Accueil Chronique de concert Reggae Sun Ska 2019 J3, Dub Inc, Dj Vadim, Don Carlos, Mad Professor, Iseo and the Dodosound, The Skatalites, Selecta Antwan, Ziggy Marley, Snk, Twan Tee, Stranger Cole, Doreen Shaffer, 420 Sound, Ackboo, Ras Mykha, Scientist, Jman, Malone Rootikal, Dougy, Tom Spirals
Dimanche 15 décembre 2019 : 9968 concerts, 25846 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.

Chronique de Concert

Reggae Sun Ska 2019 J3, Dub Inc, Dj Vadim, Don Carlos, Mad Professor, Iseo and the Dodosound, The Skatalites, Selecta Antwan, Ziggy Marley, Snk, Twan Tee, Stranger Cole, Doreen Shaffer, 420 Sound, Ackboo, Ras Mykha, Scientist, Jman, Malone Rootikal, Dougy, Tom Spirals

Reggae Sun Ska 2019 J3, Dub Inc, Dj Vadim, Don Carlos, Mad Professor, Iseo and the Dodosound, The Skatalites, Selecta Antwan, Ziggy Marley, Snk, Twan Tee, Stranger Cole, Doreen Shaffer, 420 Sound, Ackboo, Ras Mykha, Scientist, Jman, Malone Rootikal, Dougy, Tom Spirals en concert

Domaine de Verteuil 4 Aout 2019

Critique écrite le par

Troisième et dernier soir au Sun Ska pour cette 22ème édition.
En entrant, c'est devenu un incontournable, Sinaï Sound et le dubstep de début de journée façon cours de cardio pour les sportifs !



Ca débute high level avec Don Carlos, une des figures emblématiques du reggae. Après un passage par le groupe phare Black Uhuru, Don Carlos a roulé sa bosse, et atterri aujourd'hui sur la scène One love. Le soleil est là, les lunettes aussi !



Comme les artistes de la veille sur la scène soundsystem, il assume sa 60aine bien tassée, et cela au contraire sert à la qualité musicale et scénique du rendu.



Malgré une veste blanche scintillante, il fait preuve d'une humilité et une simplicité qui donne corps à un reggae roots qui donne le smile !



Sa barbe assortie à sa veste et ses dreads enroulées sur la tête montrent visuellement son expérience forgées au fil du temps, rendu dans son reggae roots joyeux mais réaliste.



Ses musiciens ont une grande complicité, et font aussi partager leur bonne humeur.
Une bien belle introduction pour une soirée chaude et ensoleillée...



Je fais un petit tour sous les arbres du côté de la scène Dub Foundation, et apprécie le 4'20' Sound, collectif international assez éclectique.
Entre Israël, France, Australie, Ouganda, ce collectif musical propose des sets variés.



Dougy le frenchy est invité en featuring sur le show et vient toaster sur les riddims avec le britannique Tom Spirals, adepte des soundsystems (Mungo's Hifi).



Tous les deux sont très complémentaires avec des nuances de flows qui permettent de ne pas s'ennuyer. Ils passeront d'ailleurs chauffer la scène One Love avant Ziggy en fin de soirée pour un warmup explosif (pas vu en live, mais en vidéo)...



Je vais ensuite prendre un peu le soleil devant la scène One love. Et ça tape aujourd'hui... Hier, on a eu droit au chapeaux Ricard pour se protéger la tête, ce soir c'est dégustation de vins locaux (il y a de quoi), avec modération pour tenir jusqu'à la fin !



Personnellement, j'assiste à ce que j'attends de ce type de festival. Des découvertes musicales comme celle d'Iseo & the Dodosound. Je ne connaissais pas du tout avant d'écouter un titre dans la playlist du Sun Ska sur le trajet de voiture.



Et la fraîcheur de la chanteuse fait l'effet d'un bain vivifiant dans une rivière en plein été.
Ça donne la pêche joyeusement.



Ce duo appuyé par une section cuivre (The Mousehunters ) envoie du dub énergique parfait pour l'horaire ! Les saxo, trompette et flûte traversière mettent de la profondeur et de l'intensité aux morceaux.



