Suivez nous :facebooktwitterflux concerts
Samedi 25 octobre 2014 : 14455 concerts, 23050 critiques de concert, 4981 critiques de CD.

Critique de concert Elektrolux


Elektrolux en concert


5 étoiles, concert à ne pas manquer

Jaime


Ouais bon, c'est par parce qu'il y a plus de 30 chroniques d'Elektrolux sur ce site, qu'on en a vu que 30 minutes et qu'on a pas de photos réussies de ce set, qu'on va pouvoir faire l'impasse totale... question de principe et de conscience professionnelle, disons ! D'autant que, qui sait, le trio étant peut-être appelé prochainement à un destin de stars internationales, si on veut pouvoir les traiter de sales types ingrats à notre égard quand ils nous auront oubliés, il faudra bien pouvoir dire qu'on était là à tous leurs concerts, même les plus confidentiels, pas vrai ?


Donc ce samedi soir, le vibrionnant trio de soviet twist (comprenez, du garage rock classieux et noisy, avec badges et tenues cintrées - au point que le bassiste Eric semble avoir été rentré avec un chausse-pieds dans sa chemise !), Elektrolux est en terre de mission : à l'Intermédiaire, excellente salle qui programme beaucoup de bonnes choses, mais assez peu dans ce style.


Outre l'inamovible Pinguin et une brassée de curieux, il n'y a certes pas foule au début : l'effet fin de championnat joue à plein, et une partie de leur public habituel est au loin là-bas au Cabaret Aléatoire pour un festival non moins confidentiel et toutefois alléchant de punk-rock plus ou moins sauvage (voir chronique par ailleurs...). C'est donc plutôt une impression de répète en plein-air qu'on a d'abord, le groupe alignant ses titres sauvages sans desserrer les dents.


Puis peu à peu, la salle se remplissant (l'OM a gagné DONC les gens vont boire un coup, c'est comme ça), ils prennent leurs marques et semblent plus en joie. La tension monte aussi dans le public avec deux ou trois danseurs très motivés. Bien sûr on remarque l'absence de pendant féminin (Isa/Lo n'étant pas là ce soir) sur certains titres de leur excellent nouveau vinyl, comme Hamburger Boys. Cette absence est toutefois compensée par un furieux tricotage sur les cordes de la guitare de Cédric. A signaler une nouveauté pour nous, une reprise pétaradante et très plaisante du mythique Fade to Grey de Visage.


Bref les trois gaillards font le job, comme toujours, et sont performants et classieux, comme toujours. Parti discuter dehors à la pause, et faisant le constat que les mojitos du lieu ne sont plus ce qu'ils étaient, on rentre toutefois se coucher pour cause de grosse journée le lendemain, pas mécontents quand même d'avoir pu assister à un excellent petit bout de concert...

Plus de photos par Pirlouiiiit (qui lui a vu - pour la 10ème fois et avec toujours plus de plaisir - la toute fin juste avant la fermeture) en cliquant ici

Bonus vidéo (dans le noir):


 


Le festival Festival Les Inrocks : concerts et billetterieLe festival Festival Riddim Collision : concerts et billetterieLe festival Festival BeBop : concerts et billetterieLe festival Les Oreilles En Pointe : concerts et billetterieLe festival Festival Bbmix : concerts et billetterieLe festival Black XS Festival : concerts et billetterieLe festival Les Transmusicales de Rennes : concerts et billetterieLe festival Winter Camp Festival : concerts et billetterieLe festival Festival Les Aventuriers : concerts et billetterieLe festival Festival Rhinojazz : concerts et billetterie
Copyright © Neolab Production 2000-2014. Reproduction totale ou partielle interdite sans accord préalable.
Conditions générales d'utilisation