Accueil Chronique de concert Dum Dum Boys-Cowboys From Outerspace
Mardi 14 août 2018 : 11844 concerts, 25128 chroniques de concert, 5221 critiques d'album.

Chronique de Concert

Dum Dum Boys-Cowboys From Outerspace

Dum Dum Boys-Cowboys From Outerspace en concert

Le Molotov-Marseille 16 Décembre 2016

Critique écrite le par

Lollipop Music Store by Pirlouiiiit 16122016

Halleluhia ! Le Lollipop Records Store fête ses dix ans d'existence ! Le divin enfant, né en hiver 2006, est plus actif que jamais et on ne dira jamais assez tout le bien que l'on pense de ce lieu, qui, plus qu'un magasin de disques, est un des poumons de la vie rock'n'rollienne marseillaise grâce à ses showcases réguliers et ses activités discographiques, puisque que Lollipop est aussi un label garage punk. Il y a une grosse affluence ce soir pour cet anniversaire et quelques activistes de la scène marseillaise, membres des Insomniacs, Jim Younger Spirit ou Doc Vinegar sont venus interpréter quelques chants de Noël rock'n'roll.

Lollipop Music Store by Pirlouiiiit 16122016

Leur répertoire est plutôt de bon goût et inattendu : des chansons de Slade, Big Star, des Kinks, et même Maria Carey !!! Il n'y a pas de batterie, juste des guitares électriques, une basse et des voix. Le tout se déroule dans le fun et la bonne humeur, le public participe joyeusement. La soirée se poursuivra avec DJ Maki, également présent, pour un set " chanson de Noël ".

Dum Dum Boys by Pirlouiiiit 16122016

Beaucoup de personnes présentes ce soir vont se déplacer aux concerts des Dum Dum Boys et des Cowboys From Outer Space qui jouent ce soir à deux pas du Lollipop au Molotov. Ayant justement un peu trop trainé à Lollipop, très bonne ambiance oblige, j'arrive au Molotov pendant le quatrième morceau des Dum Dum Boys. Depuis près de trente ans ces Dum Dum Boys (de la French Riviera, précisons-le) délivrent une bonne parole rock'n'rollienne sous les figures tutélaires des Stooges, Suicide ou du Velvet Underground.

Dum Dum Boys by Pirlouiiiit 16122016

Cela faisait bien une quinzaine d'années que je n'avais pas vu ce groupe sur scène mais il n'a rien perdu de son aura et de ses atouts. J'entre donc rapidement dans le vif du sujet et redécouvre avec jubilation les différents ingrédients qui constituent sa marque de fabrique : frappe métronomique du batteur façon Velvet Underground sous speed, chant habité, une guitare rythmique qui répète le même riff à l'envi jusqu'à devenir totalement obsessionnel (un peu à la manière des Spacemen 3) et une seconde guitare qui envoie des solos dépouillés mais d'une redoutable efficacité.

Dum Dum Boys by Pirlouiiiit 16122016

Les Dum Dum Boys jouent beaucoup avec le larsen ou la saturation mais ce chaos sonore est bien contrôlé et reste toujours au service des chansons. La force du groupe ne vient pas seulement de sa maitrise de l'électricité mais aussi de la qualité de ses compositions car les titres sont toujours accrocheurs. Les influences, évoquées plus haut, sont certes bien marquées mais ces musiciens ont l'art d'en faire quelque chose de totalement unique. Le riff d'une des chansons me rappellent celui du Girl de Suicide, habilement recyclé. Le line-up est presque le même depuis trente ans et la cohésion entre les différents membres du groupe est palpable (et même quasi télépathique me dira après coup le chanteur).

Dum Dum Boys by Pirlouiiiit 16122016

Incroyable de constater à quel point, après toutes ces années, que ce rock'n'roll sombre et toxique prend toujours autant aux tripes. Le quintet joue la majorité de son dernier album, le bien nommé Electrified, qui, s'il n'est pas foncièrement différent des précédents n'en est pas moins de très haute tenue. Le set se joue plutôt pied au plancher mais il y'a une petite accalmie avec un titre blues punk que je reconnais comme étant une reprise du Ann des Stooges, ce qui est un choix plutôt inattendu et original (ça change quand même du sempiternel I Wanna be your dog)

Cowboys from Outerspace by Pirlouiiiit 16122016

Arrivent ensuite les Cowboys From Outer Space, power trio garage'n'roll bien connu dans nos contrées et au-delà, affilié justement à Lollipop Records. Ces Cowboys pratiquent un genre mille fois entendus mais en font, à l'instar de leurs prédécesseurs, quelque chose de réellement personnel. Le groupe est autant marqué par le rockabilly des origines que par les Cramps, le Gun Club ou le Blues Explosion. Il va donner ce soir un set à la sauvagerie toute punk.

Cowboys from Outerspace by Pirlouiiiit 16122016

La section rythmique est infernale : le jeu du batteur est frénétique et le bassiste joue de son instrument comme d'une contrebasse, dont le claquement sec et percussif donne une pulsation irrésistible, et par dessus laquelle Michel, le chanteur-guitariste, se lâche en envoyant des chorus de guitares surf ou rockabilly d'une intensité toute punk et en ululant tel un Jeffrey Lee Pierce spasmodique.

Cowboys from Outerspace by Pirlouiiiit 16122016

Le show atteint des degrés d'électricité élevés et on bascule rapidement dans une transe sonique à la fois sauvage et extatique. Les chansons s'étirent souvent et ces moments sont l'occasion pour le trio de donner libre cours à son penchant pour les déflagrations soniques car il joue fort et fait beaucoup de bruit. Le set aurait peut-être à ce propos gagné à être plus concis, ces moments pouvant s'avérer parfois un peu longs.