Le public entonne les titres des 2 albums du groupe, pas de France, mais de Navarre (Espagne) : Cat Platoon (2015) et Roots in the air (2017).
De nombreux samples sont lâchés introduisant les titres qui s'enchaînent avec des airs de sound system.



Iseo & Dodosound, signé chez Baco, sont tout aussi bourrés de joie et de positif que les autres artistes du label. Une patte qui tout logiquement a permis à ces groupes de faire briller chaque jour le Sun Ska grâce à ses nombreux rayons (Flavia Coelho, Boobooz, Taïro & co).



Fidèle au poste en haut de la régie, Selecta Antwan et The Rezident assurent les changements de plateau, et pendant la demi heure / trois quart d 'heure, permettent au public de chiller au soleil, sur fond musical de qualité.
Ils alternent gros hits, sessions dubplates maison avec artistes internationaux, exclus des potes...



Les marathoniens ont déjà fait le festival off avant, sillonnant les bars le bord de la côte landaise, et continueront après. Comme pour la scène Dub Foundation, ces acteurs majeurs contribuent à faire rayonner la culture reggae. Ils sont à mon goût tout aussi important que les grosses pointures, et véhiculent des valeurs de partage et d'humilité chère au mouvement.

SN'K et Twan Tee passeront d'ailleurs partager un moment festif, et célébrer ensemble la fin de 3 jours d'échanges artistiques.



Une très bonne alternative du festival pour combler ces temps morts sur la grande scène avec un show de qualité par un selecta et un maître de cérémonie passionnés, transmettant leur virus au plus grand nombre.



Autre choix possible pour les curieux, et amateurs de soundsystems, sur la Dub Foundation, Ackboo pose ses prods avec Ras Mykha et Malone Rootikal au micro.
Un très beau détour pour moi, qui me fera plonger dans sa discographie riche.

Car il nous amène dans ses bacs :
Turn up the amplifier (2013) très dub (Marcus Gad, Omar Perry, King General)
Invicible (2016) avec des artistes comme Horace Andy, Solo banton, Linval Thompson (la veille sur la même scène) dans la lignée assez dub / dubstep.
Pharaoh (2018) s'ouvre aussi vers le trap hiphop, autoproduit en crownfounding avec Green Cross et Pauline Diamond de Brigante records et encore les artistes qui le suivent.



Ackboo nous mixe tout ça pour le Sun Ska avec un reggae dub qui plonge dans la nature, des basses qui ancrent, avec un apport électronique plus urbain, pour un mix très actuel.
Ras Mykha et Malone Rootikal enchaînent les couplets et se lâchent à fond, avec générosité pour les adeptes postés entre les murs de sons.

Ska sss...ska sss... ska....
Encore des légendes sur la grande scène, The Skatalites...



Une colonne vertébrale basse, batterie, clavier qui tient toujours bon, avec le tromboniste bien présent, et des têtes plus jeunes qui se régalent.

Du bon gros ska bien festif avec du jazz dans des solos endiablés...



Doreen Shaffer et Stranger Cole se prêteront à l'exercice délicat de poser leur voix sur des instrumentales qui pourraient se suffire d'elle même.



Mais l'un comme l'autre transcendent ces versions avec un ska originel au parfum de soul pour Doreen avec une version magique de Simmer Down.



La chanteuse faisant partie des membres fondateurs de la formation Skatalites possède un aura énorme, qui me rappelle celui de Calypso Rose le premier soir.



Stranger Cole quasiment octogénaire, mettra une touche rocksteady au ska dans la tradition du label Trojan.
Un instant de fête, célébrant la vie, tout simplement.



C'est vraiment un plaisir de pouvoir apprécier d'écouter ces artistes de cette génération, qui ont tant influencé et traversé les décennies sans prendre la poussière.



C'est dansant et envoûtant. Pour l'heure de l'apéro, ça met en jambe, et échauffe pour la suite.

Je retrouve Mad Professor, vu il y a une bonne décennie à Marseille. Je l'avais d'ailleurs découvert lors de sa collaboration avec Massilia Sound System pour Marseille London experience.



