Accueil Chronique de concert Dionysos + The Film + Your Birthday Cake + Christopher O Riley (Festival de Sédières 2004)
Jeudi 20 février 2020 : 10849 concerts, 25925 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Chronique de Concert

Dionysos + The Film + Your Birthday Cake + Christopher O Riley (Festival de Sédières 2004)

Grange du château de Sédières 25 juillet 2004

Critique écrite le par



Cette année à Sédières, le dimanche soir était réservé à une "soirée éclectique". Le très nombreux public réuni dans la salle de spectacle du Château a donc vu se succéder sur scène un pianiste classique reprenant le répertoire de Radiohead, un songwriter folk en solo, un jeune groupe électro glam rock et une bande de furieux fracassant le blues, la folk, le hip hop, le punk et le rock dans leur shaker foutraque.

Tout commence dans le recueillement avec le pianiste classique américain Christopher O'Riley jouant les morceaux de Radiohead, adaptés par lui-même pour le piano solo. La démarche est originale (il est assez rare que le classique se penche sur la musique populaire actuelle), l'homme est content d'être là, souriant, loquace et affable, les morceaux sont bien choisis - True love waits, Exit music (for a film), Airbag, Let down etc -, les touches de son piano semblent être une prolongation de son corps mais... il manque quelque chose. On commence par observer avec stupeur que chaque fois qu'il frôle son piano, il semble atteindre l'orgasme ; cela doit être très agréable mais un peu de simplicité serait la bienvenue. Mais ce qui dérange le plus, c'est la surenchère virtuose qui s'abat sur des morceaux pourtant beaux dans toute leur simplicité... Il est révélateur à ce titre de constater que les deux titres les plus touchants seront River man (de Nick Drake, dédié au programmateur du festival, Fabrice Ponthier ; en voilà un qui fait tout pour se faire réinviter, et on le comprend) et Karma Police livrés sans effets de manche trop démonstratifs...

La suite s'avérera plus sobre, Philippe Saucourt alias Your Birthday Cake s'emparant de la scène pour un concert solo avec une guitare électrique ou acoustique et un banjo. Doté d'une voix évoquant parfois le leader de Spain (Josh Haden), Philippe Saucourt s'en sort plutôt bien, quelque chose passe entre la scène et le public... Toutefois, un son trop agressif et une certaine volonté de prolonger les morceaux quand tout a déjà été dit, forcent à mettre un bémol à l'enthousiasme provoqué par certains titres. Your Birthday Cake excelle dans la reprise transfigurée et sortie de son contexte : Seventeen des Sex Pistols est aussi méconnaissable que troublante, Pick up the phone de The Notwist donne envie d'écouter ce morceau en boucle en ne répondant plus jamais au téléphone, Isolation de Joy Division glace le sang et Wave of mutilation des Pixies (en rappel et au banjo) surprend...

The Film s'empare un peu plus tard de la scène en nous promettant "30 ou 45 minutes de rock énervé"... Pour notre part, on constate que les trois premiers morceaux sont assez mous et pas du tout énervés. On remarque par la même occasion que le chanteur/bassiste possède des accents évoquant parfois Marilyn Manson et souvent Iggy Pop. Mais ce qui frappe le plus, c'est l'absence de batteur (cela donnerait une puissance bienvenue à certains morceaux) et la présence souvent dispensable d'un saxophoniste assez loin d'égaler l'apport décalé de Steve MacKay dans un concert des Stooges... Ces petits détails témoignent en tout cas d'un salutaire désir d'être original et de ne pas reproduire une formule. Puis le tube adopté par DJ Zebra (et la pub) arrive : Can you trust me et son riff de guitare ultra accrocheur, son chant énervé (enfin !) et ses beats électro (malheureusement sous mixés)... Le jeune combo fait un triomphe à la fin de son concert et obtient même un rappel, on n'ose imaginer ce que cela donnerait avec un batteur survolté et un déluge électronique. The Film alterne donc le bon... et le moins bon mais on sent confusément que ce groupe a un potentiel explosif... s'il décide de vraiment se lâcher.





