Accueil Chronique de concert Doc Vinegar & les Types Arty + Neurotic Swingers
Lundi 18 novembre 2019 : 11284 concerts, 25769 chroniques de concert, 5277 critiques d'album.

Chronique de Concert

Doc Vinegar & les Types Arty + Neurotic Swingers

Doc Vinegar & les Types Arty + Neurotic Swingers en concert

Le Poste à Galène, Marseille 27 novembre 2015

Critique écrite le par

Rajeunissante soirée que ce 27 novembre, cochée de longue date pour assister au retour des quasiment dinosauresques [à l'heure de la 4G, Twitter, BFN Tv et compagnie], des plus très mystérieux mais des toujours aussi sexy... Neurotic Swingers ! Groupe qui a connu son heure de gloire, bien méritée en l'occurrence, il y a une bonne décennie (2002-2007 environ ?). A savoir, une réussite commerciale évidemment modeste mais qui les a quand même menés aussi bien dans les pages glacées de Rock'n'Folk, que dans des salles lointaines d'Amérique du Nord. Or il se trouve que l'atterrissage dans Rock'n'Folk et la tournée en Amérique du Nord sont d'assez bon marqueurs (pas les seuls bien sûr), des groupes underground qui sont allés au bout de leur rêve, qui en avaient donc les capacités et l'envie !... On se souvient qu'un super petit clip en bonus de leur compile French Fries, Guillotine & Love retraçait d'ailleurs leur virée ultramarine aux States.

En ouverture, contrairement à diverses annonces et rumeurs contradictoires (W.I. Captain Kirk ? Keith Richards O.D. ?), ce sera finalement Doc Vinegar & ses Types Arty, élégant quatuor de rock quinqua, qui porte haut les couleurs d'un rock vintage sixties bien léché, disons sous inspiration Beatles / Easybeats et autres groupes à brushing rotatif de Carnaby Street. Ce sont pour la plupart (ou la totalité ?) les mêmes qui nous ont régalé, mon niston et moi, de reprises de David Bowie il y a quelques semaines au Lollipop Music Store sous le nom de The Spiders From Venus (voir chronique par ailleurs)... Leur ouvrage personnelle est plutôt belle, sans pourtant s'appuyer sur des reprises, qui seraient faciles et sans doute plaisantes, des nombreux tubes de l'époque (ou alors sans reprises trop évidentes, doit-on reconnaître humblement).

Sapés comme le veut cette musique, le groupe est un modèle d'élégance, malgré sa musique pop d'abord un peu trop lisse à mon goût. Le concert monte peu à peu en puissance, à noter le titre Tea Party pour son efficacité (et parce qu'ils l'ont nommé !). En constatant que les derniers titres sont globalement les plus efficaces, et que leur set est un peu long, un petit ajustement de la set-list semble pouvoir muscler leur propos ? Le public, qui s'attendait peut-être à du plus pétaradant en ouverture (cf rumeurs initiales), leur a néanmoins réservé un accueil un peu circonspect. Les Keith Richards Overdose, bien informés sans doute, passent la porte à la dernière minute. En terme de réussite commerciale (et puisque Ventilo les a un peu artificiellement comparés aux Neurotic Swingers), rappelons que trois d'entre eux ont joué dans un groupe de punks roses... qui a tourné en Europe et même aux States il me semble... et qui a fini sur une compile de Rock'n'Folk. Si, si ! C'était à l'époque des Neurotic Swingers, d'ailleurs.

Neurotic Swingers by Pirlouiiiit 27112015

En deuxième partie, devant une salle désormais bien remplie et assez remontée, les (re)voici donc, les Neurotic Swingers, les euh, Noceurs Névrosés donc, groupe séparé par la vie a priori, mais dont personne ne semble être parti fâché... En tout cas pas assez pour ne pas avoir envie, en 2015, de remettre le couvert une bonne fois en jouant à domicile (le chanteur ayant retrouvé le chemin du Poste à Galène de Marseille, depuis son Aveyron d'adoption). Au moins l'un des membres a d'ailleurs pu réaliser ce soir le rêve de jouer enfin devant sa jeune progéniture (trop jeune pour avoir connu le groupe), et qui à n'en pas douter ne regardera plus jamais son papa guitariste-chanteur autrement qu'avec des étoiles dans les yeux ! Chacun est aussi revenu fort d'expériences annexes survenues entre-temps (non exhaustivement : Ich Bin Dead, The A-Phones ... Keith Richards Overdose, encore...) et leur plaisir à se retrouver est communicatif, tout comme les vannes marrantes et gentiment auto-dérisoires de leur chanteur.