Ils sont en duo avec le prolifique Scientist, compagnons de sound.
Les basses sont de sortie... Ça vibre et les deux spécialistes du son nous prouvent leurs capacités à les triturer, les modeler pour en sculpter un mix lourd, propre et détonnant.



Ils ont cette capacité à faire oublier toute notion temporelle, tellement on plonge dans leurs prods progressives, aux sons travaillés.
Je serai bien resté là plus longtemps à en profiter les yeux fermés, mais il se trame un truc de l'autre côté...



Les très attendus Dub Inc se préparent. Comme beaucoup, c'est loin d'être une première pour moi.
D'autant plus que les stephanois parcourent le globe sans cesse, enchaînant albums sur tournées, quasi infatigables (voir chroniques en bas de page).



Difficile pour moi d'en dire du neuf, si ce n'est qu'ils remercient plusieurs fois le Sun Ska, et expliquent longuement leur attachement pour ce festival (ayant joué sur les différents 3 sites historiques).



Je capte la sincérité de leur discours, et suis encore une fois bluffé par leur professionnalisme couplé à leur cœur mis dans ce qu'il font...



Leur dernier album So What date déjà de 3 ans, et leur prochain arrive le 20 Septembre, Millons, avec le visu de gorille sur le tee shirt de Komlan.
Ils nous font d'ailleurs le cadeau d'On est ensemble et J'entends les échos en exclu, Bouchkour encore exceptionnel de rapidité et mélodie assurée !



Sinon, la famille Dub inc déroule leurs hits de chaque période : Galérer, Rudeboy, Tout ce qu'ils veulent, Crazy Island, Murderer, Métissage...
Des messages on ne peut plus d'actualité comme avec A travers les vagues ou Better Run...

Celui qui clôture la Dub Foundation n'est autre que Dj Vadim.
Ce producteur adepte des crossovers affectionne tout autant hiphop, reggae, ragga, electro, drum'n bass. D'origine russe, mais baigné de longue date dans la culture musicale anglo-saxonne, il a collaboré avec de nombreux artistes sans barrières.



Ayant fait un tour chez le fameux label Ninja Tune, puis un périple jalonné de rencontres, il nous arrive ce soir avec l'embarras du choix au niveau de sa sélection. Et il improvise d'ailleurs une partie de son set suivant la température à mon avis...

Jman se fait un régal de poser ses fresques musicales sur les murs que Dj Vadim édifie sur la scène sound system. Il balance ses lyrics à la volée, mettant tout le monde d'accord. Pas facile pour un MC de poser entre des tracks mixés avec des artistes comme ceux avec qui Vadim a produit...



Mais l'anglais Jman, qui se complet dans les courants rapides, avec son flow hallucinant, il y parvient comme un poisson dans l'eau.
C'est une grande découverte pour moi, et ça me fera aller écouter Likkle more, l'album encore frais en collaboration entre Jman et Dj Vadim une bonne cuisine aux ingrédients variés !

Les adeptes de sons ragga jungle, drum'n bass en ont pour leur plaisir car ça monte crescendo...
Les basses tapent fort, mais dos et mollets souffrent après 3 jours de sollicitations, contrairement à la foule, insatiable !

Je me dirigerai vers la scène One love, pour revoir Ziggy Marley, sans trop de conviction, je l'avoue.
Est ce l'accumulation de fatigue ou l'artiste qui me parle moins, je tente de faire abstraction, et prendre le concert comme il vient.



SN'K et Twan Tee vont chauffer la foule, donc. Et il font ça bien car le public éparpillé s'est enfin rassemblé une dernière fois. Ça me redonne un peu de jus, même si je manque de carburant...



Les Melody Makers arrivent et balancent un medley, puis Ziggy débarque en dansant.
Il présente ce soir sa discographie fournie, mais plus particulièrement son dernier album Rebellion Rises.



Du haut de ces 30ans de carrière, le digne fils de Bob et Rita est le plus connu des héritiers de son père. Personnellement, je trouve que c'est celui qui a le moins trouvé sa patte, à mon goût sur le sillon de Bob. Mais il a sans conteste le talent de faire ça très bien.
Ziggy Marley joue un reggae que je trouve entre le roots traditionnel, reggae tropical et des passages rock.



