Accueil Chronique de concert Eiffel + Rhesus
Mercredi 16 octobre 2019 : 13785 concerts, 25719 chroniques de concert, 5267 critiques d'album.

Chronique de Concert

Eiffel + Rhesus

Poste à Galène - Marseille 20 novembre 2002

Critique écrite le par

Ce soir notre bon vieux poste fait le plein pour accueillir un des plus serieux remplaçants postulant au titre de meilleur rock français, j'ai nommé Eiffel.



Avant eux, les grenoblois de Rhesus venaient présenter les chansons de leur premier maxi autoproduit ma foi pas mal du tout. Un trio sous haute influence rock anglais avec des mélodies certes mille fois entendues mais qui n'ont pas grand chose à envier aux groupaillons qui font la une des gazettes outre manche.



Le fait que la bassiste chante aussi rompt avec une monotonie qui ne s'installe jamais vraiment, surtout quand le batteur se lache ou que le guitariste se lance dans des délires bruitistes comme sur le dernier morceau.



Le public, assez jeune, apprécie et ils joueront en rappel un titre en français alors que le reste est résolument brit-pop jusqu'à leur look, coupes de cheveux savamment negligées, tenues shogazing et un t-shirt Pj Harvey fièrement arboré par le chanteur. Sympa.



Pendant l'entracte, bonne idée d'avoir mis un de mes disques préférés de 2002 le "Neon Golden" des Notwist, ce qui permit de patienter pendant que les musiciens d'Eiffel installent eux mêmes leur materiel, pas encore des stars même si le succès fut au rendez vous.



Le bassiste gagne le concours du t-shirt le plus classe en rendant un hommage discret aux méconnus Ween, alors que la clavieriste (qui joue aussi de la guitare et de la flute) ressemble à s'y méprendre à Kim Gordon de Sonic Youth en plus jeune et que le chanteur en impose avec sa "banane" et ses "pattes", plus rock 'n' roll tu meurs.



Musicalement c'est plutôt classique avec un son efficace malgré de nombreux problêmes techniques (genre petage de corde de guitare), les ballades accoustiques sont moyennement convaincantes (appellation polie de "un peu chiantes") mais les morceaux enlevés emportent le dessus grace au charisme du leader qui fait souvent penser à Bertrand Cantat la prétention en moins,



en ouverture "il pleut des cordes" laisse craindre le pire avec ce phrasé scandé à la Noir Dez mais il y aura de jolis moments de bravoure.



A commencer par "Le Néant" au refrain salé ("qu'est ce que tu préfére/par devant par derriere" ou un truc dans le genre), le volient "Sombre" qui valu des pogos assez rigolos (avec un chevelu genre metalleux qui prévenait avant de sauter dans tous les sens ha ha), "Hype" qui est une satire bien vue des ridicules parisianistes à la Magic/Teknikart et surtout une version euphorique de leur 1er mini tube radio "Te revoir" qui dura bien dix minutes avec un manierisime à outrance largement supportable et il faut bien le dire assez jouissif.



Au deuxième rappel une très jolie conclusion titrée "J'veux pas crever" et ses notes de pianos obsédentes met fin à un show qui m'a presque donné envie d'écouter leurs disques, "Abricotine" et "Le dernier 1/4 d'heure des ahuris".



En conclusion bidon à la Denisot,un concert d'Eiffel et le tour est joué...désolé !



Photos Pirlouiiiit

 Critique écrite le 21 novembre 2002 par Sami


Eiffel : les dernières chroniques concerts

Eiffel (Les Troubles Ville Festival 2013) en concert

Eiffel (Les Troubles Ville Festival 2013) par Nathaliea
Festival Troubles Ville, Connéré , le 31/08/2013
C'est avec beaucoup d'impatience que je retrouve Eiffel ce soir au Festival Troubles Ville de Connéré après leur passage au Mans il y a quelques mois. Près de 3000... La suite

Eiffel + Phoebe Killder & the Short Straws  en concert

Eiffel + Phoebe Killder & the Short Straws par Pouille-pouille
Espace Julien - Marseille, le 30/11/2012
Rétrospective d'une journée qui commence mal Avant de rentrer dans le vif de la soirée, il est bon de signaler que notre cher Boby national, taulier de Concertandco chez qui... La suite