Au niveau "lâchage", Dionysos n'a de leçons à recevoir de personne... le show électrisant donné par la bande à Mathias a une nouvelle fois sidéré par son côté génialement fourre tout. On a beau chercher, on ne se souvient pas avoir assisté à un mauvais concert de Dionysos ! Celui donné à Sédières fait même carrément partie des meilleurs : le groupe est heureux d'être là, le public est entièrement (trop ?) acquis à sa cause, tout le monde est en grande forme, la salle est adaptée aux cascades, et c'est parti pour une heure trente de feu. On avait laissé Mathias surfant sur la marée humaine des Eurockéennes de Belfort en juillet 2003 ; en juillet 2004, on retrouve Mathias sautant partout comme un dératé, hurlant dans son micro, se roulant par terre comme un petit chenapan, allant même jusqu'à porter la violoniste Babet, escaladant les enceintes ou le mur de la grange, jetant sa chemise au public pour finir en... nageant torse nu sur le public, aux anges. En plus, tout le monde est au diapason : Mikybiky est déchaîné à la guitare et ses platines, Babetouchka est montée sur ressorts, Eric est bel et bien le "meilleur batteur du monde entier", Guillaume essaie constamment de détruire sa basse, tandis que Stephan passe du banjo aux claviers avec joie... Tous les styles sont passés en revue... et malmenés par l'ouragan sonique Dionysos. Tiens, un bout de blues... Oh, une guitare folk. Et là, c'est pas du hip hop ? Ça, c'est de l'électro. Putain, si c'est pas du punk garage, je veux bien me faire moine ! Argh, du psychobilly... Et là, de la chanson française reprise pied au plancher (Thank you satan de Léo Férré)... C'est un feu d'artifice, que dis-je, une explosion jubilatoire à écouter et à regarder, un spectacle total dont on ressort gonflé à bloc... et heureux. Thank you Dionysos !






A lire également : une interview de Mathias de Dionysos en 2002.


Photo Erwan, www.volubilis.net, à Saint-Malo.

Festival de Sédières : les dernières chroniques concerts

Echo and The Bunnymen + I Love You But I've Chosen Darkness + Cocoon + Tazio & Boy (Festival de Sédières 2006) en concert

Echo and The Bunnymen + I Love You But I've Chosen Darkness + Cocoon + Tazio & Boy (Festival de Sédières 2006) par Pierre Andrieu
Grange du château de Sédières, le 22/07/2006
Dans un cadre toujours aussi magique, et avec un accueil du public amélioré (plus de place pour se prélasser près du plan d'eau entre les concerts), le festival de Sédières... La suite

Abd Al Malik par lorenzo
festival de sédières, le 25/07/2009
Abd Al Malik est un grand bonhomme ! Il a un flow de dingue et c'est une bête de scène avec des musiciens hyper pro. concert inoubliable au festival de Sédières ! La suite

Jean-Louis Murat + Polar + Karin Clercq (Festival de Sédières 2005) en concert

Jean-Louis Murat + Polar + Karin Clercq (Festival de Sédières 2005) par Pierre Andrieu
Granges du Château de Sédières, Clergoux, le 26/07/2005
Grâce à la présence de Jean-Louis Murat (dont c'était la seule apparition sur scène cet été), la dernière soirée du festival de Sédières a fait le plein : entre 600 et 700... La suite

Elysian Fields + Kelly De Martino + Mansfield. Tya + Grand National (Festival de Sédières 2005) par Pierre Andrieu
Granges du Château de Sédières, Clergoux, le 25/07/2005
Il fallait bien un dimanche sans concerts pour se remettre des émotions ressenties lors des deux premières soirées du festival de Sédières avec Devendra Banhart, Mugison, Bang Gang, The National, The Wedding Present, Alamo Race Track et quelques autres... Après avoir goûté aux joies du farniente en Corrèze (un département riche en paysages... La suite