Les Melody Makers se font plaisir et jouent un rock reggae qui leur permet de s'exprimer librement, à coup de solos.
Ziggy se donne à ses interprétations avec une voix limpide et chaude. Très souvent les yeux clos, en communion avec les instruments.



J'en profiterai pour plus observer les gens que durant la soirée, m'imprégner une dernière fois de cette ambiance typique du Sun Ska où chacun profite pleinement sans regard de jugement.
Les gens sont posés, savourent eux aussi ces derniers instants comme une dernière soirée de vacance, entre joie et nostalgie...

Je resterai sur ces notes good vibes et positives, passerai tranquillement dire au revoir à cette Dub Foundation. Apparemment, je n'aurai pas manqué beaucoup, car le concert de Ziggy prendra fin rapidement, à l'heure.



Je ferai quand même un détour par le stand prévention voir les sympathiques bénévoles afin de valider mon taux d'alcoolémie à 0, avant de quitter ce site, lieux de découverte, de comblement d'attente, et de musique plein la tête...



Bravo à l'organisation d'avoir réussi à s'adapter pour cette seconde édition dans ce lieu, d'avoir assuré une programmation éclectique, multi générationnelle, et su garder la marque de fabrique d'un festival aux bonnes intentions de partage et de convivialité.


Reggae Sun Ska Festival : les dernières chroniques concerts

Reggae Sun Ska 2019 J2, Alpha Blondy, Balik, Flavia Coelho, Irie Ites, Linval Thompson, Morcheeba, Patrice, Selecta Antwan, Snk, Tairo, Tiwony, Trinity, U Brown, Yaniss Odua en concert

Reggae Sun Ska 2019 J2, Alpha Blondy, Balik, Flavia Coelho, Irie Ites, Linval Thompson, Morcheeba, Patrice, Selecta Antwan, Snk, Tairo, Tiwony, Trinity, U Brown, Yaniss Odua par Penandpaper
Domaine de Verteuil, le 03/08/2019
Nous voilà reparti pour le deuxième jour du Reggae Sun Ska. Paré à l'embarquement, nous allons voyager aujourd'hui aux vus des têtes d'affiches présentes ; du Brésil à la Côte... La suite

Reggae Sun Ska 2019 J1, Booboo zzz All Stars, Brigante Party, Buju Banton, Calyspo Rose, Tiken Jah Fakoly, Selecta Antwan, Eliasse, Biffty, Caballero et Jeanjass, Sinai Sound System, Twan Tee en concert

Reggae Sun Ska 2019 J1, Booboo zzz All Stars, Brigante Party, Buju Banton, Calyspo Rose, Tiken Jah Fakoly, Selecta Antwan, Eliasse, Biffty, Caballero et Jeanjass, Sinai Sound System, Twan Tee par Penandpaper
Domaine de Verteuil , le 02/08/2019
C'est après s'être faufilée à travers le parking et passée les contrôles aux entrées que j'arrive sur le festival Reggae Sun Ska 22ème édition. Dès l'arrivée, juste en face de... La suite

Ackboo : les dernières chroniques concerts

Iration Steppas + Bush Chemists + Ackboo + Ital Sounds par Vilay
Bikini - Ramonville, le 08/02/2014
La programmation alléchante de cette onzième Toulouse Dub Club nous as incité à arriver à l'heure. On a ainsi pu profiter des bonnes basses délivrées par le système d'Ital Sounds qui a ouvert le bal. Ce samedi 8 février, Ludodread à chauffé les premiers participants à coup de bon dub roots à l'ancienne. Il a distribué quelques tunes sympathiques... La suite

DJ Vadim : les dernières chroniques concerts

Dj Vadim + Watcha Clan + High tone en concert

Dj Vadim + Watcha Clan + High tone par mamzellemo0
Festival Couleurs urbaines - La Qeyne sur mer, le 04/06/2011
La deuxième soirée du Festival Couleurs urbaines s'annonçait haute en couleurs et pleines de bonnes vibes. En tant que bénévole sur le festival, j'ai pût éviter les embouteillages... La suite