Neurotic Swingers by Pirlouiiiit 27112015

On passera rapidement sur leur principale évolution physique, la souvent désagréable question capillaire : on était restés sur un gang dont les trois de devant entrechoquaient régulièrement leurs cheveux, alors dûment gominés, teints ou déteints, et dressés sur leur tête. De ces trois hérissons multicolores, il reste un béret, un chapeau et une coiffure bien sage, seul le batteur ne semble pas avoir changé de ce point de vue-là. Mais bon, à l'époque des Neurotics, moi j'avais bien les cheveux chatain et pas gris, alors... Dès qu'ils commencent à jouer, on retrouve avec un grand plaisir leurs pastilles lollipop-punk super efficaces : les Neurotic Swingers ont autant de rock'n'roll que de punk'77 dans leur ADN ! Bon, on ne va pas se mentir : on ne réécoute certes pas leurs disques tous les matins. En plus, arrivés juste avant le revival du vinyle, leurs malchanceuses galettes sont nées sur ce désolant format musical numérique qu'on appelait alors un CD et qui ne sert plus que, parfois, en voiture ou dans un ordinateur, quand il n'a pas déjà fini comme effrayeur à oiseaux dans un cerisier chez mamie.

Neurotic Swingers by Pirlouiiiit 27112015

Et pourtant, il faut bien se rendre à l'évidence : un titre sur deux au moins, sonne toujours hyper, hyper familier ! Force est de constater que leurs 3 ou 4 disques (avec le système des compilations, la comptabilité n'est pas si simple) ont durablement marqué nos oreilles ! Un titre sur deux au moins, est un tube et tous styles confondus : les totalement punks Speed Drinker & Night Riders, les joyeusement pétaradantes Please Hate Me & Shake Me, cotoient sans difficultés les gentiment rock Party Killer & Girl in a Broken Car, voire la totalement pop et si attachante What's your Definition of Underground... Le riff acéré de Go Back Home, contrairement à nos pauvres figures, n'a pas pris une ride, et leur interplanétaire bombe à deux voix I'm Just Losing My Soul reste un pur moment de jouissance, sur lequel une partie de la fosse prendra même la sage décision de se fritter un peu la couenne... Une fosse en partie garnie, il faut le noter, d'anciens grands aficionados de concert aujourd'hui disparus, et qui semblent s'être "décanapéisés" spécialement pour l'occasion - qu'ils en soient ici félicités !

Neurotic Swingers by Pirlouiiiit 27112015

L'encore du groupe, après rappel vigoureux du public, nous réservera deux belles poires pour la soif, du genre en pleine gueule, les poires : le Nineteen des Dogs, et leur autre tube interplanétaire personnel, Burn the Floor et son pont infernal. En ajoutant à cette liste de chansons décidément bien roborative, leur attitude scénique impeccable, la performance ne ressemble décidément pas à celle d'un groupe disparu ou en bout de course. Par exemple, on s'est amusés comme toujours de revoir Pascal monter au front pour haranguer le public avec ce qu'il faut bien appeler un "regard bête" (mais si, du genre, "viens on sort se fumer dehors !"), lui qui est comme chacun sait le plus gentil garçon du monde. Et sans forcément se rendre compte tout de suite que des "amis" à lui essayaient de le faire déjouer en posant leurs sales pattes sur sa guitare depuis la fosse...


Neurotic Swingers by Pirlouiiiit 27112015

Au final et comme espéré, une très belle soirée donc, et l'espoir raisonnable de voir les Neurotic Swingers vers 2025, quand nos cheveux seront irrémédiablement blancs et les leurs, définitivement oubliés, revenir jouer encore et toujours, pour notre plus grand plaisir, leur bonne quinzaine de chansons a priori totalement indémodables.

Setlist (telle que ramassée) :
Pipeline
Speed drinker
7 drugs in 7 days
Please Hate Me
Shake Me
Sexy & Mysterious
Night Riders
Losing Control
Girls in a Broken Car
Party Killer
Go back Home
What's your Definition
I'm just losing my soul
No Home
---------
Nineteen
Burn the Floor

Plus de photos par Pirlouiiiit par ici

Bonus video :
Neurotic Swingers by Pirlouiiiit 27112015

> Réponse le 01 décembre 2015, par WiziK

Erratum : les disques des Neurotic Swingers sont tous sortis en vinyle ! En pénitence, l'auteur est condamné à les acheter sans délai...  Réagir


Doc Vinegar & les Types Arty : les dernières chroniques concerts

Daniel Romano + Doc Vinegar en concert

Daniel Romano + Doc Vinegar par Gilles Borgogno.
Molotov, Marseille, le 20/05/2019
REVELATION ! Le Molotov (que nous remercions) n'affichait pas la foule des Grands Soirs comme la semaine dernière pour The Shivas et Howlin' City. Pourtant, il y avait trois... La suite

Doc Vinegar, Usken, Holy Frost, Digital Nova, Section Azzura, Moondawn, Chevalien (Rue du Rock 2018 - suite) / Festival Phocea Rocks en concert

