Accueil Chronique de concert Deerhunter + Dan Deacon + Baths + Lower Dens + Factory Floor (Festival Super Mon Amour ! 2011)
Mardi 15 octobre 2019 : 13864 concerts, 25715 chroniques de concert, 5267 critiques d'album.

Chronique de Concert

Deerhunter + Dan Deacon + Baths + Lower Dens + Factory Floor (Festival Super Mon Amour ! 2011)

Deerhunter + Dan Deacon + Baths + Lower Dens + Factory Floor (Festival Super Mon Amour ! 2011) en concert

Gaîté Lyrique, Paris 7 et 9 avril 2011

Critique écrite le par



Défricheur et audacieux depuis ses débuts il y a quatre ans, le festival Super Mon Amour ! - dont l'édition 2011 était organisée à la Gaîté Lyrique à Paris, mais aussi à l'Olympic à Nantes et au Grand Mix à Tourcoing - a confirmé son sérieux penchant pour les belles découvertes de tout jeunes groupes et les confirmations réjouissantes du statut d'ovni musical de certains artistes... Petits comptes rendus des soirées des 7 et 9 avril à la flambant neuve Gaité Lyrique avec Baths, Factory Floor, Dan Deacon, Lower Dens et Deerhunter :



Baths

Jeudi 7 avril 2011. Le temps de découvrir les locaux high tech de la Gaîté Lyrique, " le nouveau lieu parisien des cultures numériques et de la musique actuelle ", un établissement culturel de la Ville de Paris comme Le 104, et le concert de Baths commence déjà dans la grande salle de concerts, un cube un peu aseptisé mais recouvert d'écrans géants sur tous les murs (sauf au fond de la salle)... La climatisation est déjà en panne, la scène semble un peu basse et il faut avoir fait quelques séances de musculation pour réussir à ouvrir les portes sans effort, mais l'accueil est sympa (on peut même sortir dans la rue pour prendre l'air... ) et l'endroit est idéal pour communier avec un artiste. Baths et son mélange entre électro pop onirique et bidouillages synthétiques bruitistes ne se prive pas pour en profiter ! Iil torture ses machines infernales d'une épatante manière, aussi démonstrative que communicative (monsieur a l'air de s'éclater !) afin d'en tirer la substantifique moelle : une savoureuse et stimulante bouillie électronique qui booste éhontément... Puis, il se saisit de son micro pour interpréter des pop songs électroniques à la fois sexy, décalées et accrocheuses. Le résultat ne se fait pas attendre : le public est à fond et voit arriver la fin du set avec regret. Belle découverte !



Factory Floor

Juste après cette très bonne entrée en matière, Factory Floor ne réussit pas à nous faire décoller avec sa musique électro post punk froide, jouant sur la frustration (jamais d'explosion) et d'apparence assez prétentieuse. On a beau essayer de pénétrer dans l'univers de Factory Floor, cela nous est impossible : à notre sens, il ne se passe rien sur scène, c'est le calme plat, l'encéphalogramme au ras des pâquerettes... Les trois musiciens semblent se faire chier gravement à bidouiller leurs instruments (guitare, synthés, batterie, ordi... ) et leur ennui est contagieux. Un coup pour rien donc, même si le public semble globalement apprécier la mixture, pourtant servie sans conviction aucune.



Dan Deacon

Juste après, et comme prévu, c'est le grand happening électronico punk de Dan Deacon, un jeune homme au physique de geek total qui ne goûte guère le fait le monter sur scène, préférant se mêler à la foule dans la fosse de la Gaîté Lyrique... S'en suit un concert formidablement puissant, très participatif (Mr Deacon fait ce qu'il veut de son auditoire : concours de danses, assis, debout, assis, en cercle au milieu de la salle, bras en l'air... ) mais pas très visuel, car il est souvent impossible de voir plus qu'une étrange tête de mort fluorescente et clignotante - placée au dessus du matos - au milieu d'un attroupement de gens hystériques au centre de la salle.



Malgré cela et malgré la coupure de son de 10 minutes, le show de Dan Deacon est impressionnant : ses expérimentations sonores à base de machines électroniques sauvagement poussées dans leurs derniers retranchements et de cris déments dans un pauvre micro sont méchamment trippantes ! Les cerises sur le gâteau étant la participation hallucinante du public (en transe et complétement sous le joug de cet hurluberlu à la fois drôle et rock 'n roll) et les visuels aussi bluffants que déchirés se démultipliant sur les dizaines d'écrans géants placés sur les murs de la salle... Un truc de dingue qui fait tourner la tête et exploser en plein vol un bon nombre de neurones ! Attention, jeunes inconscients, pour apprécier à fond le show Dan Deacon sur scène (heu, dans la salle), il faut être en très, très grande forme ! Vous voilà prévenus !