Dj Vadim and the Electric en concert

Dj Vadim and the Electric par Lebonair
La Maroquinerie, Paris, le 08/03/2011
4 jours avant le concert, on me propose de découvrir sur scène le fameux DJ Vadim, un artiste russe ayant immigré aux Royaume-Uni dans sa jeunesse. Certains doivent connaître... La suite

Selecter the Punisher + PHM + Dj Vadim & Selecta Cab par Odliz'
Le Balthazar - Marseille, le 03/05/2008
Histoire de bien achever ce premier week-end prolongé, le Balthazar balance samedi soir une programmation on fire avec au programme DJs et beat box de haut niveau. Malgré l'heure tardive du commencement (ouh la vieille), c'est une foule clairsemée qui accueille Selecter the Punisher et son cocktail concentré de tunes groovy, hip hop jazzy ou... La suite

Oneself (Dj Vadim+Yarah Bravo+Blurum13+DjWoody) par Joz
Poste a galene Marseille, le 17/06/2005
Amateur de production HipHop loin du mainstream, foncez !! Vadim en grand monsieur qu'il est (en talent hein ;) nous a concocter un nouvel ensemble genial, Yarah bravo déjà entendu sur d'autres prod de Vadim est une petite MC gavée d'energie et de talent elle sait tout faire passant d'un hiphop langoureux a un ragga nerveux en passant par de la... La suite

Don Carlos : les dernières chroniques concerts

Don Carlos par Chandleur
Le Plan, Ris Orangis, le 03/02/2013
"Guess who's comming to dinner?" ce soir, au Plan c'est Don Carlos l'un des fondateurs de Black Uhuru, costume lamé doré classieux, banane aux lèvres, la voix bien assurée, les yeux pétillants... Les papys du reggae assurent encore, et surprise, Don nous joue quelques titres récents, largement au niveau des grands classiques qui mettent le public... La suite

JAMAÏCA FAMILY Tour : Sister Carol + Don carlos par Nuno
Le Moulin, Marseille, le 10/02/2004
Do you know ? Samedi 21h on est devant le guichet, une histoires de listes et de VIP devenus SDF (Sans Don carlos Fire) et c'est à nous. Bon on a tout, tiens on a déjà perdu quelqu'un. Salle à peine au deux tiers pleine, de la place, nice ! !. C'est déjà parti avec MAMA SISTER CAROL, qu'on avait eu le bonheur de voir avec Prince Alla à... La suite

Dub Inc : les dernières chroniques concerts

S-Crew + Dub Inc + Biga* Ranx + Lorenzo + Kemmler (Festival MMX) en concert

S-Crew + Dub Inc + Biga* Ranx + Lorenzo + Kemmler (Festival MMX) par Sami
Esplanade J4 , le 15/09/2017
Première édition du festival MMX (pour Marseille Music Experience) proposé par les équipes de Weart bien connus chez les amateurs d'electro et Acontraluz dont on avait de bons... La suite

Dub Inc + Broussaï en concert

Dub Inc + Broussaï par Lebonair
Le Zénith de Paris, le 20/12/2013
Ce soir, ce fut le dernier concert de l'année 2013 pour ma part avec au programme les Stéphanois de Dub Inc au Zénith de Paris. J'ai un tas de bons souvenirs avec eux par le... La suite

Dub Inc + Wailing Trees en concert

Dub Inc + Wailing Trees par Pirlouiiiit
Moulin, Marseille, le 03/12/2013
C'est presque tout léger que je me rends au Moulin, ayant ce week end rattrapé mon retard en chroniques des dernières semaines (retard qui a atteint jusqu'à 10 concerts !), mais... La suite

Paléo Festival 2013 :  Stupeflip + Sigur Ros + Brandt Brauer Frick + Mulatu Astatke + Anthony Joseph + Régis Gizavo +   Dub Inc + Alvin Zealot en concert

Paléo Festival 2013 : Stupeflip + Sigur Ros + Brandt Brauer Frick + Mulatu Astatke + Anthony Joseph + Régis Gizavo + Dub Inc + Alvin Zealot par Guivano
Paléo festival - Nyon (Suisse), le 25/07/2013
Chronique des concerts du 25 Juillet 2013 au Paléo Festival de Nyon : Alvin Zealot Le jeune groupe Lucernois Alvin Zealot délivre une musique qui est dans l'ensemble... La suite

