Accueil Chronique de concert Detroit Cobras
Jeudi 21 novembre 2019 : 11380 concerts, 25773 chroniques de concert, 5279 critiques d'album.

Chronique de Concert

Detroit Cobras

Detroit Cobras en concert

Le Gibus - Paris 30 octobre 2019

Critique écrite le par

Rarissimes en live, les Detroit Cobras proposaient 4 dates françaises au cours de leur venue en Europe. La première et dernière fois qu'ils avaient joué à Paris en 2004, ils "se contentaient d'un show à l'américaine" d'après Foutraque.com.

Au cours de leur carrière, les Detroit Cobras ont enchaîné de grands albums de garage soul qui demeurent trop méconnus. Parmi ces productions, "Baby" se démarque allègrement. En ce 30 octobre, ils se produisaient au Gibus. On ne s'y rend que pour voir les groupes souvent cultes mais pas pour le lieu qui n'a de mythique que le nom. La salle a très mal vieilli et la visibilité est très réduite lorsque le public vient en nombre, ce qui est le cas en ce mercredi, la référence footballistique aux "poteaux carrés" qui gâchent tout sied parfaitement au moment...



Les représentants de Detroit nous ont conquis corps et âme sur disque mais cette soirée ne sera pas à la hauteur des espérances : un son faiblard, des lumières moyennes et une chanteuse en petite forme. Les 4 autres musiciens sont extras et se donnent à fond : les lunettes de soleil sont dirigées vers le firmament et les rythmes incandescents s'enchaînent. Dans la droite lignée de Ronnie Spector, la leadeuse Rachel Nagy capte toute l'attention mais elle n'est qu'à moitié là, la faute à des retours-sons dont elle se plaint et à un état apparemment second. Elle dissertera longuement sur Dunkerque, où ils jouaient la veille et sur l'inusable "I don't speak french". Le concert sera fulgurant : 1h10 de show, ni plus, ni moins, où la déception et la frustration étaient au rendez-vous.


Le Gibus - Paris : les dernières chroniques concerts

Thundermother en concert

Thundermother par Samuel C
Le Gibus - Paris, le 13/05/2018
En ces temps incertains, entendre une version, même approximative, d'"Imagine" dans le métro permet de s'alléger la tête alors que l'on s'approche du quartier République. Mythique... La suite

Grand Blanc + Zone Libre Polyurbaine + Odezenne (Festival Avec le Temps) en concert

Grand Blanc + Zone Libre Polyurbaine + Odezenne (Festival Avec le Temps) par Philippe
Espace Julien, Marseille, le 04/03/2016
Programmation un poil hétéroclite ce soir pour le Festival Avec le Temps, dont on peut tout de même saluer un petit regain d'audace, malgré qu'ils ont inexplicablement raté les... La suite

Ycare par Anne-Françoise
Gibus Paris, le 02/07/2008
Une interprétation incroyable due à une sensibilité exacerbée qui lui a permis de traiter ses compositions inédites de façon touchante, profonde ou amusante. Impossible de rester insensible à son tour : on vibre, on rit, on rattrape de justesse une larme à l'oeil mais bon sang, on vit !! A ne pas manquer : ses concerts à venir très bientôt !! La suite

The Idles par Liza
LE GIBUS PARIS 11è, le 22/02/2008
Une ambiance de Ouf. La qualification pour le 1/4 de final Emergenza festival le 03 avril, avec passage au new morning, si ça le fait. Vote à main levée. Come and vote for the idles. La suite