Doc Vinegar, Usken, Holy Frost, Digital Nova, Section Azzura, Moondawn, Chevalien (Rue du Rock 2018 - suite) / Festival Phocea Rocks par pirlouiiiit
rue Consolat, Marseille, le 30/09/2018
Bon il serait temps d'essayer de compléter la chronique de Philippe (que vous pouvez lire ici) dans laquelle il parle des sets de Not'Pain Quotidien, Hatred Still Alive,... La suite

Lou Reed - V.U. (Lollipop Tribute Fridays) en concert

Lou Reed - V.U. (Lollipop Tribute Fridays) par Joshua
Lollipop Music Store, Marseille, le 29/04/2016
Yeeha ! Un concert à Lollipop, ça faisait longtemps ! Enfin on a aperçu un showcase ou deux mais soit c'est papa qui les a chroniqués, soit on a pas pu bien écouter et donc on a... La suite

Neurotic Swingers - Doc Vinegar  en concert

Neurotic Swingers - Doc Vinegar par Phil2guy
Le Poste à Galène - Marseille, le 27/11/2015
Sept ans après avoir mis entre parenthèses leurs activités, les Neurotic Swingers, qui furent au début de ce siècle un des meilleurs groupes punk rock de ce pays, repartent pour... La suite

Neurotic Swingers : les dernières chroniques concerts

Neurotic Swingers - Doc Vinegar  en concert

Neurotic Swingers - Doc Vinegar par Phil2guy
Le Poste à Galène - Marseille, le 27/11/2015
Sept ans après avoir mis entre parenthèses leurs activités, les Neurotic Swingers, qui furent au début de ce siècle un des meilleurs groupes punk rock de ce pays, repartent pour... La suite

5 ans de Ratakans (Hatepinks, Aggravation, Elektrolux, Sweet Children, Take shit back, Lazybones, Neurotic Swingers, Cowboys from Outerspace...) en concert

5 ans de Ratakans (Hatepinks, Aggravation, Elektrolux, Sweet Children, Take shit back, Lazybones, Neurotic Swingers, Cowboys from Outerspace...) par Philippe
La Machine à Coudre, Marseille, le 28/05/2005
Pour qui aime le rock'n roll à Marseille, en particulier le punk-rock mais pas que, rater l'anniversaire de 5 ans des Ratakans relèverait de la faute professionnelle. D'autant... La suite

Neurotic Swingers (interview pour la sortie de <i>Sexy and Mysterious</i>) en concert

Neurotic Swingers (interview pour la sortie de Sexy and Mysterious) par Pirlouiiiit
Marseille, le 28/01/2006
Les Neurotic Swingers comme les Hatepinks sont nés sur les cendres des Gasolheads ... a moins que ce ne soit sur celles de Bleifrei, de Sugarfix ou des Dollybird ? ... au moment ou... La suite

Tokyo Sex Destruction + Sharon Jones & The Dap-Kings + Neurotic Swingers + Las Vegas Dead Brides (Les Volcaniques de mars 2005) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 19/03/2005
Joliment intitulée "Black & Wild", la soirée Punk n soul des Volcaniques de mars a parfaitement tenu ses promesses ; du bruit, de l'énergie punk, des rythmes funk n soul, des guitares cradingues, le public en a vraiment eu pour son argent ! Las Vegas Dead Brides : C'est malheureusement devant une assistance un peu restreinte (et... La suite

Le Poste à Galène, Marseille : les dernières chroniques concerts

Patrick Atkinson en concert

Patrick Atkinson par Pirlouiiiit
Makeda, Marseille, le 12/11/2019
Ce soir on était venu pour fêter la sortie de L'Histoire du Rock à Marseille 1980-2019 signé Pascal Escobar sorti chez Le Mot et le Reste quelques semaines plus tôt. Pour... La suite

the Fuzz and Drums + No Jazz Quartet (Tchoc Fest 2)  en concert

the Fuzz and Drums + No Jazz Quartet (Tchoc Fest 2) par Pirlouiiiit
Makeda, Marseille , le 12/10/2019
Pas facile de savoir par où commencer ce soir. Au Café Julien il y a l'émouvante Shannon Wright en solo au piano et au Makeda il y a le 2ème Tchoc Fest avec Mure, Doc Vinegar,... La suite

Minuit 10 en concert

Minuit 10 par Pirlouiiiit
Makeda, Marseille, le 26/09/2019
Compliqué d'écrire sur ce concert dont je n'ai vu que la toute fin, pris aucunes notes et sachant que depuis j'ai vu pas moins de 25 groupes en live ... (David Lafore et les... La suite

The Dizzy Brains en concert

The Dizzy Brains par Lb Photographie
Le Makeda - Marseille, le 26/09/2019
The rock band from Madagascar passait ce soir, et pour la 2ème fois à Marseille. J'avais repéré ce groupe de petits jeunes bien énervés il y a quelques années. Il faut dire qu'ils... La suite