Mad Professor : les dernières chroniques concerts

Ma fête de la musique (Mad Professor et... euh et puis c'est tout !) par Vince Venckman
Marseille. Prado, Castellane, Le Panier., le 21/06/2008
"Ah Morosité ! Qui s'installe en chaise longue pour regarder sa frangine Silence danser le tango corse !" (un mec bourré) Ce sont les clameurs joyeuses et les chansons à boire des Clermontois vainqueurs qui donnèrent le départ de ma fête de la musique. Des rythmes simples, des paroles faciles à retenir et beaucoup de bière me faisaient espérer... La suite

Mad Professor (Fête du Panier) par odliz
Place des Pistoles, Le Panier, le 21/06/2008
Malgré mes nombreuses années (haha) de passif chroniqual, j'ai toujours quelques scrupules à dire du mal -ne serait-ce qu'un peu- de la performance scénique des musiciens sur lesquels je suis amenée à écrire. En même temps, vu la notoriété (et le cachet qui va avec) de l'artiste du soir, bon, définitivement, je lâche mes scrupules. Ce n'est certes... La suite

Dub Incorporation + Le Peuple de l'Herbe + Mad Professor + Asian Dub Foudation + Hightone par Goa en dur
Théatre Antique, Vienne, le 17/07/2003
D'abord un grand merci à Concertandco pour la place de ce soir, en arrivant de Marseille, et à peine garer, je rencontre des jeunes qui cherchent des places à tout les coins de rues !!! Le site que je découvre est magnifique, le théatre antique est à flanc de colline, surplombant Vienne, il a une acoustique de ouf !! En arrivant Dub... La suite

Asian Dub Foundation + Le Peuple de l'Herbe + High Tone + Mad Profesor + Dub Incorporation par Blasj
Théatre Antique de Vienne, le 17/07/2003
Dub Incorporation : un groupe de Reggae-Dub festif, je ne les avais jamais vu et ne suis pas trop fan du style mais ils s'en sortent plutot bien, notament grâce à un grand nombre de fans qui, dès les premières notes, a lancé une ambiance de feu dans la fosse. Le Peuple de l'Herbe : Les lyonnais prennent la relève alors que le soleil commence à... La suite

The Skatalites : les dernières chroniques concerts

The Skatalites en concert

The Skatalites par Gilles Borgogno
Espace Julien, Marseille, le 09/10/2018
SKA SUR ORBITE. The Skatalites... Les inventeurs du Ska... Formés en 1962... Avant de devenir les Skatalites, le groupe a joué sous plusieurs noms " The  Sheiks " en 1962, de... La suite

Fishbone + Hocus Pocus + The Skatalites en concert

Fishbone + Hocus Pocus + The Skatalites par Roo_Ha_Kim
Festival Destination Soleil-Marseillan-Plage, le 07/08/2008
Après une nuit (à l'ancienne) à "dormir" dans la voiture (arrivage trop tardif pour le camping et hôtel à 60 euros minimum) me voici de retour pour cette deuxième soirée du... La suite

The Skatalites par Chandleur
New Morning, Paris, le 28/06/2011
Le SKA c'est une ambiance de féria et de bal popu remouliné à l'aune de cet unique style rythmique qui allait enfanter le Reggae. (Qui ne connaît pas leur resucée du thème de James Bond ?? ), Les Skatalites précurseurs du genre, sont toujours en orbite, le plus dur pour les membres (arthritiques) originels c'est d'enjamber la marche qui mène à la... La suite

Skatalites par jack_herrer
Le Phare Tournefeuille, le 19/11/2008
J'ai pas tout compris, je suis arrivé en retard et j'ai vu "que" les Skatalites, ça a été un vrai plaisir, dommage que les orgas ne les ai pas autorisé à faire un rappel, c'est une honte !! La suite

Ziggy Marley : les dernières chroniques concerts

Ziggy Marley  en concert

Ziggy Marley par Lebonair
La Cigale, Paris, le 04/07/2011
Quinze jours après la sortie de son dernier album Wild and Free (lire la chronique), Ziggy Marley était attendu de pied ferme dans une Cigale pleine comme un oeuf pour... La suite