Accueil Chronique de concert Deux Boules Vanille + Pneu
Mercredi 29 mars 2017 : 11863 concerts, 24353 chroniques de concert, 5150 critiques d'album.

Chronique de Concert

Deux Boules Vanille + Pneu

Deux Boules Vanille + Pneu en concert

Connexion Live, Toulouse 3 Avril 2015

Critique écrite le 26 avril 2015 par Vilay

Vendredi 3 avril Jerkov a encore frappé (presque aussi) fort (que Pneu) niveau programmation. Ils recevaient deux duo dont la réputation n'est plus à faire dans le milieu alternatif.

La mise en bouche a été assurée par Deux Boules Vanille. Le nom trompeur de cette formation pourrait faire penser que les deux compères originaires de Lyon allaient sont prêts à servir une musique electropop kawai qui se déguste avec un kir royal. Il n'en est rien. L'audience est pourtant restée attentive à ce que certains considèrent exclusivement comme une performance technique n'ayant d'autre intérêt. Cependant, le côté musical est lui aussi présent. Pour ceux qui ont manqué la prestation, on peut résumer le projet par la présence de deux batteurs qui frappent sur des batteries équipées de capteurs. Des sons de vieux synthés analogiques sont assignés à ces derniers et ça permet de produire deux sons en un. Pendant que le premier son brut sort des fûts, on entend aussi des tas de mélodies qui émergent et s'entrecroisent. Les deux musiciens ne jouent pas sur la similitude des rythmiques et des mélodies mais bel et bien sur leur complémentarité et le tout se mélange plutôt bien ensemble. C'est lancinant, violent, mais pas dérangeant pour autant. Réservé à un public averti et open aux expériences auditives, les chorégraphies spasmophiles ne tardent pas à prendre possession de la salle. Avec la chaleur, la glace est brisée, ça fond et ça dégouline, on apprécie les suppléments de copeaux d'énergie. Le duo conclue avec un dernier morceau jamais joué (" ni en live ni en répète " selon leur dires...).




Le temps que Pneu se fraye un chemin pour installer son matos parmi le public, tout le monde s'éparpille pour aller s'abreuver. Force est de constater que le bar du Connexion a une réputation à tenir en terme de tarifs ultra prohibitifs. On y va donc mollo sur les boissons alcoolisées et on garde notre énergie pour se déhancher sur le math rock efficace de Pneu. Dès le début du set, le batteur averti l'audience qu'il est sur le point de vomir et ne se sent pas bien. Le public le menace de le priver de smecta s'il ne donne pas de sa personne et n'as pas d'autre choix que de s'exécuter.

Dès les premiers riffs envoyés par le guitariste, on comprend que les rythmiques ne feront pas défaut. Tout le monde est scotché. La majorité des spectateurs se demande comment Jean Baptiste Jeoffroy tient sur son tabouret de batterie alors qu'il manifeste des signes de fatigue tout au long du concert. On aurait compris que le set soit écourté voire annulé car personne n'est au top en permanence... On a tous le droit de sortir la carte " joker " pour raison médicale, une fois de temps en temps. Dans ces cas-là, on trouve toujours quelques mauvaises langues pour nous expliquer que c'est pas respectueux du public, que l'excuse du " je me sens pas bien " est un peu trop facile à sortir si on s'est déchiré le cerveau la veille, mais ce soir Pneu ne leur donne pas l'occasion de s'exprimer à ce sujet. Du coup, comme il faut bien se plaindre, de jeunes oreilles que Pneu n'a pas eu le temps de dépuceler avant, s'offusquent, d'une pénétration un peu traumatisante de sons saturés au sein de leurs orifices. Ça fait toujours mal la première fois mais ça a un goût de " reviens-y " alors même si ça râle, ça lâche pas sa place tout devant, à 20 centimètres de l'ampli guitare. Dans ces cas là, le mieux à faire, c'est d'augmenter le volume du son. Plutôt pratique, quand on n'est pas dépendant de l'humeur d'un sondier qui fera comme bon lui semble concernant les requêtes qui lui sont exprimées. Le petit rictus du gratteux apparaît et il tourne son potar vers la droite. En mode " autoroute ", le duo termine son set avec le respect de l'audience. Alors la prochaine fois qu'ils passent dans le coin, toi aussi, rejoins la communauté Pneu et dis non aux bouchons de cerumen !

Deux Boules Vanille : les dernières chroniques concerts

Morando & Villeneuve avec le Trio Vacarme-Deux Boules Vanilles-Flavien Berger en concert

Morando & Villeneuve avec le Trio Vacarme-Deux Boules Vanilles-Flavien Berger par Phil2guy
Château de Lourmarin, le 05/06/2016
Dernier jour de cette session 2016 du Festival Yeah qui prend aujourd'hui une tournure beaucoup plus electro. En cette fin d'après midi, Morando & Villeneuve jouent au Temple de... La suite

Pneu : les dernières chroniques concerts

La Colonie de Vacances : Papier Tigre, Electric Electric, Pneu et Marvin en concert

La Colonie de Vacances : Papier Tigre, Electric Electric, Pneu et Marvin par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 03/07/2015
La Colonie de Vacances, au début de l'été (on est le 3 juillet), dans une grande salle de La Coopé climatisée (c'est la canicule depuis quelque temps), ça donne envie de... La suite

David Haslam + Boogers + La Colonie de Vacances (Marvin + Pneu + Electric Electric +Papier Tigre) + Laurent Garnier (festival Yeah!) en concert

David Haslam + Boogers + La Colonie de Vacances (Marvin + Pneu + Electric Electric +Papier Tigre) + Laurent Garnier (festival Yeah!) par pirlouiiiit
Château de Lourmarin, le 08/06/2014
Lire la chronique du 1er jour par ici ou du 2ème jour par là Troisième et dernier jour de ce festival pour la prochaine édition duquel nous allons bloquer la date dès qu'on la... La suite

La Colonie de Vacances (Marvin + Pneu + Electric Electric + Papier Tigre) + Sound of Mars en concert

La Colonie de Vacances (Marvin + Pneu + Electric Electric + Papier Tigre) + Sound of Mars par Mystic Punk Pinguin
EstakCrew - Marseille, le 09/03/2013
Dans notre monde moderne, des personnes se sont rendues compte qu'elles étaient allergiques aux ondes (téléphones portables, wifi, etc ..). Fatigue, malaise, maux de tête, dans... La suite

Enfance Rouge + Pneu en concert

Enfance Rouge + Pneu par Ysabel
La Gare - Maubec, le 12/11/2011
Alors, je me doute que cela n'intéresse personne, mais ce soir c'est mon anniversaire ... Alors Méga Teuf, confettis et champagne me direz-vous ?? Et bien non, on a préféré partir... La suite