Cowboys from Outerspace by Pirlouiiiit 16122016

Il n'empêche que les Cowboys From Outer Space comptent quand même parmi ce qui se fait de mieux dans le genre et dans ce pays. On ressort un peu épuisé après avoir ingurgité autant de décibels (peut-être me fais-je vieux) mais on peut se dire qu'on assisté à set rock'n'roll de haute volée, et qu'on a passé une excellente soirée.

Plus de photos et videos par Pirlouiiiit par ici...>

Bonus video :
Cowboys from Outerspace by Pirlouiiiit 16122016 - 635




> Réponse le 20 janvier 2017, par chris manzo

j'en étais déjà pleinement convaincu, mais quand le samedi 24 octobre 1992, pendant le concert des Dum Dum Boys j'ai vu les têtes ébahies de Maureen Tucker et de Sterling Morisson (rip) respectivement Batteuse et guitariste du Velvet Underground,j'en ai eu la confirmation définitive. Oui, ce groupe là était bien le digne héritier de tous les agitateurs soniques des 60'set 70's réunis, des stooges au velvet en passant par suicide pour ne ne citer que les références les + évidentes. Plus de 30 ans plus tard je n'ai toujours pas changer d'avis. Pire : leur jusqu'au boutisme artistique se fichant des modes les rend encore plus unique et précieux.  Réagir


Cowboys from Outerspace : les dernières chroniques concerts

The Needs and guests en concert

The Needs and guests par pirlouiiiit
Poste à Galène, Marseille, le 24/06/2018
Exercice difficile donc je serai bref ... un de nos chroniqueurs réguliers (que j'avais poussé à venir au Poste et) qui m'avait dit qu'il écrirait surement sur cette soirée ayant... La suite

the Needs feat. Michel Basly en concert

the Needs feat. Michel Basly par Catherine B
Lollipop Music Store, Marseille, le 25/05/2018
Il y avait du beau monde hier soir chez Lollipop : Pendaison dans un garage rock. Crémaillère pour un album... Bon alors. J'ai du mal à écrire ce matin ou bien serait-ce que... La suite

South Vintage Festival : Rodeo Spaghetti + the Hasbeenders + Cowboys From Outerspace + the Legendary Tiger Man en concert

South Vintage Festival : Rodeo Spaghetti + the Hasbeenders + Cowboys From Outerspace + the Legendary Tiger Man par odliz
Trets, le 19/05/2018
En cette belle journée résolument printanière, nous décidons de nous expatrier loin des fumerolles urbaines et du béton poubelle, direction Trets (prononcez "Tresss",... La suite

Cowboys from Outerspace + Deadwood - 20 ans du label Lollipop Records en concert

Cowboys from Outerspace + Deadwood - 20 ans du label Lollipop Records par Philippe
Le Moulin, Marseille, le 03/05/2018
Enorme affluence ce jeudi soir... au stade Vélodrome et sur les terrasses de bar ! Avec certes un peu de chance dans le tirage, notre club de foutebolle municipal s'est hissé ce... La suite

Dum Dum Boys : les dernières chroniques concerts

Dum Dum Boys + Philippe Petit en concert

Dum Dum Boys + Philippe Petit par pirlouiiiit
Machine à Coudre, Marseille, le 01/11/2012
L'année dernière j'avais raté le retour de Dum Dum Boys à Marseille après plus de 10 ans d'absence ! Ce soir c'est donc après 13 ans que je les retrouve, là même où je les avais... La suite

Dum Dum Boys en concert

Dum Dum Boys par Hum !
Machine à Coudre - Marseille, le 12/10/1999
J'en avais beaucoup entendu parler (niçois, 10 ans d'existence, de nombreux projets parallèles farfelus, ...), mais je n'avais pas encore eu la chance de les voir sur scène. Mais... La suite

Stuck in the sound / Dum Dum Boys par Walter
Nice - Nikaïa 700, le 06 novembre 2007
J'y suis allé pour voir Stuck in the sound qui étaient précédé d'une bonne réputation. Au final, j'ai largement préféré les Dum Dum Boys. Ceux-ci ont asséné une heure de rock garage plein de fuzz et de rock'n'roll attitude. Excellente présence scénique et morceaux efficaces en anglais et en français. Tout cela servi par un son (trop?)... La suite

Le Molotov-Marseille : les dernières chroniques concerts

Night Beats, Warbly Jets, Jim Younger's Spirit en concert

Night Beats, Warbly Jets, Jim Younger's Spirit par Prakash
Molotov, Marseille, le 29/05/2018
J'aurai pu intituler cette chronique " le soir où on a cassé le Molotov " mais pas de message anxiogène pour un moment qui au final était intense et jouissif ! Donc pour en revenir... La suite

Barrence Whitfield & The Savages + Los Bankalos en concert

Barrence Whitfield & The Savages + Los Bankalos par G Borgogno
Le Molotov, Marseille., le 23/05/2018
SAVAGE EVENING. Il y a peu, j'ai revu Barrence Whitfield & The Savages... Pour la quatrième fois (cinquième ?). Et ? Démoniaque! Comme toujours... Et dire que j'ai failli ne pas y... La suite

The Delta Bombers en concert

The Delta Bombers par odliz
Le Molotov, Marseille, le 15/05/2018
Quand les Delta Bombers montent sur scène, ils embarquent avec eux les plaines désertiques du sud-ouest des Etats-Unis. Stature imposante, barbe de compétition, santiags et... La suite

Dookoom en concert

Dookoom par odliz
Le Molotov, Marseille, le 26/03/2018
Ce genre de concert duquel tu repars changé, en état de conscience modifié, frappé en plein cœur. A 20 ans, ça touche presque chaque expérience de ta vie ; à 35, un peu moins.... La suite