Accueil Chronique de concert Eddie Bo + The New MasterSounds + Selecter the Punisher
Samedi 22 février 2020 : 10768 concerts, 25928 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Chronique de Concert

Eddie Bo + The New MasterSounds + Selecter the Punisher

Cabaret Aléatoir - Marseille 20 Octobre 2007

Critique écrite le par

Après une soirée assez décevante et ennuyeuse la veille avec les certes sympas Think Twice et les chiants Chin Chin, me voici de retour dans le cabaret aléatoire où il fait toujours aussi froid et où il y a encore moins de monde...A 23h00 on est encore environ 20 personnes, heureusement ça a finit par se remplir...on a dû arriver à 100 ??? Alors on peut toujours expliquer ça par la concurrence de la Fiesta des suds, la finale de rugby, le froid soudain...Moi je pense qu'il s'agit plutôt d'un manque de curiosité du public...



Car les absents ont eu tord. Rendez-vous compte : Eddie Bo (dont je n'avais jamais entendu parler, donc merci aux organisateurs) 78 ans, pianiste/chanteur de la Nouvelle-Orléans qui joua avec Fats Domino et fut l'ami de Ray Charles, ça a des allures de légende non ?



Le concert de ce charmant grand-père fut un grand moment de black music vintage, plein d'énergie, de virtuosité et d'humour.
Eddie Bo et son groupe nous ont sortis pas mal de standards de rythm'n'blues :
mustang sally, green onions, land of 1000 dances, georgia on my mind, et j'en passe (mon préféré a été le moins connu walking the dog : puissant)...Tous ces titres, on les a déjà entendus +l'infini de fois, sauf que là c'est pas interprété par le groupe de soulards du coin : la classe !



Eddie Bo a aussi interprété, toujours avec facétie, quelques titres de son grand répertoire dont la très funky check your bucket.
On a eu droit à de grands moments de franche déconnade : le très sympa et présent saxo a fait un solo de poule...hein, quoi ?j'étais bourré...non, non il a imité des gloussements de poule avec son instrument ! B'en ouais, virtuoses mais ils se prennent pas au sérieux, vous seriez pas de la famille de Fishbone, dites ???



Et puis le grand moment (voire vidéo), là j'ai pensé à un pote comorien ASSEZ porté sur la chose, où Papi Eddie Bo nous a fait une démonstration de danse assez tribale et sexuelle...Bref, moi je veux faire pareil à son âge...mais est-ce que je le fais déjà au moins, euh... (vidéo à venir...)



Un mot quand même sur l'incroyable batteur qui a vraiment tout détruit. Putain, il est à fond dedans, ça groove de la mort et il te sort des coups de grosses caisse là où tu t'y attends pas et où tu penses pas que ce soit possible d'en placer : bref, jouissif !!!




Selecter the punisher, dont j'apprécie les mix, a assuré le changement de plateau, hélas pour lui tout le monde va pisser ou binouzer ou les 2...



Place aux 4 britons de The New MasterSounds. Le meilleur compliment que je puisse leur faire, c'est que lorsque j'ai écouté leurs titres sur leur myspace, j'ai cru à un dj vu leur son très vintage...eh bien, non ce n'est pas un dj mais bien un groupe de jeunes gens fidèles au son de l'époque.





Leur répertoire est instrumental et au niveau du son c'est un des meilleurs groupes actuels du genre qu'il m'a été donné de voir. Bravo. En revanche, j'apporterai un petit bémol quand même. Je pense qu'ils auraient dû assurer la première partie, parce-que au niveau facéties, plaisir d'être là, etc ils ne supportent pas la comparaison avec papi Eddie Bo et son groupe. Les 4 gars sont hyper concentrés sur leur instrument, ne sourient pas vraiment et relèvent très rarement le menton pour regarder le public...bref, ça te donne moins envie de te foutre à poil et de mettre le feu dans la salle...Enfin, au niveau du son c'est vraiment puissant...et cette fois-ci mention au guitariste qui malgré sa blancheur, assure tout autant que les meilleurs funkateers de l'époque : belles rythmiques...





Merci aux organisateurs de nous avoir fait découvrir ces artistes, en espérant que l'affluence pas forcément à la hauteur, permettra quand même d'envisager d'autres soirées de ce type...

 Critique écrite le 23 octobre 2007 par Roo Ha Kim


The New Mastersounds : les dernières chroniques concerts

the New Mastersound / Keb Darge par mart
Espace Julien - Marseille, le 21/04/2006
Belle prestation musicale de The New Mastersound, une formation des plus accomplies techniquement, à fond d'instrus. Des sons organiques à la guitare qui se chauffe grave, une ambiance soul, métallique mais une absence de voix et on le comprend lorsqu'ils entament le seul morceaux chanté... Le public, lui, n'est pas assez nombreux pour que les... La suite

Cabaret Aléatoir - Marseille : les dernières chroniques concerts

Altın Gün + Diaspora Orchestra en concert

Altın Gün + Diaspora Orchestra par odliz
Le Cabaret Aléatoire, Marseille, le 31/10/2019
Après avoir joué de la manœuvre et des amortisseurs pendant un bon quart d'heure, pour trouver ce qui servira de place de parking le temps du concert, on traverse les allées... La suite

Peter Hook & the Light en concert

Peter Hook & the Light par Prakash
Le cabaret aléatoire , Marseille, le 05/05/2019
Alors c'est toujours un peu glauque d'aller à un concert en se disant "je veux le voir avant qu'il claque". Bon j'avoue, j'avais ça dans un coin de ma tête quand je me suis bougé... La suite

Peter Hook & The Light (plays New Order & Joy Division) en concert

Peter Hook & The Light (plays New Order & Joy Division) par Philippe
Cabaret Aléatoire, Marseille, le 05/05/2019
Deuxième passage à Marseille, après celui de 2014 à l'Espace Julien, de Peter Hook, le légendaire bassiste de Joy Division et de New Order. Mauvaise surprise, le concert semble... La suite

Arch Enemy + the Charm the Fury en concert

Arch Enemy + the Charm the Fury par Jgaz Photo
Cabaret Aléatoire, Marseille, le 11/06/2018
Les suédois d'Arch Enemy étaient de passage à Marseille, dans le cadre de leur tournée Européenne 2018 "Will To Power Tour". Et c'est le groupe " The Charm The Fury " qui a... La suite