthard en concert

Gotthard par Gandalf
La Cigale - Paris, le 21/10/2012
Après la mort précoce de leur emblématique chanteur il y a deux ans, les autres membres de Gotthard ont décidé de poursuivre l'aventure. C'est tout à leur honneur, surtout qu'avec... La suite

Gotthard par Rama
Ninkasi Kao - Lyon, le 16/10/2012
"Ce qui ne tue pas rend plus fort" : cet adage résume à lui seul l'évolution de Gotthard. Un groupe qui, malgré le décès soudain de Steve Lee, membre fondateur et chanteur de la formation depuis vingt ans, a su poursuivre sa carrière en recrutant le talentueux Nic Maeder. Il suffit de voir la longue file d'attente devant le Ninkasi Kao pour... La suite

Hellfest 2012 - Lizzy Borden + Street Dogs + Unisonic + Gotthard + Turbonegro + Dropkick Murphy's + Megadeth + King Diamond (Hellfest 2012) en concert

Hellfest 2012 - Lizzy Borden + Street Dogs + Unisonic + Gotthard + Turbonegro + Dropkick Murphy's + Megadeth + King Diamond (Hellfest 2012) par Abigail Darktrisha
@ Clisson, le 15/06/2012
Choisir entre le Hellfest et le Azkena Rock, qui se déroulait à une journée près en même temps, n'a pas été chose facile au vu de la belle affiche du festival Espagnol avec... La suite

Le Dôme - Marseille : les dernières chroniques concerts

-M- Matthieu Chédid en concert

-M- Matthieu Chédid par Clementinasofamosa
Le Dôme, Marseille, le 23/11/2019
Les premiers mots qui me viennent à l'esprit lorsque je repense au concert de -M- sont : "Comment moi -M-isérable -M-élomane, puis-je me faire adopter par la -M-onumentale famille... La suite

Damien Saez en concert

Damien Saez par Kris Tian
Le Dôme, Marseille, le 20/11/2019
En voulant écrire cette chronique je réalise que je n'aurais jamais le phrasé aussi beau que celui de Damien Saez. Je n'ai pas la plume aussi fine, la rime aussi belle qui font de... La suite

Aldebert feat. Claire Keim, Gauvain Sers, Malou, Barcella ... (10 ans d'Enfantillage) en concert

Aldebert feat. Claire Keim, Gauvain Sers, Malou, Barcella ... (10 ans d'Enfantillage) par Pirlouiiiit
Dome, Marseille, le 16/11/2019
Contexte : Je suis assez fan de Aldebert et ce depuis que je suis tombé sur son premier album (il y a une dizaine d'année semble t il) : Je l'ai déjà vu en concert au Silo en... La suite

Alice Cooper + Black Stone Cherry en concert

Alice Cooper + Black Stone Cherry par jorma
Le Dôme, Marseille, le 03/09/2019
Black Stone Cherry "God Bless you! We love You so much..." Voilà, c'est tout ce que je peux dire du concert de Black Stone Cherry puisque c'est sur ces belles paroles, si... La suite