Dionysos : les dernières chroniques concerts

 -M-, Pascal Obispo, Ben Harper And The Innocent Criminals, Dionysos, Thérapie Taxi, Le Chemin des Chèvres, Hoshi (Ardèche Aluna Festival 2019) en concert

-M-, Pascal Obispo, Ben Harper And The Innocent Criminals, Dionysos, Thérapie Taxi, Le Chemin des Chèvres, Hoshi (Ardèche Aluna Festival 2019) par Lionel Degiovanni
Ruoms, le 29/06/2019
Cette année, l'Aluna Festival se tenait les 27, 28 et 29 juin, je n'ai pu être présent que les deux derniers jours... Donc, vendredi 28 Juin, après être parti du boulot,... La suite

Dionysos en concert

Dionysos par Muguet
Théâtre Ledoux, Besançon (25000), le 20/05/2016
DIONYSOS, UN GENTIL VAMPIRE EN PLEINE FORME Dionysos. Un groupe que je suis depuis "Song for a Jedi", et l'album "Western sous la Neige" (2002). Groupe sous le charme... La suite

Dionysos + Watlers / Benhamou en concert

Dionysos + Watlers / Benhamou par Prakash
Théâtre Sylvain, Marseille, le 24/06/2015
Point de salle de concert fermée ce soir, ce sera à l'extérieur et au théâtre Sylvain que Dionysos nous accueille. On a l'impression d'être à un festival dans ce cadre magnifique... La suite

Fiesta des Suds : Frédéric Nevchehirlian + Dionysos en concert

Fiesta des Suds : Frédéric Nevchehirlian + Dionysos par Ysabel
Docks des Suds - Marseille, le 20/10/2012
A notre arrivée à la Fiesta Des Suds, un dilemme insolvable se présente à nous : Venus principalement pour entendre deux artistes ... Il va falloir choisir entre Dionysos et... La suite

Grange du château de Sédières : les dernières chroniques concerts

Echo and The Bunnymen + I Love You But I've Chosen Darkness + Cocoon + Tazio & Boy (Festival de Sédières 2006) en concert

Echo and The Bunnymen + I Love You But I've Chosen Darkness + Cocoon + Tazio & Boy (Festival de Sédières 2006) par Pierre Andrieu
Grange du château de Sédières, le 22/07/2006
Dans un cadre toujours aussi magique, et avec un accueil du public amélioré (plus de place pour se prélasser près du plan d'eau entre les concerts), le festival de Sédières... La suite

Abd Al Malik par lorenzo
festival de sédières, le 25/07/2009
Abd Al Malik est un grand bonhomme ! Il a un flow de dingue et c'est une bête de scène avec des musiciens hyper pro. concert inoubliable au festival de Sédières ! La suite

Jean-Louis Murat + Polar + Karin Clercq (Festival de Sédières 2005) en concert

Jean-Louis Murat + Polar + Karin Clercq (Festival de Sédières 2005) par Pierre Andrieu
Granges du Château de Sédières, Clergoux, le 26/07/2005
Grâce à la présence de Jean-Louis Murat (dont c'était la seule apparition sur scène cet été), la dernière soirée du festival de Sédières a fait le plein : entre 600 et 700... La suite

Elysian Fields + Kelly De Martino + Mansfield. Tya + Grand National (Festival de Sédières 2005) par Pierre Andrieu
Granges du Château de Sédières, Clergoux, le 25/07/2005
Il fallait bien un dimanche sans concerts pour se remettre des émotions ressenties lors des deux premières soirées du festival de Sédières avec Devendra Banhart, Mugison, Bang Gang, The National, The Wedding Present, Alamo Race Track et quelques autres... Après avoir goûté aux joies du farniente en Corrèze (un département riche en paysages... La suite