Lower Dens

Samedi 9 avril 2011. La soirée a commencé très (trop !) tôt à 18h30 et quand nous arrivons le groupe Lower Dens est en train de dérouler son set sur la scène de la Gaité Lyrique, qui affiche complet ce soir et qui est donc transformée en cocote minute au bord de l'explosion, à cause de l'affluence et la chaleur quasi insoutenable... En théorie la musique de ce groupe a tout pour plaire puisque c'est Deerhunter, dont nous sommes très fans, qui a choisi de l'emmener sur toutes les dates de sa tournée européenne. Les écoutes sur internet étaient prometteuses, l'on s'attendait à découvrir en live un combo captivant. Et bien que nenni ! Le brouet servi au menu est assez indigeste, peu scénique et très rapidement fatigant... Cette sorte de rock 'n pop sonique et noisy cherche à être originale, mais ça ne fonctionne simplement pas sur nous ! Impossible de rentrer dans le set de Lower Dens, qui, en plus, nous a bien fait peur avec les mines blafardes de hypters en manque d'inspiration des musicos (mèche arrogante et look de viking à moustache descendant de son drakkar pour le bassiste chanteur... ) ! Cela dit, le public branché de la Gaité Lyrique, composé à vue d'oeil à 63% de branchouilles super lookés à lunettes carrées débiles a peut-être apprécié, il faudra lui demander...



Deerhunter

Place au plat de résistance de la soirée, la prestation très attendue des Américains de Deerhunter (auteurs fin 2010 de l'inépuisable album Halcyon Digest), un passionnant groupe dont le terrain de chasse va des territoires pop indé catchy, aux contrées rock dissonantes en passant par des oasis d'expérimentations psychédéliques... Pour simplifier, on pourrait parler d'une rencontre singulière entre Sonic Youth, Pavement et Animal Collective dont Bradford Cox, le leader guitariste chanteur et principal songwriter de Deerhunter (également responsable du projet Atlas Sound), est un proche... Sur disque, c'est hyper réussi et sur scène... cela l'est tout autant, l'auditeur étant emmené très, très loin, malgré un ou deux dérapages un peu longs et complaisants à la fin de certains morceaux. Malgré ce léger défaut (constaté en très peu d'occasions), Deerhunter offre son meilleur visage à la Gaité Lyrique : il est impossible de ne pas s'envoler quand ces quatre musiciens là sont ensemble sur une scène... Boostés par des rythmiques basse/batterie à la fois souples, solides et vigoureuses, les guitares et le chant partent en spirales vers les cieux. Cette pop rêveuse hyper originale fait un effet énorme en live, car elle est très bien écrite (mélodies jouissives, refrains décalés, idées géniales d'enchevêtrements de six cordes... ) et superbement arrangés en direct grâce à moult effets maitrisés à la perfection... C'est donc un trip d'excellente qualité que propose Deerhunter avec des titres comme 60 Cycle Hum, Desire Lines, Little Kids, Memory Boy, Nothing Ever Happened, Helicopter et Agoraphobia, entre autres... Et l'on se rend compte que peu de groupes actuels sont aussi doués pour propulser la pop dans l'espace et le 21ème siècle ! En étant assez économes de leurs paroles et de leurs gestes (même si l'on sent la passion qui anime le combo dans chaque note jouée), les membres de Deerhunter et leur inquiétant leader torturé et dégingandé arrivent à rendre paradisiaques les infernales et alambiquées chansons qui jaillissent de leurs psyché embrumées... Deerhunter est donc plus que jamais à voir sur scène !

A lire également, un compte rendu du très bon concert de Deerhunter à la Route du Rock, en août 2009...

Liens : www.supermonamour.com, www.gaite-lyrique.net, www.facebook.com/gaitelyrique, www.myspace.com/bathsmusic, www.myspace.com/factoryfloor, www.myspace.com/dandeacon,www.myspace.com/lowerdens, www.myspace.com/deerhunter, http://halcyondigest.com, http://deerhuntertheband.blogspot.com/, www.facebook.com/pages/Deerhunter, www.4ad.com.

Photos : Robert Gil www.photosconcerts.com


Deerhunter : les dernières chroniques concerts

Yak, Slaves, Foals, It It Anita, Crack Cloud, Deerhunter, Jacco Gardner, Flavien Berger (Festival Check In Party 2019) en concert

Yak, Slaves, Foals, It It Anita, Crack Cloud, Deerhunter, Jacco Gardner, Flavien Berger (Festival Check In Party 2019) par Dissy
Guéret, le 24/08/2019
Un festival de rock indé dans la Creuse ? Qui aurait pu le croire ? C'est pourtant le magnifique cadeau que nous ont fait Terre du Milieu et Shut Up & Dig !, les deux assos à... La suite

Metronomy, Deerhunter, Hand Habits, Pottery, The Growlers, David August (La Route du Rock Collection Eté 2019) en concert