Eiffel en concert

Eiffel par Cabask
Le Poste à Galène, Marseille, le 11/05/2012
Le groupe bordelais était attendu de pied ferme pour son passage au Poste à Galène ce vendredi soir, la salle affichant complet. Nous réussissons tant bien que mal à nous placer de... La suite

Brune + Eiffel en concert

Brune + Eiffel par Cabask
L'Usine - Istres, le 07/10/2010
Après le superbe concert donné en février dernier au Cargo de Nuit en Arles, Romain Humeau et sa bande étaient attendus de pied ferme à Istres. Nous sommes tout d'abord frappés par... La suite

Rhésus : les dernières chroniques concerts

Mazcde Carpate + Rhésus + Kaolin par Naïs
Café Musique l'Usine à Istres, le 02/12/2006
Le périscope est une société de management de groupes qui a donc la responsabilité de Rhésus et Kaolin, mais aussi des groupes plus anciens tel que Parabellum, il est à noter que Maczde Carpate a été invité pour ce Tour de France ; ils nous ont regroupé 3 groupes de Rock variable, allant du Punk Rock à de la pop. Le 1er à passer sur scène c'est... La suite

Rock & Roll + Mansfield. Tya + Syd Matters + Rhésus par Pierre
Glaz'Art, Paris, le 21/02/2006
Avec un prix attirant, et une affiche aussi intéressante, la soirée CQFD Inrocks au Festival des Inaperçus était bien sur complete. Le terme Inrocks dans le titre d'une soirée parisienne est signe que l'on peut parfois trouver des bons groupes, mais qu'on est sur de trouver un public de merde. Effectivement ce fut le cas... C'est le vainqueur... La suite

Polyethylène + Rhesus par Douarte
Poste à Galène - Marseille, le 09/12/2005
Pas mal de monde pour cette soirée au poste à galène qui commence par un groupe marseillais, Polyethylène, que je n'avais jamais eu l'occasion de voir. Je savais par contre qu'il avait remporté le tremplin de l'intermédiaire. Groupe assez sympa sur scène (même s'il ne sont pas très expressif), ils font du rock un peu à la Deus ou Radiohead avec de... La suite

Ben Kweller + Rhesus par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 20/10/2004
Il y a les concerts dispensables, auxquels on regrette d'avoir assisté (et où, en plus, on trouve qu'il y a beaucoup trop de monde), et puis il y a les concerts indispensables, qui rendent tout simplement heureux, même s'ils se déroulent devant un public un peu clairsemé... Celui de Ben Kweller et Rhesus à la coopérative de Mai appartient... La suite

Poste à Galène - Marseille : les dernières chroniques concerts

Minuit 10 en concert

Minuit 10 par Pirlouiiiit
Makeda, Marseille, le 26/09/2019
Compliqué d'écrire sur ce concert dont je n'ai vu que la toute fin, pris aucunes notes et sachant que depuis j'ai vu pas moins de 25 groupes en live ... (David Lafore et les... La suite

The Dizzy Brains en concert

The Dizzy Brains par Lb Photographie
Le Makeda - Marseille, le 26/09/2019
The rock band from Madagascar passait ce soir, et pour la 2ème fois à Marseille. J'avais repéré ce groupe de petits jeunes bien énervés il y a quelques années. Il faut dire qu'ils... La suite

Conger ! Conger ! + Poutre en concert

Conger ! Conger ! + Poutre par Catherine B
Makeda, Marseille, le 19/09/2019
a ... Donc hier soir et parce qu'il y a de la poésie dans la noise, à cause d'eux. Il y a ce qu'on entend, c'est fort, douloureux, l'exutoire pour le mal dedans... et la violence... La suite

Watcha Soudclash meets Pati (and guests) en concert

Watcha Soudclash meets Pati (and guests) par Pirlouiiiit
Makeda, Marseille, le 04/05/2019
La seule raison qui permet de justifier que je me suis sauvé un tout petit peu avant la fin de ce (une fois de plus) superbe concert de Catalogue (chroniqué ici) c'est que je ne... La suite