Metronomy, Deerhunter, Hand Habits, Pottery, The Growlers, David August (La Route du Rock Collection Eté 2019) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 17/08/2019
Dernier jour de La Route du Rock Collection Été 2019, avec plein de belles choses à voir en live sous la pluie au milieu d'un public un peu moins nombreux que les jours... La suite

Deerhunter (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) en concert

Deerhunter (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 03/06/2018
Curieusement placés en ouverture de journée (peu après 18 heures !) sur la grande scène extérieure du This Is Not A Love Song Festival, les très rares et déjà cultes... La suite

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2018, 3-3 : Fabulous Sheep, Rolling Blackouts, Loheem, Park Hotel, Le Sound Truck, Deerhunter, Harold Martinez, The Breeders, Ezra Furman, Idles en concert

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2018, 3-3 : Fabulous Sheep, Rolling Blackouts, Loheem, Park Hotel, Le Sound Truck, Deerhunter, Harold Martinez, The Breeders, Ezra Furman, Idles par Philippe
Paloma, Nîmes, le 03/06/2018
Le samedi, c'était par ici ! Troisième et déjà dernier jour (dommage, on commençait juste à prendre le rythme !) au festival TINALS. Météo fraîche (un petit vent moyennement... La suite

Factory Floor : les dernières chroniques concerts

Motorama, Woodkid, Blackmail, Factory Floor (Festival Pantiero 2014) en concert

Motorama, Woodkid, Blackmail, Factory Floor (Festival Pantiero 2014) par Marcing13
Pantiero Cannes, le 08/08/2014
Cannes en plein cœur de la French Riviera. Son soleil, sa croisette et ses paillettes, et son palais des festivals, ses stars et son festival... Non ce n'est pas du fameux... La suite

Lower Dens : les dernières chroniques concerts

La Route du Rock 2012 : The XX, The Walkmen, Mazzy Star, Hanni El Khatib, Lower Dens, Chromatics, The Soft Moon, Spiritualized, Dominique A, Alt-J, Ela Orleans, Willis Earl Beal, Stephen Malkmus & The Jicks, Colin Stetson, Mark Lanegan...  en concert

La Route du Rock 2012 : The XX, The Walkmen, Mazzy Star, Hanni El Khatib, Lower Dens, Chromatics, The Soft Moon, Spiritualized, Dominique A, Alt-J, Ela Orleans, Willis Earl Beal, Stephen Malkmus & The Jicks, Colin Stetson, Mark Lanegan... par Clement Chevrier
Fort de Saint-Père, Saint-Malo, le 12/08/2012
Suite à une longue ascèse festivalière due à nombre de raisons croisant l'écœurement Live Nation, l'excitation des plus modestes qu'a pu susciter en moi la suprématie... La suite

Breton + Mark Lanegan + The XX + Lower Dens + Savages + Veronica Falls (Festival La Route du Rock 2012) en concert

Breton + Mark Lanegan + The XX + Lower Dens + Savages + Veronica Falls (Festival La Route du Rock 2012) par Alexandre Costuche
Fort de Saint-Père, Saint-Malo, le 11/08/2012
C'est sous un soleil de plomb et un mal de tête... en plomb que débute cette seconde journée de festival breton (à noter que la Bretagne est bien connue pour être la région ou... La suite

Gaîté Lyrique, Paris : les dernières chroniques concerts

Rendez-Vous en concert

Rendez-Vous par lol
La Gaité Lyrique, Paris, le 05/04/2019
C'est une salle de la Gaité Lyrique "sold out" depuis plusieurs semaines qui attendait avec beaucoup d'impatience, de curiosité et de chaleur le nouveau concert parisien de... La suite

Grandaddy + Black Lips (Arte Concert Festival 2017) en concert

Grandaddy + Black Lips (Arte Concert Festival 2017) par Samuel C
Gaité Lyrique, Paris, le 06/04/2017
Soirée contrastée avec les Black Lips puis Grandaddy dans le cube post-moderne de la Gaité Lyrique et son bar rococo sublime... Black Lips Ajoutés à l'affiche alors que... La suite

Fred Pallem et le Sacre du Tympan, Tribute To Francois de Roubaix en concert

Fred Pallem et le Sacre du Tympan, Tribute To Francois de Roubaix par lol
Gaitée Lyrique, Paris, le 05/10/2016
C'est à la Gaité lyrique, temple de la "boboitude" parisienne, que Fred Pallem et son "Sacre du Tympan" donnaient un concert hommage à François de Roubaix, qui est est mort il... La suite

Courtney Barnett en concert

Courtney Barnett par Xavier Averlant
La Gaité Lyrique, Paris, le 05/12/2015
Direction la Gaîté Lyrique pour le dernier concert de la tournée européenne de Courtney Barnett, le phénomène rock indépendant des deux dernières années. Les critiques sont... La suite